Podcasts sur l'histoire

Canal Mania (Activité en classe)

Canal Mania (Activité en classe)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Au 18ème siècle, Francis Egerton, le duc de Bridgewater possédait une grande mine de charbon à Worsley. Le principal marché pour son charbon était la ville à croissance rapide de Manchester. Les routes entre Worsley et Manchester étaient si mauvaises que Bridgewater a dû utiliser des chevaux de bât au lieu de chariots. Comme chaque cheval ne pouvait transporter que 3 quintaux (cwt) de charbon à la fois, c'était un moyen de transport très coûteux.

En 1759, John Gilbert, l'un des ouvriers de Bridgewater, suggéra qu'une solution à ce problème serait de couper un canal entre Worsley Colliery et Manchester. Gilbert a souligné qu'un cheval pouvait tirer plus de 400 quintaux de charbon à la fois lorsqu'il était transporté sur une barge. Bridgewater a aimé l'idée et, après avoir obtenu l'autorisation du Parlement, a donné des instructions pour la construction du canal de Bridgewater.

Bridgewater a employé le talentueux ingénieur et mécanicien de chantier, James Brindley, pour prendre en charge le projet. Il a fallu à Brindley dix-huit mois pour construire le canal de dix milles. À Worsley Colliery, Brindley a construit un réseau de voies navigables souterraines. Le charbon pouvait désormais être chargé sur des barges au front de taille et transporté directement à Manchester. Avec ce nouveau canal, Bridgewater a pu réduire le coût de son charbon de 7d. à 4d. par quintal. Lorsqu'il fut achevé, il devint le premier canal industriel de Grande-Bretagne.

Bridgewater étendit maintenant son canal jusqu'à la Mersey. Cela a fourni aux fabricants de Manchester un moyen alternatif de transporter leurs marchandises jusqu'au port de Liverpool. Comme cela réduisait les coûts de transport des marchandises entre ces deux villes de 12s à 6s la tonne (20 quintaux), Bridgewater eut peu de difficulté à persuader les gens d'utiliser son canal.

Le succès financier du canal de Bridgewater a encouragé d'autres hommes d'affaires à s'unir pour construire des canaux. Josiah Wedgwood, de Burslem, dans le Staffordshire, transportait sa poterie sur des chevaux de bât. Le mauvais état des routes a entraîné un grand nombre de casses. En 1766, Wedgwood et certains de ses amis d'affaires décidèrent de recruter James Brindley pour construire le canal Trent & Mersey.

Le canal commençait à quelques kilomètres de la rivière Mersey, près de Runcorn et se terminait à une jonction avec la rivière Trent dans le Derbyshire. Il fait un peu plus de quatre-vingt-dix milles de long avec plus de 70 écluses et cinq tunnels. Bien que le canal ait coûté 130 000 £ à construire, il a réduit le prix du transport des marchandises de Wedgwood de 210 £ à 13 s 4d la tonne. Le succès de ce canal a permis à Brindley d'être employé comme ingénieur principal sur le canal de Coventry, le canal d'Oxford et le canal du Staffordshire et du Worcestershire.

Dans une tentative d'augmenter les profits, des canaux ont maintenant été construits dans toute la Grande-Bretagne. En 1838, il y avait 2 200 milles de canaux et 1 800 milles de rivières navigables. Ces voies navigables reliaient presque toutes les usines et villes industrielles de Grande-Bretagne. Ce système de voies navigables a également fourni une route vers les ports britanniques et le marché d'outre-mer rentable. Dans le même temps, les marchandises importées du reste du monde pourraient être efficacement distribuées dans toute la Grande-Bretagne.

Le duc de Bridgewater, plus que tout autre homme, a contribué à jeter les bases de la prospérité de Manchester et de Liverpool. La coupure du canal de Worsley à Manchester a donné à cette ville l'avantage immédiat d'un approvisionnement en charbon bon marché et abondant ; et lorsque la machine à vapeur de Watt est devenue la grande puissance des manufactures, un tel approvisionnement est devenu absolument essentiel à son existence en tant que ville manufacturière...

