Podcasts sur l'histoire

Que sont les ovnis du «triangle noir»?

Que sont les ovnis du «triangle noir»?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Dans le plus grand mystère du phénomène OVNI se trouve une autre énigme encore non résolue : pourquoi tant de rapports impliquent-ils d'étranges engins de forme triangulaire, souvent décrits comme de couleur sombre, pratiquement silencieux et de la taille d'un terrain de football ou plus grand ? Que sont-ils exactement ? Et pourquoi tant de témoins planent ou se déplacent lentement et méthodiquement, sans traînées visibles ?

Dans les années qui ont suivi l'invention par l'US Air Force du terme "objet volant non identifié" en 1952, les rapports faisaient souvent référence aux ovnis de manière générique sous le nom de soucoupes volantes. Mais les témoins à l'époque, et depuis, ont décrit un large éventail de formes : soucoupes (ou deux soucoupes réunies), œufs, chapeaux, cigares, boomerangs, ampoules, voire des bonbons Tic Tac.

Parmi les formes les plus fréquemment signalées, il y avait en forme de V, en pointe de flèche ou triangulaire. David Marler, chercheur sur les ovnis et auteur de OVNI triangulaires : une estimation de la situation, dit avoir examiné plus de 17 000 dossiers impliquant des engins triangulaires non identifiés, parfois appelés « triangles noirs ». Que les observations représentent un engin d'espionnage américain avancé - comme certains le spéculent - ou quelque chose d'origine inconnue, leur objectif reste mystérieux. Compte tenu de leur comportement de vol stationnaire constant, dit Marler, ils pourraient être engagés dans « une surveillance d'une certaine nature – ou un balayage. Ou analyser la topographie.

« Il y a eu de nombreux cas dans lesquels ces véhicules ont été observés au-dessus de bases exploitées par le Strategic Air Command », explique Chris Mellon, ancien sous-secrétaire adjoint à la défense pour le renseignement sous les administrations Clinton et George W. Bush, dont la carrière s'est concentrée sur menaces non conventionnelles à la sécurité américaine. Mellon fait maintenant partie intégrante de l'équipe d'enquête présentée dans "Unidentified: Inside America's UFO Investigation" de HISTORY.

LIRE LA SUITE : Les ovnis sont-ils une menace pour la sécurité nationale ? Cet ex-responsable américain pense qu'ils justifient une enquête

Un phénomène international

Dans les années 50, 60 et 70, des rapports d'ovnis triangulaires ont été signalés à travers les États-Unis et au-delà. Au cours des années 1960, au plus fort de la fièvre ovni de la guerre froide, de mystérieux triangles volants ont été signalés au-dessus du Connecticut, de la Géorgie, de la Pennsylvanie et du Texas, ainsi que de Londres, de Madrid et de la Tchécoslovaquie. En 1969, deux pilotes de la Garde nationale ont suivi un "objet de forme triangulaire de 50 pieds de diamètre" pendant 20 minutes au-dessus de San Juan, Porto Rico, jusqu'à ce qu'ils soient à court de carburant et doivent retourner à leur base. Bon nombre de ces incidents seraient attribués par les autorités aux conditions atmosphériques, aux ballons météo ou à d'autres sources quotidiennes, mais certains sont restés inexpliqués.

Entre 1983 et 1986, une vague notable d'observations de masse s'est produite dans la vallée de l'Hudson à New York, à environ 50 miles au nord de New York. Un témoin, Kevin Soravilla, un lieutenant à la retraite du service de police de Yorktown, a décrit un énorme engin silencieux, à 100 mètres d'un bout d'aile à l'autre, planant bas, qui s'est incliné et a effectué un virage à 45 degrés avant d'accélérer brusquement. Soravilla a déclaré qu'il avait appelé la base aérienne Stewart dans la ville voisine de Newburgh pour déterminer si l'un de ses avions de transport C-5 - alors l'avion le plus gros et le plus lourd du monde - avait été dans le ciel cette nuit-là; aucun n'avait. Plus tard cette année-là, un énorme OVNI triangulaire planant au-dessus d'un tronçon de la Taconic Parkway de New York a provoqué une énorme accumulation de trafic alors que des dizaines d'automobilistes s'arrêtaient pour mieux voir. Des incidents similaires se sont poursuivis dans la région pendant plusieurs années.

REGARDEZ : Des épisodes complets de Unidentified : Inside America’s UFO Investigation en ligne maintenant et connectez-vous pour de tout nouveaux épisodes les samedis à 10h/9h.

« Dépassé les limites de l'aviation conventionnelle »

De nombreux témoins décrivent ce qu'ils perçoivent comme les capacités extraordinaires de l'artisanat. Un soir de fin novembre 1989, deux policiers en patrouille à Eupen, en Belgique, non loin de la frontière allemande, ont repéré un étrange objet triangulaire au-dessus de leur tête. Dans les jours qui ont suivi, des centaines de Belges ont signalé des ovnis similaires, décrits dans les reportages comme "un objet triangulaire avec une lumière centrale rouge vif" ou comme une "plate-forme volante" avec trois énormes projecteurs.

En mars 1990, l'armée de l'air belge a envoyé deux avions de chasse F-16 pour examiner de plus près un triangle qui avait été repéré au radar. Leurs ordinateurs de bord ont enregistré la remarquable maniabilité de l'objet et sa capacité à accélérer de 1 000 kilomètres à l'heure (environ 621 milles à l'heure) à 1 800 kilomètres à l'heure (environ 1 120 milles à l'heure) en quelques secondes. "Ce que les ordinateurs ont enregistré dépassait les limites de l'aviation conventionnelle", a déclaré un colonel de l'armée de l'air belge aux journalistes.

LIRE LA SUITE: Ces 5 traits, capturés en vidéo par des combattants de la marine, défient l'explication

En mars 1997, Phoenix, Arizona, est devenu un hotspot d'OVNI lorsque quelque 30 000 résidents locaux ont vu quelque chose d'étrange dans le ciel. Certains rapports ont indiqué que l'objet mystérieux était en forme de V, mais beaucoup l'ont décrit comme triangulaire. « C'était en forme de triangle et il y avait trois lumières. Cela avançait très lentement », a déclaré un louveteau de 11 ans. Un pilote de ligne à la retraite l'a décrit comme "la taille de 25 avions de ligne... et cela n'a pas fait de bruit". D'autres l'ont décrit comme la taille de trois terrains de football.

