Podcasts sur l'histoire

Teotihuacan, Mexique

Teotihuacan, Mexique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Chez Ancient Origins, nous pensons que l'un des domaines de connaissance les plus importants que nous pouvons poursuivre en tant qu'êtres humains est nos débuts. Et tandis que certaines personnes peuvent sembler satisfaites de l'histoire telle qu'elle est, notre point de vue est qu'il existe d'innombrables mystères, anomalies scientifiques et artefacts surprenants qui n'ont pas encore été découverts et expliqués.

L'objectif de Ancient Origins est de mettre en évidence les découvertes archéologiques récentes, les recherches universitaires et les preuves évaluées par des pairs, ainsi que d'offrir des points de vue et des explications alternatifs sur la science, l'archéologie, la mythologie, la religion et l'histoire du monde entier.

Nous sommes le seul site d'archéologie pop combinant la recherche scientifique avec des perspectives originales.

En réunissant les meilleurs experts et auteurs, ce site Web d'archéologie explore les civilisations perdues, examine les écrits sacrés, visite des lieux anciens, enquête sur les découvertes anciennes et questionne des événements mystérieux. Notre communauté ouverte se consacre à creuser les origines de notre espèce sur la planète Terre et à se demander où les découvertes pourraient nous mener. Nous cherchons à raconter l'histoire de nos débuts.


Histoire de Teotihuacan


W2-0006 : Pyramide du Soleil On sait peu de choses sur l'émergence de Teotihuacan et sur les personnes responsables de la construction de cette ville vaste et unique. La construction a commencé par un énorme noyau cérémoniel et la construction de trois énormes pyramides au 1er siècle après JC. Il n'y a eu aucune progression, pas même dans les zones environnantes, et il semble donc que les Teotihuacano soient arrivés avec les connaissances nécessaires pour construire à une échelle jamais vue auparavant dans les Amériques. Leur première construction, la Pyramide du Soleil, serait si grande que seule la Grande Pyramide de Gizeh pourrait l'éclipser. La taille et la grandeur des structures monumentales massives de Teotihuacan ont mystifié la plupart de ceux qui ont marché le long de sa puissante Avenue des Morts. Cela a enflammé de nombreuses imaginations et suscité de nombreuses théories sur qui aurait pu construire une ville aussi énigmatique. Cette grande ville a peut-être même laissé perplexe les puissants Aztèques lorsqu'ils l'ont redécouverte au 13 e siècle. Ils l'ont nommé Teotihuacan, ce qui se traduit approximativement par “L'endroit où les dieux sont nés” ou “L'endroit où le temps a commencé”, ce qui suggère même qu'ils pensaient que c'était trop génial d'être l'œuvre de mains humaines.


W2-0012 : Vue du noyau cérémoniel et de la vallée au sud Les historiens modernes ont pu développer l'histoire de la formation de Teotihuacan en recherchant d'autres colonies et villes anciennes dans et autour du bassin du Mexique. Il est clair qu'avant le début des travaux à Teotihuacan, en 100 avant JC, il y avait plusieurs dizaines d'autres colonies peuplant le bassin. Cependant, au moment où le noyau monumental de Teotihuacan a été achevé en 100 après JC, les colonies satellites avaient presque disparu. De toute évidence, la ville avait besoin de main-d'œuvre et fournissait donc des emplois et de la nourriture, mais pourquoi les gens quitteraient-ils leurs fermes et leurs villages pour travailler dur pour construire des structures aussi immenses - des structures si grandes qu'il leur faudrait plusieurs générations pour les terminer. La réponse est sûrement que Teotihuacan offrait quelque chose de nouveau, quelque chose d'inconnu jusqu'à présent, car dans un monde instable de maraudeurs, de sécheresses et d'éruptions volcaniques, Teotihuacan assurerait la sécurité. Et ce seraient les volcans de la Sierra Nevada, où le climat plus chaud et les sols riches avaient soutenu de nombreuses premières communautés agricoles, qui fourniraient le plus grand afflux de main-d'œuvre qualifiée à Teotihuacan. La preuve en est trouvée dans les ruines de Cuicuilco, qui se trouvent à 80 kilomètres au sud-ouest de Teotihuacan et qui prospéraient depuis 700 av. Cuicuilco a été recouvert de lave de 10 mètres d'épaisseur suite à l'éruption du mont Xitle au 1er siècle après JC. Cela a évidemment dévasté la ville et touché une zone beaucoup plus vaste. Il a été suggéré que la population migrante de Cuicuilco et ses établissements satellites pourraient avoir fondé Teotihuacan alors qu'ils cherchaient la sécurité. Cela expliquerait comment Teotihuacan a été conçue comme une grande ville dès le départ, mais le moment de l'éruption semble être venu après la construction de Teotihuacan et il y a même des preuves que Cuicuilco tombait en déclin en raison d'un changement de pouvoir vers la nouvelle ville. de Teothihuacan.