C'est au bassin de Worsley que le canal pénètre dans le bas de la colline par un canal souterrain qui s'étend sur une grande distance - reliant les différents travaux de la mine - afin que les charbons puissent être facilement transportés dans des bateaux jusqu'à leur lieu de vente. À l'époque de F3rindley, ce canal souterrain, creusé dans la roche, n'avait qu'un mille de longueur environ, mais s'étend maintenant à près de quarante milles sous terre dans toutes les directions. Là où le tunnel traversait de la terre ou du charbon, la voûte était en briques ; mais là où il traversait la roche, il était simplement taillé. Ce tunnel sert non seulement de drain et d'amenée d'eau du canal lui-même, mais de moyen d'amener les installations de la navigation au cœur même des houillères ; et l'on verra aisément combien il a dû prouver une grande valeur dans l'exploitation économique de la navigation, aussi bien que des mines, en ce qui concerne le trafic des charbons.

Mardi dernier, John Savory, âgé d'environ 28 ans, s'est noyé dans le canal de Comb Hill. Il chevauchait un cheval qui traînait une barque chargée de foin, le long du canal, lorsque le cheval a glissé et est tombé à l'eau, et le jeune homme s'est noyé.

Des endroitsCoût par tonne par canal

Coût par tonne par route

Pierre à collet3s 4d

9s 0d

Shacklestone4s 7j

12s.0d

Dadlington8s 4d

20s.0d

Burton Hastings11s 3d

26s.0d

Les canaux excellaient dans le transport de marchandises volumineuses de faible valeur sur de longues distances, tandis que les routes étaient plus importantes dans le transport de passagers, de courrier et de marchandises pour lesquelles la rapidité ou la sécurité de livraison étaient essentielles.

La chaumière, au lieu d'être à moitié couverte de chaume misérable, est maintenant recouverte d'un important revêtement de tuiles ou d'ardoises, apportées des lointaines collines du Pays de Galles ou du Cumberland. Les champs, qui étaient auparavant stériles, sont maintenant asséchés, et à l'aide du fumier, transporté sur le canal sans péage, sont vêtus d'une belle verdure. Les lieux qui connaissaient rarement l'usage du charbon sont abondamment approvisionnés en cet article essentiel à des conditions raisonnables ; et, ce qui est d'une plus grande utilité publique encore, les accapareurs du blé sont empêchés d'exercer leur infâme commerce ; car, la communication étant ouverte entre Liverpool, Bristol et Hull, et la ligne du canal étant à travers des pays abondants en grains, elle offre un transport de blé inconnu dans les siècles passés.

De bonnes routes, des canaux et des rivières navigables, en diminuant les frais de transport, mettent les régions éloignées du pays plus près du niveau de celles des environs de la ville. Elles sont à ce titre la plus grande de toutes les améliorations. Ils encouragent la culture du lointain, qui doit toujours être le cercle le plus étendu du pays. Ils profitent à la ville, en brisant le monopole de la campagne dans son voisinage. Ils sont avantageux même pour cette partie du pays. Bien qu'ils introduisent des produits concurrents sur l'ancien marché, ils ouvrent de nombreux nouveaux marchés à ses produits.

Questions pour les étudiants

Question 1 : Expliquez pourquoi le duc de Bridgewater a fait construire un canal entre Worsley Colliery et Manchester.

Question 2 : Étudiez les sources 1, 3 et 8. Décrivez comment les marchandises étaient transportées par les canaux et les rivières navigables.

Question 3 : Étudiez les sources de cette unité. Commentez la valeur de ces sources pour vous aider à comprendre pourquoi de nombreux fabricants de la seconde moitié du XVIIIe siècle ont commencé à utiliser les canaux pour transporter leurs marchandises.

Question 4 : Expliquez le lien entre la croissance du réseau de canaux et l'augmentation de la quantité de marchandises étrangères vendues en Grande-Bretagne.

Commentaire de réponse

Un commentaire sur ces questions peut être trouvé ici.


Le premier âge du canal

Le 18ème siècle a vu une augmentation de la construction de canaux et l'aube d'un nouvel 'âge des canaux'. L'historien des canaux Mike Clarke explique pourquoi certains canaux ont eu beaucoup de succès et d'autres étaient voués à l'échec.