En 2000, des policiers des municipalités voisines du sud de l'Illinois ont été appelés pour enquêter sur le rapport d'un camionneur faisant état d'un énorme engin en forme de pointe de flèche planant bas dans le ciel, haut de deux étages et aussi long qu'un terrain de football. Les bandes de dépêche révèlent le choc et la crainte exprimés par les différentes équipes des forces de l'ordre, qui étaient toutes en contact radio les unes avec les autres.

Le National UFO Reporting Center, qui répertorie plus de 8 100 observations d'ovnis en forme de triangle depuis le début des années 1960, en répertorie plus de 200 au premier semestre 2020.

CARTE INTERACTIVE : Observations d'OVNI prises au sérieux par le gouvernement américain

La vérité derrière les triangles

Beaucoup de ces observations ont été étudiées à plusieurs reprises par des détectives d'OVNI. Les triangles belges ont été expliqués comme des étoiles, des planètes, des ballons ou des dirigeables, avec un peu d'hallucination de masse. Les lumières au-dessus de Phoenix ont été rejetées comme des fusées éclairantes larguées lors d'un exercice de la Garde nationale aérienne, bien que cette théorie ait de nombreux sceptiques. Certains disent que les observations à New York étaient un canular perpétré par des pilotes cascadeurs locaux volant en formation.

Une explication soulève la possibilité de "l'effet dirigeable". C'est la théorie selon laquelle les personnes qui voient des lumières sans rapport dans le ciel peuvent se tromper en leur faisant croire qu'elles font toutes partie du même objet. Trois lumières ? Ce doit être un vaisseau spatial triangulaire. Trois lumières à des centaines de mètres l'une de l'autre ? Doit être un vraiment gros vaisseau spatial triangulaire.

D'autres spéculations se sont concentrées sur les avions top-secrets. Bien que le gouvernement américain soit en grande partie resté muet sur la question, il est de notoriété publique que l'Air Force a expérimenté des avions triangulaires et en forme de V pendant des décennies, y compris le bombardier furtif B-2 Spirit et le F-117 Nighthawk - et peut-être d'autres. gardé secret. Les observations près de l'installation d'essai d'avions espions clandestins dans la zone 51 au Nevada peuvent en effet être liées aux vols d'essai de certains de ces engins.

LIRE LA SUITE: Les projets d'avion espion top-secret les plus scandaleux de la zone 51

Cependant, la taille extraordinaire décrite par de nombreux témoins est déroutante. Et pour Marler et d'autres, le volume des observations et la cohérence du comportement de vol stationnaire des engins, combinés à leurs accélérations soudaines inexplicables, éloignent de la technologie militaire connue.

Si ce n'est pas du cru, alors quoi? Une théorie suggère que ces embarcations sont engagées dans la cartographie de sites sensibles. Les observations du sud de l'Illinois se sont produites dans un rayon d'un à deux milles de la base aérienne de Scott, qui abrite l'U.S. Air Mobility Command, qui coordonne tous les transports mondiaux pour les troupes américaines. Les observations de la vallée de l'Hudson se sont produites à proximité de la base aérienne de Stewart. Et Mellon a interviewé plusieurs vétérans du golfe Persique qui ont été témoins d'engins triangulaires à proximité d'opérations militaires sensibles. « Un adversaire qui planifie une future attaque voudrait connaître chaque centimètre carré du champ de bataille », dit-il.

Pourtant, le mystère du triangle noir persiste. « Il y a beaucoup de données », dit Marler. "Cela n'équivaut pas à des réponses."

LIRE LA SUITE : Pourquoi y a-t-il eu autant d'observations d'ovnis à proximité d'installations nucléaires ?


UFO Insight n'assume aucune responsabilité quant au contenu des commentaires ci-dessous. Nous nous efforçons de filtrer le plus possible les grossièretés. Les opinions et les discussions dans les commentaires ci-dessous ne sont pas les opinions d'UFO Insight, ce sont les opinions de la personne qui publie le commentaire.

Les commentaires les plus récents apparaissent en premier, les plus anciens en bas. Postez un nouveau commentaire !

J'ai vu un triangle noir au-dessus de Boeing Field à Seattle en mai ou juin 1980

Laisser une réponse Annuler la réponse

Rechercher dans nos archives

Bulletin gratuit

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite pour recevoir les derniers articles directement dans votre boîte de réception. Si vous n'aimez pas ce que vous lisez, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.


TR-3B Triangle noir – Nom de code : ASTRA – Magnetic Field Disruptor Plane

Ce n'est qu'avec le formidable courage de certaines personnes qui ont travaillé dans différentes bases militaires que la vérité sur ces avions a pu être révélée, ce qui est susceptible de précipiter leur utilisation future dans la société civile au profit de toute l'humanité. Il ne s'agit pas seulement de l'utilisation de l'avion lui-même, mais principalement de la technologie derrière son système de propulsion – une technologie qui est également appelée “technologie noire” et qui, comme le mentionne Steven Greer dans son Hidden Truth, les informations interdites sont environ 10 000 ans de plus que la technologie spatiale spatiale actuellement utilisée dans le monde.

À cet égard, il est très intéressant, le récit d'un spécialiste américain qui a travaillé sur une base militaire secrète près de Groom Lake City, à propos d'une technologie aéronautique inimaginable pour le grand public, que les Américains possèdent déjà. Étant donné que ce rapport, initialement publié en ligne sur http://www.darkgovernment.com/news/tr-3b/, n'est plus accessible à cette adresse, nous vous le proposons ci-dessous : “Un ami m'a dit à un moment donné qu'il ne le ferait jamais oubliez l'image de l'avion TR-3B dans la base de Papoose, qui ressemble exactement à un vaisseau extraterrestre.

