Podcasts sur l'histoire

77e groupe de reconnaissance

77e groupe de reconnaissance


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

77e groupe de reconnaissance (USAAF)

Histoire - Livres - Aéronefs - Chronologie - Commandants - Bases principales - Unités composantes - Affecté à

Histoire

Le 77e groupe de reconnaissance (USAAF) était une unité basée à domicile qui opérait principalement aux côtés d'unités de l'armée en formation, mais qui fournissait également des détachements pour le service actif autour des frontières des États-Unis et en Inde.

Le groupe a été activé le 2 mars 1942 en tant que 77e groupe d'observation. Il a été presque immédiatement appelé à fournir des détachements pour le service autour des frontières américaines. En mars 1942, le 113e escadron commença à effectuer des patrouilles anti-sous-marines au-dessus du golfe du Mexique, tandis que le 120e escadron opérait le long de la frontière mexicaine.

En juin 1942, le 113e fut remplacé par le 128e dans le golfe du Mexique. En juillet, le 120th revint de la frontière mexicaine.

Enfin, entre février et juillet 1943, un détachement du groupe sert en Inde.

Le rôle principal du groupe, qu'il exerce entre ces diversions, est d'apporter un soutien aux unités terrestres en formation aux États-Unis. Dans ce rôle, il a joué le rôle de chasseurs, de bombardiers, d'avions de réglage d'artillerie et d'avions de reconnaissance.

Le groupe a été dissous le 30 novembre 1943 et la plupart de ses escadrons sont passés à d'autres organisations.

Livres

-

Avion

Bell P-39 Airacobra, Curtiss P-40 Warhawk, Douglas A-20 Boston/ Havoc, North American B-25 Mitchell, North American O-47, Curtiss O-52 Owl, Stinson L-5 Sentinel

Chronologie

5 février 1942Constitué en 77e groupe d'observation
2 mars 1942Activé
avril 1943Redésigné 77e groupe de reconnaissance
Août 1943Redésigné 77e groupe de reconnaissance tactique
30 novembre 1943Démantelé

Commandants (avec date de nomination)

Maj Harrison W Wellman : mars 1942
Lieutenant-colonel Christopher CScott : v. 3 avril 1942
Col J C Kennedy : 1942-inconnu
Lt Col Joseph E Barzynski:c. 19 avril 1~3-unkn

Bases principales

Salinas AAB, Californie : 2 mars 1942
Brownwood, Texas : c. 17 mars 1942
DeRidder AAB, La : 25 juillet 1942
AlamoAirfield, Texas : 28 septembre 1942
AbileneAAFld, Texas : 6 avril 1943
Esler Field, La:13 sept. 1943
Birmingham AAFld, Ala : 14-30 novembre 1943

Unités composantes

5 : 1942-43
27 : 1942-43
35e : 1943
113e : 1942-43
120e : 1942-43
125e : 1942-43
128e (fin 840e bombardement) : 1942-43

Assigné à

-


77e escadre de la base aérienne

Créé en tant que 77th Observation Group le 5 février 1942. Activé le 2 mars 1942. Redésigné : 77th Reconnaissance Group le 2 avril 1943 77th Tactical Reconnaissance Group le 11 août 1943. Discréé le 30 novembre 1943. Rétabli, et redésigné 77th Tactical Intelligence Wing, le 31 juillet 1985. Consolidé (16 septembre 1994) avec la 2852d Air Base Wing, qui a été créée et organisée le 1er août 1953. Rebaptisée : 2852d Air Base Group le 16 octobre 1964 652d Support Group le 1er octobre 1992 652d Air Base Group le 1er octobre 1993 77e Escadre de base aérienne le 1er octobre 1994.

Air Force Combat Command, 2 mars 1942 2d Air Support Command, 12 mars 1942 III Ground Air Support Command, 24 mai 1942 2d Air Force, 21 août 1942 II Ground Air Support Command, 7 septembre 1942 (rattaché au III Ground Air [plus tard, III Air] Support Command, 7 septembre 1942 ? 5 août 1943) III Air Support (plus tard, III Reconnaissance) Command, 6 août ? 30 novembre 1943. Sacramento Air Materiel Area (plus tard, Sacramento Air Logistics Center), 1 août 1953 ?.

Escadrons. 5 : 25 janvier ?2 avril 1943. 27 : 17 juillet 1942 ? 30 novembre 1943. 35e Reconnaissance photo : 11 août ? 30 novembre 1943 (détaché 11 août ? 31 octobre 1943). 113e : 12 mars 1942?30 novembre 1943. 120e : 12 mars 1942?30 novembre 1943. 125e observation (plus tard, 125e de liaison) : 12 mars 1942?11 août 1943. 128e observation (plus tard, 21e anti-sous-marin) : 12 mars 1942 ? 8 mars 1943 (détaché du 3 juillet au 7 septembre 1942 et du 15 octobre 1942 au 3 mars 1943).

Voyage en avion. 330e pont aérien : 31 mai ?1 octobre 1993.

Salinas AAB, CA, 2 mars 1942 Brownwood, TX, v. 22 mars 1942 DeRidder AAB, LA, 25 juillet 1942 Alamo Airfield, TX, 28 septembre 1942 Abilene AAFld, TX, 6 avril 1943 Esler Field, LA, 13 septembre 1943 Birmingham AAFld, AL, 14-30 novembre 1943. McClellan AFB, CA , 1er août 1953 ?.

Maj Harrison W. Wellman, mars 1942 Lieutenant-colonel Christopher C. Scott, v. 3 avril 1942 Col Jack C. Kennedy, v. Juin 1942 Lieutenant-colonel Joseph E. Barzynski, v. 19 avril?c. 30 novembre 1943. Col Russell G. Pankey, 1er août 1953 Col Johnnie R. Dyer, 2 juin 1954 Lt Col Gervais G. Coyle, 4 avril 1958 Col Sam M. Smith, 18 août 1958 Col Nicholas T. Perkins, 19 septembre 1960 Col Ralph Canter, 1er juillet 1961 Col Orin H. Rigley, Jr., 1er septembre 1961 Col Charles D. Birdsall, 20 octobre 1962 Col Richard J. White, 29 septembre 1966 Col Beverley E. Davis, Jr., 1er mai 1970 Col Averill F. Holman, 1er novembre 1971 Col John J. Voll, 31 octobre 1973 Col Charles C. Heckel, 31 juillet 1974 Col Frederick C. Freeman, 27 août 1975 Col William Campfield, Jr., 20 juillet 1979 Col John K. Davidson , 1er août 1982 Col Arthur C. Weiner, 30 août 1982 Col John D. Wood, 29 avril 1984 Col David S. Whitman, 4 août 1985 Col James F. Wilson, 31 août 1988 Col Christopher F. Russo, 25 août 1992? .