W1-0014 : Le phare de Cerro Gordo s'élevant au-dessus de la ville Quel que soit le moment exact, l'éruption de Xitle aurait certainement déplacé un grand nombre de personnes de la ville de Cuicuilco et de nombreuses autres villes, villages et terres agricoles qui ont été touchés par la lave l'écoulement et les retombées de cendres. Des dizaines de milliers de personnes se seraient retrouvées sans abri et auraient erré dans les hautes plaines froides à la recherche de nourriture et d'un abri. L'endroit évident où aller serait le nord, vers la ville en croissance rapide de Teotihuacan. Ses pyramides massives et le gargantuesque Cerro Gordo, auraient été un phare de sécurité pour tous ceux qui s'aventuraient vers le nord. Mais, une immigration à cette échelle aurait dû mettre la ville dans la tourmente, car même Teotihuacan n'aurait pas pu avoir les ressources nécessaires pour nourrir et abriter une si grande augmentation de la population en si peu de temps - la nourriture ne pousse tout simplement pas assez rapidement. Pourtant, Teotihuacan a soutenu cette augmentation de la population et semble s'être renforcée avec elle.


W1-0019- : Pyramide du Soleil La raison du succès de Teotihuacan est ancrée dans le tissu même de la ville, et l'urbanisme que l'on voit encore aujourd'hui est la preuve durable d'un idéal civique bien formé. L'idéologie de Teotihuacano a fusionné la formalité religieuse, la structure sociale et l'organisation politique pour contrôler l'expansion physique de la ville ainsi que la vie de tous ceux qui y vivaient. Ces principes étaient en place lorsque la première pierre a été posée et ont été enfermés dans les premiers bâtiments de la ville pour que tous puissent les observer. Pour s'assurer que la ville comprenne son destin et son rôle dans le paysage mésoaméricain, ils ont commencé avec la plus grande structure monumentale, la Pyramide du Soleil. Ce serait la pièce maîtresse de la ville, autour de laquelle tous les autres bâtiments seraient disposés. Il se trouverait au cœur de la ville et rappellerait constamment aux habitants de la ville le pouvoir et leurs réalisations. Mais cela jouerait aussi un rôle très symbolique, car ils ont construit pour affronter le soleil couchant du 11 août, alors qu'il se dirigeait vers le sud vers l'hiver. Le soleil se coucherait au même endroit 260 jours plus tard lors de son retour vers le nord, le 29 avril. Pour éliminer toute confusion quant à l'objectif symbolique de la Pyramide du Soleil, ils ont également construit 260 marches jusqu'à son sommet et en ont fait 260 unités standard de large à la base. Cette structure épique allait donc non seulement affirmer le pouvoir de Teotihuacan, mais ce serait aussi un monument au début des temps, qui était le 11 août 3114 avant JC, et à l'origine du calendrier rituel de 260 jours.

W2-0037 : Temple du Serpent à Plumes Le message que le temps a commencé à Teotihuacan serait intégré dans toutes ses structures. La Pyramide de la Lune s'aligne avec le coucher de Plaiedes le même jour que la Pyramide du Soleil face au coucher du soleil. Cela marquerait la congrégation céleste des dieux, qui se réuniraient pour créer chaque nouvelle ère. Et tandis que la pyramide du soleil marquait le transit sud du soleil de 260 jours, la pyramide de la lune serait construite précisément au nord et mesurerait 105 unités standard à sa base, marquant ainsi le transit nord du soleil et achèverait le solaire. année. La pyramide du serpent à plumes serait couverte d'images sculptées représentant la création du cinquième soleil à Teotihuacan. Il aurait 260 têtes de pierre du serpent à plumes et 13 structures pyramidales qui pourraient être utilisées pour enregistrer le temps qui passe et il serait assis sur une place si grande que toute la population pourrait se rassembler pour observer les rituels du calendrier de 260 jours. Les trois grandes pyramides seraient alignées pour correspondre aux trois étoiles de la ceinture d'Orion et refléter la plantation des pierres de foyer au début des temps, en 3114 av. L'immense avenue des morts traverserait le centre de ce modèle céleste et serait bordée d'étoiles pyramidales pour refléter les cieux et la Voie lactée. Sous la pyramide du serpent à plumes, ils créeraient des grottes utérines et décoreraient le tunnel d'accès avec des orbes brillants et des murs étoilés pour représenter le lieu de naissance des dieux célestes. Sous la Pyramide du Soleil, il y aurait quatre grottes qui représenteraient le lieu de naissance des dieux de la terre. Comme les Aztèques le reconnaîtraient plus tard, ils construiraient un “Lieu où le temps a commencé”.

W2-0027 : Peinture murale de Tepantitla La construction de cet immense centre cérémoniel occuperait la population toujours croissante pendant plus de 200 ans. Après cela, la population se mit à construire des résidences permanentes en pierre, à la fois pour l'élite et pour elle-même. L'ordre de la construction de la ville était implacable, et les principes et les alignements stricts ont été intégrés dans chaque maison, même celles qui se trouvaient à l'extérieur de la limite de 20 km 2 de la ville. Au total, plus de 2 200 complexes résidentiels ont été construits, chacun comprenant des maisons organisées autour d'un patio central avec une cuisine commune et son propre temple. Entre ces complexes, ils construisirent des rues et des trottoirs, des égouts et des cours d'eau qui alimentaient l'eau courante. Les appartements étaient alors décorés de peintures murales qui relayaient les croyances religieuses et les doctrines de la ville. Les peintures murales trouvées dans les quelques complexes fouillés, tels que Tetitla et Tepantitla, révèlent également qu'ils formaient des quartiers, ou des quartiers, qui avaient leur propre sacerdoce, des écoles et des bâtiments municipaux, avec leur propre identité et leur propre tenue vestimentaire. Grâce à de tels projets, Teotihuacan a veillé à ce que chaque membre de ses 100 000 habitants soit occupé et activement impliqué dans la définition de la ville et d'eux-mêmes.