Noir comme un pas triangulaire, TR-3B était rarement mentionné (et seulement chuchoté) à Groom Lake, où il travaillait. À un moment donné, l'avion a survolé la piste de Groom Lake dans un silence complet et, comme par surprise, il s'est soudainement arrêté au-dessus du S-4. A flotté silencieusement dans la même position pendant environ 10 minutes, après quoi il est reparti doucement sur l'asphalte de la piste. Parfois, une couronne bleu-argent brillant entoure la circonférence massive du TR-3B.

Le modèle opérationnel mesure environ 183 mètres de diamètre. L'avion TR-3B porte également le nom de code ASTRA. Le premier vol de reconnaissance opérationnel a eu lieu au début des années 1990. La plate-forme nucléaire triangulaire de l'avion a été construite dans le plus grand secret du programme AURORA, financé avec l'argent du « budget noir » (au moins 3 milliards de dollars investis dans ce projet). “Aurora” est maintenant le programme aérospatial américain le plus secret et TR-3B est le véhicule le plus “exotique” qui a été créé dans le cadre du programme Aurora, financé et coordonné par la NSA (National Security Agency), la NRO National Recognition ) et la CIA (Central Intelligence Agency).

La fonctionnalité du TR-3B n'est pas une fiction, elle a été construite avec une technologie déjà disponible au milieu des années 1980. Ainsi, tous les ovnis repérés ne sont pas nécessairement d'origine extraterrestre. Le matériau recouvert par l'avion TR-3B est un polymère réactif au radar, qui peut modifier sa réflectivité, son absorption radar et sa couleur. Ce polymère, lorsqu'il est utilisé avec certains systèmes électroniques internes TR-3B, peut donner au véhicule un aspect tel qu'il ressemble à un petit navire ou à un cylindre volant sur l'écran radar.

Un anneau circulaire, rempli de plasma d'accélération, appelé perturbateur de champ magnétique (MFD), entoure le compartiment rotatif de l'équipage et surpasse toute technologie actuellement connue. Les laboratoires Sandia et Livermore ont développé cette technologie secrète, et le gouvernement [américain] fera tout pour la protéger. Le plasma généré en portant le mercure à 250 000 atmosphères et à une température de -123 degrés Celsius, s'il est accéléré à 50 000 tr/min, devient un plasma supraconducteur, le résultat ultime de ce processus étant l'annulation de la gravité (lévitation).

Plus précisément, en générant ce champ magnétique tournant, l'effet d'attraction gravitationnelle sur le navire est neutralisé à 89 %. En d'autres termes, le poids de l'accélérateur circulaire, ainsi que tout le poids de l'accélérateur – la casquette de l'équipage, l'avionique (dispositifs et appareils de navigation et d'exploitation), les carburants, les systèmes d'environnement de l'équipage et un réacteur nucléaire, etc. &# 8211 sont réduits de 89 %. Cela rend le véhicule extrêmement facile et a la capacité de dépasser de loin les performances et la maniabilité d'un avion construit jusqu'à présent (sauf, bien sûr, les ovnis).

Les avions TR-3B évoluent à haute altitude de manière indétectable (grâce à la technologie STEALTH), offrant ainsi une plateforme de reconnaissance de temps de vol indéterminé. Une fois qu'il atteint (à grande vitesse) cette altitude, il n'a besoin que de très peu de propulsion pour maintenir son altitude. De plus, je me souviens qu'à la base secrète de Groom Lake, il y avait des rumeurs sur un nouvel élément qui agirait comme un catalyseur de plasma. Avec un poids réduit de 89 %, le véhicule peut rouler à une vitesse de 9 Mach [9 fois la vitesse du son : env. 10 000 km/h], à la fois verticalement et horizontalement.

Des sources affirment que les performances ne sont limitées que par les limitations biologiques des pilotes – qui sont nombreuses, étant donné que la force gravitationnelle est réduite de 89%. La propulsion du TR-3B est assurée par trois hélices multimodales montées dans chaque coin au bas de la plate-forme triangulaire (voir Fig. …). TR-3B se déplace à une vitesse allant jusqu'à 9 Mach (Mach est une unité de mesure utilisée en aérodynamique pour exprimer la vitesse d'un corps se déplaçant dans un fluide : projectile, avion, fusée, etc. La vitesse Mach 1 est égale à la vitesse du son dans ce fluide Dans des conditions standard, Mach 1 est égal à 1224 km/h (ou 340 m/s) jusqu'à ce qu'il s'élève à 120 000 mètres (120 km), alors Dieu sait à quelle vitesse il peut se déplacer. qui sont montés à chaque coin de la plate-forme utilisent de l'hydrogène ou du méthane et de l'oxygène pour la propulsion.

Dans un système de fusée qui utilise de l'hydrogène et de l'oxygène liquide, 85 % de la propulsion fournit de l'oxygène. Le moteur nucléaire de fusée utilise un appoint d'hydrogène liquide et d'oxygène pour une puissance supplémentaire. Le réacteur chauffe l'hydrogène liquide et injecte de l'oxygène liquide à travers des buses supersoniques afin que l'hydrogène brûle en même temps avec l'oxygène liquide. Le système de propulsion multimodal peut fonctionner dans l'atmosphère avec la propulsion offerte par le réacteur nucléaire dans la haute atmosphère avec la propulsion à hydrogène et dans l'orbite circonférentielle orbite combinée (hydrogène/oxygène).


Quelles sont les observations d'OVNI les plus célèbres ?

Un éleveur a trouvé des "débris mystérieux" et des soldats d'une base voisine sont venus récupérer les matériaux.

Puis est venu un pas de géant lorsque les journaux ont rapporté qu'une "soucoupe volante" est tombée dans la ville du Nouveau-Mexique.

"Depuis, les théoriciens du complot ont travaillé dur pour essayer de prouver que l'épave était extraterrestre, avec un homme, Ray Santilli, allant jusqu'à sortir une vidéo en 1995 d'une "dissection" extraterrestre censée avoir eu lieu après le incident", selon History.com.

Santilli a avoué en 2006 qu'il s'agissait d'un film mis en scène, mais a déclaré qu'il était basé sur des images réelles.

Le gouvernement couvrait quelque chose, selon History.com, mais c'était un projet militaire, pas l'existence d'extraterrestres.