O?47, 1942?1943 O?38, 1942?1943 O?52, 1942?1943 L?5, 1942?1943 O?46, 1942 O?43, 1942 A?18, 1942 L?1, 1942?1943 L?4, 1942?1943 L?3, 1942?1943 L?6, 1942?1943 B?18, 1942?1943 O?49, 1942 P?39, 1942?1943 B?25, 1943 A?20, 1943 .

A soutenu les unités terrestres dans l'entraînement en volant des missions de reconnaissance, de réglage de l'artillerie, de chasse et de bombardement et, dans le processus, a formé du personnel de reconnaissance qui a ensuite servi à l'étranger. Un escadron (113e) a effectué des patrouilles anti-sous-marines au-dessus du golfe du Mexique de mars à juin 1942, date à laquelle il a été relevé par un autre escadron (128e). Encore un autre escadron (120e) patrouillait la frontière mexicaine, mars-juillet 1942. Un détachement du 77e a servi en Inde de février à juillet 1943. A fourni des services et un soutien à McClellan AFB avec ses installations satellites et le centre de logistique aérienne de Sacramento avec son locataire organisations, 1er août 1953 ?.

Streamers de service. Théâtre américain de la Seconde Guerre mondiale.

Banderoles expéditionnaires des forces armées. Rien.

Décorations. Récompenses exceptionnelles de l'unité de l'Armée de l'air : 1 janvier 1969 ? 31 décembre 1970 1 janvier 1973 ? 31 décembre 1974.

D'or à un épervier volant proprement dite saisissant dans son bec sept éclairs rayonnants de gueules au-dessus d'une chaîne de montagnes sortant de la pointe d'azur garnie de Céleste, le tout à une bordure diminuée du premier. Devise : TOUS VOIR. Approuvé le 28 février 1943 et légèrement modifié le 15 juin 1994 (160547 AC) a remplacé l'emblème approuvé le 15 juin 1955 (152927 AC).


Contenu

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le 77e a soutenu les unités terrestres dans l'entraînement en volant des missions de reconnaissance, d'ajustement d'artillerie, de chasse et de bombardement, et dans le processus formé du personnel de reconnaissance qui a ensuite servi à l'étranger. Le 113e Escadron d'observation a effectué des patrouilles anti-sous-marines dans le golfe du Mexique de mars à juin 1942, date à laquelle il a été relevé par un autre escadron (128e). Un autre escadron (120e) a patrouillé la frontière mexicaine de mars à juillet 1942. Un détachement du 77e a servi en Inde de février à juillet 1943. Le 77e a été inactivé en 1943.

Le 77e a été rebaptisé en 1985, bien qu'il s'agisse d'un changement "sur papier" qui n'est en réalité pas allé plus loin qu'un classeur d'état-major de l'Air. Il a ensuite été consolidé avec la 2852e Air Base Wing en 1994 pour fournir des services et un soutien à McClellan AFB avec ses installations satellites et le Sacramento Air Logistics Center avec ses organisations locataires (la 2852e s'acquittait de cette tâche depuis le 1er août 1953) jusqu'à la base a été officiellement fermé en 2001.

Le 77th Aeronautical Systems Group a déménagé de Brooks City-Base, San Antonio à Wright-Patterson AFB à la mi-2009. [1]


La Seconde Guerre mondiale

L'escadron a été activé en janvier 1941 en tant qu'escadron de bombardiers moyens du Northwest Air District, équipé d'un mélange de B-18 Bolos, d'entraîneurs PT-17 Stearman et des premiers modèles de B-26 Marauders. À la fin de la formation, il a été affecté au nouveau champ d'Elmendorf, près d'Anchorage, en Alaska, étant l'une des premières unités de l'Air Corps affectée au territoire de l'Alaska. Après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, l'escadron a effectué des patrouilles anti-sous-marines dans le golfe d'Alaska.

Lorsque les Japonais ont envahi les îles Aléoutiennes en juin 1942, l'escadron a été réaffecté à l'aérodrome militaire de Fort Glenn sur l'île d'Adak et a commencé des missions de combat au-dessus des îles capturées de Kiska et Attu. A effectué des missions de combat avec des B-26 Marauders et plus tard des bombardiers moyens B-25 Mitchell pendant la campagne des Aléoutiennes, restant en Alaska jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945 lorsque le personnel de l'escadron a été démobilisé et l'unité inactivée en tant qu'unité de papier au début de novembre 1945.

Guerre froide

Réactivé en tant qu'escadron B-29 Superfortress du Strategic Air Command en 1946, entraîné dans le Midwest puis réaffecté en Alaska à la fin de 1946. La mission est passée de l'entraînement au bombardement stratégique à la reconnaissance stratégique et à la cartographie en s'engageant dans des missions de reconnaissance à très longue portée dans le nord du détroit de Béring Côte du Pacifique et littoral de l'océan Arctique de l'Union soviétique. L'escadron a effectué des missions de cartographie et d'autres missions de cartographie, y compris très probablement des missions de furet et d'ELINT, survolant éventuellement l'espace aérien soviétique.

L'escadron est retourné aux États-Unis continentaux en 1947, étant équipé de bombardiers stratégiques B-36 Peacemaker, à la fois dans les versions bombardier et de reconnaissance stratégique. A entrepris des missions d'entraînement au bombardement stratégique à l'échelle mondiale, y compris des missions de reconnaissance stratégique avec les RB-36 jusqu'à l'élimination progressive du B-36 du SAC en 1957.

Rééquipé de B-52D Stratofortresses et a tenu l'alerte nucléaire et a mené des missions d'entraînement au bombardement stratégique mondial jusqu'en 1966. A commencé des déploiements par rotation à Andersen AFB, Guam, où l'escadron a commencé à effectuer des missions de bombardement stratégique conventionnel Arc Light au-dessus de l'Indochine (1966-1970). Converti en B-52G en 1971 et est revenu au statut d'alerte nucléaire en passant au B-52H en 1977. A reçu la première production de B-1B Lancers en 1985 et a maintenu l'alerte nucléaire jusqu'à ce qu'il soit retiré de l'alerte après la fin de la guerre froide en 1991. formation au bombardement jusqu'à son inactivation en 1997 dans le cadre du retrait de l'USAF.

Ère moderne

Organisation réactivée activée en tant que division B-1 de l'école d'armes de l'USAF le 28 août 1992 à Nellis AFB, Nevada. Re-désigné en tant que 77e Escadron d'armes en 2003. Il fournit une formation aux équipages de B-1 à Dyess.

