Podcasts sur l'histoire

22 janvier 2015 Jour 3 de la Septième Année - Histoire

22 janvier 2015 Jour 3 de la Septième Année - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le président Barack Obama et un jeune étudiant se touchent les doigts au Community Children's Center, l'un des plus anciens fournisseurs Head Start du pays, à Lawrence, Kansas, le 22 janvier 2015..


CST

11h25 LE PRESIDENT prononce une allocution
Université du Kansas, Lawrence, Kansas

13h00 LE PRESIDENT quitte le Kansas
Aéroport Forbes Field, Topeka, Kansas

est

16h15 LE PRESIDENT arrive à la Base Andrews

16h30 LE PRESIDENT arrive à la Maison Blanche
Pelouse Sud


22 janvier 2015 Jour 3 de la Septième Année - Histoire

Giotto, Adoration des mages, ch. 1306.

Luc et Matthieu mentionnent tous deux la naissance de Jésus pendant le règne d'Hérode (Luc 1:5 Matthieu 2:1). Josèphe rapporte la mort d'Hérode à une éclipse lunaire. Ceci est généralement considéré comme une référence à une éclipse lunaire en 4 av. C'est pourquoi on dit souvent que Jésus est né en 4 av.

Mais le professeur de physique John A. Cramer, dans une lettre à BAR, a souligné qu'il y avait une autre éclipse lunaire visible en Judée - en fait, deux - en 1 avant JC, ce qui placerait la mort d'Hérode - et la naissance de Jésus - au tournant de l'ère. Ci-dessous, lisez les lettres publiées dans la section Q&C de BAR débattant des dates de la mort d'Hérode, de la naissance de Jésus et à laquelle l'éclipse lunaire Josèphe faisait référence.

Permettez-moi d'ajouter une note de bas de page au rapport de Suzanne Singer sur le voyage final d'Hérode le Grand (Strata, BAR, mars/avril 2013) : Elle donne comme date standard de son décès le 4 av. [La naissance de Jésus est souvent datée de 4 av. basé sur le fait que Luc et Matthieu associent la naissance de Jésus au règne d'Hérode-Ed.] Les lecteurs pourraient être intéressés d'apprendre qu'il y a lieu de reconsidérer la date de la mort d'Hérode.

Cette date est basée sur la remarque de Josèphe dans Antiquités 17.6.4 qu'il y a eu une éclipse lunaire peu de temps avant la mort d'Hérode. Ceci est traditionnellement attribué à l'éclipse du 13 mars 4 av.

Malheureusement, cette éclipse n'a été visible que très tard cette nuit-là en Judée et était en outre une éclipse mineure et seulement partielle.

Il n'y a eu aucune éclipse lunaire visible en Judée par la suite jusqu'à ce que deux se soient produites en l'an 1 av. De ces deux, celui du 29 décembre, juste deux jours avant le changement d'ère, obtient mon vote car il était le plus susceptible d'être vu et rappelé. Cela date alors la mort d'Hérode le Grand dans la première année de l'ère actuelle, quatre ans après la date habituelle.

Peut-être le moine tant décrié qui a calculé le changement d'ère n'était-il pas aussi éloigné qu'on l'a supposé.

John A. Cramer
professeur de physique
Université Oglethorpe
Atlanta, Géorgie

Vous souhaitez en savoir plus sur la naissance de Jésus ? Découvrez l'histoire de Noël et la date de naissance de Jésus dans le livre électronique gratuit Le premier Noël : l'histoire de la naissance de Jésus dans l'histoire et la tradition.

Le professeur John A. Cramer soutient qu'Hérode le Grand est très probablement mort peu de temps après l'éclipse lunaire du 29 décembre 1 av. J.-C., plutôt que celle du 13 mars 4 av. dans Antiquités juives 17.6.4 (Questions et commentaires, « Quand Jésus est-il né ? » BAR, juillet/août 2013) et qui sert de base au calcul de la naissance de Jésus peu avant 4 av. L'argument du professeur Cramer a été avancé au XIXe siècle par des érudits tels qu'Édouard Caspari et Florian Riess.

Il y a trois raisons principales pour lesquelles le 4 av. date a prévalu sur 1 avant JC. Ces raisons ont été articulées par Emil Schurer dans Une histoire du peuple juif au temps de Jésus-Christ, également publié au XIXe siècle. Premièrement, Josèphe nous informe qu'Hérode est mort peu de temps avant une Pâque (Antiquités 17.9.3, La guerre juive 2.1.3), ce qui rend une éclipse lunaire en mars (l'heure de l'éclipse du 4 av. J.-C.) beaucoup plus probable qu'une en décembre.

Deuxièmement, Josèphe écrit qu'Hérode a régné pendant 37 ans à partir du moment de sa nomination en 40 av. et 34 ans après sa conquête de Jérusalem en 37 av. (Antiquités 17.8.1, Guerre 1.33.8). En utilisant ce qu'on appelle le comptage inclusif, cela aussi place la mort d'Hérode en 4 av.

Devenez membre de Société d'archéologie biblique Maintenant et obtenez plus de la moitié du prix normal du pass tout accès !


Contenu

Habituellement, pour qu'un amendement soit approuvé et ajouté à la Constitution, il y a deux étapes : [a] [1]

  • Les deux tiers du Sénat des États-Unis et de la Chambre des représentants des États-Unis approuvent l'amendement. Ils « proposent » l'amendement aux États (ils envoient l'amendement aux États pour qu'il soit ratifié
  • Les législatures des trois quarts des États doivent ratifier l'amendement

Une fois que cela se produit, l'amendement devient partie intégrante de la Constitution. [1]

Les dix premiers amendements à la Constitution ont tous été approuvés ensemble. En tant que groupe, ils sont appelés la Déclaration des droits. [2]

Amendements non ratifiés Modifier

Entre 1789 et décembre 2014, environ 11 623 amendements ont été proposés au Congrès. [3] Cependant, la plupart de ces amendements suggérés « meurent » dans les comités qui les suggèrent. Au total, au cours des 227 dernières années, le Congrès n'a envoyé que 33 amendements aux États pour ratification – à peu près un sur 500 amendements suggérés. Sur ces 33, les États en ont ratifié 27. [3]

Sur les six amendements non ratifiés, deux ont échoué parce qu'ils n'ont pas été ratifiés dans un délai fixé. [2] Les quatre autres sont toujours officiellement "en attente", ils n'ont pas assez de voix pour passer ou échouer, mais ils n'ont pas non plus de délais écrits. [2]

La Déclaration des droits (amendements I à X) Modifier

Le Congrès a envoyé douze amendements aux États pour ratification le 25 septembre 1789. [4] Dix d'entre eux ont été officiellement ratifiés le 15 décembre 1791 : deux ans, deux mois et 20 jours après que le Congrès les a proposés. [4] Voici un résumé de ce que disent ces amendements.


Ressource de dévotion de NoëlBénédictions de l'arbre de NoëlAnnée A

Noël
Veille/jour de Noël : Luc 2 : 1-20 (24 et 25 décembre 2016)
Veille de Noël : Esaïe 9 :2-7 (24 décembre 2013)
Jour de Noël : Jean 1:1-14 (25 décembre 2013)
Noël 1 : Matthieu 2 : 13-23 (1er janvier 2017)
Premier dimanche de Noël : Matthieu 2:13-23 (29 décembre 2014)

Épiphanie
Baptême de Notre Seigneur : Matthieu 3:13-17 (8 janvier 2017)
Épiphanie 1 : Matthieu 3:13-17 (12 janvier 2014)

Épiphanie 2 : Jean 1 : 29-42 (19 janvier 2014)

Épiphanie 3: Matthieu 4:12-23 (22 janvier 2017)
Épiphanie 3: Matthieu 4:12-23 (26 janvier 2014)

Épiphanie 4: Matthieu 5:1-12 (29 janvier 2017)
Épiphanie 4: Michée 6:8 et Matthieu 5:1-12 (2 février 2014)

Transfiguration : Exode 24 :12-18 2 Pierre 1 :16-21 Matthieu 17 :1-9 (2 mars 2014)
Dimanche de la Transfiguration Matthieu 17 : 1-9 (y compris Exode et 2 Pierre) (2012)