Avions militaires

Selon Mécanique populaire, les avions militaires peuvent être responsables d'un certain nombre de rapports d'OVNI en triangle noir. Le TR-3A Black Manta est le nom d'un avion de surveillance spéculative censé appartenir à la Armée de l'air américaine et avoir été développé dans le cadre d'un projet noir, associé à plusieurs rapports d'observations d'avions triangulaires volants au-dessus d'Antelope Valley, une zone désertique du sud de la Californie. Cette étendue de désert attire les personnes intéressées par les avions potentiels du « projet noir », car elle se trouve à proximité de plusieurs zones de recherche et d'essai militaires connues, telles que la base aérienne Edwards en Californie, et Usine 42 de l'armée de l'air des États-Unis . Le TR-3A était considéré comme un avion espion furtif subsonique avec une conception d'aile volante. Il aurait été utilisé pendant la guerre du Golfe pour fournir une désignation laser aux bombardiers Lockheed F-117 Nighthawk, pour le ciblage à utiliser avec des bombes à guidage laser. Le TR-3 aurait été fabriqué par Northrop. Selon Mécanique populaire, il y a peu de preuves pour soutenir l'existence du TR-3, mais il spécule que les rapports d'OVNI en triangle noir associés à Black Manta pourraient être un démonstrateur technologique pour un potentiel avion de reconnaissance tactique de nouvelle génération. ⎙]

Une analyse géographique réalisée par le National Institute for Discovery Science, désormais inactif, a suggéré que les triangles noirs pourraient être des engins de l'US Air Force. ⎚]

Le géoscientifique Ben McGee a identifié des drones de patrouille frontalière avec des lumières infrarouges anti-collision ou d'identification comme explication de certains triangles noirs. ⎛]


Comme il est facile de les simuler

Il s'agit en fait de polystyrène et de lampes de poche.

Nous avons une photographie "réelle" de l'objet volant, mais à notre grande déception, tout était truqué. Une photo notoire a fait surface en avril 1990, d'un objet triangulaire avec des lumières planant dans le ciel. Comme beaucoup de photos d'observation paranormales, elle est de mauvaise qualité avec l'image floue et granuleuse. Soi-disant, il a été pris par un photographe anonyme et l'authenticité était déjà en question. Le manque d'arrière-plan a rendu difficile le calcul de la taille, et il a été produit 4 mois après les fameuses observations d'OVNI belges. Mais un gars nommé Patrick Mar&# xE9chal a avoué plus tard qu'il s'agissait d'un canular. En 2011, il a invité des journalistes chez lui, et a montré comment il produisait l'image. Le soi-disant OVNI est une feuille de polystyrène, découpée en forme triangulaire et peinte en noir. Les lumières sont des lampes de poche coincées dans les coins. Pour le faire voler, il l'a suspendu à une ficelle et a pris des photos. Avant de bien faire les choses, il avait des tonnes de photos jusqu'à ce qu'il arrive à l'image ambiguë que nous voyons aujourd'hui.


Que sont les ovnis du «triangle noir»? - L'HISTOIRE

Les ovnis du triangle noir (alias Silent Vulcans) sont une classe d'ovnis qui semblent être connus sous le nom de vaisseau-mère. Ce sont généralement des lumières d'affichage silencieuses, volant à basse altitude qui émettent parfois des impulsions et ne tentent pas d'échapper à la détection.

La grande taille de l'engin qui a été signalé comme étant dans certains cas plus d'un mile de long ou plus indiquerait qu'il n'est pas d'origine humaine.

Les rapports décrivent généralement cette classe d'ovnis comme d'énormes engins triangulaires noirs et silencieux, planant ou naviguant lentement à basse altitude au-dessus des villes et des autoroutes, généralement la nuit et ne faisant aucune tentative pour échapper à la détection.

Ces embarcations sont souvent décrites comme ayant des "lumières courantes", soit des lumières blanches brillantes, soit des lumières colorées pulsantes qui apparaissent à chaque coin du triangle.

Des ovnis de forme triangulaire ont été signalés depuis les années 1940. Les comptes de triangles volants, de coins ou de boomerangs ont considérablement augmenté depuis les années 1990.

30 mars 1993 : De nombreux témoins à travers le sud-ouest et l'ouest de l'Angleterre ont vu un grand triangle noir à basse vitesse.

L'analyse des observations par Nick Pope a conclu que l'objet s'est déplacé dans une direction nord-est de Cornwall au Shropshire sur une période d'environ 6 heures.

Les observations rapportent des objets clairement visibles sur des zones et des autoroutes densément peuplées, principalement aux États-Unis et en Grande-Bretagne, mais également dans d'autres parties du monde.

Une répartition géographique des observations américaines a été corrélée par une organisation d'enquête américaine actuellement inactive, le National Institute for Discovery Science, qui a conduit à un rapport de juillet 2002 suggérant que l'engin pourrait appartenir à l'US Air Force.

Cependant, un rapport ultérieur en août 2004 par la même organisation (NIDS) a révélé que la vague d'observations n'était pas conforme au déploiement précédent d'avions de projet noirs et que les origines et les agendas des objets étaient inconnus.

Les engins sont également parfois signalés comme capables d'accélérations soudaines et rapides, comme cela est souvent mentionné dans les descriptions d'autres types d'ovnis.

Certains rapports d'ovnis triangulaires sont probablement des observations d'un ou plusieurs projets noirs en cours de développement par l'armée et les entrepreneurs américains.

Cependant, le fait que des triangles sont généralement signalés dans et autour des zones peuplées et qu'ils ne font aucun effort pour échapper à la détection jette un doute sur le fait que de telles observations sont des engins militaires.

Ceci par rapport aux avions furtifs F-117 Nighthawk et B-2 Spirit, qui n'ont été aperçus qu'occasionnellement lors d'essais au-dessus de zones peu peuplées du sud-ouest des États-Unis telles que Groom Lake (zone 51), généralement de nuit et par des observateurs civils dévoués. d'avions militaires.

La plupart des rapports de triangles noirs indiquent que l'engin mesure au moins 60 m de long et est similaire aux dimensions d'un terrain de football typique en largeur.

Ils apparaissent généralement silencieusement et apparemment "de nulle part", dérivant à quelques centaines de pieds ou moins au-dessus du sol.