Lignée

  • Constitué 77e escadron de bombardement (moyen) le 20 novembre 1940
  • Re-désigné 77e Escadron de Bombardement (Très Lourd) le 15 juillet 1946
  • Activé le 1er avril 1997
  • Re-désigné 77 escadron d'armes le 24 janvier 2003

Devoirs

  • 42e Groupe de bombardement, 15 janvier 1941
  • 28 Composite (plus tard, 28 Bombardment) Group, 2 janvier 1942
  • Onzième Air Force, 20 octobre-5 novembre 1945
  • 28 Bombardment (plus tard, 28 Strategic Reconnaissance) Group, 4 août 1946

Gares

  • Base aérienne de l'armée de Salt Lake City, Utah, 15 janvier 1941
  • Gowen Field, Utah, 4 juin-14 décembre 1941
  • Champ Elmendorf , Territoire de l'Alaska , 29 décembre 1941
  • Aérodrome militaire d'Adak, Territoire de l'Alaska, 3 octobre 1942
  • Amchitka Army Airfield , Territoire de l'Alaska , 11 septembre 1943
  • Aérodrome d'Attu, Territoire de l'Alaska, 11 février 1944-19 octobre 1945
  • Fort Lawton, Washington, 29 octobre-5 novembre 1945
  • Grand Island Army Airfield, Nebraska, 4 août-6 octobre 1946
  • Elmendorf Field , Territoire de l'Alaska , 20 octobre 1946-24 avril 1947
  • Rapid City AAFld (plus tard, Rapid City AFB Ellsworth AFB), Dakota du Sud, 17 avril 1947 (échelon aérien), 3 mai 1947 (échelon au sol)-31 mars 1995
  • Ellsworth AFB, Dakota du Sud, 1er avril 1997-19 septembre 2002
  • Dyess AFB, Texas, 3 février 2003-présent

Avion

  • B-18 Bolo, 1941, 1942-1943
  • PT-17 Kaydet, 1941
  • Maraudeur B-26, 1941-1943
  • B-25 Mitchell, 1942-1945
  • Superforteresse B/RB-29, 1946-1950
  • B/RB-36 Pacificateur, 1949-1950 1950-1957

Histoire des forces spéciales

Le 7e groupe de forces spéciales a été formé en mai 1960. Le 77e groupe de forces spéciales a été réorganisé et rebaptisé 7e groupe de forces spéciales. en mai 1962, et un élément du 7e SFGA a quitté Fort Bragg pour Panama pour former le 8e groupe de forces spéciales. Dans les années 1960, répondant à la demande croissante d'équipes mobiles d'entraînement des forces spéciales à travers le monde, la 7e SFGA a fourni le noyau des 3e et 6e groupes de forces spéciales.

Baser. Pendant de nombreuses décennies, la 7e SFGA était basée à Fort Bragg, en Caroline du Nord, le siège des forces spéciales de l'armée américaine. Lorsque le 8e groupe de forces spéciales au Panama a été dissous, il a formé le noyau du 3e bataillon du 7e groupe de forces spéciales. Plus tard, le 3e Bataillon déménagerait à Fort Bragg, sa compagnie Charlie se rendant sur Roosevelt Roads à Porto Rico. Finalement, C/3/7 déménagerait à Fort Bragg. En 2011, le 7e groupe quitterait Fort Bragg pour la base aérienne d'Eglin en Floride.

Focus régional. Dans les années 1960 et au début des années 1970, le 7e SFGA avait une orientation mondiale - couvrant les parties du monde non couvertes par le 10e groupe de forces spéciales et d'autres unités SF. À terme, il se concentrera sur l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud. Le 7e Groupe a joué un rôle clé dans les pays d'El Salvador, du Honduras, du Panama, de la Colombie. Il s'est impliqué dans la lutte contre les stupéfiants dans les pays de la région de la dorsale andine, notamment le Venezuela, la Colombie, le Pérou, l'Équateur et la Bolivie.

Laos. Le 7e SFGA a été impliqué très tôt dans la guerre d'Indochine - en déployant des équipes au Laos dans le cadre de l'opération White Star.

Viêt Nam. Peu de temps après son implication dans l'envoi d'équipes de formation au Laos, la 7e AGPA a envoyé des équipes travailler au Sud-Vietnam et en Thaïlande.

Grenade. Le 7e SFGA a participé à l'invasion de Grenade en 1983 - Opération Urgent Fury.

Le Salvador. La 7e AGPA a joué un rôle crucial en aidant l'armée salvadorienne dans sa lutte contre les insurgés dans les années 1980. Lisez "Le 7e SFG a endigué la marée et garanti la paix au Salvador", Special Operations.com, 21 janvier 2019.

Panama. La 7e SFGA a été un acteur clé dans l'invasion du Panama et le renversement du régime de Noriega. L'opération Just Cause s'est déroulée de décembre 1989 à janvier 1990. L'opération Promote Liberty a immédiatement suivi Just Cause. En savoir plus sur l'opération Just Cause et l'opération Promote Liberty ici.

Opération Frontière Sûre. Au début de 1995, un différend frontalier de longue date entre le Pérou et l'Équateur a entraîné un conflit armé. Un élément de la Mission d'observation militaire Équateur/Pérou (MOMEP) a été formé pour fournir une force multinationale de maintien de la paix. La 7e SFGA, avec la SOCSOUTH, a joué un rôle de premier plan dans la résolution de ce conflit.

Afghanistan. Après le 11 septembre, le 7e groupe de forces spéciales s'est fortement engagé dans le conflit afghan. C'est la première unité à déployer était le 2e Bataillon basé à Kandahar en 2002 avec des officiers d'état-major du 7e Groupe et des sous-officiers augmentant le 20e Groupe des forces spéciales qui avait pris le commandement de la Force opérationnelle interarmées interarmées - Afghanistan (CJSOTF-A) située à Bagram Air Champ (BAF). D'ici un an, le 7e SFGA alternerait ses bataillons et ses quartiers généraux avec le 3e groupe des forces spéciales. De nombreux officiers et sous-officiers de la 7e AGPA participeraient également à l'effort consultatif avec des équipes consultatives spécialisées travaillant avec le commandement des opérations spéciales de l'armée nationale afghane et rempliraient également des postes d'état-major avec la Force opérationnelle interarmées d'opérations spéciales - Afghanistan (SOJTF-A) basée à Kaboul. Au cours de la dernière partie du conflit afghan, les équipes de la 7e AGPA conseillaient les commandos de l'ANA, les forces spéciales de l'ANA et la police locale afghane (ALP). Les ALP faisaient partie intégrante du programme USSF Village Stability Operations (VSO).

Opération Willing Spirit (2003-2008). La 7e SFGA a joué un rôle clé dans la longue opération visant à récupérer trois entrepreneurs du département américain de la Défense qui ont été abattus dans un avion de reconnaissance au-dessus de la Colombie. Ils ont été capturés par les FARC jusqu'à ce qu'ils soient sauvés cinq ans plus tard.