Saison de Carême

Les sermons des enfants de l'Évangile :
Carême 1 : Matthieu 4:1-11 (9 mars 2014)
Carême 2 : Jean 3 : 1-17 (16 mars 2014)
Carême 2 Genèse 12:1-9 (2011)
Carême 3 : Jean 4:1-42 (23 mars 2014)
Carême 3 Jean 4:5-42
Carême 4 : 1 Samuel 16 : 1-13 (30 mars 2014)
Carême 5 : Jean 11 :1-44 (6 avril 2014)

Série de Sermons pour Enfants sur les Psaumes
Carême 1 : Psaume 32 (5 mars 2017)
Carême 2 : Psaume 121 (12 mars 2017)
Carême 3 : Psaume 95 (19 mars 2017)
Carême 4 : Psaume 23 (26 mars 2017)
Carême 5 : Psaume 130 (2 avril 2017)

Dimanche des Rameaux : Psaume 61 (9 avril 2017)
Dimanche des Rameaux : Matthieu 21:1-11 (13 avril 2014)

Saison de Pâques
Dimanche de Pâques : Matthieu 28 : 1-10 (16 avril 2017)
Dimanche de Pâques : Matthieu 28:1-10 (20 avril 2014)

Deuxième dimanche de Pâques : Jean 20 :19-31 (23 avril 2017)
Deuxième dimanche de Pâques : Jean 20 :19-31 (27 avril 2014)

Troisième dimanche de Pâques : Luc 10 : 13-35 (30 avril 2017)
Troisième dimanche de Pâques : Luc 24 :13-35 (4 mai 2014)
Pâques 3 Luc 24 : 13-35 (2012
Quatrième dimanche de Pâques : 1 Pierre 2:19-25 (et Jean 10:1-10) (11 mai 2014
Cinquième dimanche de Pâques : Jean 14 : 1-14 (18 mai 2014)
Cinquième dimanche de Pâques : Jean 14:1-14 (14 mai 2017)
Sixième dimanche de Pâques : Jean 14 : 15-21 (25 mai 2014)
Septième dimanche de Pâques : Jean 17 : 1-11 (1er juin 2014)

Saison de la Pentecôte

Dimanche de Pentecôte : Actes 2 :1-21 (8 juin 2014)
Dimanche de Pentecôte : Actes 2 :1-21 (4 juin 2017)
Pentecôte 1/Sainte Trinité : Matthieu 28 :16-20 (15 juin 2014)
Pentecôte 2 : Matthieu 10 :24-39 (22 juin 2014)
Pentecôte 3 : Matthieu 10 : 40-42 (29 juin 2014)
Pentecôte 4: Matthieu 11:25-30 (6 juillet 2014)


Bilan de l'année : les 13 plus grandes actualités de 2015

Des crashs et des fusillades, à la visite du pape et à une évasion de prison audacieuse.

— -- Du début à la fin, bon nombre des plus grands reportages de cette année étaient centrés sur la violence, les menaces terroristes ou un sentiment général de peur.

L'année a commencé par une attaque terroriste ciblée à Paris et s'est terminée par une autre attaque planifiée en Californie, prouvant que les menaces dans le monde entier restent un problème pour tous.

Au niveau national, les fusillades de masse ont causé des déchirements et ont poursuivi le débat entre ceux qui appellent à un contrôle plus strict des armes à feu et ceux qui défendent le droit de porter des armes.

Voici une liste de quelques-unes des plus grandes actualités de 2015.

1. Attaque de Charlie Hebdo à Paris

La terreur a frappé Paris une semaine après le début du Nouvel An lorsqu'un groupe d'hommes ayant des liens étroits avec des organisations terroristes a pris pour cible les bureaux d'un célèbre journal satirique. Deux hommes se sont frayés un chemin dans les bureaux de Charlie Hebdo tandis qu'un troisième attendait près de la voiture de fuite. Les tireurs sont entrés de force dans les bureaux de la publication, tuant un homme d'entretien et un garde du corps de la police chargé de protéger le rédacteur en chef après avoir reçu des menaces de mort. Une fois arrivés au bureau, ils ont tué neuf autres personnes, pour la plupart des membres de la rédaction réunis pour leur réunion hebdomadaire, en blessant 11 autres. Une faction d'Al-Qaïda a revendiqué la responsabilité.

Les attaques se sont poursuivies en France pendant deux jours supplémentaires, faisant six morts, dont deux policiers et quatre personnes retenues en otages dans une épicerie casher à Paris. Les trois auteurs sont également décédés.

2. Accident d'avion de Germanwings

Un mystère majeur de l'aviation en 2015 différait de la série d'accidents de l'année précédente en ce que le dispositif d'enregistrement de l'avion a conduit les enquêteurs à un suspect peu de temps après l'accident mortel : le copilote. L'enregistrement de l'intérieur du cockpit du vol Germanwings 9525 lors du vol du 24 mars de Barcelone à Düsseldorf a indiqué que le copilote Andreas Lubitz a verrouillé le pilote principal hors du cockpit pendant une pause et a dirigé l'avion vers les montagnes des Alpes françaises. , tuant les 150 passagers et membres d'équipage à bord.

"L'intention était de détruire l'avion", a déclaré Brice Robin, le procureur de la République de Marseille, lors de l'enquête.

3. Décès de policiers

L'acquittement de George Zimmerman dans la mort par balle de l'adolescent Trayvon Martin a conduit à la création de #BlackLivesMatter en 2013, et la mort de Michael Brown et Eric Garner, entre autres, par des policiers du Missouri et de New York, respectivement, a porté l'indignation jusqu'en 2014 Ce sont les décès de Walter Scott et Freddie Gray, tous deux aux mains de policiers, qui ont alimenté le tollé en 2015. Scott a été abattu par un policier à la suite d'un contrôle routier en Caroline du Sud le 4 avril. a été enregistré par un passant qui a semblé montrer Scott, qui n'était pas armé, fuyant l'officier, identifié plus tard comme Michael Slager. Slager a été arrêté trois jours après la mort de Scott et accusé de meurtre. Son avocat dit que Slager insiste sur le fait qu'il n'est pas coupable.

Un peu plus d'une semaine plus tard, à Baltimore, un homme du nom de Freddie Gray a été arrêté par la police et placé dans un véhicule de transport de la police sans être correctement attaché. Il a subi des blessures à la colonne vertébrale pendant le trajet, ce qui a entraîné sa mort. Des manifestations, dont certaines violentes, ont éclaté à Baltimore. Après que la mort de Gray a été déclarée homicide le 1er mai, six policiers ont été inculpés en lien avec sa mort. Ils ont tous plaidé non coupable. Le procès du premier officier vient de se terminer avec un jury suspendu. Un nouveau procès est prévu pour juin prochain, après le jugement des cinq autres officiers.

La police de Chicago a également fait l'objet d'un examen minutieux pour abus présumé de la force cette année après la diffusion d'images d'une fusillade mortelle en octobre 2014 par la police en novembre de cette année à la suite d'une ordonnance du tribunal. La vidéo montrait Laquan McDonald, 17 ans, frappé 16 fois. L'officier impliqué dans cette fusillade, Jason Van Dyke, a été accusé de son meurtre et a plaidé non coupable. Les critiques du public sur la façon dont les autorités ont traité cette affaire ont entraîné le limogeage du commissaire de police de Chicago et des excuses publiques du maire Rahm Emanuel.

4. Accident de train Amtrak

Un déraillement de train à Philadelphie a fait huit morts et plus de 200 blessés parmi les passagers d'Amtrak en mai après que le train régional du Nord-Est a accéléré dans un virage et a déraillé. L'ingénieur du train. qui a survécu, n'a pas pu expliquer ce qui a causé l'accident mortel. Le National Transportation Safety Board a mené l'enquête sur l'accident et a déterminé que le train avait accéléré avant l'accident et circulait à plus de 100 mi/h, soit plus du double de la limite de vitesse pour cette zone de la voie.