Transport de marchandises sur le Grand Union Canal

Avant 1700, la plupart des voies navigables britanniques avaient été construites par des propriétaires terriens aristocratiques pour transporter des produits agricoles dans le sud de l'Angleterre. Cependant, cette année-là s'ouvrit une nouvelle voie navigable qui était radicalement différente.

L'Aire & Calder Navigation, reliant Leeds à la mer, a été construit principalement par des marchands de textiles et des propriétaires de charbon qui considéraient une meilleure infrastructure de transport comme un élément clé du développement de leur commerce. Il a fallu quelques décennies pour s'établir, mais dans les années 1770, de nombreux promoteurs d'origine étaient devenus si riches grâce à l'augmentation du commerce qu'ils ont pu acheter de grands domaines ruraux.


Manie des canaux

J'ai pensé pendant de nombreuses années qu'il y avait un jeu à faire du développement du réseau de canaux du Royaume-Uni. L'un des problèmes, bien sûr, serait les similitudes avec les jeux ferroviaires - après tout, la construction des chemins de fer devait beaucoup à ce qui a été appris en construisant les canaux. Maintenant, les frères Ragnar (créateurs de Histoire du monde, Sacs à dos et blisters et, plus récemment, Fureur viking) ont mis au point un jeu de construction de canaux. Sans surprise, le jeu n'est pas sans rappeler un jeu de construction ferroviaire L'ère de la vapeur dans ce cas. Dans Manie des canaux, les joueurs construisent des canaux entre les villes, puis transportent des marchandises autour du réseau résultant. Mais le détail du jeu est très différent.

Pour la première fois, les Ragnars ont investi dans la production de leur jeu en Allemagne. Ainsi, au lieu du torchon imprimé habituel, nous avons une planche montée appropriée dans une boîte appropriée avec des cartes et des pièces appropriées. Soupir : J'ai aimé les torchons ! D'accord, c'est plus professionnel et de meilleure qualité, mais un peu de style a été perdu. Cela n'a cependant aucun effet sur la qualité du jeu. Le tableau montre une grande partie de l'Angleterre, de Lancaster et Ripon au nord à Arundel et Taunton au sud. Il est recouvert d'une grille hexagonale avec les grandes villes (dans une demi-douzaine de couleurs) occupant chacune un hexagone entier.

Les canaux sont construits entre les villes, selon le contrat d'un canal historique spécifique. Les cartes de contrat donnent les villes aux extrémités du parcours et certaines précisent une ville intermédiaire qui doit être incluse. Le contrat indique également le nombre maximum de tuiles hexagonales pouvant être utilisées pour la construction du canal. Cela donne aux joueurs une petite marge de manœuvre dans la route qu'ils suivent. Comme nous le verrons plus tard, il peut être utile d'inclure une ville supplémentaire dans un canal. Les joueurs marquent des points lorsqu'un contrat est terminé : 1 point pour chaque tuile Écluse dans le canal, 2 points pour chaque Aqueduc et 3 pour chaque Tunnel.

Les joueurs disposent chacun d'un ensemble de tuiles représentant des canaux à leur couleur. Les carreaux ont une longueur droite d'un côté et une courbe douce de l'autre et sont disponibles en quatre types. Les longueurs simples (Élongations) de canal et d'écluses peuvent être utilisées en terrain découvert. Les aqueducs et tunnels doivent être utilisés en terrain accidenté (collines, essentiellement). Les joueurs sont limités par le nombre de tuiles dans l'ensemble - en particulier, chacun n'a que trois tunnels et quatre aqueducs. Les joueurs sont également contraints de ne pas pouvoir placer une tuile à côté d'une tuile du même type. Cela signifie qu'en terrain découvert par exemple, vous devez alterner Étirements et Verrouillages.

Pour placer les tuiles sur le plateau, les joueurs doivent également jouer des cartes du type approprié. Vous avez donc besoin d'un mélange de cartes dans votre main pour obtenir le mélange de tuiles jouées. Une carte Étirement pour jouer une tuile Étirement une carte Écluse pour une tuile Écluse deux cartes Aqueduc pour une tuile Aqueduc et trois cartes Tunnel pour une tuile Tunnel. Il existe également des cartes Surveyor, qui sont des jokers et peuvent être utilisées comme tout type de construction. Les joueurs peuvent descendre autant de tuiles qu'ils ont de cartes à jouer à leur tour. Cela peut signifier une grosse folie de construction, mais vous êtes limité à un maximum de sept cartes en main à la fin de votre tour.