Guerre d'Irak (2003-2011). Un petit nombre de membres du 7e SFGA ont également participé à des opérations consultatives sélectionnées pendant la guerre en Irak - se déployant avec des unités de pays d'Amérique du Sud qui ont fourni des troupes à ce conflit. Par exemple, SFODA 741 a mené une SFLE avec le bataillon El Salvador Cuscatlan à Al Hillah, province de Babylone, Irak vers 2004.

Autres faits et anecdotes

Surnom. À un moment donné dans les années 2000, le groupe a commencé à se désigner comme "The Red Empire".


Béret vert du 7e groupe des forces spéciales des États-Unis, porté par le SP/5C R.J. Schmidt au Vietnam en 1964.

Les forces spéciales de l'armée américaine sont communément appelées les bérets verts, à cause de leur couvre-chef distinctif. Ils sont composés de petits groupes d'officiers et de sous-officiers hautement qualifiés, dont la mission est de mener des opérations « derrière les lignes » en territoire ennemi, la reconnaissance, l'acquisition d'objectifs et l'évaluation des dommages, ainsi que des frappes de précision sur des cibles stratégiques. Les unités des forces spéciales ont une autre mission unique, qui est de former et d'opérer des unités d'insurrection et de contre-insurrection sur le terrain, une mission qu'elles ont accomplie admirablement au Vietnam. Ils sont très bien formés aux langues et coutumes étrangères, et sont les unités de choix lorsqu'une mission de formation est effectuée dans un autre pays.

Le 7e groupe des forces spéciales a été formé pour la première fois sous le nom de 1re compagnie, premier bataillon, 1re force de service spécial en juillet 1942 au camp William Harrison dans le Montana. Ils ont été dissous après la Seconde Guerre mondiale mais réactivés à Fort Bragg en 1953 en tant que 77th Special Forces Group. En 1960, le 77th Special Forces Group a été désigné comme le 7th Special Forces Group (Airborne), comme on l'appelle encore aujourd'hui. Sous le président Kennedy, le 7e a servi de cadre et de bloc de construction pour la formation d'autres unités de forces spéciales. En 1961, le 7e a été envoyé au Vietnam pour conseiller l'armée sud-vietnamienne et a également été impliqué au Laos et en Thaïlande. La première médaille d'honneur obtenue au Vietnam a été décernée au capitaine Roger Donlon, membre du 7e.


Histoire

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le 77e a soutenu les unités terrestres dans l'entraînement en volant des missions de reconnaissance, d'ajustement d'artillerie, de chasse et de bombardement, et dans le processus formé du personnel de reconnaissance qui a ensuite servi à l'étranger. Le 113e Escadron d'observation a effectué des patrouilles anti-sous-marines dans le golfe du Mexique de mars à juin 1942, date à laquelle il a été relevé par un autre escadron (128e). Encore un autre escadron (120e) a patrouillé la frontière mexicaine à partir de mars&# x2013juillet 1942. Un détachement du 77e a servi en Inde de février à juillet 1943. Le 77e a été inactivé en 1943.

Le 77e a été rebaptisé en 1985, bien qu'il s'agisse d'un changement « apospaper&apos » qui n'allait pas plus loin qu'un classeur d'état-major de l'Air. Il a ensuite été consolidé avec la 2852e Air Base Wing en 1994 pour fournir des services et un soutien à McClellan AFB avec ses installations satellites et le Sacramento Air Logistics Center avec ses organisations locataires (la 2852e s'acquittait de cette tâche depuis le 1er août 1953) jusqu'à la base a été officiellement fermé en 2001.

Le 77th Aeronautical Systems Group a déménagé de Brooks City-Base, San Antonio à Wright-Patterson AFB à la mi-2009. [1] Il a été inactivé le 30 juin 2010 avec toutes les ailes de systèmes aéronautiques lors de la réorganisation du Centre des systèmes aéronautiques. [2]


77e Groupe de Reconnaissance - Historique

Unités militaires américaines ayant servi pendant la Seconde Guerre mondiale

Nom commençant par (7)

Mis à jour 12 /01/10

Pour plus d'informations sur l'un des noms énumérés ci-dessous, soumettez votre demande à [email protected]

Pour plus d'informations sur la base de données de recherche du Centre d'histoire de la Seconde Guerre mondiale, cliquez ici.

Pour plus d'informations sur le Centre d'histoire de la Seconde Guerre mondiale, cliquez ici.

7e force amphibie 293 345

7e division blindée 37 44 87 107 193 197 230 351 358 382 437 464 470 482 557 664 831

7e groupe de bombes 314 338 362 579 765

7e troupe de reconnaissance de cavalerie 831

7e régiment de cavalerie, 2e brigade de cavalerie 528 831

7e bataillon du génie, 5e division d'infanterie 406

7e division d'infanterie 42 44 145 150 156 188 280 287 302 374 403 437 447 754 785 831

7e régiment d'infanterie, 3e division d'infanterie 66 123 189 375 423 839 893

7e bataillon de défense maritime 753

7e Régiment de Marines, 1re Division de Marines 145 156 287 381 584 632 753

7e division mécanisée 375

7e bataillon médical, 7e division d'infanterie 447

7e troupe de reconnaissance, 7e division d'infanterie 447

7e Compagnie de Scouts, 7e Division d'Infanterie 447

7e escadron, 49e groupe de chasse 116

70e Escadron de chasse, 347e Groupe de chasse 290 416 737 754

70e division d'infanterie 147 183 201 223 267 375 831

70e bataillon de chars 197 239 284 457

71e troupe de reconnaissance de cavalerie 831

71e division d'infanterie 131 402 472 831

71e Escadron de reconnaissance, 71e Division d'infanterie 131

71e escadron, 38e groupe de bombardement, cinquième force aérienne 173 754

73e bataillon d'artillerie de campagne blindée 557

73e Escadron de chasse 754

75e Escadron de chasse, 23e Groupe de chasse 33

75e division d'infanterie 140 344 375 482 557

75e Escadron de transport de troupes 893

76e brigade d'artillerie de campagne 437

76e division d'infanterie 205 267 375 403 429

76e Escadron de transport de troupes 893

77e Escadron de bombardement 121 765

77e troupe de reconnaissance de cavalerie 831

77e division d'infanterie 42 82 145 181 188 237 244 280 287 301 302 317 437 452 759 831

77e Escadron de transport de troupes 893

78e bataillon d'artillerie de campagne blindée, 2e division blindée 727

78e Groupe de chasse 28 283 509 765

78e division d'infanterie 89 129 165 193 375 382 482 493 557 831

78e Bataillon de construction navale 570

78e Escadron de transport de troupes 893

79e groupe de chasse 57 443

79e division d'infanterie 1 239 335 363 375 382 437 452 482 604 607 664 831 893


77e Groupe de Reconnaissance - Historique

1er BATAILLON 77e ARTILLERIE DE CAMPAGNE
(AKA 634e bataillon d'artillerie de campagne et 77e bataillon d'artillerie de campagne)

RÉCIT HISTORIQUE 1943 à 1945

Ceci est le journal historique du lieutenant-colonel George R. Quarles, qui a commandé le 1/77th FA pendant la Seconde Guerre mondiale.