W2-0025 : Activités religieuses jouées à Teotihuacan Ce travail, combiné avec les activités religieuses ferventes organisées autour du Calendrier Rituel et les grandes reconstitutions d'événements religieux sur ses pyramides, est la façon dont Teotihuacan a maintenu l'ordre sur son immense population. Cependant, les plaines semi-arides et le climat plus froid de l'Altiplano étaient incapables de supporter une population aussi importante et Teotihuacan aurait besoin d'étendre ses territoires aux climats plus chauds du sud. Mais d'abord, ils auraient besoin d'une armée pour conquérir et contrôler des terres lointaines, et d'une marchandise pour échanger et persuader des dirigeants lointains. Ils ont trouvé les origines des deux à 50 km au nord, de l'autre côté du Cerro Gordo et directement en ligne avec l'avenue des morts. Là, à Pachuca, se trouvaient les anciennes mines d'obsidienne utilisées depuis 12 000 av. En 200 après JC, elle était devenue une opération minière industrialisée contrôlée par Teotihuacan, avec des ateliers et des bâtiments aménagés et alignés sur les principes de Teotihuacano. Les habitants de la Méso-Amérique deviendraient dépendants de ce verre volcanique noir, car il pourrait être taillé en une lame très tranchante, poli en miroir ou façonné en bijoux et ornements. Non seulement cette mine d'obsidienne a fourni des pointes de lance infinies pour les campagnes militaires de Teotihuacan, mais elle a également fourni un type d'obsidienne qui semblait leur avoir été donnée par les dieux - car elle était verte. Avec l'obsidienne standard, qui nécessitait un approvisionnement constant pour s'émousser rapidement, cette précieuse denrée verte serait exportée dans toute la Méso-Amérique et fournirait au Teotihuacano d'immenses richesses.


0247 : Complexe du système IV de Monte Alban L'expansion de Teotihuacano a commencé à Morelos, où l'on trouve des preuves de l'occupation de Teotihuacano parmi les ruines de Las Pilas. Ici, à 160 km au sud de Teotihuacan, les climats plus chauds étaient idéaux pour la production de coton et l'agriculture à une échelle bien plus grande que ce que l'environnement de Teotihuacan pouvait supporter. De là, Teotihuacan a étendu son contrôle à 300 milles supplémentaires au sud, perçant le cœur de la vallée d'Oaxaca et prenant le contrôle de la capitale zapotèque, Monte Alban, vers 250 après JC. Avec la subsistance déjà prévue par l'acquisition de Morelos, il semble que cette campagne était à la recherche de produits précieux et de contrôle des routes commerciales traversant la Méso-Amérique. À Monte Alban, ils ont pris le contrôle du mica, une fine roche minérale vitreuse qui pouvait être pelée en fines feuilles translucides. La raison exacte pour laquelle cela était important pour eux est inconnue, mais Teotihuacano en a enterré des feuilles dans la pyramide du soleil et sous un sol du "temple de Mica" à l'ouest de la grande pyramide. Des ateliers zapotèques ont également été trouvés à Teotihuacan dans un quartier appelé Tlailotlacan, également connu sous le nom de Oaxaca Barrio. On pense que la preuve d'une influence de Teotihuacano à Monte Alban se trouve dans la construction du complexe System IV, qui incorpore des facettes de la conception Talud-Tablero et est décalée de l'alignement nord-sud strict du site au sommet d'une colline, comme s'il était aligné avec le coucher du soleil le 11 août, comme Teotihuacan lui-même.


W0767: Altun Ha – Plaza A Vers la même époque, 250 après JC, l'influence de Teotihuacano peut également être trouvée aussi loin qu'Altun Ha au Belize, où une sépulture nommée F8/1 comprenait 243 morceaux d'obsidienne verte des mines de Teotihuacan dans Pachuca. Cela précède peu de temps une période d'expansion à grande échelle, ce qui suggère un lien entre le commerce de Teotihuacano et la croissance des villes. Les Teotihuacano étaient sans aucun doute à la recherche de jade, et Altun Ha est jonché de copeaux qui suggèrent qu'il s'agissait d'un centre à grande échelle pour la sculpture de jade. Cependant, le jade, comme ils le découvriraient, ne provenait que d'un seul endroit, les mines de la vallée de Motugua au sud-est du Guatemala. Pour prendre le contrôle de ce commerce, Teotihuacan s'est concentré sur une ville alliée, Tikal. En 378 après JC, la stèle 31 à Tikal et la stèle 5 à Uaxactun, indiquent qu'un émissaire, ou seigneur de l'Ouest, nommé Siyah K’ak’ est arrivé dans la région de Peten en provenance de Teotihuacan. Le souverain de Tikal, Jaguar Paw, meurt par coïncidence lors de sa visite et Siyah K’ak’ a nommé Nun Yax Ayin comme nouveau souverain. La nonne Yax Ayin est décrite sur la stèle 31 comme le fils de Spearthrower Owl, qui aurait été le souverain ou un grand seigneur à Teotihuacan (l'iconographie de la chouette peut être vue dans de nombreuses peintures murales à Teotihuacan et figure en bonne place sur les piliers sculptés de la Palais de Quetzalpapalotl).
W1064QSF: Copan – Altar Q Altar Q à Copan déclare ensuite qu'un seigneur nommé K’inich Yax K’uk’ Mo’ est arrivé en 426 après JC pour fonder la nouvelle ville maya et le représente en costume de Teotihuacano, déclarant que il avait voyagé pendant 153 jours pour y arriver. L'escalier hiéroglyphique de Copan indique que K’inich Yax K’uk’Mo’ a installé un vassal, qui avait voyagé avec lui, nommé Tok Casper à Quirigua, à proximité, quelques jours plus tard. Ces deux établissements se trouvent sur le réseau fluvial qui mène aux Caraïbes depuis la rivière Motagua et leur rôle principal était de contrôler le commerce du jade. Entre les mines et la côte du Pacifique se trouvait l'immense cité maya de Kaminaljuyu, où l'on trouve également des preuves évidentes de l'influence de Teotihuacano au 5 e siècle.