5. Évasion de prison à New York

L'une des plus grandes histoires de l'été semblait tout droit sortie d'un film hollywoodien. Il s'agissait de deux prisonniers, d'une liaison sexuelle avec un agent pénitentiaire qui faisait passer en contrebande des outils cachés dans de la viande congelée et une évasion de minuit avec une note d'escapade souriante. David Sweat et Richard Matt, tous deux condamnés pour meurtre, se sont échappés de l'établissement correctionnel à sécurité maximale de Clinton, dans le nord de l'État de New York, le 6 juin, en rampant hors des canalisations d'égout et en creusant à travers les murs des cellules à la "The Shawshank Redemption".

Une énorme chasse à l'homme a eu lieu dans une grande partie du nord de New York pendant les trois semaines suivantes. Les agents des forces de l'ordre ont abattu Matt le 26 juin. Ils ont trouvé Sweat deux jours plus tard en novembre, il a plaidé coupable à toutes les accusations liées à son évasion.

La couturière de la prison, Joyce Mitchell, a été arrêtée et a admis avoir eu une relation sexuelle avec Matt, en plus de fournir les outils. Elle a été condamnée à jusqu'à 7 ans de prison. L'agent des services correctionnels Gene Palmer a été accusé d'avoir aidé les deux détenus à s'échapper. Il a plaidé non coupable et attend son procès.

6. Tir à l'église de Charleston

L'une des fusillades de masse les plus meurtrières de cette année a touché une corde sensible en raison de son emplacement : à l'intérieur d'une église. La fusillade dans l'église historique Emanuel AME de Charleston en juin a provoqué un deuil national et une indignation, après qu'un jeune de 21 ans, apparemment aux croyances suprémacistes blanches, ait assisté à une session d'étude biblique dans la célèbre église à prédominance afro-américaine avant d'avoir prétendument ouvert le feu sur le groupe. . Le tireur accusé, Dylann Roof, a été appréhendé le lendemain de l'attaque du 17 juin et attend son procès pour 33 chefs d'accusation, dont des accusations de meurtre et d'armes à feu, ainsi que des accusations fédérales de crimes haineux. Le juge a plaidé non coupable en son nom.

La fusillade et les prétendues croyances racistes de Roof ont suscité un débat sur l'utilisation continue par l'État du drapeau de bataille confédéré au Capitole de Caroline du Sud. Après un débat houleux, la législature de l'État a voté pour que le drapeau soit retiré. Il sera exposé dans un musée voisin.

7. Tournage en direct en Virginie

Le tireur dans une autre fusillade tragique a affirmé que c'était le racisme de la fusillade de l'église de Charleston qui l'avait incité à créer une scène de carnage à la fin de l'été. Vester Lee Flanagan, un ancien présentateur de nouvelles mécontents, a tiré sur deux de ses anciens collègues alors qu'ils étaient en ondes pour une station de télévision de Roanoke, en Virginie. La fusillade du 26 août a tué la journaliste Alison Parker et le caméraman Adam Ward. Flanagan a ensuite publié une vidéo sur les réseaux sociaux de la fusillade qu'il semblait avoir filmée lors de l'attaque à l'aide d'une caméra portable. Il a également envoyé un manifeste et appelé ABC News après la fusillade. Il s'est tué par balle lors d'une poursuite en voiture avec la police plus tard dans la journée.

8. Procès pour meurtre majeur

Quatre des plus grands procès de l'année ont tous abouti à des verdicts de culpabilité et l'un de ces meurtriers risque maintenant une condamnation à mort. Le premier verdict est tombé en février lorsqu'Eddie Ray Routh a été reconnu coupable du meurtre du "sniper américain" Chris Kyle et de son ami Chad Littlefield. Bien que Kyle était bien connu avant le procès en raison de son livre à succès, l'affaire a attiré encore plus l'attention nationale lorsque son biopic est sorti un peu plus d'un mois avant le début du procès. Routh a reçu une peine d'emprisonnement à perpétuité sans libération conditionnelle. Il a déposé un avis d'appel.

L'ancienne star des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Aaron Hernandez, a été reconnue coupable en avril et condamnée à la prison à vie sans libération conditionnelle après avoir tué Odin Lloyd, qui sortait avec la sœur de la fiancée de Hernandez. L'affaire s'est transformée en un drame familial puisque la fiancée de Hernandez, qui a obtenu l'immunité pour son témoignage, et sa sœur se sont relayées à la barre des témoins. Son recours est en cours.

Dans une autre affaire, Dzhokhar Tsarnaev, le frère survivant d'une paire de frères et sœurs, a été reconnu coupable en avril des 30 chefs d'accusation auxquels il a été confronté dans le cadre de l'attentat à la bombe du marathon de Boston en 2013 et de sa fuite de la police qui a suivi, notamment le meurtre d'un MIT. officier de police. Un mois plus tard, il a été condamné à mort à l'issue de la phase de sanction de son procès. Le premier des nombreux appels attendus est en cours.

James Holmes, le tireur qui a ouvert le feu à l'intérieur d'une salle de cinéma à Aurora, Colorado en 2012, a été reconnu coupable en juillet d'avoir tué 12 personnes dans le saccage et en avoir blessé 70 autres. Alors qu'il n'a fallu que 12 heures aux jurés pour le déclarer coupable, ils n'ont pas pu parvenir à une décision unanime en ce qui concerne la phase de sanction. ans pour les tentatives de meurtre, sans possibilité de libération conditionnelle. Il n'a pas fait appel.

9. Crise européenne des réfugiés

Des dizaines de milliers de personnes fuyant la Syrie déchirée par la guerre et d'autres régions du Moyen-Orient et d'Afrique ont passé une grande partie de cet été à faire le voyage laborieux et dangereux à travers l'Europe vers des pays comme l'Allemagne et la Suède dans l'espoir de trouver l'asile. L'afflux de familles de réfugiés a provoqué des conflits internationaux et des changements de politique alors que des pays comme la Hongrie ont commencé à fermer certaines de leurs frontières et à installer des clôtures avec du fil de rasoir pour empêcher les gens d'entrer. Le plan du président Obama d'autoriser 10 000 réfugiés syriens à entrer aux États-Unis s'est heurté à une vive résistance de la part de certains républicains de la Chambre qui ont demandé des certifications plus strictes selon lesquelles aucun des immigrants ne pose de risque pour la sécurité.

10. Débat sur le mariage homosexuel

La Cour suprême a pris une décision historique en juin, votant pour autoriser les couples de même sexe à se marier dans tout le pays. La décision 5-4 a été saluée par beaucoup, dont le président Obama, qui l'a qualifiée de « victoire pour l'Amérique ». Mais tout le monde n'était pas satisfait de la décision. Une greffière de comté du Kentucky est devenue une pierre de touche du débat national après avoir affirmé qu'il était contraire à ses croyances religieuses de délivrer des licences de mariage aux couples de même sexe. Kim Davis a été emprisonné pendant près d'une semaine pour avoir défié l'ordonnance d'un juge de délivrer des licences de mariage dans le comté de Rowan.

11. Le pape François en visite aux États-Unis

L'un des plus grands moments d'excitation nationale est survenu lorsque le pape François a effectué sa visite inaugurale aux États-Unis, balayant le pays dans un cas grave de pape-manie. Sa visite a commencé à Washington, D.C., après un voyage à Cuba, et il a ensuite visité New York et Philadelphie avant de retourner au Vatican. Certains des moments forts du voyage comprenaient une allocution historique au Congrès, des promenades fréquentes dans sa Fiat et un moment particulièrement mémorable partagé avec une petite fille habillée comme un pape.

12. Un autre attentat terroriste à Paris

Une série d'attentats terroristes coordonnés a semé la peur dans le cœur de la capitale française vendredi 13 novembre. Une combinaison de tireurs et d'hommes portant des gilets explosifs a visé un stade de football, des restaurants et une salle de concert ce soir-là, faisant 130 morts.

Des responsables français ont déterminé que les assaillants avaient des liens avec l'Etat islamique, qui a revendiqué la responsabilité. Le meneur présumé des attentats a été tué cinq jours plus tard lorsque les autorités ont fait une descente dans son appartement à Saint-Denis, au nord de Paris. Une chasse à l'homme internationale est toujours en cours pour au moins un autre suspect.

