Podcasts sur l'histoire

Pyramide du Magicien, Uxmal

Pyramide du Magicien, Uxmal


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Uxmal

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Uxmal, (en maya : « Trois fois construit ») a ruiné l'ancienne ville maya dans l'État du Yucatán, au Mexique, à environ 150 km à l'ouest-sud-ouest de Chichén Itzá et à 40 km au sud-ouest de Mayapán. Par la route, elle se trouve à environ 50 miles (80 km) au sud de la ville moderne de Mérida. Uxmal a été désigné site du patrimoine mondial en 1996.

Le site est le représentant le plus important du style architectural Puuc, qui a prospéré à la fin de la période classique ( 600-900 après JC). Les caractéristiques du style Puuc incluent la construction en calcaire, souvent avec des surfaces murales lisses en plâtre (stuc), des masques de finition et d'autres représentations du dieu de la pluie Chac (Chaac) et la prévalence du style le long des lignes horizontales. Il est fort probable que ce style et la culture des plaines mayas du nord se sont poursuivies en pleine vigueur pendant environ un siècle après le déclin et l'abandon des centres des plaines mayas du sud tels que Tikal, Palenque et Uaxactún. Après environ 1000, lorsque les envahisseurs toltèques (ou d'inspiration toltèque) sont arrivés au Yucatán et ont établi leur capitale à Chichén Itzá, les principaux travaux de construction dans la ville ont cessé. Selon les archives hiéroglyphiques mayas, cependant, Uxmal a continué à être occupé et a participé à la Ligue politique de Mayapán. A la fin de la ligue, Uxmal, comme les autres grandes villes du nord, fut abandonnée (c. 1450). Avant l'abandon, la famille régnante de la ville, comme les Itzá de Chichén ou les Cocom de Mayapán, était les Tutul Xiu.

Le site d'Uxmal est une zone de savane herbeuse sèche, mais la région environnante est fortement boisée. L'eau était fournie par des cenotes (puits formés par des dolines dans des sous-couches calcaires) à l'intérieur de la ville ou par des bassins collecteurs de pluie à l'ouest. Les précipitations et l'approvisionnement en eau étaient une préoccupation constante pour les habitants de la ville, qui invoquaient fréquemment l'aide de Chac dans leur symbolisme architectural, leurs hiéroglyphes et leurs sacrifices humains. Les hiéroglyphes révèlent qu'un souverain d'Uxmal a pris le nom de "Seigneur Chac" vers 900.

Les ruines centrales couvrent environ 150 acres (60 hectares), mais les vestiges des quartiers résidentiels s'étendent sur beaucoup plus de terrain. À l'entrée touristique de la zone centrale se trouve la Pyramide du Magicien ("Pirámide del Adivino"), qui s'élève à 90,5 pieds (27,6 mètres) en trois sections concentriques. À sa base, il mesure environ 227 par 162 pieds (69 par 49 mètres). Le temple à la partie supérieure a une porte en forme de masque Chac. Cette pyramide est la plus haute d'Uxmal, mais elle est également connue sous le nom de Maison du Nain ("Casa del Enano") en raison d'une ancienne légende selon laquelle elle a été construite du jour au lendemain par un nain enchanté qui est ensuite devenu le souverain de la ville.

À l'ouest de la pyramide du magicien se trouve le quadrilatère du couvent, composé de quatre bâtiments rectangulaires avec 74 chambres individuelles. Il pouvait s'agir d'un palais ou d'une résidence d'étudiants, de prêtres ou de soldats. Chacun des quatre côtés du temple du quadrilatère est décoré de figures Chac. La cour centrale mesure 260 par 212 pieds (79 par 65 mètres). Au sud du quadrilatère se trouve un terrain de balle d'environ 111 par 33 pieds (34 par 10 mètres), appelé pok-ta-pok en maya, tlachtli à Nahua, et jeu de pelote en espagnol.

Le palais du gouverneur ("Palacio del Gobernador"), situé plus au sud, est l'une des structures précolombiennes les plus admirées, et c'est le plus bel exemple du style Puuc. Ses trois sections se dressent au sommet d'une large terrasse (29 pieds [8,8 mètres] de haut). On y accède par un escalier à trois paliers. La section médiane s'élève à 65 pieds (19,8 mètres) et est reliée aux deux sections inférieures flanquantes par des couloirs voûtés. Également sur la terrasse, juste au nord-ouest du palais du gouverneur, se trouve la Maison des tortues, un bâtiment plus petit ainsi appelé à cause de sa frise de tortues sculptées.

Juste à l'ouest du Palais du Gouverneur se trouve la Grande Pyramide, mesurant 260 pieds (79 mètres) de chaque côté de la Maison des Pigeons, avec une partie supérieure de style pigeonnier et le Temple du Sud. D'autres complexes notables sont le groupe du cimetière, la maison de la vieille femme ("Casa de la Vieja") et la série de ruines appelée le groupe nord. (Voir également civilisations précolombiennes : sites majeurs.)


Pyramide du magicien (nain)

En février 2019, Greg et moi sommes allés au Mexique pour notre lune de miel. Si vous avez lu certains de nos précédents articles de blog, vous le savez probablement déjà. Nous avons choisi le Mexique comme destination car j'étais désespéré de voir les baleines grises de la baie de Magdalena et Greg préfère n'importe quelle excuse pour agir comme Indiana Jones (il suffit de regarder le chapeau que j'ai eu pour lui !).

Notre lune de miel comportait donc deux parties. La première moitié de notre aventure nous a vu escalader d'anciennes pyramides aztèques et mayas dans les déserts et les jungles tandis que la seconde moitié impliquait notre quête de la vie marine et des activités aquatiques. (Si vous regardez en arrière dans nos entrées de blog précédentes, nous abordons quelques-unes de ces choses plus en détail.)