W1-0015 : La longue rangée de bâtiments cérémoniels au cœur du site Au 6 e siècle, Teotihuacan semble avoir dominé une grande partie de la Méso-Amérique grâce à ses alliances politiques et ses dirigeants vassaux. Son contrôle sur les réseaux commerciaux maintenait les habitants de Teotihucano bien nourris et vivant dans un luxe relatif, dans leur ville à la pointe de la technologie, avec eau courante, égouts, maisons en briques et communautés de quartier. Mais ils dépendaient de ces alliances et de ce commerce et si ceux-ci échouaient, la ville le ferait aussi. Pour des raisons inconnues, la ville a échoué à un moment donné au cours du 6 e ou 7 e siècle. Le public s'est révolté et a incendié les temples et les bâtiments municipaux au cœur de la ville et l'élite a été chassée. A partir de ce jour, le pouvoir de Teotihuacan a été gravement diminué et la ville s'est réduite à une population de 20 000 personnes qui vivaient dans un isolement relatif. Pendant ce temps, il semble que l'élite qui a fui la ville a créé de nouveaux centres culturels au sud qui domineraient un jour à nouveau le paysage. L'une de ces cultures reviendra 700 ans plus tard et la nommera Teotihuacan – l'endroit où le temps a commencé.


Un nouveau tunnel découvert sous l'ancienne pyramide

Les archéologues pensent que le tunnel sous la pyramide de la Lune à Teotihuacán au Mexique pourrait représenter le monde souterrain dans le cadre d'un ancien système de croyances.

Les archéologues ont découvert un tunnel secret sous une pyramide célèbre et massive dans l'ancienne ville de Teotihuacán, au nord-est de Mexico.

Le tunnel a été découvert sous la Pyramide de la Lune, la deuxième plus grande structure de la ville antique (la plus grande est la Pyramide du Soleil), selon le Temps des affaires internationales. Les archéologues qui l'ont découvert pensent qu'il reflète les grands monuments des Teotihuacans et peut représenter le monde souterrain dans le système de croyances de la civilisation précolombienne vieille de 2 000 ans qui l'a construit (une civilisation dont on pense qu'elle est antérieure aux Aztèques, qui plus tard occupé le site).

Le tunnel est long, s'étendant de la place centrale connue sous le nom de Plaza de la Luna à la pyramide voisine. Il mesure environ 10 mètres de profondeur et ressemble à d'autres tunnels découverts récemment, comme le tunnel découvert sous le temple du serpent à plumes.

Bien que personne n'ait encore pu pénétrer à l'intérieur du tunnel, la découverte a été faite grâce à une méthode connue sous le nom de tomographie à résistivité électrique, qui crée des images souterraines. Une équipe d'archéologues de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire du Mexique utilisait cette technique dans le cadre de leurs efforts de conservation de la place centrale lorsqu'ils sont tombés sur le tunnel.

La Pyramide de la Lune a probablement été utilisée pour des sacrifices humains et d'autres rituels, sur la base d'études de restes humains trouvés sur des sites de sépulture. On ne sait pas à quoi le tunnel a pu servir, et les archéologues prévoient de faire plus de recherches pour déterminer son objectif et s'il contient ou non plus d'artefacts.

Teotihuacán a longtemps été une grande ville et a eu une histoire complexe, dont une grande partie n'a pas encore été dénouée. C'était l'un des plus grands des Amériques à l'époque précolombienne, ayant abrité au moins 125 000 personnes.


Qui l'a construit?

Cowgill dit que les restes visibles de la surface du site ont tous été cartographiés en détail. Mais seules quelques portions ont été fouillées.

Les érudits ont une fois souligné la culture toltèque. D'autres notent que les Toltèques ont culminé bien plus tard que le zénith de Teotihuacan, sapant cette théorie. Certains érudits disent que la culture totonaque était responsable.

Quels que soient ses principaux constructeurs, les preuves montrent que Teotihuacan abritait un patchwork de cultures comprenant les Mayas, les Mixtèques et les Zapotèques. Une théorie dit qu'un volcan en éruption a forcé une vague d'immigrants dans la vallée de Teotihuacan et que ces réfugiés ont construit ou renforcé la ville.

Les principales fouilles, réalisées par les professeurs Saburo Sugiyama de l'Université préfectorale d'Aichi au Japon et Rubén Cabrera, un archéologue mexicain, ont eu lieu à la Pyramide de la Lune. C'est là, sous des couches de terre et de pierre, que les chercheurs ont réalisé que le savoir-faire impressionnant des architectes de Teotihuacan était assorti d'un penchant culturel pour la brutalité et le sacrifice humain et animal.