Les triangles noirs sont généralement décrits comme se déplaçant très lentement ou planant au même endroit pendant des périodes de temps variables, parfois même atterrissant.

Des recherches déclassifiées (sous réserve d'une demande d'accès à l'information) du ministère britannique de la Défense suggèrent que "la majorité, sinon la totalité, des rapports jusqu'ici inexpliqués pourraient bien être dus à des plasmas flottants gazeux chargés électriquement" qui émettent des champs chargés avec le capacité d'induire des hallucinations vives et des effets psychologiques chez les témoins et sont "capables d'être transportés à des vitesses énormes sous l'influence et l'équilibre des charges électriques dans l'atmosphère".

Les chercheurs notent que les plasmas peuvent être formés par plus d'un ensemble de conditions météorologiques et chargées électriquement, tandis qu'"au moins certains" événements sont susceptibles d'être déclenchés par la rentrée des météores dans des scénarios où les météores ne brûlent pas complètement ni n'impactent, mais plutôt se briser dans l'atmosphère pour former un tel plasma chargé.

Ces formations de plasma sont également théorisées ont pour effet de réfracter la lumière entre elles, produisant l'apparence d'une forme polygonale noire avec les lumières dans les coins causées par une coloration plasma auto-générée (semblable à l'aurore boréale).

Contrairement à d'autres types d'ovnis signalés, les ovnis de classe Triangle ont été signalés comme étant visibles au radar, comme ce fut le cas avec la célèbre vague d'ovnis belge. Au cours de ces incidents, deux F-16 belges ont tenté d'intercepter les objets (obtenant un verrouillage de missile réussi à deux reprises) pour être déjoués.

Les lumières du phénix
'Nous ne sommes pas seuls'


En mars 1997, un objet volant non identifié a survolé toute la ville de Phoenix. Environ 10 000 personnes ont été témoins de l'incident, ce qui en fait la plus grande observation de masse à ce jour.

Néanmoins, le gouvernement américain a refusé de reconnaître l'incident en l'appelant des fusées éclairantes, une fausse déclaration largement répandue, avec peu de logique et sans prise sur la réalité.

Regardez le film et soyez votre propre juge de ce qui se passe.

Les producteurs Lynne D. Kitei, MD et Steve Lantz présentent leur film primé au niveau international, un examen approfondi des formations lumineuses et de l'artisanat en forme de V d'un kilomètre de large observés par des milliers de personnes à Phoenix et dans tout l'Arizona le 13 mars 1997 .


Les lumières apparaissent :
Le 13 mars 1997 fut le début de ce récit extrêmement convaincant de diverses lumières phénoménales qui se déplaçaient au-dessus de l'état de l'Arizona. Ces lumières, bien que appelées les « lumières du phénix », ont en fait été observées dans au moins cinq autres villes.

Phoenix a la distinction d'être la première ville de l'Arizona à signaler les sources lumineuses inconnues, qui ont été initialement repérées au-dessus des montagnes de la superstition, à l'est de la ville, vers 19h30.

Six points de lumière :
Les premiers rapports indiquaient un objet de six points lumineux, immédiatement suivi d'un rapport de huit lumières connectées, avec un neuvième séparé, qui se déplaçait à l'unisson avec les huit.

La formation a été vue à nouveau au-dessus de la rivière Gila juste avant 22h00. En quelques minutes, l'énorme structure éclairée avait fait son chemin dans la partie sud de la ville de Phoenix. À ce moment-là, littéralement des milliers de personnes avaient été témoins de l'objet.

Plus d'un mile de longueur :
L'énorme objet était extrêmement bas et des zones montagneuses pouvaient être vues derrière l'engin sur des images, donnant ainsi aux experts en photographie une échelle permettant d'approcher l'élévation par rapport au sol et la distance par rapport à l'appareil photo. Cela permettrait d'estimer que l'engin a une longueur énorme d'un mile ou plus ! La couleur de ses lumières était décrite comme « bleu-blanc », à « jaune-blanc », à « ambre ».

Silhouettes de personnes :
Une description dramatique du vaisseau-mère a été faite par un groupe d'agents immobiliers qui avaient subdivisé la propriété sur la partie nord de Phoenix. Ils obtiendraient une vue rapprochée de l'objet gigantesque. Ils ont estimé que l'engin avait une largeur stupéfiante de deux milles alors qu'il volait à basse altitude près de Phoenix. Ils pouvaient voir des dizaines de lumières vives le long des bords d'attaque, ainsi qu'une rangée de fenêtres avec des « silhouettes de personnes ».

Bloqué les étoiles :
Parmi les témoins les plus fiables des mouvements de l'engin cette première nuit se trouvaient deux pilotes d'avion, l'un à la retraite d'une compagnie aérienne et l'autre du Vietnam, qui était également un maréchal américain. Bien qu'ils aient vu l'objet à des moments et des endroits différents, les deux hommes ont décrit un engin de « taille immense », mesurant jusqu'à un mile de long. Le Marshall pouvait également voir les lumières de la ville de Phoenix se refléter depuis le bas de l'objet massif, alors qu'il "bloquait les étoiles".

Des F-16 explosent de Luke AFB :
Un chauffeur de camion avait observé deux ovnis de couleur ambre se déplaçant devant lui vers le sud pendant deux heures entières. Les deux ovnis ont plané à proximité. Pendant que son camion était en train d'être chargé, le chauffeur a marché sur un tas de matériaux pour mieux voir les deux ovnis. Il pouvait distinguer deux "orbes d'ambre ressemblant à des jouets" identiques avec une lueur blanche. Une bande de lumières rouges a pulsé sur l'engin alors qu'il planait près de la piste de Luke AFB. Soudain, deux F-16 "ont explosé de Luke avec leurs postcombustion au maximum".

Les triangles noirs font l'objet de nombreuses spéculations dans la communauté ufologique et de diverses théories du complot, ainsi que d'hypothèses plus sceptiques.