C'est généralement Greg qui écrit sur les ruines antiques et les pyramides que nous avons explorées au cours de nos voyages, lui étant l'amateur d'histoire humaine tandis que je vais soit pour l'histoire préhistorique, soit, plus souvent, pour la nature et la faune que nous avons eu la chance de rencontrer. Sur cet article de blog, cependant, je vais en fait combiner les deux.

Uxmal est une ancienne cité maya d'une grande importance. Il a été désigné site du patrimoine mondial de l'UNESCO car il est considéré (avec Palenque, Chichen Itza et Calakmul - que nous avons tous visités pendant notre séjour au Mexique) l'un des meilleurs exemples du style architectural dominant de la région. Les bâtiments sont connus pour leur taille et leur décoration. Ils sont typiques du style Puuc et vous pouvez souvent trouver des serpents décoratifs et des masques pour représenter le dieu de la pluie, Chaac. Il y a aussi des sculptures de crânes, des motifs géométriques, des pierres en forme de treillis, ainsi que des oiseaux et des jaguars sculptés. Un bâtiment en particulier m'a attiré - c'est un temple connu sous le nom de « Maison des tortues » et était orné de tortues décoratives sculptées dans la pierre - un succès instantané avec moi !

Le nom du site, Uxmal, dérive probablement d'Oxmal (ce qui signifie trois fois construit) ou d'Uchmal (ce qui signifie « ce qui est à venir, le futur »).

Ce qui a vraiment résonné avec Greg sur ce site, c'est son lien avec le roi nain. Un magicien. On dit en fait par tradition qu'Uxmal était censée être une ville invisible, construite en une nuit par la magie du roi nain. (Peut-être le dieu-magicien nommé Itzamna)

L'une des légendes populaires sur Uxmal est magnifiquement racontée par Greg dans notre vidéo « Mexico : Mayan Mystery and Marine Majesty » que vous pouvez regarder dans notre vidéo ici :

Il existe diverses légendes racontées par le peuple indigène maya. Beaucoup d'entre eux parlent d'un garçon (ou nain) né de l'œuf d'iguane, soigné par une sorcière. Le souverain craignait ce garçon et dans certaines histoires, le garçon devait accomplir diverses tâches (telles que la construction de la pyramide qui lui était dédiée plus tard) ou être exécuté. Dans certaines versions, il était en compétition avec le roi et grâce à la sorcellerie intelligente de la sorcière, le nain défait le souverain et prend sa place. Nous avons aimé faire des recherches sur ces légendes folkloriques, mais en vérité, je soupçonne que mon mari, magicien, jongleur et artiste d'évasion à défi vertical, a surtout apprécié le fait que nous ayons trouvé une pyramide qui aurait pu porter son nom…

L'une des structures les plus impressionnantes d'Uxmal est la Pyramide du Magicien (en espagnol, il s'agit de Piramide del Adivino, la Pyramide du Foreteller). On l'appelle également la pyramide du nain ou la pyramide du devin. Debout plus haut que tout autre bâtiment à Uxmal, c'est la structure la plus reconnaissable et la plus célèbre d'Uxmal et considérée comme unique en raison de ses côtés arrondis, de sa grande hauteur, de sa pente raide et de sa base elliptique. Il mesure environ 115 pieds de haut et 166 pieds de large. La construction de cette incroyable pyramide s'est achevée en plusieurs phases sur trois siècles.

Uxmal abritait autrefois environ 25 000 Mayas et a prospéré de 600 à 1000 après JC. Le premier temple pyramidal a été construit au 6ème siècle après JC et il a été agrandi au cours des 400 années suivantes. Il est tombé en ruine après 1000 après JC et a ensuite été pillé pendant la conquête espagnole. Il a été redécouvert vers 1838 et les efforts de restauration ont commencé au milieu du 19 e siècle.

Le site d'Uxmal est incroyable. Nous avons eu des heures pour l'explorer avant de devoir reprendre la route et passer à notre prochaine destination, mais nous avons tous les deux convenu que les heures que nous avions là-bas ne semblaient tout simplement pas assez longues. C'était la seule ruine où nous nous sentions poussés par le temps, nous aurions pu passer des heures à explorer et à admirer l'endroit. Les bâtiments et leurs sculptures décoratives sont magnifiquement conservés, il y a tellement de choses à voir. Alors que certains sites (comme le célèbre Chichen Itza) ont des bâtiments délimités pour que vous puissiez les voir mais pas interagir avec eux, Uxmal était l'un des endroits les plus interactifs. Vous pouvez entrer dans de nombreux bâtiments et explorer correctement. Vous pouvez vous immerger dans l'histoire et vous sentir comme si vous faisiez partie du site pendant que vous l'explorez. Vous pouvez presque vous imaginer comme l'un des citoyens qui ont habité Uxmal il y a tous ces siècles ou l'un des archéologues qui ont travaillé à sa restauration toutes ces années plus tard.

Je suis fasciné par l'histoire. Mon imagination se déchaîne souvent avec moi et je finis vraiment par m'immerger dans des endroits comme Uxmal. Les connaissances et l'enthousiasme de Greg pour ces lieux s'ajoutent et alimentent les miens et les heures disparaissent au fur et à mesure que nous les explorons ensemble. Avec la bonne entreprise, des sites comme ceux-ci me semblent vraiment magiques. Uxmal avait cependant une couche supplémentaire de magie, qui lui était propre.

Lorsque nous avons exploré Teotihuacan (vous pouvez lire le blog de Greg sur ce site ICI), nous avons senti que les chiens errants qui habitent maintenant le site se sentaient, pour nous, comme s'ils auraient pu être des esprits gardiens, veillant et protégeant le site.