8 février au 30 juin 1943

Le premier bataillon du soixante-dix-septième artillerie de campagne a quitté les États-Unis le 8 février 1943 à bord de l'U.S.A.T. "Uruguay". Le voyage en "Uruguay" a été toute une expérience. À 1 h 32 (heure du convoi) le 12 février 1943, le transport a été éperonné par un pétrolier de la Marine dans le convoi et bien qu'aucun des navires n'ait coulé, ils ont été si gravement endommagés qu'ils ont dû faire demi-tour et se diriger vers les Bermudes à environ 800 milles. L'"Uruguay" a subi un trou sur le côté tribord vers l'avant, qui s'étendait du pont "B" presque jusqu'à la quille. Parmi les troupes à bord, sept hommes ont été tués, six ont été perdus et environ vingt et un ont subi des blessures graves. Du bataillon, Pfc. John M. Thompson de "B" Battery a été tué dans l'accident et est ainsi devenu le premier membre du bataillon à donner sa vie alors qu'il était en service extérieur dans le conflit actuel. Un autre membre de l'unité, cependant, a gagné une certaine distinction, et c'était le Sgt. Cecil H. Davis de la batterie "C" qui était alité à l'hôpital au moment de la collision et a atterri sur la proue du pétrolier de la Marine alors qu'il pénétrait dans l'"Uruguay". Lorsque les navires se sont séparés après le crash, le Sgt. Davis s'est retrouvé sur le pont du pétrolier, indemne. (Plus tard, il a rejoint son organisation lorsque les navires ont atteint le port). Les dommages causés à l'"Uruguay" ont nécessité une tentative d'atteindre les Bermudes à 800 milles au sud-ouest, et après avoir traversé une mer agitée en boitant pendant trois jours anxieux, il a atteint les Bermudes le 15 février 1943, au grand soulagement de tous les membres à bord. Il faut dire à ce moment que durant toute cette urgence, toutes les troupes à bord se sont conduites avec le plus grand courage et que ce grand courage de leur part a permis aux responsables d'éviter une panique.

L'arrivée de l'"Uruguay" a posé un énorme problème au commandement de la base des Bermudes puisque les 4500 soldats à bord ont plus que doublé la garnison. Cependant, sous la direction du général de brigade A.G. Strong, le commandant de la base, toutes les troupes étaient logées dans des casernes ou des tentes pyramidales et bien nourries, un exploit miraculeux compte tenu de la ponction sur les installations locales que constituaient les survivants. Les survivants ont été partiellement réhabillés et rééquipés et ont tenté de rendre service au commandement de la base en effectuant à la fois des détails de travail spécialisés et non spécialisés pour aider les travaux de construction locaux. De cette façon, les troupes « de l'Uruguay » ont fourni des milliers d'heures de travail au commandement de la base des Bermudes lors de leur visite.

Le 6 mars 1943, les troupes " uruguayennes " quittèrent les Bermudes dans deux autres transports de l'armée qui avaient été envoyés de New York pour les récupérer. Tous les membres du bataillon ont été affectés à l'U.S.A.T. "Santa Rosa". Cette fois, le voyage s'est déroulé sans encombre, et le 18 mars 1943, Casablanca, Maroc français, Afrique du Nord, a été atteint, et toutes les troupes ont débarqué. Ce bataillon était maintenant affecté au I Corps Blindé.

A Casablanca, le bataillon a été partiellement rééquipé, ayant perdu de grandes quantités de biens individuels et organisationnels. (Tous les officiers avaient perdu leurs casiers à pied et tous les hommes enrôlés leurs sacs de caserne "B" à travers le trou dans le côté du "Uruguay") Au fur et à mesure que l'équipement devenait disponible, une formation a été entreprise mais de nombreux détails autour des quais et des installations d'approvisionnement de Casablanca ont rendu la formation continue extrêmement difficile . Quelques pratiques de service concernaient tout ce qui pouvait être accompli.

Le 18 avril 1943, le bataillon s'est déplacé dans la forêt de Cork près de Rabat pour un entraînement plus poussé. Ici, dans une excellente zone de bivouac, le bataillon a travaillé dur pour se réduire aux nombreuses exigences des problèmes de champ de combat, de la pratique du service d'endurance physique et des programmes sportifs organisés combinés pour rendre les hommes plus près de l'épreuve.

Le 2 mai 1943, le test semble proche car à cette date l'unité est notifiée de son rattachement à la 3e division d'infanterie et reçoit l'ordre de rejoindre immédiatement la division dans les environs de Constantine, en Algérie, pour servir sur le front tunisien. Le 6 mai 1943, le bataillon a commencé sa marche vers le front sous les ordres du lieutenant-colonel von Kann, commandant. Les jours suivants l'organisation bivouaqua à Fès, Maroc Cuercif, Maroc Tlemcen, Algérie Fleurus, Algérie Orleansville, Algérie et l'Arba, Algérie, passant la nuit du 11 mai 1943, à ce dernier endroit. Ici, le lieutenant-colonel von Kann a été informé par le quartier général des forces alliées que le bataillon était affecté au VI Corps et qu'il devait déménager à Chanzy, en Algérie. Ce changement d'ordres était dû, bien entendu, à la conclusion brutale de la campagne de Tunisie. Cependant, ce fut un coup dur pour tous les membres d'apprendre que leur introduction au combat allait être retardée une fois de plus.

Le 12 mai 1943, le bataillon retourna à Orléansville, en Algérie, et le lendemain marcha jusqu'à Bedeau, en Algérie, près duquel ils trouvèrent une excellente zone de bivouac et s'installèrent pour voir ce qui se passerait ensuite. Encore une fois, une formation intensive a été entreprise et en raison des excellentes installations disponibles pour la pratique du service, les canonniers ont eu de nombreuses occasions de pratiquer leur métier dans des conditions réalistes. De grandes quantités de munitions d'armes légères étaient disponibles et des champs de tir et des cours de tir aériens ont été utilisés pour donner aux hommes et aux officiers une formation aussi réaliste que possible.

Le 19 mai 1943, le bataillon est à nouveau affecté au Ier corps blindé, et le 1er juin 1943, à nouveau rattaché à la troisième division d'infanterie (renforcée). Le 6 juin 1943, le bataillon partit pour se présenter au major général Truscott près de Bizerte, en Tunisie, sous le commandement du major George R. Quarles, le nouveau commandant. L'organisation bivouaqua les nuits successives à Orléansville, Algérie I'Arba, Algérie Sétif, Algérie et SoukAhras, Algérie. Le 10 juin 1943, l'unité s'installe dans une zone de bivouac près d'El Alia, en Tunisie, non loin de Bizerte.