  1. Artisanat d'origine extraterrestre
  2. Vaisseau top secret contenant une technologie anti-gravité supprimée ou inversée
  3. L'Aurora, un prétendu avion espion hypersonique
  4. Erreur d'identification courante d'un ou plusieurs aéronefs conventionnels
  5. Phénomène psychologique, tel que la disponibilité de rapports antérieurs influençant des témoins influençables
  6. Bombardier furtif B-2 Spirit ou chasseur furtif F-117 Nighthawk
  7. Satellites passant au-dessus, dont les pointes font ce qui semble être un triangle noir dans le ciel

Bien qu'il soit possible que des avions/objets militaires humains aient été identifiés à tort comme un OVNI en triangle noir, cela n'explique pas toutes les observations qui ont été observées.

On pense que les avions et la technologie suivants sont des raisons possibles qui peuvent contribuer aux observations d'OVNI en triangle noir :

Le TR-3B de reconnaissance tactique

Le premier vol opérationnel du TR-3B de reconnaissance tactique (nom de code Astra) a eu lieu au début des années 90.

La plate-forme aérospatiale à propulsion nucléaire de forme triangulaire a été développée dans le cadre du programme Top Secret, Aurora avec SDI et des fonds budgétaires noirs.

Au moins 3 du milliard de dollars plus les TR-3B volaient en 1994. L'Aurora est le programme de développement aérospatial le plus classifié qui existe. Le TR-3B est le véhicule le plus exotique créé par le programme Aurora.

Il est financé et opérationnel par le National Reconnaissance Office, la NSA et la CIA. Le triangle volant TR-3B n'est pas une fiction et a été construit avec la technologie disponible au milieu des années 80.

Aurora (SR-91 Aurora) est le nom populaire d'un avion de reconnaissance américain supposé, supposé être capable de vol hypersonique.

L'Aurora aurait été développé dans les années 1980 ou 1990 pour remplacer le SR-71 Blackbird vieillissant et coûteux.

Un rapport du ministère britannique de la Défense de mai 2006, publié en vertu de la Freedom of Information Act, fait référence aux plans prioritaires de l'USAF pour produire un véhicule hautement supersonique Mach 4-6.

En septembre 2007, la DARPA et l'USAF ont signé un protocole d'accord pour construire un avion sans pilote Mach-6 appelé « Blackswift » dans le cadre du programme Force Application and Launch from Continental United States (FALCON).

On pense que le projet Aurora a été annulé en raison du passage des avions espions aux véhicules aériens sans pilote de haute technologie et aux satellites de reconnaissance qui peuvent faire un travail similaire à celui d'un avion espion, mais avec moins de risques de pertes ou de pertes d'équipements sensibles très coûteux. Le 23 avril 2010, l'US Air Force a effectué un lancement d'essai d'un planeur hypersonique sans pilote, le Falcon Hypersonic Technology Vehicle 2.

Le B-2 Spirit est issu du projet noir Advanced Technology Bomber (ATB) qui a débuté en 1979.

La guerre froide était bien amorcée et lors de la campagne électorale de 1979 et 1980, le candidat Ronald Reagan a promis une restauration de la force militaire américaine.

Les caractéristiques peu observables ou « furtives » du B-2 lui donnent la capacité de pénétrer les défenses antiaériennes les plus sophistiquées d'un ennemi pour attaquer ses cibles les plus fortement défendues.

La furtivité du bombardier provient d'une combinaison de signatures acoustiques, infrarouges, visuelles et radar réduites, ce qui rend difficile pour les défenses de l'opposition de détecter, de suivre et d'engager l'avion.

De nombreux aspects spécifiques du processus de faible observabilité restent classifiés. Les matériaux composites, les revêtements spéciaux et la conception des ailes volantes du B-2, qui réduisent le nombre de bords d'attaque, contribuent à ses caractéristiques de furtivité.

Le Spirit a une signature radar d'environ 0,1 m2. Chaque B-2 nécessite un hangar climatisé suffisamment grand pour son envergure de 172 pieds (52 m) afin de protéger l'intégrité opérationnelle de son matériau absorbant radar sophistiqué et de ses revêtements. Les moteurs sont enterrés dans l'aile pour dissimuler les ventilateurs à induction et cacher leur échappement.

Le F-117 est conçu pour dévier les signaux radar et a à peu près la taille d'un F-15 Eagle.

Le Nighthawk monoplace est propulsé par deux turboréacteurs à double flux General Electric F404 sans postcombustion et dispose de commandes de vol à commande électrique quadruple redondantes.

Il est ravitaillé en air. Pour réduire les coûts de développement, l'avionique, les systèmes de pilotage électrique et d'autres pièces sont dérivés du F-16 Fighting Falcon, du F/A-18 Hornet et du F-15E Strike Eagle.

Les pièces étaient à l'origine décrites comme des pièces de rechange sur les budgets de ces avions, afin de garder le secret du projet F-117. Le F-117 Nighthawk a une signature radar d'environ 0,025 m2.

Among the penalties for stealth are lower engine power thrust, due to losses in the inlet and outlet, a very low wing aspect ratio, and a high sweep angle (50°) needed to deflect incoming radar waves to the sides. With these design considerations and no afterburner, the F-117 is limited to subsonic speeds.


Satellites Orbiting Earth

The United States Space Surveillance Network (SSN) has been tracking space objects since 1957 when the Soviets opened the space age with the launch of Sputnik I.

Since then, the SSN has tracked more than 26,000 space objects orbiting Earth. The SSN currently tracks more than 8,000 man-made orbiting objects.

The rest have re-entered Earth's atmosphere and disintegrated, or survived re-entry and impacted the Earth. The space objects now orbiting Earth range from satellites weighing several tons to pieces of spent rocket bodies weighing only 10 pounds.

About seven percent of the space objects are operational satellites (i.e. 560 satellites), the rest are space debris. USSTRATCOM is primarily interested in the active satellites, but also tracks space debris which upon reentry might otherwise be mistaken for incoming missiles. The SSN tracks space objects that are 10 centimeters in diameter (baseball size) or larger.

The first satellite, Sputnik 1, was put into orbit around Earth and was therefore in geocentric orbit. By far this is the most common type of orbit with approximately 2456 artificial satellites orbiting the Earth. Geocentric orbits may be further classified by their altitude, inclination and eccentricity.

The commonly used altitude classifications are Low Earth Orbit (LEO), Medium Earth Orbit (MEO) and High Earth Orbit (HEO). Low Earth orbit is any orbit below 2000 km, and Medium Earth Orbit is any orbit higher than that but still below the altitude for geosynchronous orbit at 35,786 km. High Earth Orbit is any orbit higher than the altitude for geosynchronous orbit.