Cette année a été marquée par des attentats terroristes et des incidents déjoués en France, à commencer par les attentats de Charlie Hebdo en janvier, mais suivis d'au moins deux autres incidents qui ont été arrêtés avant que le nombre de victimes n'augmente. L'un d'eux s'est produit en avril, lorsqu'un homme soupçonné d'avoir planifié une attaque "imminente" dans et autour de Paris a été placé en garde à vue après avoir prétendument tué au hasard une femme mais s'est également tiré une balle dans la tête, l'incitant à appeler une ambulance. Puis, en août, trois amis américains en vacances – Anthony Sadler, Alek Skarlatos et Spencer Stone – ont aidé à déjouer un attaquant potentiel dans un train à destination de Paris en provenance d'Amsterdam.

13. Fusillades de masse (Roseburg, Lafayette, Chattanooga, Planned Parenthood, San Bernardino)

D'un campus universitaire à Roseburg, Oregon, où 10 personnes ont été tuées, ou d'un bureau de recrutement militaire à Chattanooga, Tennessee, où cinq personnes sont décédées, à une clinique Planned Parenthood à Colorado Springs, Colorado, qui a fait trois morts, les fusillades ont été un tout -événement trop familier dans cette année civile. Le plus meurtrier est survenu le 2 décembre à San Bernardino, en Californie, où il est allégué qu'un couple marié a ouvert le feu au Inland Regional Center lors d'une conférence du ministère de la Santé publique et d'un déjeuner de vacances.

La fusillade de San Bernardino a marqué au moins la 57e fusillade de masse cette année où trois personnes ou plus ont été tuées, selon une analyse d'ABC News.

Note de l'éditeur : Cette histoire rapportait à l'origine de manière incorrecte le 28 décembre que l'officier de police de Chicago Jason Van Dyke avait plaidé non coupable alors qu'il ne l'avait pas fait. Van Dyke a plaidé non coupable le 29 décembre.


L'histoire et les traditions du double septième jour

La fête a été célébrée depuis la dynastie Han (206 avant JC – 220 après JC). Le 20 mai 2015, le Double Seventh Festival s'est ajouté au Patrimoine culturel immatériel national liste par le Conseil d'État de Chine. De nombreuses coutumes traditionnelles disparaissent ou ne sont plus observées. Vous êtes plus susceptible de les trouver pratiquées dans les zones rurales :

  • 1. Montrercompétences (démontrer de la dextérité) était la coutume la plus populaire chez les femmes le soir du Qixi. Le moyen le plus ancien de « plaider les compétences » était d'enfiler rapidement une aiguille au clair de lune. Les jeunes femmes sculptaient également des fleurs exotiques, des animaux et des oiseaux inhabituels, généralement sur une peau de melon.
  • 2. Adorer la fée tisserande (l'étoile Vega), Zhinü (/jrr-nyoo/) impliquait une table d'offrandes : thé, vin, fruits, longanes, dattes rouges, noisettes, cacahuètes et graines de melon. Le soir, des jeunes femmes s'asseyaient autour de la table, étalant leurs travaux d'aiguille, regardant Vega et priant pour un bon mari et une vie heureuse. Ensuite, ils jouaient à des jeux ou lisaient des poèmes jusqu'à minuit.
  • 3. Honorer les bœufs : Les enfants cueillaient des bouquets de fleurs sauvages et les suspendaient aux cornes des bœufs en l'honneur du bœuf légendaire. Voir ci-dessous.
  • 4.Les gens fabriquaient et mangeaient des « Skill Fruit » (巧果 qiǎo guǒ /chyaoww-gwor/ 'skill fruit'): pâtisseries fines frites de différentes formes.

Contenu

À cette époque de l'histoire, la technologie avait autant progressé au cours des 30 années écoulées depuis 1985 qu'au cours des 30 années précédentes de 1955 à 1985. L'électronique était présente dans pratiquement tout, des vêtements aux poubelles pour les faire bouger, parler et/ou faire bruits électroniques.

Les voitures volantes, une fois inventées et perfectionnées, étaient devenues si courantes que les conducteurs n'avaient plus besoin de routes, sauf peut-être pour de courts trajets. Skyways a dominé le ciel de la Californie centrale et finalement du monde entier. Les influences culturelles d'autres pays, en particulier du Japon, étaient plus souvent observées dans la nourriture et les vêtements.

La vie était vécue à un rythme plus rapide qu'auparavant, comme en témoignent la vitesse à laquelle les gens marchaient dans la rue, le temps qu'il fallait pour préparer le dîner et la rapidité des procès.

Hill Valley a connu une période de gentrification ou de revitalisation de son centre-ville. Dans un souci accru de l'environnement, la place du Palais de justice a été aménagée avec un grand lac artificiel (avec la route environnante ayant PAS D'ATTERRISSAGE marquages ​​appliqués pour dissuader les conducteurs de voitures volantes de faire descendre leurs véhicules près du lac), et les entreprises ont été rétablies avec la construction d'un palais de justice souterrain.


Calendrier de développement pour Opdivo

DateArticle
20 mai 2021 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) comme traitement adjuvant du cancer de la jonction œsophagienne ou gastro-œsophagienne complètement réséqué chez les patients ayant reçu une chimioradiothérapie néoadjuvante
16 avr. 2021 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) en association avec une chimiothérapie pour les patients atteints d'un cancer gastrique avancé ou métastatique, d'un cancer de la jonction gastro-œsophagienne et d'un adénocarcinome œsophagien, quel que soit le statut d'expression de PD-L1
22 janvier 2021 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) en association avec Cabometyx (cabozantinib) comme traitement de première intention pour les patients atteints de carcinome rénal avancé
29 déc. 2020 Approbation Déclaration de Bristol Myers Squibb sur Opdivo (nivolumab) Cancer du poumon à petites cellules Indication aux États-Unis
2 octobre 2020 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) + Yervoy (ipilimumab) en tant que premier et unique traitement d'immunothérapie pour le mésothéliome pleural malin non résécable non traité auparavant
10 juin 2020 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) pour le traitement des patients atteints d'un carcinome épidermoïde de l'œsophage (ESCC) avancé après une chimiothérapie antérieure à base de fluoropyrimidine et de platine
26 mai 2020 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) + Yervoy (ipilimumab) associé à une chimiothérapie limitée comme traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules métastatique ou récurrent
15 mai 2020 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) + Yervoy (ipilimumab) comme traitement de première intention des patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules métastatique dont les tumeurs expriment PD-L1≥1 %
11 mars 2020 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) + Yervoy (ipilimumab) pour les patients atteints de carcinome hépatocellulaire (CHC) préalablement traités par sorafénib
17 août 2018 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) pour certains patients atteints d'un cancer du poumon à petites cellules préalablement traité
11 juil. 2018 Approbation Combinaison Opdivo (nivolumab) + Yervoy à faible dose (ipilimumab) approuvée pour le cancer colorectal métastatique MSI-H/dMMR précédemment traité
16 avr. 2018 Approbation La FDA approuve l'association Opdivo (nivolumab) + Yervoy (ipilimumab) comme traitement de première intention pour les patients atteints de carcinome rénal avancé à risque intermédiaire et faible
6 mars 2018 Approbation Opdivo (nivolumab) de Bristol-Myers Squibb est désormais le premier et le seul inhibiteur de PD-1 approuvé par la FDA à proposer toutes les quatre semaines
20 déc. 2017 Approbation Bristol-Myers Squibb reçoit l'approbation de la FDA pour Opdivo (nivolumab) en tant que traitement adjuvant chez les patients atteints de mélanome complètement réséqué avec atteinte des ganglions lymphatiques ou maladie métastatique
22 sept. 2017 Approbation Opdivo (nivolumab) de Bristol-Myers Squibb reçoit l'approbation de la FDA pour le traitement des patients atteints de carcinome hépatocellulaire préalablement traités par le sorafénib
1 août 2017 Approbation Bristol-Myers Squibb reçoit l'approbation de la FDA pour Opdivo (nivolumab) dans le cancer colorectal métastatique MSI-H ou dMMR qui a progressé après le traitement
2 février 2017 Approbation Bristol-Myers Squibb reçoit l'approbation de la FDA pour Opdivo (nivolumab) dans le carcinome urothélial localement avancé ou métastatique précédemment traité
10 novembre 2016 Approbation Opdivo (nivolumab) de Bristol-Myers Squibb est le premier traitement d'immuno-oncologie à recevoir l'approbation de la FDA sur la base de la survie globale dans le cancer de la tête et du cou
17 mai 2016 Approbation Opdivo (nivolumab) approuvé par la FDA pour le traitement du lymphome hodgkinien
23 janvier 2016 Approbation Le régime Opdivo (nivolumab) + Yervoy (ipilimumab) de Bristol-Myers Squibb reçoit l'approbation élargie de la FDA pour le mélanome non résécable ou métastatique dans le cadre du statut BRAF
23 novembre 2015 Approbation La FDA approuve Opdivo pour le traitement du carcinome rénal métastatique
9 octobre 2015 Approbation La FDA étend l'utilisation approuvée d'Opdivo (nivolumab) dans le cancer du poumon avancé
1 octobre 2015 Approbation BMS reçoit l'approbation de la FDA pour le régime Opdivo (nivolumab) + Yervoy (ipilimumab) dans le mélanome de type sauvage BRAF V600
4 mars 2015 Approbation La FDA étend l'utilisation approuvée d'Opdivo (nivolumab) pour traiter le cancer du poumon
22 déc. 2014 Approbation La FDA approuve Opdivo (nivolumab) pour le mélanome avancé
6 déc. 2014Opdivo (nivolumab) démontre un taux de réponse global élevé de 87 % pour le traitement du lymphome hodgkinien en rechute ou réfractaire
16 novembre 2014Une étude comparant Opdivo (nivolumab) à la chimiothérapie démontre un bénéfice de survie
30 octobre 2014Le taux de réponse objective de phase 2 et les données de survie pour Opdivo (nivolumab) dans le CPNPC seront présentés
6 octobre 2014BMS annonce une collaboration pour évaluer Opdivo (nivolumab) en association pour traiter le cancer du poumon non à petites cellules
26 sept. 2014Bristol-Myers Squibb annonce plusieurs jalons réglementaires pour Opdivo (nivolumab)