Lorsque nous avons visité Xel-Ha, il y a en fait une légende sur les dieux créant Xel-Ha et nommant trois gardiens, un iguane, un pélican et un poisson perroquet, pour veiller sur leur belle création.

Nous avons découvert qu'Uxmal avait aussi ses propres gardiens. Uxmal regorge de lézards et regorge d'oiseaux. Comme les bâtiments sont largement ouverts au public, ils sont également ouverts à la faune. Dans de nombreuses pièces, nous avons découvert des nids d'hirondelles haut dans les murs et des iguanes (ainsi que quelques autres espèces de lézards) allongés sur les sols en pierre ensoleillés.

Les oiseaux créent un magnifique nuage ondulant et dansant au-dessus de la place principale qui est fascinant à regarder. Au fur et à mesure que nous nous promenions sur le site, cela devenait presque un jeu d'observation de la faune! Les lézards étaient vraiment partout. Pas seulement sur les ruines ou à l'intérieur des pièces, ils couraient sur l'herbe et la terre entre les bâtiments et se doraient au soleil à peu près partout où nous regardions. Ils étaient fantastiques ! Les hirondelles d'Uxmal sont les gardiennes de l'air tandis que les Iguanes sont les gardiens de la terre. C'était merveilleux pour moi qu'Uxmal soit encore habitée. Quel endroit magnifique ces créatures appellent leur maison.

Si vous avez peur des oiseaux ou des lézards, ce serait vraiment dommage mais vous devriez probablement éviter Uxmal. Sinon, si vous vous trouvez en visite au Mexique et dans la région du Yucatan, assurez-vous de visiter Uxmal. C'était vraiment un endroit magique, nain ou pas nain.


Lecture recommandée

Sur le site de Marcella et Claire “Meilleures salutations de loin“ vous trouverez une description intéressante du voyage et de nombreuses belles photos d'Uxmal :
Les spectaculaires ruines mayas d'Uxmal, Mexique

Informations complémentaires sur Uxmal, John Lloyd Stephens et Diego De Landa :

  • Uxmal :http://en.wikipedia.org/wiki/Uxmal
  • John Lloyd Stephens :http://en.wikipedia.org/wiki/John_Lloyd_Stephens
  • Diego de Landa :http://en.wikipedia.org/wiki/Diego_de_landa

Livre intéressant:
Vous pouvez trouver le texte du Chilam Balam en fichier PDF ici >>> Chilam Balam

Christian Schoen est un globe-trotter, écrivain de voyage et auteur du guide de voyage à succès "Les sites mayas - Trésors cachés de la forêt tropicale". Il adore visiter les temples, les pyramides et tout type de ruines antiques. Le SLR à la main, il peut être rencontré lors de randonnées aventureuses dans des paysages de jungle tropicale - parfois - ou simplement quelque part dans son quartier, les montagnes de la Forêt-Noire en Allemagne.


Les 4 sous-structures de la Pyramide du Magicien à Uxmal

La Pyramide du Magicien à Uxmal a commencé à être construite au VIe siècle et le dernier niveau date du Xe siècle. Les hiéroglyphes existants ont permis de dater chacune des périodes de construction.

Pyramide du premier Temple du Magicien

Il est situé sur la plate-forme inférieure, pratiquement au niveau du sol. Sa décoration est basée sur des colonnes et des masques Chac, dont deux se dressent au-dessus de l'entrée. Dans ce temple, la sculpture appelée la reine d'Uxmal a été trouvée, qui est une tête de serpent avec une bouche ouverte, d'où émerge un être humain.

Pyramide du Second Temple du Magicien

Pour construire ce temple, qui fait environ les 2/3 de la hauteur actuelle, le premier Temple a dû être couvert et une pyramide construite dessus. Pour y accéder, une ouverture a été pratiquée d'où l'on aperçoit les colonnes qui soutiennent le toit.

Pyramide du troisième Temple du Magicien

C'est un oratoire qui fut plus tard recouvert, par un autre bâtiment avec un trône en forme de figure de proue du Chac.

Pyramide du quatrième Temple du Magicien

C'est le mieux conservé des cinq temples de la Pyramide du Magicien à Uxmal. Il a une chambre sur la partie orientale de la pyramide sous la forme d'un masque de Chac avec sa bouche comme entrée. Il a une décoration très fleurie, en dehors du style Puuc habituel.

Pyramide du cinquième Temple du Magicien

C'est au sommet de la pyramide et pour y accéder il faut gravir 150 marches raides flanquées de masques Chac. La décoration des façades est entièrement Puuc, murets lisses, sur lesquels est posée une frise largement décorée, en l'occurrence de serpents entrelacés et d'un toit en hutte.


La Grande Pyramide d'Uxmal

La Grande Pyramide d'Uxmal est l'un des rares grands bâtiments mayas que vous pouvez encore escalader. Il a neuf corps à gradins et un escalier faisant face au nord qui devait être une pyramide de magnitude similaire à celle de la Pyramide du Magicien.

Masque Chac de la Grande Pyramide d'Uxmal

Il y a quatre dernières marches pour atteindre le sommet du Temple de la Grande Pyramide à Uxmal nommé Temple des Guacamayas, où il y a une entrée avec un grand masque de Chac. Ce Temple a été construit au VIIIème siècle et il était décoré d'une corniche, de frettes et d'un décor d'oiseaux, plus précisément d'aras, qui donne son nom au temple.

Les angles du Temple ont trois masques de Chac superposés, les figures de proue ont une sculpture plus ronde que les autres d'Uxmal.