À l'intérieur du temple, les chercheurs ont trouvé des animaux et des corps enterrés, avec des têtes qui avaient été lobées, tous considérés comme des offrandes aux dieux ou une sanctification pour les couches successives de la pyramide lors de sa construction.

Depuis 2003, l'archéologue Sergio Gomez s'efforce d'accéder à de nouvelles parties du complexe et n'a atteint que récemment le bout d'un tunnel qui pourrait contenir la tombe d'un roi.

On ne sait pas pourquoi Teotihuacan a effondré une théorie selon laquelle les classes les plus pauvres ont mené un soulèvement interne contre l'élite.

Pour Cowgill, qui dit que davantage d'études sont nécessaires pour comprendre la vie des classes les plus pauvres qui habitaient Teotihuacan, le mystère ne réside pas tant dans qui a construit la ville ou pourquoi elle est tombée.

"Plutôt que de demander pourquoi Teotihuacan s'est effondré, il est plus intéressant de se demander pourquoi cela a duré si longtemps", dit-il. « Quelles étaient les pratiques sociales, politiques et religieuses qui ont fourni une telle stabilité ? »


Commerce, guerre, sphère d'influence

L'énorme richesse de Teotihuacán reposait en grande partie sur le monopole qu'ils avaient sur le commerce de l'obsidienne, un verre vert grossier présent dans la roche volcanique. Le gisement d'obsidienne le plus important de Méso-Amérique se trouve près de la ville. La céramique était également un produit d'exportation très prisé, en particulier les récipients à trépied cylindriques magnifiquement décorés. Avec l'aide de son vaste réseau commercial et de son monopole sur le commerce à longue distance, de ses contacts politiques, mais aussi de ses invasions militaires, Teotihuacán a pu étendre sa sphère d'influence au-delà de l'Altiplano, les hauts plateaux du centre, et jusque dans toute la Mésoamérique.

Cependant, l'influence de Teotihuacán se reflète surtout dans l'art et l'architecture de la Méso-Amérique. La méthode de construction de façades talud-tablero qui avait été développée à Teotihuacán – la séquence alternée de murs verticaux en pente raide et en saillie en forme de cadre – a laissé sa marque sur l'architecture dans de nombreux endroits à travers le Mexique. Bien sûr, il n'est pas facile de déterminer où les habitants de Teotihuacán se sont eux-mêmes installés ou où leurs singularités culturelles ont été simplement imitées. En tout cas, des indices archéologiques soutiennent la théorie selon laquelle les Teotihuacanos ont affirmé leur influence dans les territoires mayas : à Kaminaljuyu ils ont pris le pouvoir au IVe siècle et à Tikal ils ont même fondé leur propre dynastie. Il y a aussi des signes clairs qu'ils sont également intervenus dans la politique dans d'autres régions mayas. Ces tendances expansionnistes faisaient partie d'un phénomène plus vaste qui ne se limitait pas au territoire maya, mais se retrouvait également à Monte Albán, la capitale de la puissante civilisation zapotèque. Les Teotihuacanos ont entretenu des relations intensives avec les Zapotèques, et il est même possible qu'ils aient régné sur Monte Albán pendant un certain temps.


Teotihuacan

Impressionnante ville de 125 000 à 200 000 habitants, au VIe siècle, Teotihuacan était la première grande métropole des Amériques. Teotihuacan, comme la ville est appelée, est un nom náhuatl qui signifie « l'endroit où les dieux ont été créés » et a été donné par les Aztèques des siècles après son abandon au 7ème siècle. Les Aztèques attribuaient des noms et une signification à ses bâtiments mais n'avaient aucun contact avec cette culture antérieure. On sait très peu de choses sur les personnes qui ont construit Teotihuacan et, par conséquent, une grande partie de notre connaissance du site, de son art et de la culture de Teotihuacan provient de sources aztèques. Largement créée avant 250 de notre ère, Teotihuacan témoigne de l'ambition de ses habitants, qui ont construit la première ville américaine sur un plan quadrillé.

Pyramide de la Lune vue de l'Avenue des Morts avec Cerro Gordo au loin, Teotihuacan, Mexique

En raison de l'absence (ou encore non découvertes) de palais et de tombes royaux, du manque de preuves d'un culte de la personnalité et des hiéroglyphes encore non déchiffrés, le système de gouvernement de Teotihuacan reste largement insaisissable pour les érudits. Néanmoins, l'architecture monumentale spectaculaire et le tissu urbain dense révèlent un environnement complexe soigneusement planifié pour faire vivre une population nombreuse, mais également structuré par l'environnement naturel environnant et en relation avec des constellations et des événements planétaires spécifiques. Conformément à la nature stratifiée des autres sociétés mésoaméricaines, Teotihuacan a également bénéficié de dirigeants, ou d'une élite dirigeante, qui ont commandé des monuments architecturaux massifs tels que les pyramides du soleil et de la lune, et qui ont étendu la sphère d'influence de Teotihuacan dans toute la Méso-Amérique, même dans le Région maya jusqu'au Guatemala.