Convertisseur de calendrier

Bienvenue dans le convertisseur de calendrier de Fourmilab ! Cette page vous permet d'interconvertir des dates dans une variété de calendriers, à la fois civils et informatiques. Tous les calculs sont effectués en JavaScript exécuté dans votre propre navigateur, le code source complet est intégré ou lié à cette page, et vous êtes libre de télécharger ces fichiers sur votre propre ordinateur et de les utiliser même lorsque vous n'êtes pas connecté à Internet. Pour utiliser la page, votre navigateur doit prendre en charge JavaScript et vous ne devez pas avoir désactivé l'exécution de cette langue. Voyons&hellip Si la case ci-dessus indique &ldquoVotre navigateur prend en charge JavaScript&rdquo, vous êtes en affaires, entrez simplement une date dans l'une des cases ci-dessous et appuyez sur le bouton &ldquoCalculer&rdquo pour afficher cette date dans tous les autres calendriers.

Calendrier Grégorien

Le calendrier grégorien a été proclamé par le pape Grégoire XIII et est entré en vigueur dans la plupart des États catholiques en 1582, dans lequel le 4 octobre 1582 du calendrier julien a été suivi du 15 octobre dans le nouveau calendrier, corrigeant l'écart accumulé entre le calendrier julien et le calendrier julien. équinoxe à partir de cette date. Lorsque l'on compare les dates historiques, il est important de noter que le calendrier grégorien, utilisé universellement aujourd'hui dans les pays occidentaux et dans le commerce international, a été adopté à différentes époques par différents pays. La Grande-Bretagne et ses colonies (y compris ce qui est maintenant les États-Unis) ne sont passés au calendrier grégorien qu'en 1752, lorsque le mercredi 2 septembre du calendrier julien est devenu le jeudi 14 du calendrier grégorien.

Le calendrier grégorien est une correction mineure du calendrier julien. Dans le calendrier julien, tous les quatre ans est une année bissextile dans laquelle février a 29 jours, pas 28 jours, mais dans le grégorien, les années divisibles par 100 sont ne pas années bissextiles à moins qu'elles ne soient également divisibles par 400. Comme le pape Grégoire était prémonitoire ! Quels que soient les problèmes de l'an 2000, ils n'incluront pas une programmation bâclée qui suppose que chaque année divisible par 4 est une année bissextile depuis 2000, contrairement aux années précédentes et suivantes divisibles par 100, est une année bissextile. Comme dans le calendrier julien, on considère que les jours commencent à minuit.

La durée moyenne d'une année dans le calendrier grégorien est de 365,2425 jours par rapport à l'année tropicale solaire réelle (temps d'équinoxe à équinoxe) de 365,24219878 jours, donc le calendrier accumule un jour d'erreur par rapport à l'année solaire environ tous les 3300 ans. En tant que calendrier purement solaire, aucune tentative n'est faite pour synchroniser le début des mois avec les phases de la Lune.

While one can't properly speak of &ldquoGregorian dates&rdquo prior to the adoption of the calendar in 1582, the calendar can be extrapolated to prior dates. In doing so, this implementation uses the convention that the year prior to year 1 is year 0. This differs from the Julian calendar in which there is no year 0&mdashthe year before year 1 in the Julian calendar is year &minus1. The date December 30th, 0 in the Gregorian calendar corresponds to January 1st, 1 in the Julian calendar.

A slight modification of the Gregorian calendar would make it even more precise. If you add the additional rule that years evenly divisible by 4000 are ne pas leap years, you obtain an average solar year of 365.24225 days per year which, compared to the actual mean year of 365.24219878, is equivalent to an error of one day over a period of about 19,500 years this is comparable to errors due to tidal braking of the rotation of the Earth.

Julian Day

Astronomers, unlike historians, frequently need to do arithmetic with dates. For example: a double star goes into eclipse every 1583.6 days and its last mid-eclipse was measured to be on October 17, 2003 at 21:17 UTC. When is the next? Well, you could get out your calendar and count days, but it's far easier to convert all the quantities in question to Julian day numbers and simply add or subtract. Julian days simply enumerate the days and fraction which have elapsed since the start of the Julian era, which is defined as beginning at noon on Monday, 1st January of year 4713 B.C.E. in the Julian calendar. This date is defined in terms of a cycle of years, but has the additional advantage that all known historical astronomical observations bear positive Julian day numbers, and periods can be determined and events extrapolated by simple addition and subtraction. Julian dates are a tad eccentric in starting at noon, but then so are astronomers (and systems programmers!)&mdashwhen you've become accustomed to rising after the &ldquocrack of noon&rdquo and doing most of your work when the Sun is down, you appreciate recording your results in a calendar where the date doesn't change in the middle of your workday. But even the Julian day convention bears witness to the eurocentrism of 19th century astronomy&mdashnoon at Greenwich is midnight on the other side of the world. But the Julian day notation is so deeply embedded in astronomy that it is unlikely to be displaced at any time in the foreseeable future. It is an ideal system for storing dates in computer programs, free of cultural bias and discontinuities at various dates, and can be readily transformed into other calendar systems, as the source code for this page illustrates. Use Julian days and fractions (stored in 64 bit or longer floating point numbers) in your programs, and be ready for Y10K, Y100K, and Y1MM!

While any event in recorded human history can be written as a positive Julian day number, when working with contemporary events all those digits can be cumbersome. UNE Modified Julian Day (MJD) is created by subtracting 2400000.5 from a Julian day number, and thus represents the number of days elapsed since midnight (00:00) Universal Time on November 17, 1858. Modified Julian Days are widely used to specify the epoch in tables of orbital elements of artificial Earth satellites. Since no such objects existed prior to October 4, 1957, all satellite-related MJDs are positive.

Julian Calendar

The Julian calendar was proclaimed by Julius C sar in 46 B.C. and underwent several modifications before reaching its final form in 8 C.E. The Julian calendar differs from the Gregorian only in the determination of leap years, lacking the correction for years divisible by 100 and 400 in the Gregorian calendar. In the Julian calendar, any positive year is a leap year if divisible by 4. (Negative years are leap years if the absolute value divided by 4 yields a remainder of 1.) Days are considered to begin at midnight.