Pyramide du Magicien, Uxmal - Histoire

Bienvenue sur le site des ruines mayas.

couvent c.1841 frederick catherwood

aperçu/plan du site google earth

​maison des tortues gerard grandjean

groupe de cimetière steve mellard.

quadrilatère des oiseaux steve mellard

maison des colombes steve mellard

groupe de couvent du bâtiment nord dan himes

palais du gouverneur steve mellard

couvent quadrangle steve mellard

palais du gouverneur steve mellard

pyramide du magicien. sybz

​UXMAL-Yucatan, Mexique

LA DESCRIPTION
Uxmal (trois fois construit), avec Sayil et Labna, est un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est le site de ruines le plus grand, le plus élégant et le plus important de la région de Puuc. La Pyramide du Magicien est une structure vraiment magnifique. Le palais du gouverneur et le couvent sont tout aussi impressionnants. La majorité des structures vues aujourd'hui datent du Classique Tardif (600-900 après JC).

Le site contient de nombreux groupes architecturaux qui comprennent des pyramides, des palais et un terrain de balle. Les Sacbeob (routes en pierre blanche surélevée) relient les groupes et s'étendent jusqu'à des sites connexes à proximité tels que Kabah.

Uxmal est situé dans l'ouest du Yucatan, à la sortie de l'autoroute 261, à environ 70 km au sud de Merida, le long de la « route Puuc ». Ce site fait partie d'une série de ruines mayas que l'on peut trouver dans la région en général et son style architectural tire son nom de la région montagneuse basse et aride dans laquelle elles se trouvent. Les autres sont Kabah, Sayil, Xlapak et Labna.

HEURES: 8h-17h
FRAIS D'ENTRÉE : 21,00 $/418 Pesos Musée 5 $/65 Pesos Parking $2/30 Pesos PRIX !
GUIDES: Oui 30 $ US pour l'anglais, vérifiez les prix actuels
SERVICES: Livre de toilettes, boutique de cadeaux et de collations ATM
MUSÉE SUR SITE : Oui
HÉBERGEMENT: Il y a un certain nombre d'hôtels à distance de marche.
GPS : 20j 21' 54" N, 89j 46' 30" O
DIVERS : Spectacle son et lumière 19h hiver, 20h été, frais supplémentaires vérifier les dernières augmentations de prix

L'HISTOIRE
Uxmal date de l'ère maya classique (600-900 après JC) et est appelé style Puuc. La première date enregistrée trouvée à ce jour est de 569 après JC. Il existe peu d'informations glyphiques concernant les dirigeants d'Uxmal. Deux stèles ont été récupérées qui nomment un souverain, Lord Chaac, et ses parents, et ont été datées d'environ 900 après JC.

Uxmal a été abandonné plus d'une fois, et il est noté dans les chroniques espagnoles qu'Uxmal était l'un des rares sites habités à l'époque de la Conquête. C'était la principale capitale des Xiu, qui ont régné ici jusqu'à environ 1050 après JC, après quoi le site a été abandonné. Les Xiu et les Itza étaient les deux principaux groupes culturels du Yucatan à partir de la période classique. Il y a eu une réoccupation du site au cours de la Post Classic (1200-1500 après JC).

Uxmal a été signalé pour la première fois par le frère Diego Lopez de Cogolludo au 17ème siècle. Jean Fredrick Waldack a visité le site en 1838. Viennent ensuite les intrépides explorateurs John Lloyd Stephens et Fredrick Catherwood dans les années 1840. Leurs livres sont une lecture fascinante avec des peintures exquises des ruines. Ces livres sont fortement recommandés et donnent au voyageur moderne une excellente perspective de cette période. Les travaux d'excavation et de restauration ont commencé sérieusement dans les années 1920 et se poursuivent encore aujourd'hui.

STRUCTURE
La première structure rencontrée en entrant sur le site est la très inhabituelle Maison du Magicien, également connue sous le nom de Pyramide du Nain. Cette pyramide de forme ovale unique mesure plus de 93 pieds/28 mètres de hauteur. Il a été construit cinq fois, avec chaque structure plus récente et plus grande superposée, comme c'était d'habitude avec les techniques de construction maya.

La structure la plus ancienne, le Temple I, est encore partiellement exposée à la base ouest. Cette structure contient la date la plus ancienne enregistrée 569 A.D. La deuxième structure, Temple II, est accessible par un trou creusé dans l'escalier principal. Les temples II et IV ont des entrées au sommet de la pyramide. L'une de ces entrées se fait par une façade de masque en mosaïque de pierre finement sculptée du dieu de la pluie Chaac, et est réalisée dans le style architectural de Chenes. Ce style était très important au sud de la région de Puuc et a également été trouvé sur certains sites du nord tels que Chichen Itza. La structure finale, le Temple V, est construite sur le toit en peigne du Temple III. Il y a un certain nombre de masques Chaac qui bordent l'extérieur de l'escalier ouest. Ces constructions de temples couvrent une ère d'environ trois cents ans. Une pyramide vraiment exceptionnelle.

Directement en face de la Maison du Magicien se trouve un groupe structurel connu sous le nom de Quadrangle du couvent. Bien sûr, cela n'a rien à voir avec les nonnes, et son nom, comme beaucoup d'autres dans la région maya, est un vestige de la période coloniale espagnole. Il s'agit essentiellement d'une très grande place surmontée d'un anneau de bâtiments d'un étage très décorés et orientés vers les directions cardinales.

Ce groupe de places est accessible par un arc en encorbellement construit dans l'une des structures. Chaque structure a une forme rectangulaire allongée avec la structure construite sur une plate-forme basse contenant un large escalier. La façade supérieure de la structure est magnifiquement travaillée en placage de pierre représentant des motifs géométriques et des masques Chacc (Dieu de la pluie) élaborés.