Pyramide du Temple de Quetzalcoatl (serpent à plumes), Teotihuacan, Mexique

Plan et pyramides

La ville de Teotihuacan est alignée, comme d'autres villes mésoaméricaines comme La Venta, sur un axe nord-sud. Cet alignement est rendu explicite par l'artère centrale, connue sous le nom d'Avenue des Morts, qui s'étend sur plus de 2,5 km à travers la ville. En entrant dans la ville par le sud, l'Avenue des Morts conduit les visiteurs vers les trois principaux monuments architecturaux de la ville, l' Ciudadela , une place en contrebas à l'extrémité sud qui contenait des temples, dont la pyramide du serpent à plumes (ci-dessus), la pyramide du soleil plus loin sur l'avenue (ci-dessous) et la pyramide de la lune (en haut de la page) située au point le plus au nord. Au loin et derrière la Pyramide de la Lune, les visiteurs peuvent également apercevoir l'impressionnant Cerro Gordo, un volcan éteint qui encadre la pyramide et démontre la relation harmonieuse entre l'architecture et la topographie naturelle. Perpendiculaire à l'Avenue des Morts, une autre rue suit la rivière San Juan. Ces axes permettent de définir le maillage des couloirs horizontaux et verticaux entrecroisés qui structurent et organisent le plan de la ville. Le maillage urbain a aidé à établir un ordre pour les complexes religieux, domestiques et commerciaux et une cohérence structurelle qui a soutenu la gestion de la ville et de sa population. Des milliers de complexes d'appartements reflètent également la planification ordonnée du site.

Pyramide du Soleil et l'Avenue des Morts, Teotihuacan, Mexique

La pyramide du soleil, qui atteint une hauteur de plus de 200 pieds, était la structure la plus haute des Amériques à l'époque. Construit sur une grotte, on ne sait pas qui, ou quoi, la pyramide a été construite pour commémorer bien que les historiens de l'art aient suggéré que la mythologie de la création puisse être en cause, puisque les sources aztèques et mayas font référence aux grottes comme lieux d'origine et de fertilité. La pyramide était censée être vue et approchée de l'Est. Les visiteurs peuvent toujours monter l'escalier raide de la pyramide, qui prend sa source près de l'avenue des morts et s'élève sur cinq niveaux jusqu'à ce qui est maintenant un sommet aplati nu (ci-dessus). Gardez à l'esprit que cette pyramide a été fortement reconstruite à l'époque moderne, de sorte que sa forme d'origine peut avoir été quelque peu différente de ce qu'elle est aujourd'hui.

Pyramide de Quetzalcoatl (serpent à plumes), Teōtīhuacān

La Pyramide du Serpent à Plumes occupe une place prépondérante dans le Ciudadela, un grand espace ouvert qui offre un répit de la présence massive de la Pyramide du Soleil et de la Pyramide de la Lune. Comme tant d'autres à Teotihuacan, la pyramide du serpent à plumes a été construite dans le style talud-tablero. Le temple se distingue par son ornementation sculpturale représentant le serpent à plumes, connu sous son nom aztèque Quetzalcoatl. Le serpent à plumes est associé à l'imagerie de l'eau et est représenté à plusieurs reprises à l'extérieur du temple comme un serpent ondulant naviguant parmi les coquillages (ci-dessus). Deux visages se projettent vers l'extérieur, dont l'un représente le serpent à plumes (en haut à gauche). L'identification de l'autre tête est plus difficile. Une interprétation est qu'il représente une première version du dieu aztèque Tlaloc (connu pour ses yeux globuleux) et associé à la pluie et à la guerre (en haut à droite). Cependant, certains érudits identifient la tête comme un précédent de Xiuhcoatl, ou Serpent de Feu, et qui était associé à la guerre, au feu et au temps (ou au calendrier). La plupart des chercheurs s'accordent à dire que le temple était associé à la guerre et aux sacrifices humains, comme le confirment de nombreux restes squelettiques (vraisemblablement de guerriers) découverts par des archéologues dans les années 1980. Des spéculations ont également surgi quant à savoir si la pyramide du serpent à plumes aurait pu contenir le corps d'un souverain.

Reconstruction de la peinture murale de Tepantitla à Teotihuacan au Musée national d'anthropologie de Mexico

Peintures

Teotihuacan était un site fortement peint, avec des peintures murales trouvées dans toute la ville. Par exemple, sur les murs du complexe d'appartements du quartier de Tepantitla, nous trouvons une peinture murale élaborée montrant une figure souvent identifiée comme la Grande Déesse et plus récemment comme un arbre de montagne. La figure féminine se tient frontalement tandis qu'un arbre en fleurs avec des papillons et des araignées émerge de sa tête (potentiellement une référence au royaume céleste), tandis que ses pieds restent attachés au monde souterrain. La forme en U inversé trouvée sous l'arbre de montagne peut fonctionner comme un utérus symbolique, similaire à la grotte trouvée à la Pyramide du Soleil.

L'identité des deux individus à ses côtés, peut-être des prêtres, a suscité l'intérêt. Compte tenu de la nature cosmopolite de la ville, on avait pensé que l'art figuratif de Teotihuacan n'était pas un portrait, mais plutôt des représentations génériques qui cherchaient à unifier une population diversifiée. Récemment cependant, certains signes peints ont été reconnus comme représentant les noms d'individus, ce qui a conduit à réexaminer si les artistes de Teotihuacan représentaient des individus spécifiques et nous rappelant qu'il y a encore beaucoup à apprendre sur cette ville complexe et ancienne.

Les archéologues ont daté l'effondrement de la ville au VIIe siècle, lorsque de nombreux bâtiments de Teotihuacan ont été détruits.