In the Julian calendar the average year has a length of 365.25 days. compared to the actual solar tropical year of 365.24219878 days. The calendar thus accumulates one day of error with respect to the solar year every 128 years. Being a purely solar calendar, no attempt is made to synchronise the start of months to the phases of the Moon.

Hebrew Calendar

The Hebrew (or Jewish) calendar attempts to simultaneously maintain alignment between the months and the seasons and synchronise months with the Moon&mdashit is thus deemed a &ldquoluni-solar calendar& rdquo. In addition, there are constraints on which days of the week on which a year can begin and to shift otherwise required extra days to prior years to keep the length of the year within the prescribed bounds. This isn't easy, and the computations required are correspondingly intricate.

Years are classified as commun (normal) or embolismic (leap) years which occur in a 19 year cycle in years 3, 6, 8, 11, 14, 17, and 19. In an embolismic (leap) year, an extra mois of 29 days, &ldquoVeadar&rdquo or &ldquoAdar II&rdquo, is added to the end of the year after the month &ldquoAdar&rdquo, which is designated &ldquoAdar I&rdquo in such years. Further, years may be deficient, ordinaire, ou Achevée, having respectively 353, 354, or 355 days in a common year and 383, 384, or 385 days in embolismic years. Days are defined as beginning at sunset, and the calendar begins at sunset the night before Monday, October 7, 3761 B.C.E. in the Julian calendar, or Julian day 347995.5. Days are numbered with Sunday as day 1, through Saturday: day 7.

The average length of a month is 29.530594 days, extremely close to the mean synodic month (time from new Moon to next new Moon) of 29.530588 days. Such is the accuracy that more than 13,800 years elapse before a single day discrepancy between the calendar's average reckoning of the start of months and the mean time of the new Moon. Alignment with the solar year is better than the Julian calendar, but inferior to the Gregorian. The average length of a year is 365.2468 days compared to the actual solar tropical year (time from equinox to equinox) of 365.24219 days, so the calendar accumulates one day of error with respect to the solar year every 216 years.

Islamic Calendar

The Islamic calendar is purely lunar and consists of twelve alternating months of 30 and 29 days, with the final 29 day month extended to 30 days during leap years. Leap years follow a 30 year cycle and occur in years 1, 5, 7, 10, 13, 16, 18, 21, 24, 26, and 29. Days are considered to begin at sunset. The calendar begins on Friday, July 16th, 622 C.E. in the Julian calendar, Julian day 1948439.5, the day of Muhammad's flight from Mecca to Medina, with sunset on the preceding day reckoned as the first day of the first month of year 1 A.H.&mdash&ldquoAnno Hegiræ&rdquo&mdashthe Arabic word for &ldquoseparate&rdquo or &ldquogo away&rdquo. The names for the days are just their numbers: Sunday is the first day and Saturday the seventh the week is considered to begin on Saturday.

Each cycle of 30 years thus contains 19 normal years of 354 days and 11 leap years of 355, so the average length of a year is therefore ((19 354) + (11 355)) / 30 = 354.365&hellip days, with a mean length of month of 1/12 this figure, or 29.53055&hellip days, which closely approximates the mean synodic month (time from new Moon to next new Moon) of 29.530588 days, with the calendar only slipping one day with respect to the Moon every 2525 years. Since the calendar is fixed to the Moon, not the solar year, the months shift with respect to the seasons, with each month beginning about 11 days earlier in each successive solar year.

The calendar presented here is the most commonly used civil calendar in the Islamic world for religious purposes months are defined to start with the first observation of the crescent of the new Moon.

Persian Calendar

The modern Persian calendar was adopted in 1925, supplanting (while retaining the month names of) a traditional calendar dating from the eleventh century. The calendar consists of 12 months, the first six of which are 31 days, the next five 30 days, and the final month 29 days in a normal year and 30 days in a leap year.

Each year begins on the day in which the March equinox occurs at or after solar noon at the reference longitude for Iran Standard Time (52°30' E). Days begin at midnight in the standard time zone. There is no leap year rule 366 day years do not recur in a regular pattern but instead occur whenever that number of days elapse between equinoxes at the reference meridian. The calendar therefore stays perfectly aligned with the seasons. No attempt is made to synchronise months with the phases of the Moon.

There is some controversy about the reference meridian at which the equinox is determined in this calendar. Various sources cite Tehran, Esfahan, and the central meridian of Iran Standard Time as that where the equinox is determined in this implementation, the Iran Standard Time longitude is used, as it appears that this is the criterion used in Iran today. As this calendar is proleptic for all years prior to 1925 C.E. , historical considerations regarding the capitals of Persia and Iran do not seem to apply.

Persian Algorithmic Calendar

Ahmad Birashk proposed an alternative means of determining leap years for the Persian calendar. His technique avoids the need to determine the moment of the astronomical equinox, replacing it with a very complex leap year structure. Years are grouped into cycles which begin with four normal years after which every fourth subsequent year in the cycle is a leap year. Cycles are grouped into grand cycles of either 128 years (composed of cycles of 29, 33, 33, and 33 years) or 132 years, containing cycles of of 29, 33, 33, and 37 years. UNE great grand cycle is composed of 21 consecutive 128 year grand cycles and a final 132 grand cycle, for a total of 2820 years. The pattern of normal and leap years which began in 1925 will not repeat until the year 4745!

This is ne pas the calendar in use in Iran! It is presented here solely because there are many computer implementations of the Persian calendar which use it (with which users may wish to compare results), and because its baroque complexity enthralls programmers like myself.

Each 2820 year great grand cycle contains 2137 normal years of 365 days and 683 leap years of 366 days, with the average year length over the great grand cycle of 365.24219852. So close is this to the actual solar tropical year of 365.24219878 days that this calendar accumulates an error of one day only every 3.8 million years. As a purely solar calendar, months are not synchronised with the phases of the Moon.

Mayan Calendars

The Mayans employed three calendars, all organised as hierarchies of cycles of days of various lengths. Les Long Count was the principal calendar for historical purposes, the Haab was used as the civil calendar, while the Tzolkin was the religious calendar. All of the Mayan calendars are based on serial counting of days without means for synchronising the calendar to the Sun or Moon, although the Long Count and Haab calendars contain cycles of 360 and 365 days, respectively, which are roughly comparable to the solar year. Based purely on counting days, the Long Count more closely resembles the Julian Day system and contemporary computer representations of date and time than other calendars devised in antiquity. Also distinctly modern in appearance is that days and cycles count from zero, not one as in most other calendars, which simplifies the computation of dates, and that numbers as opposed to names were used for all of the cycles.

Cycle Composé de Le total
Jours
Years
(approx.)
kin 1
uinal 20 kin 20
tun 18 uinal 360 0.986
katun 20 tun 7200 19.7
baktun 20 katun 144,000 394.3
pictun 20 baktun 2,880,000 7,885
calabtun 20 piktun 57,600,000 157,704
kinchiltun 20 calabtun 1,152,000,000 3,154,071
alautun 20 kinchiltun 23,040,000,000 63,081,429

The Long Count calendar is organised into the hierarchy of cycles shown at the right. Each of the cycles is composed of 20 of the next shorter cycle with the exception of the tun, which consists of 18 uinal of 20 days each. This results in a tun of 360 days, which maintains approximate alignment with the solar year over modest intervals&mdashthe calendar comes undone from the Sun 5 days every tun.

The Mayans believed at at the conclusion of each pictun cycle of about 7,885 years the universe is destroyed and re-created. Those with apocalyptic inclinations will be relieved to observe that the present cycle will not end until Columbus Day, October 12, 4772 in the Gregorian calendar. Speaking of apocalyptic events, it's amusing to observe that the longest of the cycles in the Mayan calendar, alautun, about 63 million years, is comparable to the 65 million years since the impact which brought down the curtain on the dinosaurs&mdashan impact which occurred near the Yucatan peninsula where, almost an alautun later, the Mayan civilisation flourished. If the universe is going to be destroyed and the end of the current pictun, there's no point in writing dates using the longer cycles, so we dispense with them here.

Dates in the Long Count calendar are written, by convention, as:

baktun . katun . tun . uinal . kin

and thus resemble present-day Internet IP addresses!