Le bâtiment nord, considéré comme le plus ancien et le plus important, est également le plus long avec environ 270 pieds/82 mètres. Il contient de nombreux masques Chaac sur la corniche et dans les panneaux flanquant la façade de la structure. Sont également présents des serpents de pierre soigneusement sculptés, disposés dans des motifs géométriques ondulant sur la façade. Il contient onze salles à double voûte. Juste en face se trouve le Temple de Vénus.

Le bâtiment sud est le bâtiment d'entrée de la place et comprend un arc de portail non décoré. Des huttes de style indigène surmontées de masques Chaac se trouvent sur les murs intérieurs de ses huit portes. Le bâtiment Est contient 5 portes et montre une utilisation conservatrice de la mosaïque décorative en pierre. Le bâtiment ouest a été le dernier construit et intègre des influences architecturales extérieures et possède une des décorations les plus riches du groupe. Au-dessus de la porte centrale se trouve un intéressant trône en pierre de mosaïque avec un auvent à plumes contenant une figure anthropomorphe d'une tortue à tête humaine.

Derrière le couvent à l'ouest se trouve la plate-forme des stèles, sur laquelle étaient regroupées un certain nombre de dalles de pierre sculptées (stèles) érigées pour commémorer différents événements historiques. Un peu au sud-ouest de cela se trouve ce qu'on appelle le groupe Cimetière composé d'une pyramide, derrière laquelle se trouve une petite cour entourée de structures basses. Ceux-ci se fondent dans une série d'autres ruines, structures et complexes.

Le plus impressionnant d'entre eux, et l'un des plus beaux bâtiments d'Uxmal, est le Palais des Gouverneurs. Ce bâtiment massif de 320 pieds/96 mètres de long est un joyau architectural. Ce bâtiment contient deux arcs en flèche, parmi les plus hauts du monde maya, qui divisent le bâtiment en trois sections. A une époque inconnue de l'Antiquité, ces arches ont été comblées avec de la pierre de taille. Au-dessus de la moulure médiane, une frise s'étend sur toute la longueur et se compose de plus de vingt mille morceaux de mosaïque de pierre taillés de main de maître, combinés à des masques Chaac et à des motifs géométriques. Une expérience visuelle époustouflante.

Au coin de la terrasse du Palais du Gouverneur se trouve la petite Maison des Tortues. C'est une structure très attractive.

La Maison des Colombes est un bâtiment inspirant avec un long peigne décoratif de toit ajouré. La plupart des parties avant des chambres se sont effondrées. Les Mayas utilisaient à la fois des linteaux en bois et en pierre dans leur construction. La plupart des linteaux en bois se sont déplacés, entraînant l'effondrement de ces pièces. Cependant, cela n'enlève pas trop à la majesté pure du bâtiment.

Juste à l'est de la Maison des Colombes se trouve la Grande Pyramide. La pyramide a un escalier extrêmement large et se compose de neuf niveaux. Cela peut avoir été construit en reconnaissance des neuf niveaux des Enfers. Le temple au sommet contient des motifs intéressants ainsi que des masques Chacc.

Beaucoup de ces masques Chaac à Uxmal et dans toute la région maya contiennent de petites indentations sur le museau incurvé pour brûler de l'encens ou produire une petite flamme. Cela a dû être un spectacle très émouvant.

Il existe d'autres complexes et structures individuelles sur tout le site, notamment la maison de la vieille femme, la maison des oiseaux, le groupe nord et le terrain de balle pour n'en nommer que quelques-uns. Il faut prévoir une journée complète ici pour vraiment apprécier la grandeur de cet important site archéologique.


Les ruines mayas d'Uxmal ont encore d'autres histoires à raconter

Alors que le soleil se couche sur la jungle du Yucatan, sa lumière déclinante tombe sur l'escalier ouest de la Pyramide du Magicien, comme il le fait depuis plus d'un millénaire. À l'époque préhispanique, lors des fêtes religieuses mayas, un prêtre ou un souverain pouvait monter ces escaliers pour franchir la porte d'un temple sacré ou, comme l'écrit l'historien Jeff Kowalski dans Encyclopédie des anciens Mayas, « un portail de grotte vers une montagne sacrée de la création. » En regardant depuis la place ci-dessous, les gens du peuple ont peut-être vu un chef émerger de cette porte ornée comme une manifestation de la planète Vénus ou comme le soleil lui-même.

À plus de quatre heures de route du cliché des vacances de printemps de Cancun, les ruines mayas d'Uxmal (prononcé oosh-mawl) préserver la grandeur de ce qui fut. Deuxième parc archéologique le plus visité du Mexique (avant la pandémie de COVID-19), Uxmal était un siège du pouvoir dans la région de Puuc, la basse chaîne de collines des prairies autrement plates du Yucatan. Ses ruines contiennent des sculptures ornées, des frises et des sculptures incrustées dans l'architecture, mais à un moment donné au 10ème siècle, la construction de cette ville florissante s'est arrêtée, et avant l'arrivée des Espagnols, les Mayas sont partis.

« À Uxmal, les derniers bâtiments, tels que le quadrilatère du couvent et la maison du gouverneur, la maison des tortues et les temples supérieurs ultérieurs de la pyramide du magicien, présentent tous une sorte de pierre taillée finie superlative qui, je suppose vous diriez que c'est l'une des plus belles sculptures architecturales trouvées dans l'ancien monde maya, en particulier la sculpture en pierre taillée », explique Kowalski.

Les dates de l'abandon éventuel d'Uxmal sont inconnues et controversées, bien que les Mayas y soient probablement restés plus longtemps que dans leurs villes du sud, qui sont tombées à partir du IXe siècle. Kowalski pense qu'Uxmal n'était plus une capitale politique active dans la région vers 950 après JC, bien que certains chercheurs disent qu'un gouvernement centralisé a continué plus profondément au 10ème siècle ou plus tard.

