Podcasts sur l'histoire

Lebor Gabála Erenn

Lebor Gabála Erenn


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les Lebor Gabála Érenn ou Le livre de la prise d'Irlande, est un recueil pseudo-historique de poésie et de récit en prose qui a été compilé pour la première fois au 11e siècle de notre ère. Les Lebor Gabala s'articule autour d'un mythe d'origine qui décrit la colonisation de l'Irlande et son histoire depuis le récit du déluge biblique jusqu'au Moyen Âge. Considéré par les érudits comme un récit hautement romancé et peu fiable de l'histoire irlandaise ancienne, le Lebor Gabála Érenn combine des éléments du récit chrétien avec des fils survivants de l'histoire orale et de la mythologie irlandaise. Composé d'une dizaine de livres, plusieurs versions et passages du Lebor Gabála Érenn existent

Contexte du Lebor Gabála Érenn

Plus qu'un récit précis des anciennes traditions historiques irlandaises, le Lebor Gabála Érenn a servi le but de créer une histoire d'origine biblique épique pour les Irlandais qui était comparable à celle des Israélites. Les Lebor Gabála Érenn a probablement été fortement influencé par des travaux historiques médiévaux comme le 5ème siècle CE de St. Augustine La Cité de Dieu et à peu près contemporain d'Orosius Histoires. Les Lebor Gabála Érenn a également servi un objectif politique secondaire de fournir à la noblesse irlandaise du XIIe siècle de notre ère un ancien pedigree espagnol à une époque où l'Espagne et l'Irlande entretenaient des relations étroites.

En plus d'éléments du récit biblique comme le déluge et les descendants de Noé, le Lebor Gabála Érenn comprend des éléments évidents de la mythologie irlandaise pré-chrétienne. Les exemples les plus marquants incluent les Fomorians, les dieux hostiles ou chaotiques de la mythologie irlandaise, et les Tuatha Dé Dannan, les dieux irlandais de la civilisation et de la croissance. Cependant, les chercheurs modernes ont identifié de nombreux autres éléments de la Lebor Gabála Érenn comme des vestiges de mythes irlandais antérieurs.

Les trois premières prises d'Irlande

Les Lebor Gabála Érenn décrit six invasions ou « prises » de l'Irlande, au cours desquelles l'île est colonisée par différents peuples. Ces six invasions ont peut-être été inspirées par la tradition chrétienne médiévale consistant à diviser l'histoire en six âges du monde. Les quatre premières vagues de colons sont toutes tuées ou expulsées d'Irlande au cours de l'épopée, laissant l'Irlande aux Gaels et aux Tuatha Dé Dannan.

Les premiers colons d'Irlande sont Cessair, fille de Noé, et ses partisans qui ont navigué jusqu'à l'extrémité ouest du monde afin d'échapper au déluge.

Les premiers colons d'Irlande sont Cessair, fille de Noé, et ses partisans qui ont navigué jusqu'à l'extrémité ouest du monde afin d'échapper au déluge. Sur l'expédition, 50 femmes, dont Cessair, survivent au voyage mais tous sauf trois des hommes sont tués. Pour régler ce déséquilibre entre les sexes, chacun des hommes a pris 16 épouses, mais bientôt deux des hommes périssent, laissant Fintan mac Bóchra comme le seul homme restant en Irlande. Accablé, Fintan s'enfuit et se transforme en faucon. Fintan survit sous sa forme de faucon pendant 5 500 ans et utilise sa grande sagesse pour conseiller les rois d'Irlande jusqu'à l'époque du légendaire Finn mac Cumhaill et de la christianisation de l'Irlande au 5ème siècle de notre ère.

La deuxième vague de colons arrive quelque trois siècles après le déluge, menée par Partholón, l'un des descendants de Noé par Magog et Japhet. Ces colons sont confrontés à la tragédie, et les 9 000 partisans de Partholón sont décrits comme succombant à la peste en une semaine, laissant l'Irlande inhabitée jusqu'à l'arrivée de Nemed 30 ans plus tard.

Vous aimez l'histoire ?

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite !

Les Lebor Gabála Érenn identifie Nemed comme un Scythe, qui dirige un autre groupe de colons condamnés en Irlande. Ces adeptes de Nemed se retrouvent bientôt aux prises avec les Fomorians, de sombres divinités du passé trouble de l'Irlande. Les Lebor Gabála Érenn décrit les Némédiens vainquant les Fomoriens dans plusieurs batailles avant d'être finalement subjugués. Les Fomoriens triomphants forcent les Némédiens à offrir les deux tiers de leur grain, leur lait et leurs enfants à l'occasion annuelle de Samhain. Un bain de sang s'ensuit des deux côtés lorsque les Némédiens opprimés se soulèvent, et seuls 30 hommes survivent, certains naviguant vers la Grande-Bretagne, d'autres vers la Grèce et certains vers l'extrême nord.