For civil purposes the Mayans used the Haab calendar in which the year was divided into 18 named periods of 20 days each, followed by five Uayeb days not considered part of any period. Dates in this calendar are written as a day number (0 to 19 for regular periods and 0 to 4 for the days of Uayeb) followed by the name of the period. This calendar has no concept of year numbers it simply repeats at the end of the complete 365 day cycle. Consequently, it is not possible, given a date in the Haab calendar, to determine the Long Count or year in other calendars. The 365 day cycle provides better alignment with the solar year than the 360 day tun of the Long Count but, lacking a leap year mechanism, the Haab calendar shifted one day with respect to the seasons about every four years.

The Mayan religion employed the Tzolkin calendar, composed of 20 named periods of 13 days. Unlike the Haab calendar, in which the day numbers increment until the end of the period, at which time the next period name is used and the day count reset to 0, the names and numbers in the Tzolkin calendar advance in parallel. On each successive day, the day number is incremented by 1, being reset to 0 upon reaching 13, and the next in the cycle of twenty names is affixed to it. Since 13 does not evenly divide 20, there are thus a total of 260 day number and period names before the calendar repeats. As with the Haab calendar, cycles are not counted and one cannot, therefore, convert a Tzolkin date into a unique date in other calendars. The 260 day cycle formed the basis for Mayan religious events and has no relation to the solar year or lunar month.

The Mayans frequently specified dates using les deux the Haab and Tzolkin calendars dates of this form repeat only every 52 solar years.

Indian Civil Calendar

A bewildering variety of calendars have been and continue to be used in the Indian subcontinent. In 1957 the Indian government's Calendar Reform Committee adopted the National Calendar of India for civil purposes and, in addition, defined guidelines to standardise computation of the religious calendar, which is based on astronomical observations. The civil calendar is used throughout India today for administrative purposes, but a variety of religious calendars remain in use. We present the civil calendar here.

The National Calendar of India is composed of 12 months. The first month, Caitra, is 30 days in normal and 31 days in leap years. This is followed by five consecutive 31 day months, then six 30 day months. Leap years in the Indian calendar occur in the same years as as in the Gregorian calendar the two calendars thus have identical accuracy and remain synchronised.

Years in the Indian calendar are counted from the start of the Saka Era, the equinox of March 22nd of year 79 in the Gregorian calendar, designated day 1 of month Caitra of year 1 in the Saka Era. The calendar was officially adopted on 1 Caitra, 1879 Saka Era, or March 22nd, 1957 Gregorian. Since year 1 of the Indian calendar differs from year 1 of the Gregorian, to determine whether a year in the Indian calendar is a leap year, add 78 to the year of the Saka era then apply the Gregorian calendar rule to the sum.

French Republican Calendar

The French Republican calendar was adopted by a decree of La Convention Nationale on Gregorian date October 5, 1793 and went into effect the following November 24th, on which day Fabre d' glantine proposed to the Convention the names for the months. It incarnates the revolutionary spirit of &ldquoOut with the old! In with the relentlessly rational!&rdquo which later gave rise in 1795 to the metric system of weights and measures which has proven more durable than the Republican calendar.

The calendar consists of 12 months of 30 days each, followed by a five- or six-day holiday period, the jours compl mentaires ou sans-culottides. Months are grouped into four seasons the three months of each season end with the same letters and rhyme with one another. The calendar begins on Gregorian date September 22nd, 1792, the September equinox and date of the founding of the First Republic. This day is designated the first day of the month of Vend miaire in year 1 of the Republic. Subsequent years begin on the day in which the September equinox occurs as reckoned at the Paris meridian. Days begin at true solar midnight. Si le sans-culottides period contains five or six days depends on the actual date of the equinox. Consequently, there is no leap year rule en soi: 366 day years do not recur in a regular pattern but instead follow the dictates of astronomy. The calendar therefore stays perfectly aligned with the seasons. No attempt is made to synchronise months with the phases of the Moon.

The Republican calendar is rare in that it has no concept of a seven day week. Each thirty day month is divided into three d cades of ten days each, the last of which, d cadi, was the day of rest. (The word &ldquod cade&rdquo may confuse English speakers the French noun denoting ten years is &ldquod cennie&rdquo.) The names of days in the d cade are derived from their number in the ten day sequence. The five or six days of the sans-culottides do not bear the names of the d cade. Instead, each of these holidays commemorates an aspect of the republican spirit. The last, jour de la R volution, occurs only in years of 366 days.

Napol on abolished the Republican calendar in favour of the Gregorian on January 1st, 1806. Thus France, one of the first countries to adopt the Gregorian calendar (in December 1582), became the only country to subsequently abandon and then re-adopt it. During the period of the Paris Commune uprising in 1871 the Republican calendar was again briefly used.

The original decree which established the Republican calendar contained a contradiction: it defined the year as starting on the day of the true autumnal equinox in Paris, but further prescribed a four year cycle called la Franciade, the fourth year of which would end with le jour de la R volution and hence contain 366 days. These two specifications are incompatible, as 366 day years defined by the equinox do not recur on a regular four year schedule. This problem was recognised shortly after the calendar was proclaimed, but the calendar was abandoned five years before the first conflict would have occurred and the issue was never formally resolved. Here we assume the equinox rule prevails, as a rigid four year cycle would be no more accurate than the Julian calendar, which couldn't possibly be the intent of its enlightened Republican designers.

ISO-8601 Week and Day, and Day of Year

The International Standards Organisation (ISO) issued Standard ISO 8601, &ldquoRepresentation of Dates&rdquo in 1988, superseding the earlier ISO 2015. The bulk of the standard consists of standards for representing dates in the Gregorian calendar including the highly recommended &ldquoYYYY-MM-DD&rdquo form which is unambiguous, free of cultural bias, can be sorted into order without rearrangement, and is Y9K compliant. In addition, ISO 8601 formally defines the &ldquocalendar week&rdquo often encountered in commercial transactions in Europe. The first calendar week of a year: week 1, is that week which contains the first Thursday of the year (or, equivalently, the week which includes January 4th of the year the first day of that week is the previous Monday). The last week: week 52 or 53 depending on the date of Monday in the first week, is that which contains December 28th of the year. The first ISO calendar week of a given year starts with a Monday which can be as early as December 29th of the previous year or as late as January 4th of the present the last calendar week can end as late as Sunday, January 3rd of the subsequent year. ISO 8601 dates in year, week, and day form are written with a &ldquoW&rdquo preceding the week number, which bears a leading zero if less than 10, for example February 29th, 2000 is written as 2000-02-29 in year, month, day format and 2000-W09-2 in year, week, day form since the day number can never exceed 7, only a single digit is required. The hyphens may be elided for brevity and the day number omitted if not required. You will frequently see date of manufacture codes such as &ldquo00W09&rdquo stamped on products this is an abbreviation of 2000-W09, the ninth week of year 2000.

In solar calendars such as the Gregorian, only days and years have physical significance: days are defined by the rotation of the Earth, and years by its orbit about the Sun. Months, decoupled from the phases of the Moon, are but a memory of forgotten lunar calendars, while weeks of seven days are entirely a social construct&mdashwhile most calendars in use today adopt a cycle of seven day names or numbers, calendars with name cycles ranging from four to sixty days have been used by other cultures in history.

ISO 8601 permits us to jettison the historical and cultural baggage of weeks and months and express a date simply by the year and day number within that year, ranging from 001 for January 1st through 365 (366 in a leap year) for December 31st. This format makes it easy to do arithmetic with dates within a year, and only slightly more complicated for periods which span year boundaries. You'll see this representation used in project planning and for specifying delivery dates. ISO dates in this form are written as &ldquoYYYY-DDD&rdquo, for example 2000-060 for February 29th, 2000 leading zeroes are always written in the day number, but the hyphen may be omitted for brevity.

All ISO 8601 date formats have the advantages of being fixed length (at least until the Y10K crisis rolls around) and, when stored in a computer, of being sorted in date order by an alphanumeric sort of their textual representations. The ISO week and day and day of year calendars are derivative of the Gregorian calendar and share its accuracy.