Les archéologues modernes étudient toujours les ruines exquises du site, y compris la pyramide à étages, la grande maison du gouverneur, et d'autres pour comprendre comment les Mayas se sont adaptés aux menaces changeantes des ennemis et de l'environnement naturel. Uxmal continue de surprendre et d'offrir de nouveaux indices sur la vie là-bas il y a plus d'un millénaire.

La maison du gouverneur à Uxmal avec le trône de jaguar à deux têtes devant. (Jeff Kowalski)

Le joyau du Puuc

Depuis environ 1000 avant JC, des personnes parlant des variantes ou des dialectes des langues mayas vivent dans certaines parties du Mexique, du Guatemala, du Belize et du Honduras. Les Mayas ont créé un système distinctif d'écriture hiéroglyphique. À l'écoute de l'astronomie, ils ont utilisé les mouvements de la lune, du soleil et des planètes dans le développement d'un système de calendrier basé sur des cycles. (Cela comprenait le célèbre cycle du Compte Long qui s'est terminé le 21 décembre 2012 et a donné lieu à la rumeur moderne selon laquelle le monde se terminerait ce jour-là. Ce n'est pas le cas.)

Personne ne sait quand les Mayas se sont installés pour la première fois à Uxmal. Une légende raconte l'histoire d'un magicien-nain qui a construit la pyramide du magicien du jour au lendemain, mais des preuves tangibles du premier temple suggèrent que la construction a commencé vers le 6ème siècle après JC et a continué à étendre la ville par la suite. La ville deviendrait le centre de la vie des Mayas du Puuc.

Maya a prospéré à Uxmal pendant des siècles grâce à des conditions environnementales favorables. À son apogée, la ville a bénéficié de plus de précipitations et d'un sol plus riche que dans le reste du nord du Yucatan. Il a prospéré dans l'agriculture, permettant aux gens d'ici de cultiver les matières premières pour ses bâtiments emblématiques.

« Cela nous explique aussi la présence d'une très belle architecture », précise José Huchim, directeur de la Zone Archéologique d'Uxmal et de la Route Puuc. “C'est une région très riche. Cela a conduit au contrôle, à la confrontation et aussi à la construction d'un mur qui le protégerait de l'ennemi.”

Cet ennemi venait du nord-est.

Un iguane sortant de l'une des chambres du quadrilatère du couvent à Uxmal (Elizabeth Landau)

Uxmal a probablement atteint l'apogée de son pouvoir aux VIIIe et IXe siècles sous un souverain appelé Lord Chac, connu également sous le nom de Chan Chak K’ak’nal Ajaw (son nom reflète celui du dieu maya de la pluie, Chac). Au tournant du Xe siècle, Lord Chac semble avoir commandé la construction de bâtiments d'Uxmal tels que la Maison du gouverneur, une entreprise titanesque qui aurait nécessité 1 200 ouvriers travaillant pendant 33 ans pour construire le palais et sa grande plate-forme de support. Il a un trône de jaguar à deux têtes sur une plate-forme à l'avant, un motif en treillis sculpté symbolisant la domination et des représentations de l'homonyme du dieu de la pluie de Lord Chac. Une sculpture de Lord Chac lui-même, entouré de serpents à deux têtes, se dresse au-dessus de la porte centrale.

En 2019, Huchim et l'archéologue Lourdes Toscano, qui dirigent ensemble le projet Uxmal, se sont concentrés sur l'excavation de la zone sous la grande plate-forme qui soutient le palais. En décembre 2019, ils ont annoncé que leur équipe avait trouvé deux arches, une d'environ 21 pieds de haut et une autre d'environ 24 pieds, délimitant un passage de 82 pieds de long sous la partie supérieure du bâtiment. Austères et caractérisés par de fines coupes dans le calcaire, ces arches pourraient être antérieures aux plus grandes structures du palais jusqu'à 200 ans.

Leurs découvertes indiquent que le palais, probablement utilisé à des fins résidentielles ou administratives, ou les deux, a été construit à l'origine en trois bâtiments distincts. Plus tard, les Mayas ont construit des passages voûtés pour les unir au niveau du sous-sol. La coursive unissait les trois fondations désormais couvertes par une plate-forme, avec des escaliers sur les quatre côtés donnant accès à la partie supérieure du bâtiment. L'élite d'Uxmal a fermé les trois escaliers du sous-sol et l'escalier principal comme moyen de protection, donnant aux envahisseurs moins de points d'accès. (Les excavatrices restaurent également le mur défensif de la ville construit à cette époque.)

Pourquoi se donner cette peine ? L'hypothèse de travail de l'équipe est qu'à la fin du IXe siècle, la pression politique croissante de Chichen Itz, une ville maya connue aujourd'hui pour sa pyramide à degrés photogénique, s'est également accrue. La similitude de l'iconographie et de l'architecture trouvée dans certains bâtiments des deux sites suggère au moins une brève alliance entre les deux royaumes de la fin du IXe au début du Xe siècle. Mais certains historiens pensent que la construction de bâtiments comme les grands palais s'est arrêtée parce qu'Uxmal a été conquise par les dirigeants de Chichen Itz&# au 10ème siècle.

D'autres sites mayas tels que Kabah à proximité montrent des signes de rituels qui impliquent de "sortir l'âme des bâtiments" qui ne seront plus utilisés en détruisant des parties d'entre eux, note Toscano. À Uxmal, les Mayas ont peut-être délibérément coupé la tête de sculptures de la même manière lors de leur départ, ce qui peut expliquer pourquoi la tête de Lord Chac dans une sculpture trouvée à la maison du gouverneur est manquante.

Les chercheurs ont récemment découvert un passage qui faisait partie de la sous-structure de la maison du gouverneur à Uxmal. (Mauricio Marat, INAH)

Les Mayas sont toujours là

Les Uxmal alimentés par l'eau montent, mais le manque d'eau a causé sa chute.