A l'extrémité nord de l'avenue se trouve la Pyramide de la Lune, d'un nom aztèque. Des recherches récentes suggèrent qu'il a été construit par étapes entre environ 1 AD et 350 AD. Il a commencé comme une petite plate-forme et est finalement devenu une pyramide de 150 pieds de haut (46 mètres) avec une base de 550 pieds (168 mètres) sur 490 pieds (149 mètres). Ses plates-formes surélevées étaient probablement utilisées pour des rituels auxquels les personnes au sol pouvaient assister. Les tombes trouvées associées à la structure contiennent des sacrifices humains et animaux ainsi que des objets funéraires tels que l'obsidienne et la pierre verte.

À moins d'un kilomètre au sud de la pyramide de la lune se trouve la pyramide du soleil. D'une hauteur de plus de 200 pieds (63 mètres) et d'une base de plus de 730 pieds (225 mètres) de long de chaque côté, cette pyramide est l'une des plus grandes structures créées dans le Nouveau Monde précolombien. Il aurait été achevé vers 200 après JC.

En 1971, une équipe d'archéologues a découvert un tunnel sous la pyramide, son entrée située près de l'avenue des Morts. Ils ont creusé le remblai du tunnel, découvrant qu'il se terminait par une chambre en forme de trèfle qui, malheureusement, avait été pillée dans l'antiquité. La grotte était probablement utilisée pour des rituels de quelque sorte.

Une autre découverte, annoncée à la fin de l'année dernière, était un petit trésor d'offrandes qui pourrait dater du début de la construction de la pyramide. Parmi les objets trouvés se trouvait un masque de serpentine verte qui pourrait être le portrait d'un ancien individu.


Teotihuacan

Teotihuacán est la plus grande ville précolombienne connue des Amériques, ainsi que le nom de la civilisation qui a régné sur la ville et ses environs. Teotihuacán est situé à environ vingt-cinq miles au nord-est de Mexico, et la ville moderne de San Juan Teotihuacán a une population d'environ 45 000 personnes. Les hôtels et les transports sont disponibles à partir de San Juan et d'autres villes proches.

L'histoire de Teotihuacán est une toile de mystère captivante. Bien qu'elle ait autrefois compté plus d'habitants que la Rome contemporaine, ses citoyens ont disparu sans laisser de trace en 700 après J. Les premiers établissements connus à Teotihuacán au Mexique datent d'environ 500 av. et la construction de la célèbre pyramide du Soleil Teotihuacán a commencé vers 100 av. La pyramide Teotihuacán est la deuxième plus grande du Nouveau Monde (après la Grande Pyramide de Cholula) et offre des vues impressionnantes sur la vallée et l'Avenue cérémonielle des Morts qui s'ouvrent en contrebas.

Située en face de la Pyramide du Soleil Teotihuacán se trouve la Pyramide de la Lune Teotihuacán. Grimper au sommet de ce géant offrira également une vue imprenable sur les environs, ainsi qu'un excellent aperçu de l'avenue des morts. Near the Teotihuacán Pyramid of the Moon is the Palace of Quetzalpapalotl, another of the more famous structures that celebrates Quetzal-Mariposa, a mythical bird-like butterfly.

Mexico City Map

A host of other temples and sacred pyramids dot the Teotihuacán landscape and yet despite the incredible size of this ancient city, solid evidence as to why it ended and what happened to its inhabitants is still to be found. Most experts who study Teotihuacán history subscribe to one of two ideas either that the elite sections of the city were burned to the ground by the poorer and more disgruntled inhabitants or that a neighboring group such as the Toltecs sacked and burned the city. Whichever version of Teotihuacán history sounds most likely to you, it is believed that the city was burned and was eventually inhabited and preserved first by the Toltecs, then later by the Aztecs.

Traveling to Teotihuacán Mexico is fairly convenient. Tour buses leave from San Juan and Mexico City daily or tourists looking to take their time may choose to rent a car. The drive from Mexico City will take just under an hour and drivers will encounter tolls along the way. Private drivers and tour guides may also be hired for a reasonable fee.

Upon arriving in Teotihuacán Mexico, most travelers are delighted to find that hotels in Teotihuacán are some of the most affordable in all of Mexico. If you choose to stay at a hotel in Teotihuacán, you may want to ask your hotel to pack you a lunch for your trip to the ruins. Although there are vendors near just about every Teotihuacán pyramid and temple, it can be nice to take some time to picnic near an ancient palace. No matter where you stay and how you choose to the culture of Teotihuacán, the city is sure to amaze any traveler.


Teotihuacan

Teotihuacan was one of the most remarkable cities of the ancient world. Today it's located 48km/30mi NE of Mexico City, and considered to be one of the world's great archaeological sites. In its day, it was massive, densely populated, and well organized. It was an important city for hundreds of years, and remained important to the Aztecs, though for different reasons than in earlier times.

The city as it appears today, from on top of the sun temple

Teotihuacan (Teotihuacán) was not, of course, an Aztec city. By the time the Aztec empire was at its height, this great city had been around for over 1600 years.

So before we talk about its relation to the Aztecs, we need to go back to its mysterious origins.

The early years

We actually know very little about the founding of the great city of Central Mexico. Of the buildings that remain, the oldest seem to be from about 200 BC (BCE). But it seems that it was a city of great power between 150 BC and 750 AD. At this time it became the 6th largest city in the world (after Constantinople, Changan, Loyang, Ctesiphon, and Alexandria). It's believed that the population was around 125,000 and up to 200,000.