Unix time() valeur

Development of the Unix operating system began at Bell Laboratories in 1969 by Dennis Ritchie and Ken Thompson, with the first PDP-11 version becoming operational in February 1971. Unix wisely adopted the convention that all internal dates and times (for example, the time of creation and last modification of files) were kept in Universal Time, and converted to local time based on a per-user time zone specification. This far-sighted choice has made it vastly easier to integrate Unix systems into far-flung networks without a chaos of conflicting time settings.

Many machines on which Unix was initially widely deployed could not support arithmetic on integers longer than 32 bits without costly multiple-precision computation in software. The internal representation of time was therefore chosen to be the number of seconds elapsed since 00:00 Universal time on January 1, 1970 in the Gregorian calendar (Julian day 2440587.5), with time stored as a 32 bit signed integer (longue in early C implementations).

The influence of Unix time representation has spread well beyond Unix since most C and C++ libraries on other systems provide Unix-compatible time and date functions. The major drawback of Unix time representation is that, if kept as a 32 bit signed quantity, on January 19, 2038 it will go negative, resulting in chaos in programs unprepared for this. Unix and C implementations wisely (for reasons described below) define the result of the time() function as type time_t, which leaves the door open for remediation (by changing the definition to a 64 bit integer, for example) before the clock ticks the dreaded doomsday second.

C compilers on Unix systems prior to 7th Edition lacked the 32-bit longue taper. On earlier systems time_t, the value returned by the time() function, was an array of two 16-bit ints which, concatenated, represented the 32-bit value. This is the reason why time() accepts a pointer argument to the result (prior to 7th Edition it returned a status, not the 32-bit time) and ctime() requires a pointer to its input argument. Thanks to Eric Allman (author of sendmail) for pointing out these historical nuggets.

Excel Serial Day Number

Spreadsheet calculations frequently need to do arithmetic with date and time quantities&mdashfor example, calculating the interest on a loan with a given term. When Microsoft Excel was introduced for the PC Windows platform, it defined dates and times as &ldquoserial values&rdquo, which express dates and times as the number of days elapsed since midnight on January 1, 1900 with time given as a fraction of a day. Midnight on January 1, 1900 is day 1.0 in this scheme. Time zone is unspecified in Excel dates, with the NOW() function returning whatever the computer's clock is set to&mdashin most cases local time, so when combining data from machines in different time zones you usually need to add or subtract the bias, which can differ over the year due to observance of summer time. Here we assume Excel dates represent Universal (Greenwich Mean) time, since there isn't any other rational choice. But don't assume you can always get away with this.

You'd be entitled to think, therefore, that conversion back and forth between PC Excel serial values and Julian day numbers would simply be a matter of adding or subtracting the Julian day number of December 31, 1899 (since the PC Excel days are numbered from 1). But this is a Microsoft calendar, remember, so one must first look to make sure it doesn't contain one of those bonehead blunders characteristic of Microsoft. As is usually the case, one doesn't have to look very far. If you have a copy of PC Excel, fire it up, format a cell as containing a date, and type 60 into it: out pops &ldquoFebruary 29, 1900&rdquo. News apparently travels très slowly from Rome to Redmond&mdashever since Pope Gregory revised the calendar in 1582, years divisible by 100 have ne pas been leap years, and consequently the year 1900 contained no February 29th. Due to this morsel of information having been lost somewhere between the Holy See and the Infernal Seattle monopoly, all Excel day numbers for days subsequent to February 28th, 1900 are one day greater than the actual day count from January 1, 1900. Further, note that any computation of the number of days in a period which begins in January or February 1900 and ends in a subsequent month will be off by one&mdashthe day count will be one greater than the actual number of days elapsed.

By the time the 1900 blunder was discovered, Excel users had created millions of spreadsheets containing incorrect day numbers, so Microsoft decided to leave the error in place rather than force users to convert their spreadsheets, and the error remains to this day. Note, however, that only 1900 is affected while the first release of Excel probably also screwed up all years divisible by 100 and hence implemented a purely Julian calendar, contemporary versions do correctly count days in 2000 (which is a leap year, being divisible by 400), 2100, and subsequent end of century years.

PC Excel day numbers are valid only between 1 (January 1, 1900) and 2958465 (December 31, 9999). Although a serial day counting scheme has no difficulty coping with arbitrary date ranges or days before the start of the epoch (given sufficient precision in the representation of numbers), Excel doesn't do so. Day 0 is deemed the idiotic January 0, 1900 (at least in Excel 97), and negative days and those in Y10K and beyond are not handled at all. Further, old versions of Excel did date arithmetic using 16 bit quantities and did not support day numbers greater than 65380 (December 31, 2078) I do not know in which release of Excel this limitation was remedied.

Having saddled every PC Excel user with a defective date numbering scheme wasn't enough for Microsoft&mdashnothing ever is. Next, they proceeded to come out with a Macintosh version of Excel which uses an entirely different day numbering system based on the MacOS native time format which counts days elapsed since January 1, 1904. To further obfuscate matters, on the Macintosh they chose to number days from zero rather than 1, so midnight on January 1, 1904 has serial value 0.0. By starting in 1904, they avoided screwing up 1900 as they did on the PC. So now Excel users who interchange data have to cope with two incompatible schemes for counting days, one of which thinks 1900 was a leap year and the other which doesn't go back that far. To compound the fun, you can now select either date system on either platform, so you can't be certain dates are compatible even when receiving data from another user with same kind of machine you're using. I'm sure this was all done in the interest of the &ldquoefficiency&rdquo of which Microsoft is so fond. As we all know, it would take a computer almost forever to add or subtract four in order to make everything seamlessly interchangeable.

Macintosh Excel day numbers are valid only between 0 (January 1, 1904) and 2957003 (December 31, 9999). Although a serial day counting scheme has no difficulty coping with arbitrary date ranges or days before the start of the epoch (given sufficient precision in the representation of numbers), Excel doesn't do so. Negative days and those in Y10K and beyond are not handled at all. Further, old versions of Excel did date arithmetic using 16 bit quantities and did not support day numbers greater than 63918 (December 31, 2078) I do not know in which release of Excel this limitation was remedied.


December 2015 Calendar

View or download the 2015 calendar.
Go to 2015 Calendar.

DateSunriseCoucher de soleilDurée du jour
December 1, 20157:0016:299h 29m
December 2, 20157:0116:299h 28m
December 3, 20157:0216:299h 27m
December 4, 20157:0316:299h 26m
December 5, 20157:0416:299h 25m
December 6, 20157:0516:299h 24m
December 7, 20157:0616:289h 22m
December 8, 20157:0716:289h 21m
December 9, 20157:0816:289h 20m
December 10, 20157:0916:299h 20m
December 11, 20157:1016:299h 19m
December 12, 20157:1116:299h 18m
December 13, 20157:1116:299h 18m
December 14, 20157:1216:299h 17m
December 15, 20157:1316:299h 16m
December 16, 20157:1316:309h 17m
December 17, 20157:1416:309h 16m
December 18, 20157:1516:309h 15m
December 19, 20157:1516:319h 16m
December 20, 20157:1616:319h 15m
December 21, 20157:1616:329h 16m
December 22, 20157:1716:329h 15m
December 23, 20157:1716:339h 16m
December 24, 20157:1816:339h 15m
December 25, 20157:1816:349h 16m
December 26, 20157:1916:359h 16m
December 27, 20157:1916:359h 16m
December 28, 20157:1916:369h 17m
December 29, 20157:2016:379h 17m
December 30, 20157:2016:379h 17m
December 31, 20157:2016:389h 18m

Le lever et le coucher du soleil sont calculés à partir de New York. All the times in the December 2015 calendar may differ when you eg live east or west in the United States. Pour voir le lever et le coucher du soleil dans votre région, sélectionnez une ville au-dessus de cette liste.


Voir la vidéo: Apocalypse Stalin - 23. Red English Narration - Multi-language subtitles (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Saeger

    Just fly away !!!!!!!!!!!!!!

  2. Fauzshura

    Je pense que cela a déjà été discuté, utilisez la recherche dans un forum.

  3. Shabaka

    Je pense que tu as tort. Discutons de cela. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  4. Hieremias

    Merci pour l'explication, le plus simple, mieux c'est ...

  5. Breine

    Je suis désolé, je ne peux pas vous aider avec quoi que ce soit. Mais je suis sûr que vous trouverez la bonne solution.



Écrire un message