En l'absence de plans d'eau naturels à puiser, les habitants de la région d'Uxmal ont fabriqué ou modifié des bassins appelés aguadas pour collecter l'eau de pluie douce pour se préparer aux saisons sèches, augmentant parfois leur capacité en eau en creusant des fosses en forme de cloche sous eux appelées buctes, qui étaient avec de la pierre. Ils ont également fabriqué des réservoirs de stockage en forme de bouteille appelés chultune, leur permettant de s'approvisionner de 2 à 5 millions de mètres cubes d'eau à partir de la pluie qui tombe. Thanks in part to this aquatic prowess, Kowalski estimates that at its peak Uxmal may have had 15,000 to 18,000 inhabitants, but other sources put it as high as 25,000 people Huchim says even up to 35,000. Smaller Mayan sites whose ruins have been discovered, like Kabah, Sayil and Labna, were under Uxmal’s control at its peak.

However, most historians agree that drought ultimately prompted the Maya to leave Uxmal and other Puuc centers for good. Shortages of rain would have strained the drinking water supply for the people of Uxmal and made it difficult to grow crops like beans, corn and squash. Deforestation may have also played a role. The Maya felled trees to make crop fields and produce the lime for building materials, Huchim says, and they also modified the soil for use in construction. While the fall of Maya civilization has been a longstanding mystery, factors including climate changes and the transformation of their environment seem to have been important drivers of decline.

Even so, the spirit of Uxmal runs deep in Huchim. His grandfather Nicolas was in charge of keeping the Uxmal site clean and helping archaeologists restore the monuments from 1940 to 1970. His father grew up at the site and also became its official guardian. As a child, Huchim watched the restoration of the Pyramid of the Magician every morning from 1969 to 1970. Since 1992, Huchim has been in charge of studying, maintaining and operating the archaeological site. He saved the pyramid after Hurricane Gilbert structurally damaged it in 1997.

Although Uxmal is now closed to tourists and researchers because of COVID-19, Huchim is still there, keeping watch.

He treasures being one of few people experiencing the revival of Uxmal’s “ancestral” flora and fauna. Huchim wrote recently in the Mexican newspaper La Jornada Maya that in the absence of tourists, a variety of indigenous animals have reclaimed their place at the archaeological site. He hears "a great concert" of birds singing and sees groups of dozens of iguanas congregating. Turkeys and deer, which his father had told him were once common, now populate the site and he can hear the sound of an anteater at nightfall. “One can perceive floating in the environment the spirit of the Mayan culture,” Huchim wrote.

He’s been looking out for damage from a recent fire, carrying out maintenance and cleaning endeavors, and working on a report about the archaeological project. The civilization that built these structures is long gone, but Huchim is one of 7 million people of Maya descent living in places like Mexico, Guatemala, Honduras, Belize, El Salvador, Nicaragua and Costa Rica.

“The Maya do not die, they do not end. We are alive. What’s more, we have a large population,” says Huchim, “I am Mayan, but we don’t build pyramids today.”


Uxmal Ruins

Uxmal Architecture -A Notable Asset of this Mayan Region

In our travels we have experienced varying architectural styles throughout the Yucatan. Many Maya sites were built using a combination of these styles. Uxmal and other sites located on the Puuc Route are comprised of only one architectural influence that comes directly from the Maya.

Puuc architecture is easily identified. The lower sections of the buildings are plain, have rounded corners, and are made of small arches or entrance ways. Upper sections are highly decorated and reflect a distinct layering of stone work. Ornate carvings include serpents, lattice work, and pillars.

Puuc construction used a system of cut veneer stones set into a concrete core. This is an improvement over the previous construction method of using stones held together with plaster. This advanced construction method allowed for slightly larger and more stable interior rooms and may account for the excellent condition of many of the thousand-year-old buildings at Uxmal, Labna, Sayil and Kabna.

The Importance of the God of Rain

Chac was the Mayan god of rain, and the honored god at Uxmal due to the lack of natural water supplies in the city. Unlike other archeological sites in the Yucatan, Uxmal does not have an on-site cenote (fresh water source). Although the Yucatán has few surface rivers, most Maya cities, including Chichén Itzá, used cenotes to access underground water, however there were no cenotes at Uxmal. Instead, it was necessary to collect water in chultunes, or cisterns, built in the ground.

Fast Facts About Uxmal Ruins

  • Uxmal is a UNESCO World heritage site
  • The present name is derived from Oxmal, meaning “three times built”
  • The estimated population of 20,000 people is a rough guess.
  • The main ruins of Uxmal cover about 150 acres
  • Buildings and construction are typical of the Puuc style, with smooth low walls below ornate friezes that are blocked together like a puzzle.
  • Govenor’s Palace 320 foot long mosaic facade is one of the longest in pre-Columbian Mesoamerica and features 103 stone masks of the rain god Chac
  • Pyramid of the Magician is a height of 115 feet
  • Uxmal and its three related cities of Kabah, Labná and Sayil admirably demonstrate the social and economic structure of late Maya society before it disappeared in the late Classic Period.
  • Uxmal is connected to neighboring sites Kabah, Labná and Sayil by sacbes
  • Uxmal was dominant in the Yucatan region from 875 to 900 CE by the Xiu Family who later built an alliance with the Spanish to survive.
  • The western staircase of the Temple of the Magician pyramid is built to face the sun during Summer solstice.
  • During 1441-1541, Uxmal was abandoned by its few remaining inhabitants and became no more than a place of pilgrimage until the conquest by the Spanish, who gave the surviving buildings their existing names that have nothing to do with their true functions.
  • The Mexican government in 1927 started to work on Uxmal to prevent further decay. In 1930, Danish explorer Frans Blom led a Tulane University expedition to the site to assist in further preservation of the site.
  • Queen Elizabeth II of the United Kingdom visited on February 27, 1975 for the inauguration of the site’s evening sound & light show.