Sentant que le combat n'était pas loin, tous les membres se sont lancés dans la tâche de fournir la tenue et de terminer leur formation. D'autres tâches à accomplir comprenaient la planification du chargement de combat de l'unité de mise en sac de sable des véhicules, l'étanchéité des véhicules et le briefing du personnel clé sur leurs affectations dans l'opération, qui était en cours de planification. Un grand secret sur le lieu de la prochaine opération était, bien sûr, nécessaire, mais le major Quarles et quelques officiers clés avaient été informés de la nécessité que l'opération prévue était l'invasion sicilienne.

1er juillet au 6 juillet 1943

Le plan de l'assaut initial était le suivant : le bataillon dépouillé, réduit à deux batteries d'obusiers et un minimum de quartier général et de personnel de service atterrirait le jour J pour renforcer les feux du quarante-et-unième bataillon d'artillerie de campagne, un bataillon léger du Artillerie de la 3e division d'infanterie. Le reste du bataillon, moins les véhicules de ravitaillement, atterrirait dans le premier suivi sur D plus 4. Les véhicules de ravitaillement devaient être débarqués D plus 8.

4 juillet - L'ensemble du bataillon a assisté à une formation au cours de laquelle le major général Truscott a prononcé un discours émouvant et a rallié ses troupes pour l'invasion à venir du sol de l'Axe.

5 et 6 juillet - Les plans définitifs du groupe d'assaut du bataillon sont terminés. Le major George R. Quarles serait aux commandes avec le capitaine Paul J. Bidle commandant la batterie "A" et le capitaine Dale E. Hodgell commandant la batterie "C". Ils seraient chargés sur un LCT et atterriraient de bonne heure afin d'effectuer les reconnaissances nécessaires. Les autres officiers impliqués dans l'assaut seraient sur un LST et ils sont : le capitaine Al D. Sims, le capitaine James W. Gibson, le 1er lieutenant Addison G. Wilson, le 1er lieutenant Kenneth T. Smith, le 1er lieutenant William F. Smalley, 1er lieutenant Walter B. Stevens, 1er lieutenant Wayne E. Lash, 2e lieutenant Richard J. Deegan, 2e lieutenant Arthur M. Dix, et 2e lieutenant Ferd H. Rees.

7 JUILLET au 19 AOT 1943

7 JUILLET - Le bataillon d'assaut (batteries A et C moins l'échelon arrière et le détachement du QG et de la batterie de service) est parti de la zone de bivouac et chargé sur le LST #388. Le commandant du bataillon et les BC de la batterie A et C chargés sur le LCT #29. LST et LCT ont quitté Bizerte à 17h00 et se sont donné rendez-vous pour la nuit au large.

8 JUILLET - (Rapport du LCT #29 uniquement) - Le convoi a pris la mer à 04h30. Temps clair, mer calme. Passé le Cap Bon à 15h00 - au large de Pantellaria à 20h00. Dans la nuit, le LCT #29 perd sa position en convoi et ne la regagne que le 9 juillet au matin.

9 JUILLET - (LCT #29 uniquement) Le convoi s'est dirigé généralement vers le nord-est en direction de la Sicile. Passé au nord de Malte - temps clair - vent de 35 milles et mer très agitée. Le LCT #29 a subi un terrible martèlement et la plupart des hommes ont eu le mal de mer. L'eau était continuellement emportée à bord. Après la tombée de la nuit, le LCT #29 s'est à nouveau séparé du convoi et n'a pas repris sa position pendant la nuit.

10 JUILLET - Tirs antiaériens et tirs de canons navals visibles du LCT #29 plein nord à 0200. Mer toujours très agitée. Entré en vue de la Sicile à Licata à 03h00. Environ 3 milles au large à 04h00 ont été la cible de tirs de batteries côtières et des obus d'étoiles ont été tirés sur nous. Commencé à terre pour débarquer, et est venu sous le feu de l'artillerie. À environ 1 mile au large, nous avons été encadrés par HE - Aucun coup n'a été marqué. A touché le rivage à 3 miles à l'est de Licata à 05h00 et a atterri dans 2 pieds d'eau. Plage sous le feu des mortiers et quelques tirs isolés. Tout le personnel et les véhicules étaient en sécurité à terre à 05h15. A commencé à avancer pour faire la reconnaissance de la position du bataillon. La route a été fermée et sous le feu en raison de la non prise du point fort ennemi (00,5-34,8). Déplacement à pied sur les collines à l'arrière du point fort et reconnaissance des zones de position à (00,5-35,6). Terminé à 08h00. Le point fort était maintenant tombé et la route était disponible. Le commandant du bataillon s'est dirigé vers l'est sur la route côtière jusqu'à Blue Beach. En route sous un feu de mortier. LST #388 beached at 1015 and Assault Group went into position at 1115. Remained in position reinforcing 41st FA. No rounds fired. Attacked by 3 ME 109's at 1430 - no casualties. Again attacked by ME 109's at 1600. 2 bombs dropped. Aucune victime. Received orders to make reconnaissance to western part of Licata sector. Assault Group went into position reinforcing 10th FA at 2300. In position area (86.8-43.3). No rounds fired from this position.

JULY 11th - Ordered to make reconnaissance and go into position east of Palma (80.841.9) parties left position at 1100. Batteries were in position at 1400 still supporting 10th FA. Battery A registered BP (75.1-46.0) 6 rounds fired. No other firing from this position. One JU 87 and 3 ME 109's over area - no straffing or bombing.

JULY 12th - Hq Section moved to position 1000 yards east of batteries. No firing during day. 2 ME 109's over about 1500. 1 ME 109 over at 1700 - very low.

JULY 13th - Battery A moved west to position at (73.7-46.3) reinforcing fire of 10th FA at 0700. Returned to Battalion area at 2000. Fire supported reconnaissance of the 7th Infantry in vicinity of river at (68.2-52.4). Nothing else of note.

JULY 14th - 1st follow-up joined Assault Battalion at 2130. Received orders that the battalion would move into position (73.5-50.5). This position about 3000 yards in front of Infantry positions so no reconnaissance could be made prior to darkness, as road was under enemy observation and fire. Parties went forward at 2000. Batteries followed at 2100.

JULY 15th - Position occupied at 0500. OP opened fire at 0800. Majority of fire delivered on strong point on west bank of river. Received orders at 1600 to move out at 2100 to positions in the vicinity of Favara. Parties left area at 2030. Batteries at 2100 moved via Palma to Favara. Distance about 45 miles.