Lockheed SR-71 Blackbird

The Lockheed SR-71 was an advanced, long-range, Mach 3 strategic reconnaissance aircraft developed from the Lockheed A-12 and YF-12A aircraft by the Lockheed Skunk Works.

A particularly difficult issue with flight at over Mach 3 is the high temperatures generated. As an aircraft moves through the air at supersonic speed, the air in front of the aircraft is compressed into a supersonic shock wave, and the energy generated by this heats the airframe.

To address this problem, high-temperature materials were needed, and the airframe of the SR-71 was substantially made of titanium, obtained from the USSR at the height of the Cold War. Lockheed used many guises to prevent the Soviet government from knowing what the titanium was to be used for.

In order to control costs, Lockheed used a more easily-worked alloy of titanium which softened at a lower temperature. Finished aircraft were painted a dark blue (almost black) to increase the emission of internal heat (since fuel was used as a heat sink for avionics cooling) and to act as camouflage against the night sky.

The aircraft was designed to minimize its radar cross-section, an early attempt at stealth design. The call sign of the aircraft, "Blackbird", signifies the resistance of its airframe to visible light and radar detection.

The SR-71 was unofficially named the Blackbird, and called the Habu by its crews. Clarence "Kelly" Johnson was responsible for many of the design's innovative concepts.


See the full NIDS report

“They were able to drop altitude in terms of 10- 20,000 feet in a matter of seconds. They were able to go from a hovering position to several thousand miles an hour. And this was caught on radar,” Kelleher said.

Las Vegas journalist Cateland White was in the backyard of her southeast Las Vegas home last year when she saw a dark behemoth fly over. She drew this picture:

“It was triangular shaped, and there were rectangular reflectors,” White said. “There was no interior light coming out of it at all. And by the time it got out of sight, I bet it was five to eight minutes. It was really slow. And I couldn’t figure out how it was staying in the air.”

Cateland White talks about her experience trying to report a UFO headed in the direction of Nellis Air Force Base. (KLAS-TV)

White called the police, who connected her to Nellis Air Force Base, which is the direction the triangle seemed headed.

“The man said, I don’t want you to talk about this anymore. You’re not going to talk about this anymore, and you’re going to forget it,” White said.

“And I’m once again I said, ‘Look, buddy, I’m not drinking, I’m not on drugs. Something is headed for your base.’ And then he got really terse, and he said, ‘Ma’am, I’m going to tell you one more time and this is the last time I’m gonna tell you. You will forget what you saw. And you won’t tell anybody.’ At that point, I just, I was freaked I didn’t know what to do.”

The frequent proximity of triangle sightings to Air Force bases led NIDS to conclude in 2002 that the craft must be part of a secret military project. But in the two years since, the triangles have become so prevalent over big cities and interstate highways that the theory doesn’t fit anymore.

“Why would unacknowledged aircraft be flying at 500 to 1,000 feet over populated areas?” Kelleher asks.

“If you look at the B-2 and the F-117. Prior to their being acknowledged, there was absolutely no sense of them flying over populated areas,” Kelleher said.

So just what might the triangles be up to? More on that in our next report.

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.


The Black triangle

I was thirteen. One night I was talking on the phone with my friend on the balcony of my house, when at one point I looked up at the sky and I saw something. I never wanted to see. Strangely that night the street lamps in my neighborhood were off, it was completely dark, the street could not be seen and it was totally deserted. In less than a second a triangle passed over the buildings that blended with the color of the sky, and on the three points there were three lights that looked like stars and made it possible to distinguish the triangle from the sky thanks to their movements.

Obviously for my friend I was too tired and I needed to sleep. my mother told me they had made a joke on me. my father told me I had imagined it, and my grandfather started talking about military aircraft. Another friend, with whom I also had a short relationship later, told me that what I saw was probably true, and that I was wrong in trying to tell everything. No one would ever seriously believe me.

After less than two days I was totally convinced that what I had seen perhaps a joke of the mind, maybe it was the fault of the light of the screen of my mobile. And as if my mind couldn't accept it, as if it was too much to believe it was real.

What still confuses me and pushes me to tell this fact is that I easily found images of what I saw. A Google search was enough for me. What I have seen is a Black triangles.

The strange thing is that I still don't believe in ufology and this kind of thing. And I don't even see a reason to believe it, if in the most intellectual circles of this world no one believes these stories.

I hope someone else in the world has really had the same experience as me

The government has begun to declassify documents regarding ufo's. They are calling them uap's. It's all over the news. We would be pretty narcissistic to think that we are the only living beings in all of the universes, don't you think?

We are not the only ones, it would be completely senseless, just as it would be senseless that among all the living beings in space we are the most intelligent and the most complex and the most technologically advanced. Why should the government keep certain secrets?

So what I'm saying is, you are right. I'm sure you did see a black triangle that night. ??

I saw one with my friend when I was about 8 years old. It was fairly large (much larger than a passenger jet), completely quiet and had 3 steady white lights. It flew in a straight line directly over head. I remember the craft obscuring the stars while my friend remembers it being semi-transparent (blurring the stars between the 3 points of light). It was more frightening than interesting and we both were pretty shaken after witnessing it.

I've always chalked it up to having a strong imagination as a child. A sighting later in life made me more open to the subject of UFOs, especially the type the Navy has reported witnessing.

For what I remember it seemed transparent, almost like a piece of sky that moved, the problem is that it covered the stars so it was an object. It was a matter of seconds, had I not looked up I probably would never have seen him

Have you seen a black triangle too?

Yes, it comforts me to know that other people have seen that.

In 2004 I saw the same thing. Me and 3 other friends were camping out on a trampoline at night and watching the stars. I noticed 3 "stars" in a triangle configuration moving above us and I could not see the edges of the triangle but could see stars disappear and reappear as it moved. This thing was either massive or pretty low in the sky but it did not make any noise as it passed by. My friends all saw it too, so it was cool to have someone to verify it actually happened.