Construire des canaux est la principale chose que les joueurs font à leur tour. L'alternative est de piocher des cartes, ce qui signifie que les joueurs ont un choix de base à chaque tour de pioche ou de jeu de cartes. Les mécanismes signifient généralement que vous passez un ou deux tours à construire une main décente et un autre à la jouer. C'est une bonne nouvelle si vous n'avez besoin que d'un tour pour ramasser des cartes avant de construire. Cela vous permet de construire rapidement et, espérons-le, de devancer vos adversaires. Cela dépend de la chance des cartes, bien sûr, donc ce n'est pas quelque chose que vous pouvez vous attendre à faire régulièrement.

Chaque tour est divisé en trois phases. Dans la première phase, le joueur doit prendre un contrat de la sélection face visible s'il n'en a pas. S'ils ont un contrat, ils peuvent en prendre un deuxième. Sinon, ils peuvent balayer les cinq cartes de construction disponibles. Cela leur donne un nouvel ensemble pour pouvoir puiser dans la deuxième phase. La troisième option de la première phase consiste à échanger des ingénieurs. Les joueurs commencent avec un ingénieur de canal choisi au hasard et chacun d'eux donne un certain avantage pendant le tour. Il peut s'agir de moins de cartes nécessaires pour construire des tunnels ou des aqueducs, pouvant utiliser les arpenteurs comme deux cartes, construire des verrous ou des étirements à partir des plus nombreuses cartes Stretch ou obtenir plus de cartes lorsque vous en ramassez. La raison habituelle pour échanger des ingénieurs est d'obtenir l'utilisation d'un pouvoir spécifique dans la phase deux.

La phase deux consiste soit à jouer aux cartes, soit à collecter des cartes. Ce que vous ferez dépendra des cartes que vous avez déjà en main, en gardant à l'esprit ce dont vous avez besoin pour étendre votre/vos contrat(s) actuel(s) et la limite de main. Si vous collectez des cartes, vous en choisissez trois parmi la sélection disponible (quatre si vous avez l'ingénieur approprié). Si l'une de ces cartes montre des marchandises, des cubes doivent être placés sur le plateau. Pour chaque carte d'une couleur, des cubes doivent être placés dans deux villes vides de cette couleur. Il existe une règle de préséance stricte : les cubes doivent aller dans les villes connectées aux canaux avant les non connectés et, à l'intérieur de celle-ci, la seule ville de cette couleur avant n'importe laquelle des villes. Là où il y a un choix, c'est au joueur de décider. Cependant, les règles de priorité signifient que les cubes iront dans les villes (un de chaque couleur) plus souvent. Par conséquent, un itinéraire qui relie les villes est plus susceptible d'avoir un approvisionnement en cubes.

Dans la phase trois, vous pouvez déplacer un cube de marchandises. Les règles sont simples : vous les déplacez de ville en ville la dernière section de canal traversée doit être à vous vous ne pouvez pas les déplacer dans une ville de la même couleur que celle qu'ils ont déjà visitée et les joueurs marquent un point pour chaque ville le bien se déplace vers ou depuis le long de leurs canaux. Puis ils sortent du tableau. Évidemment, vous voulez que la plupart de ces points vous reviennent, mais vous avez la possibilité de donner des points à d'autres joueurs pour en obtenir vous-même. Comme vous pouvez l'imaginer, cela offre de nombreuses options tactiques.

Les options de transport de marchandises influencent également les contrats que vous souhaitez et la manière dont vous construisez vos canaux. J'ai vu un bon exemple dans mon premier match : un joueur s'est retrouvé avec des canaux de Gloucester à Londres, une chaîne de cinq villes de couleurs différentes. Et Gloucester et Londres sont les deux villes. Le résultat était un flux constant de marchandises apparaissant à Gloucester ou à Londres et déplacées vers l'autre pour marquer cinq points à la fois. Il y a d'autres voies potentielles comme celle-ci sur le plateau. L'effet qu'ils auront sur le jeu dépend du moment où les contrats pour ces canaux apparaissent et si un joueur peut obtenir un monopole sur une telle route.