Researches have speculated that several small settlements may have joined around the lava tube cave, over which the sun pyramid (temple) was eventually built. Caves often held important ritual significance to the peoples in the area. This one may have become an important shrine because it had four chambers - a symbolic number.

What we do know is that the city was brilliantly constructed. Large buildings and small, the wide central avenue, and careful organization are a part of what makes the ancient city stand out. The city has been carefully studied, and researchers believe they have found at least 6 distinct social "classes" in the buildings of Teotihuacan (according to RF Millon).


A look at the tiny people on top gives you
an idea of the scale of the sun temple

The city maintained a complex urban and economic structure. It held various kinds of craft shops, of course major religious activity, politics, and trade even with the farther off Mayan groups. Long distance trade involved bringing in raw materials that were not available locally.

The city was divided up into separate compounds, each with its own little temple for local rituals. There were neighbourhoods where various craft shops would cluster. A study of the organization of the city even showed that there were ethnic neighbourhoods (a group from Oaxaca was found in a certain area during the Teotihuacan Mapping Project).

Though the people of the city left little in the way of writings, they left a lot of architecture. These two temples (sometimes called pyramids) were two of the world's largest man made structures (read more about these temples here). The pyramid of the sun may be one of the earliest structures in the city. Originally approximately 215 by 215 m at the base, and about 63 m high, it was enlarged at least twice over the course of its history.

A fresco from the site
showing a serpent in a headdress

The builders of the city were brilliant stone workers and painters, leaving beautiful frescos, buildings and artifacts.

Religiously, the system in Teotihuacan seems similar to much of Mesoamerica - a pantheon of gods, though a goddess was an important figure to them. It seems that human sacrifice was practised to some extent. They watched the skies and based their rituals on the movements of the planets. Religion in the city was a part of that stream of theology that the Aztecs would inherit.

The big fall


Statue of the god Chalchiuhtlicue
Found in front of the Moon Pyramid
Probably from the last centuries before the fall of Teotihuacan

Around 750AD, something happened that would change the balance of power in central Mexico. Though it held significant power for almost 1000 years, that power was suddenly lost. What we know is that many buildings in the city were burned, and the city was never the same again. But what happened?

As was mentioned, the decline of Teotihuacan was very sudden. Though it has been suggested that the city was invaded, it seems likely that there may have been a more internal war. The buildings that were burned seem to be those of the ruling class - government buildings. The city remained occupied - it doesn't appear that everyone left or was killed. As a matter of fact, the city remained populated right up until the Spanish conquest. It may be that discontent in the city led to an uprising, which displaced the rulers and weakened the city as a centre of power.

Whatever happened, the city never again had the same political power that it once had.

Enter the Aztecs

Teotihuacan became an important city to the Aztecs.  They admitted they were in awe of it, and they incorporated it into their own religion and history by claiming that the current world had begun in the city.  This was where the gods sacrificed themselves so that the world could be recreated (see this article about the Aztec sun god).  In fact, they gave the city its name (meaning unclear - may be birthplace of the gods).  The Aztecs believed that the Toltecs built the city (its now believed that the city predates the Toltec civilization).

The Aztecs claimed that the current age was created from Teotihuacan, and so named the two great temples after the sun and moon.  Tower or mound of the sun and moon is what the Aztecs called the two great structures.

It may be that the name of the city comes from a totally different legend.  The Aztecs believed that rulers were once elected here, and laws were made. ਎ventually, like a Mesoamerican tower of Babel, different cultures left to begin life in other areas.  Thus, the name may indicate that this was the place were men became gods or lords.  (Much of the legends were recorded by Bernardino de Sahagún, a Franciscan who became a student of the Aztec peoples).

Noter: There is a theory that the name Teotihuacán was not original, and that the actual name that the Aztecs used was "Teohuacan", or city of the sun. For a brief discussion, see Mexico's Teotihuacan ruins may have been "Teohuacan".


A Mexican tourist holds up a talisman
atop the temple of the sun

In the Aztec empire, this was a city like many others, with its own population and trade. It was a sacred city to the Aztecs, but also maintained a level of independence as a political city.

The Aztecs took the styles that were seen in the city and used them in their own building projects. Objects from the city were exported to Tenochtitlán, where they were used in religious ritual.

Teotihuacan: The site today

Today, the city is the subject of continued research, and a steady stream of tourists and curious or religious travellers. For a small fee you can explore the great avenue, climb the two great temples, visit the temple of the feathered serpent, and investigate many other structures. There is a fascinating museum and tiendas where souvenirs can be purchased.

The size and grandeur of the site makes it worth visiting today. You may need more than one day to really see everything this ancient city has to offer.

Les références:  The Columbia Encyclopedia, Sixth Edition, 2004 Life and Death in the Ancient City of TEOTIHUACAN by Rebecca Storey Foundation for the Advancement of Mesoamerican Studies article entitled TEOTIHUACÁN Mesoamerica's Classic Heritage: From Teotihuacan to the Aztecs edited by by David Carrasco, Lindsay Jones, and Scott Sessions Arizona State University section on the Archaeology of Teotihuacan, Mexico New Tomb at Teotihuacan (March 2, 1999) by Angela M.H. Schuster Secret Tunnel May Reveal Long-lost Secrets of Ancient Mexican Civilization (History, 2016) Mexico's Teotihuacan ruins may have been "Teohuacan" (Fox News 2018)

The articles on this site are ©2006-2021.

If you quote this material please be courteous and provide a link.