Revisiting the Pyramid of the Magician in Uxmal

The Pyramid of the Magician in the ancient Maya city of Uxmal is one of my favorite structures. I tend to revisit it every time I get a chance. It is hard to believe that the ancients built it with only very rudimentary tools.

Maybe they didn’t. Legend has it that the massive pyramid was built in one night by a dwarf magician, who was hatched from an egg.

The Legend of the Dwarf of Uxmal

Once there was an old woman, who lived all alone in a tiny hut. Her only wish was to have a child of her own. Year after year she had waited for one, with no luck. One day she took and egg, wrapped it in cotton and sat it in a corner of her hut. She cared for it day after day, until the egg cracked and a tiny baby boy stepped out of it.

The baby developed fast and he became smarter and stronger than dos adults by the time he was one year. But, at the same age he stopped growing. For the rest of his life he stayed as tiny as a one-year-old baby, and people started calling him the Dwarf. His mother loved him dearly and told him that he was destined to great things. When she considered him old enough, she sent him to the king to challenge him to test his strength and wit agains his.

The challenge surprised the king. Amused, and sure that he had nothing to fear from the little man, he accepted. First he lifted a heavy stone. Seeing that the stone was as big as himself, the Dwarf ran home to his mother, telling her that it was an impossible task. His mother assured him that he could do it if the king could.

She was right, of course. The king came up with a series of other challenges, but the Dwarf was able to do everything he could. Finally, he asked the dwarf to build a palace bigger and more beautiful than any in his city. He would have to build it in one night, or in the morning he would be put to death. The Dwarf ran home to his mother, who told him to go to sleep, the palace would be there in the morning.

Indeed, the Dwarf woke up in the morning in the biggest, most beautiful palace he could have imagined. This was magic that scared the king, who decided that he would have to kill the dwarf at all cost. He didn’t succeed, and in the end lost his own life. The Dwarf, considered a magician, was elected the new king of the city. Once king, he had built a smaller palace for his mother, as well, not too far from his own.

The legend adds to the draw of the place for me. Uxmal has been one of my favorite Mayan sites since the first time I’ve seen it, over twenty years ago. In those days it was still possible to climb the massive Pyramid of the Magician. We got up early and were there as soon as the site opened, so we could be the first people on top of the Pyramid of the Magician. Indeed, we were. Standing on top we could see the whole site, the ancient Mayan city, built centuries ago. It was the two of us, with the birds, and the winds, above the tree line. Other visitors came soon, and we descended the stairs, to walk around the rest of the site.

A few weeks ago we found ourselves back in Uxmal. As usual, we got there as soon as the site opened, but we were not the only ones. As time goes by, more and more people visit the ancient Mayan sites. To prevent their destruction and accidents, most of them are now closed to climbing. The Pyramid of the Magician is no exception. So we had to admire it from the ground. Since they don’t have to share it with humans, birds, lizards, and bats live in them now.

Bats didn’t mind humans, they were living inside the temples on top of the pyramid twenty years ago, as well. In fact, they sometimes deterred tourists from entering the small rooms. I mentioned that when we first climbed to the top, another family came up shortly after. Their teenage son was ready to walk into the temple, when I had walked out. The mother tried to stop him,

“Who knows what creatures live in there? You can’t see anything.”

‘There are only bats in there.” I told them, thinking that everyone loves bats.

“They are creepy, I am not going in there,” said the mother, but her son went ahead to explore.

The temples in the ancient Mayan sites are very dark. Built on top of large or smaller pyramids, they only have one opening, the doorway. Naturally, it is dark inside, but also cool. They are the perfect place to spend the hot midday or afternoon. More often than not, they are also homes for bats.

For the past decade or so, the bats, along with other creatures, live undisturbed by humans in the ancient rooms. I mentioned rooms, not only temples, since in most of the other buildings the rooms are closed to the public as well. Especially those that still have traces of ancient paint on the walls.

Although we couldn’t get on top of the Pyramid of the Magician, or enter its temples, we enjoyed our visit to Uxmal. We climbed smaller structures, walked through the ball court, and the Nunnery, the House of the Turtles, and the Palace of the Governor, among others.

We also took the longer walk through the jungle to see the Pyramid of the old Woman, the Dwarf’s mother. This one is still in rubble, as are the structures surrounding it. Still, we could tell that it had been a nice size pyramid in its day, even if smaller in size than the main one. The Dwarf did honor his mother who helped him become king.

Legends usually have some truth to them. It is possible that in the long history of Uxmal, the city had a dwarf as a ruler once. He might have been the one who commissioned the building of the greatest pyramid in the city.

Regardless of who built the pyramid, it stood there in its magnificence for centuries. Thanks to our efforts to preserve it, it will stand for more centuries still.


Voir la vidéo: Pyramide du Magicien à Uxmal (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Keylan

    Merci! Je vais maintenant visiter ce blog tous les jours!

  2. Colton

    Je m'excuse, je ne peux pas vous aider, mais je suis sûr qu'ils vous aideront à trouver la bonne solution. Ne désespérez pas.

  3. Daihn

    C'est juste une excellente idée.

  4. Brigbam

    C'est tout simplement un sujet incomparable

  5. Nicky

    Oui vraiment. Il en va de même. Discutons de cette question. Ici ou dans PM.

  6. Zum

    C'est dommage que maintenant je ne peux pas exprimer - il n'y a pas de temps libre. Je reviendrai - j'exprimerai nécessairement l'opinion sur cette question.



Écrire un message