The next year in 2005 I was walking to hockey practice with a friend and saw a small triangular object that seemed to be out in space. We both kind of looked at each other like "did you see that?" and the tip of the triangle began glowing. Suddenly we watched it go "warp speed" and left a bright trail several stars wide in the sky and disappeared. This contrail or whatever it was stayed in the sky for at least a minute before it faded away from left to right, in the direction it took off in. Without a doubt this is the craziest thing I've ever seen.

The first incident I assume was government tech but the second one was something straight out of a scifi movie. I know there has to be some advanced tech out there and have been trying to learn if there's any science to back it up. I wonder if these patents from Salvatore Pais are legit or not. Other people have said if these patents legit then why are they available to the public, which is a good point. I'm trying to piece together if we have the tech to make engines that can go "warp speed" but I'm not a scientist so I'm not really qualified to say for sure. All I know is years ago I saw some odd things in the sky and I hope one day it won't be a mystery.

The Tinley Park lights incident happened in this timeframe, also triangular in nature.

This is the most comparable video I found to what I saw in 2005.

I don't know if this has been debunked, but there was a pyramid UFO over the pentagon in 2018.

Now there's this black triangle video in Shanghai, could be a spotlight though. I'm interested in other peoples experiences with triangle UFO's and if there's any other good videos out there that I haven't seen. Reading your story gave me this feeling of nervous excitement that I'm not the only one. I just want to know the truth.


Black Triangles

Black triangles are a class of unidentified flying objects, or UFOs, with certain common features which have reportedly been observed during the 20th and 21st centuries. Media reports of black triangles originally came from the United States and United Kingdom. The aircraft may be related to the rumored USAF Aurora aircraft developmental program.
Reports generally describe this class of UFOs as large, silent, black triangular objects hovering or slowly cruising at low altitudes over cities and highways. Sightings usually take place at night. These objects are often described as having pulsing colored lights that appear at each corner of the triangle.
———————————————————————————————————————–
Aurore was a rumored mid-1980s American reconnaissance aircraft. There is no substantial evidence that it was ever built or flown and it has been termed a myth. The U.S. government has consistently denied such an aircraft was ever built. Aviation and space reference site Aerospace web.org concluded “The evidence supporting the Aurora is circumstantial or pure conjecture, there is little reason to contradict the government’s position.”

Others come to different conclusions. In 2006, veteran black project watcher and aviation writer Bill Sweetman said, “Does Aurora exist? Years of pursuit have led me to believe that, yes, Aurora is most likely in active development, spurred on by recent advances that have allowed technology to catch up with the ambition that launched the program a generation

Fond

The Aurora legend started in March 1990, when Aviation Week & Space Technology magazine broke the news that the term “Aurora” had been inadvertently included in the 1985 U.S. budget, as an allocation of $455 million for “black aircraft production” in FY 1987. According to Aviation Week, Project Aurora referred to a group of exotic aircraft, and not to one particular airframe.

Funding of the project allegedly reached $2.3 billion in fiscal 1987, according to a 1986 procurement document obtained by Aviation Week. In the 1994 book Skunk Works, Ben Rich, the former head of Lockheed’s Skunk Works division, wrote that the Aurora was the budgetary code name for the stealth bomber fly-off that resulted in the B-2 Spirit.

Preuve

By the late 1980s, many aerospace industry observers believed that the U.S. had the technological capability to build a Mach-5 replacement for the aging Lockheed SR-71 Blackbird. Detailed examinations of the U.S. defense budget claimed to have found money missing or channeled into black projects.

By the mid-1990s, reports surfaced of sightings of unidentified aircraft flying over California and the United Kingdom involving odd-shaped contrails, sonic booms and related phenomena that suggested the US had developed such an aircraft. Nothing ever linked any of these observations to any program or aircraft type, but the name Aurora was often tagged on these as a way of explaining the observations.
——————————————————————————————————-

Additional claims

In the controversial claims of Bob Lazar, he states that during his employment at the mysterious S-4 facility in Nevada, he briefly witnessed an Aurora flight while aboard a bus near Groom Lake. He claimed that there was a “tremendous roar” which sounded almost as if “the sky was tearing.”

Although Lazar only saw the aircraft for a moment through the front of the bus, he described it as being “very large” and having “two huge, square exhausts with vanes in them.” Upon speaking with his supervisor, Lazar claims he was informed that the aircraft was indeed an “Aurora,” a “high altitude research plane.” He was also told that the aircraft was powered by “liquid methane.”

By 1996 reports associated with the Aurora name dropped off in frequency, suggesting to people who believed that the aircraft existed that it had only ever been a prototype or that it had had a short service life.

In 2000, Aberdeen Press and Journal writer Nic Outterside wrote a piece on US stealth technology in Scotland. Citing confidential ‘sources’ he alleged RAF/USAF Machrihanish in Kintyre, Argyll to be a base for Aurora aircraft. Machrihanish’s almost two-mile-long long runway makes it suitable for high-altitude and experimental aircraft with the fenced-off coastal approach making it ideal for takeoffs and landings to be made well away from eyes or cameras of press and public. ‘Oceanic Air Traffic Control at Prestwick’ Outterside says, ‘also tracked fast-moving radar blips. It was claimed by staff that a “hypersonic jet was the only rational conclusion” for the readings.

In 2006, aviation writer Bill Sweetman put together 20 years of examining budget “holes”, unexplained sonic booms, along with the Gibson sighting and concluded: “This evidence helps establish the program’s initial existence. My investigations continue to turn up evidence that suggests current activity.

For example, having spent years sifting through military budgets, tracking untraceable dollars and code names, I learned how to sort out where money was going. This year, when I looked at the Air Force operations budget in detail, I found a $9-billion black hole that seems a perfect fit for a project like Aurora.”



Commentaires:

  1. Elvyn

    À mon avis, vous vous trompez. Je peux le prouver.

  2. Bassam

    Vous avez tort. Envoyez-moi un e-mail en MP, nous parlerons.

  3. Galahad

    Je pense qu'il y a toujours une possibilité.

  4. Carthach

    Excuse, que j'interfère, aimerait proposer une autre décision.

  5. Rinji

    Je souhaite parler avec vous, j'ai quelque chose à dire.

  6. Grogis

    La phrase sympathique



Écrire un message