LES CONTENUS DU TUATHA DÉ DANNAN & DU FIR BOLG

Les descendants de Nemed qui ont fui en Grèce après la rébellion condamnée contre les Fomorians reviennent finalement quelque 200 ans plus tard. Cette quatrième vague de colonisateurs est connue sous le nom de Fir Bolg et aurait été réduite en esclavage par les Grecs avant leur départ pour l'Irlande à l'époque de la sortie d'Égypte des Israélites selon la Bible.

37 ans plus tard, arrive la cinquième vague de conquérants dans le Lébor Gabala ; les Tuatha Dé Dannan. Les Tuatha Dé Dannan arrivent dans de sombres nuages ​​de brouillard, et les Lebor Gabála Érenn affirme qu'il n'était même pas clair si les Tuatha Dé Dannan étaient arrivés du ciel ou de la terre, mais qu'ils possédaient une puissante magie. Les Tuatha Dé Dannan réclament la moitié de l'île, mais les Fir Bolg refusent et sont anéantis dans les luttes qui s'ensuivent.

Alors qu'ils étaient les Tuatha De Danann qui sont venus en Irlande. C'est ainsi qu'ils arrivèrent, dans des nuages ​​sombres. Ils ont débarqué sur les montagnes de Conmaicne Rein à Connachta ; et ils apportèrent des ténèbres sur le soleil pendant trois jours et trois nuits. Ils ont exigé la bataille de la royauté des Fir Bolg. Une bataille s'engagea entre eux, à savoir la première bataille de Mag Tuired, dans laquelle tombèrent cent mille Fir Bolg. Par la suite, ils [les Tuatha De Dannan] prirent la royauté d'Irlande. Ce sont les Tuatha Dea - les dieux étaient leurs hommes d'art, les non-dieux leurs cultivateurs. Ils connaissaient les incantations des druides, des auriges, des trappeurs et des échanson.

(55-56, traduit par Macalister)

La venue des Milésiens et l'histoire de l'Irlande gaélique

La sixième et dernière vague de colons sont les Milésiens, identifiés comme les descendants des mythiques Goídel Glas et Scota qui ont navigué d'Hispanie. Les Milésiens entrent rapidement en conflit avec les Tuath Dé Danann, mais ils finissent par accepter de se partager le territoire ; Les Milésiens, ancêtres des Gaels, ont la domination au-dessus du sol et les Tuath Dé Danann sont autorisés à habiter sous l'Irlande.

Le reste de la Lebor Gabála Érenn donne un compte rendu fictif de l'histoire irlandaise jusqu'à la période médiévale et fait la chronique des rois païens et chrétiens d'Irlande. Surtout, le Lebor Gabála Érenn tisse des généalogies complexes dans lesquelles presque tous les souverains irlandais descendent des rois milésiens. Les passages du Lebor Gabála Érenn qui appartiennent aux rois chrétiens les plus récents d'Irlande ressemble le plus à l'histoire, mais même ceux-ci contiennent de nombreux éléments fictifs.

Réception et interprétations modernes

Malgré ses éléments fantastiques, le Lebor Gabála Érenn fournir aux historiens un aperçu des traditions historiques irlandaises médiévales. Il a également été postulé qu'il peut contenir des parallèles avec des événements réels. Par exemple, les historiens ont établi des comparaisons entre le règlement mythologique de l'Irlande par les Milésiens et la relation réelle des groupes celtiques en Irlande et dans la péninsule ibérique dans la préhistoire. La possibilité de liaisons maritimes préhistoriques entre l'Irlande et la péninsule ibérique fait encore débat, et la tradition préservée dans le Lebor Gabála Érenn est certainement loin de la réalité. Bien que les historiens aient traité autrefois Lebor Gabála Érenn en tant que source essentielle de l'histoire irlandaise, les récentes découvertes archéologiques et l'analyse historique du XXe siècle ont conduit au rejet de la Lebor Gabála Érenn comme autre chose qu'une fabrication médiévale.


Voir la vidéo: 6 Mythological Invaders of Ireland Irish Mythology Series (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Sandy

    Félicitations, votre idée est juste parfaite

  2. Brannon

    Il y a quelque chose à ce sujet, et je pense que c'est une excellente idée.

  3. Donnie

    Votre phrase est magnifique

  4. Brandelis

    C'est évident à mon avis. Vous n'avez pas essayé de rechercher Google.com?



Écrire un message