Podcasts sur l'histoire

La Première Guerre mondiale a-t-elle produit un effet démographique semblable au « baby-boom » aux États-Unis ou ailleurs ?

La Première Guerre mondiale a-t-elle produit un effet démographique semblable au « baby-boom » aux États-Unis ou ailleurs ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Lorsque les vétérans américains de la Seconde Guerre mondiale sont rentrés chez eux en 1945, l'un des effets bien connus a été l'effet démographique connu sous le nom de "Baby Boom" - une forte augmentation du taux de natalité de 1946 à 1957 ou 1964, selon vos définitions.

Y a-t-il eu un effet démographique similaire aux États-Unis (ou ailleurs dans le monde) du retour des anciens combattants de la Première Guerre mondiale ?


D'après les données sur le taux de natalité, il semblerait qu'il y ait eu peu de changement dans le taux de natalité entre 1910 (30,1 pour 1 000), 1915 (29,5 pour 1 000) et 1920 (27,7 pour 1 000).

On peut soutenir que la guerre n'a pas du tout affecté la population à cet égard. Cependant, une autre explication peut être qu'il y a deux forces contradictoires travaillant simultanément. Par exemple, il s'agissait d'une période d'urbanisation croissante, qui tend à entraîner une baisse des taux de natalité. Cela croise un baby-boom après la Première Guerre mondiale, donc les chiffres restent stables. De toute évidence, cependant, tout cela n'est que conjecture. Je doute qu'il soit possible de recueillir des preuves concluantes des motivations des gens.

Aussi, en regardant les données pour les années 1920, il semble que le « baby bust » entre les guerres puisse être corrélé à la période de prohibition. Les taux de natalité commencent à baisser en 1920, ont atteint leur point le plus bas en 1935 et sont déjà en hausse en 1940, bien avant le début de l'engagement américain dans la Seconde Guerre mondiale.


La Première Guerre mondiale n'a pas produit de baby-boom, car la génération dite "perdue" qui l'a combattu était DÉJÀ une génération de baby bust. La guerre n'a fait qu'exacerber l'effet de cette cohorte produisant moins d'enfants.

La Seconde Guerre mondiale a eu un effet LIBÉRATEUR sur les Américains. Les femmes (y compris les femmes mariées) avaient quelque peu cessé de coucher avec leurs maris au cours des années 1930 déprimées.

Quand ma mère est arrivée aux États-Unis dans les années 50, elle et la plupart de ses voisins en ont beaucoup parlé. Ils faisaient référence à une génération plus âgée de femmes et ont décidé de ne PAS être comme ça. C'est pourquoi ils ont créé un Baby Boom. Le PLUS ÂGÉ de ces voisins a essayé d'apprendre à sa mère comment éviter les avances de son mari (mon père). Mais la mère n'était pas « acheteuse ».

Mais lorsque les GI sont revenus en triomphe en tant que célibataires les plus éligibles au monde, ils se sont mariés (et ont produit des enfants) en nombre record. Parce que si les femmes américaines ne voulaient pas les épouser, les « épouses de guerre » étrangères le feraient.


Louis I. Dublin dit

… les taux de natalité maximum dans l'immédiat après-guerre étaient généralement inférieurs à la moyenne d'avant-guerre et dans pratiquement tous les pays la tendance à la baisse à long terme déjà visible avant la reprise de la guerre. Une part considérable de ce déclin ultérieur reflète la réduction du nombre de pères potentiels - les jeunes hommes qui ont été tués pendant la guerre ou qui étaient si gravement mutilés qu'ils ne se sont pas mariés.


La croissance de la population française (pour les 40 ans) de 1871 à 1911 a été de 8,6 %, contre 7,0 % (pour les 20 ans) de 1919 à 1939. C'est très certainement un Baby boom. (Notez qu'en extrapolant de 20 ans à 40 ans, les 7 % d'après-guerre se traduisent par un taux de 14,5 % sur 40 ans.)

La croissance de la population allemande au cours des deux mêmes périodes était respectivement de 59 % et 15 %, il y a donc bien un buste de bébé en Allemagne.

Cependant un buste de bébé en Allemagne était encore un taux de croissance nettement supérieur à celui de l'époque contemporaine Baby boom en France et en Allemagne d'après-guerre, la population augmentait beaucoup plus rapidement que le franc. Cette connaissance démographique était bien connue des hommes politiques et des planificateurs français et allemands de l'entre-deux-guerres, et a affecté de nombreuses décisions dont la construction de la ligne Maginot ; et les décisions respectives des généraux français et allemands d'imaginer respectivement une prochaine guerre défensive ou offensive.

Voici une source avec plus de détails sur la croissance de la population européenne pendant l'entre-deux-guerres

Une autre source allemande.


Voir la vidéo: baby boom explained (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Williamon

    Que pensez-vous de Poutine, tout le monde?

  2. Tegrel

    Je veux dire que tu n'as pas raison. Écrivez-moi en MP.

  3. Dane

    Bon article. Merci!

  4. Mosar

    Je n'ai pas parlé ça.

  5. Lorin

    Malgré la nature du travail

  6. Mikale

    Je félicite, une magnifique idée



Écrire un message