JULY 16th - In position at edge (south) of Favara (69.4-56.9) at 0200. Adjusted on BP (62.8-57.9) at 0730. Fired on strong point (63.0-58.1) 2-100 mm guns. At 1020 fired numerous concentrations on call from 3rd Division Artillery and 10th FA. At 1530 sighted enemy truck convoy (63.9-60.3) Battalion fired 5 rounds. After completion of concentration, observed 5 vehicles burning and 15 left on road. Troops were seen leaving trucks and fleeing over the hill. Moved at 2100 to position north of Favara (70.0-59.0) supporting the 15th Infantry. Did not fire from this position.

JULY 17th - No movement - Nothing to report.

JULY 18th - Joined 82nd Division (Air Borne) at 1200. Moved out at 2225 for new position.

JULY 19th - Went into position east of Siculiana (50.0-59.5) at 0100. No firing from this position.

JULY 20th - Parties went on reconnaissance at 0130 and met Maj. Gen. Ridgeway and Brig. Gen. Taylor at point east of Menfi. Ordered to make reconnaissance of position along river east of Menfi (125865). Reconnaissance held up for 2 hours Is Infantry had not entered Battalion area. Batteries arrived at position at 2300. No firing from this position. Battalion relieved from 82nd Air Borne Division at 2230.

JULY 21st - Lt. Col. Darby of the Rangers came to position at 0030 and Battalion CO went forward with him at 39th Infantry CP and called parties forward to make reconnaissance. Unable to get to assigned areas due to mines. So selected positions at (065895) east of Campobello. Battery B moved into position at 0500 and adjusted on Base Point. Battery B silenced enemy artillery holding up tank advance in vicinity of Castelventro at 0930. Parties left position at 0900 to reconnoiter new positions east of Castelventro. Batteries left for new position at 1030. Battalion bivouaced east of Castelventro (005915) at 1220. Capt. Garnett Liaison Officer entered Castelventro with Lt.'Col. Darby at 1300. First troops in town. Parties entered town at 1400 and made reconnaissance of positions 7 miles west of Castelventro close behind advance parties of the 4th Rangers. Battalion arrived in positions at 1910.

JULY 22nd - No movement - no firing. Located German airport (abandoned) with large bomb dump 3 miles north of position.

JULY 23rd - Parties left to join remainder of Combat Team X (Command) near Marsala. Road assigned still in enemy hands so were forced to return to area and reconnoiter different route. Left for Mazara via back route to avoid traffic closely followed by remainder of Battalion. Arrived Mazara at 2000 and joined column behind Cannon Co of 29th Infantry. Road west of Mazara under fire from the north so were forced off road into bivouac area west of Mazara (720010) at 2115.

JULY 24th - Battalion CO and Staff with C Battery left for position at (692048) at 0500. Called remainder of Battalion forward at 0900. Rendezvoused Battalion less B Battery at Terrenove. Battery B in position at 665075. Battalion CO, S-3 and S-2 and Liaison Officer directed fire on enemy battery at (671113) at 1145. OP was under fire from this battery at this time. Excellent effect. Battery B got into action and delivered fire quicker than Infantry Cannon Co. Battalion CO left OP at 1400 and went forward through Marsala where he contacted Infantry Advance Detachment. Received verbal notice of relief from Combat Command X at 1655, and was ordered to proceed to Palermo to report to Prov. Corps by 1800. Remainder of Battalion to arrive at Palermo by 25, 1200. Left at once with Battery CO's for Palermo via Castelventro, Alcamo and Partinico. Arrived Alcamo at 2000. Found bridge out between Alcano and Partinico so was forced to take secondary roads along coast. Road very dangerous well trapped. Arrived at Partinico at 25,0200.

July 25th - Left Partinico at 0500. Arrived at Palermo at 0700. Reported to Commanding General Prov. Corps and was ordered to rejoin Regiment either at Alia or Roccapalumba. S-3 and Battery CO's remained in Palermo to rejoin Battalion. Battalion CO left Palermo at 0830 to find Regiment. Caught rear of Regimental column at Vicari at 0200 followed as far as Roccapalumba then returned west to meet Battalion. Placed Battalion in bivouac at Vicari (645105).

JULY 26th - Left Battalion with parties at 0805. Battalion left at 0845. Located Regimental area south of Petralia at 1200. Battalion in bivouac at 1400.

July 27th - Battalion in bivouac. Make reconnaissance to Gangi at 1430.

JULY 28th - Battalion in bivouac.

JULY 29th - Left bivouac area with parties at 0645 and made reconnaissance north of Sperlinga (317085). Battalion in position at 1740. No firing.

July 30th - Battalion in position north of Sperlinga. Battalion CO left with parties at 1820 and selected position north of Nicosia at 1820 (365085).

JULY 31st - Battalion moved into new position at 0315. A platoon of AA from Battery C 103rd CA (Sept) was attached this day. No firing from this position.

AUGUST 1st - Battalion, less-rear echelon had been in position during the night, 1 mile north of Nicosia. Orders were received to join the 1st Division and to move the battalion to position 2 miles northwest of Cerami. The Battalion, less rear echelon moved to the new position at 0515 and Liaison Q reported to the 1st Div. Arty, CP. A forward OP was established in the eastern edge of Cerami from which the valley east to Troina could be observed. Adjustment was completed and observation was continued up the valley all day. At.1130 the battalion was straffed by a low flying ME 109. The attached AA opened up and shot it down. No casualties or damage. At 1900 two ME 109's again were over the area and both were knocked down by the attached AA (1st Platoon, Battery "C", 103rd CA). During the day Division concentrations were fired and harassing missions were continued during the night. One Battalion concentration was fired on enemy positions on Hill 1040 from OP - effect excellent. One enemy gun position was fired upon using Infantry FO at (52501895). This gun was beyond Range Table range, however, by extra ramming and leaving the powder in the sun the position was reached and a direct hit was scored on one piece, the others were neutralized. The range on this 12,700 yds. thirteen (13) rounds were fired. A total of 163 rounds were fired during this 24-hour period.

AUGUST 2nd - Battalion was still in position northwest of Cerami. During the day fourteen (14) concentrations were fired. All except one were unobserved and effect was excellent testifying to the accuracy of maps and survey. A total of 442 rounds were fired. During the afternoon, a reconnaissance was made north of Capizzi for possible positions. The rear echelon was moved forward to positions north of Nicosia. One eighty-four (84) round concentration was placed on enemy strong point at (49550950). Interdiction fire was maintained during the night on the road net east and west of Troina. A 210 mm Rocket gun was silenced at (50650745).

AUGUST 3rd - Interdiction fire was continued during the early morning. Six (6) concentrations were fired during the day. All unobserved. A total of 264 rounds were fired on enemy troops in the vicinity of Troina between 1110 and 1410. Requested that the battalion be allowed to move to positions in the vicinity of Gagliano to support the flanking movement of the 18th Infantry Regt. moving on Troina from the south. At 1505 Battalion was ordered to move to Gagliano area via Nicosia-Agira. Battalion left Cerami area at 1600. The road as far as Nicosia was very good - between Nicosia and Agira the road was very bad. Five bridges in all these places had not been constructed by engineers, and it was necessary to move very cautiously across country. However the battalion got through without the loss of a single vehicle and arrived in position I mile southwest of Gagliano at 0545 Aug. 4th. The advance parties arrived in Gagliano at 1800 and halted at the edge of town as the road north of town was under enemy, observation and fire. The Battalion CO went forward to meet the CO of the 65th FA (Armored) and obtain information of the area. When returning, the road north of Gagliano, and the town, was fired on by a 210 Rocket gun. Some rounds landed about 100 yds. from a command car. No casualties or damage resulted. It was noted here that the Rocket gun seems to have a great deal of dispersion and can be easily identified by the scream of the shell. Blast effect seems to be very small.

AUGUST 4th - A forward OP was established at (47300580) at 0700 and the battalion was registered on BP (507059). Fourteen (14) concentrations were fired during the day and a total of 591 rounds expended. All. except five (5) concentrations being fired by FO. Two Rocket guns were fired upon and destroyed. Two other enemy batteries and an Infantry concentration were also taken under fire. A company of the 18th Infantry Regt. were observed under fire from enemy infantry at (504061) and the enemy was taken tinder fire. It was noted that the positions reported as occupied by friendly troops was often erroneous as troops could be plainly seen from OP which were identified as those of the enemy. This was especially true of Hill 1040 which was continuously occupied by enemy troops upon which we were refused permission to fire as friendly troops were supposed to be there. However, these enemy positions were taken under fire without authority. The rear echelon was moved to positions in the valley about 2 miles north of Agira. Enemy strong points were fired on at (544070, 531085, and 526078). A Battalion concentration of 4 rounds per minute for 5 minutes was placed on Troina at 1633. A total of 210 rounds were expended in this concentration. There was no firing during the-night.

AUGUST 5th - The Regimental Hqs and 2nd Battalion moved into position to the west of us today, and took over most of the firing. Three problems were fired during the day and a total of 35 rounds expended. One enemy battery was fired upon but due to the extreme time required to get approval through channels, the fire was ineffective as the battery had moved when fire was finally delivered.

AUGUST 6th - No firing during the 24 hour period.

AUGUST 7th - Still in position - no firing.

AUGUST 8th - Battalion moved into rendezvous area 1 mile northwest of Troina (51710).

AUGUST 9th - In rendezvous west of Troina.

AUGUST 10th - AUGUST 19t1i - Same as August 9th.

AUGUST 19th - Battalion left Troina area for bivouac area east of Termini Immerse. Sicilian campaign over. A total of 91 missions and 2345 rounds expended during the campaign.


Lignée

  • Établi en tant que 77 Observation Group on 5 Feb 1942
  • Reestablished, and redesignated 77 Tactical Intelligence Wing, on 31 Jul 1985 (remained inactive)
  • Consolidated (16 Sep 1994) with 2852 Air Base Wing, which was established, and organized, on 1 Aug 1953.
  • Consolidated (23 June 2006) with Agile Combat Support Systems Wing, which was established on 23 Nov 2004

Devoirs

  • Air Force Combat Command, 2 Mar 1942 , 12 Mar 1942 , 24 May 1942 , 21 Aug 1942 , 7 Sep 1942
    , 6 Aug-30 Nov 1943
  • Sacramento Air Materiel Area (later, Sacramento Air Logistics Center), 1 Aug 1953-13 Jul 2001 , 18 Jan 2005-Present

Composants

  • 5 Observation: 25 Jan-2 Apr 1943
  • 27 Observation (later, 27 Reconnaissance 27 Tactical Reconnaissance): 17 Jul 1942-30 Nov 1943
  • 35 Photographic Reconnaissance: 11 Aug-30 Nov 1943 (detached 11 Aug-31 Oct 1943). 113 Observation (later, 113 Reconnaissance 113 Tactical Reconnaissance): 12 Mar 1942-30 Nov 1943
  • 120 Observation (later, 120 Reconnaissance 120 Tactical Reconnaissance): 12 Mar 1942-30 Nov 1943
  • 125 Observation (later, 125 Liaison): 12 Mar 1942-11 Aug 1943
  • 128 Observation (later, 21 Antisubmarine): 12 Mar 1942-8 Mar 1943 (detached 3 Jul-7 Sep 1942 and 15 Oct 1942-3 Mar 1943).

Stations

    , California, 2 Mar 1942 , Texas, c. 22 Mar 1942 , Louisiana, 25 Jul 1942 , Texas, 28 Sep 1942 , Texas, 6 Apr 1943
    , Louisiana, 13 Sep 1943 , Alabama, 14-30 Nov 1943 , California, 1 Aug 1953-13 Jul 2001 , Ohio, 18 Jan 2005-Present

Avion

    (1942 – 1943) (1942 – 1943) (1942 – 1943) (1942 – 1943) (1942) (1942)
  • A-18 (1942) (1942 – 1943)
  • L-4 (1942 – 1943)
  • L-3 (1942 – 1943)
  • L-6 (1942 – 1943) (1942 – 1943) (1942) (1942 – 1943) (1943) (1943)

Operations

During World War II the 77th supported ground units in training by flying reconnaissance, artillery adjustment, fighter, and bomber missions, and in the process trained reconnaissance personnel who later served overseas. One squadron (113th) flew antisubmarine patrols over the Gulf of Mexico from March until June 1942 when it was relieved by another squadron (128th). Still another squadron (120th) patrolled the Mexican border from March–July 1942. A detachment of the 77th served in India from February until July 1943. The 77th was deactivated in 1943.

The 77th was reactivated in 1985 and consolidated with the 2852nd Air Base Wing in 1994 to provide services and support for McClellan AFB with its satellite installations and the Sacramento Air Logistics Center with its tenant organizations (the 2852nd had been performing this duty since 1 August 1953 until the base was officially closed in 2001.

The 77th Aeronautical Systems Group moved from Brooks City-Base, San Antonio to Wright-Patterson AFB in mid 2009. [ 1 ]



Commentaires:

  1. Tinashe

    Ne pas utiliser

  2. Mohn

    Il y a quelque chose là-dedans.

  3. Yonos

    J'ai de la sympathie pour vous.

  4. Nikoramar

    À mon avis, ils ont tort. Écrivez-moi dans PM, discutez-en.

  5. Caedmon

    Absolument avec vous, c'est d'accord. Il y a aussi quelque chose pour moi, il me semble que c'est une bonne idée. Je suis d'accord avec toi.



Écrire un message