Il existe une autre option pour ce que les joueurs font à chaque phase de leur tour. Ils peuvent simplement tirer une carte du dessus du paquet de cartes de construction. Ceci est souvent utilisé dans la phase trois lorsqu'il n'y a pas de cube à déplacer. Il est parfois utilisé dans la première phase, quand il n'y a rien d'autre que le joueur veut faire. Après avoir effectué les trois phases, le tour du joueur est terminé et il doit défausser jusqu'à sept cartes Bâtiment s'il en possède plus de sept.

Le jeu se poursuit jusqu'à ce que la dernière série de contrats soit tournée ou, plus généralement, qu'un joueur atteigne le score cible - qui est d'autant plus élevé qu'il y a moins de joueurs. Cela déclenche les derniers tours. Tout d'abord, le jeu continue jusqu'à ce que tout le monde ait eu le même nombre de tours. Ensuite, chaque joueur dispose de deux tours supplémentaires (juste assez pour collecter des cartes et construire les derniers morceaux de canal). Ce n'est qu'alors que nous entrons dans le jeu final. Tous les canaux incomplets sont notés pour les tuiles utilisées pour les construire, de sorte qu'aucun bâtiment n'est gaspillé. Les marchandises restantes sont notées. Et il y a des points bonus selon qui a terminé le plus de contrats.

Le bonus est utile, mais la différence majeure que la fin du jeu peut faire est de marquer les marchandises sur le plateau. Tout bien pouvant être déplacé sera déplacé. Un joueur qui a construit un petit canal qui n'est connecté à rien d'autre se voit garantir des points s'il y a des marchandises sur ce canal. Cela signifie que certaines tactiques sont impliquées dans le placement des marchandises et donc dans le choix des cartes à piocher et dans le placement des marchandises. Cela donne une signification à à peu près tout ce qu'un joueur fait au cours du jeu.

Plus je joue à ce jeu, plus je l'apprécie. À certains égards, cela ressemble au grand succès de l'année (jusqu'à présent), Caylus. Manie des canaux n'a pas la complexité ou la pléthore d'opportunités de marquer des points de Caylus, mais chaque action est significative de la même manière. C'est un jeu très tactique où les joueurs doivent considérer les implications de tout ce qu'ils font. L'élément hasard des cartes est un facteur et une option consiste à tenter votre chance. Cependant, la chose intelligente est de savoir comment vous profitez de votre chance et je pense qu'un jeu intelligent battra la chance pure au cours du jeu.

Une fois de plus, les Ragnars ont fait un excellent travail en combinant histoire et gameplay. Le résultat est un jeu tactique très intelligent qui nécessite réflexion et planification. Un peu de chance ne fait pas de mal non plus. Manie des canaux a fait ses preuves au Swiggers Games Club, faisant des sorties régulières lors de nos sessions hebdomadaires, et est certainement l'un de mes favoris du moment : 9/10 sur mon échelle très personnelle.

Manie des canaux a été conçu et est publié par les frères Ragnar. C'est un jeu de plateau tactique pour 3 à 5 joueurs qui prend 2-3 heures à jouer. Il est disponible dans certains magasins de jeux ou directement auprès des frères Ragnar à 35 € plus les frais de port.

Page créée le 31 août 2008.
Ce site web produit par Paul Evans. Copyright Paul Evans 2008. Toutes les marques citées sont citées.
Problèmes, commentaires et retours au Webmaster.


Cartographier les compétences pour les élèves du primaire

La pensée spatiale permet aux élèves de comprendre et d'analyser les phénomènes liés aux lieux et aux espaces qui les entourent à des échelles allant de ce qu'ils peuvent toucher et voir dans une pièce ou leur quartier à une carte du monde ou un globe. La pensée spatiale est l'une des compétences les plus importantes que les élèves peuvent développer en apprenant la géographie, la Terre et les sciences de l'environnement. Il approfondit et donne également une compréhension plus complète de l'histoire et est lié à la réussite en mathématiques et en sciences. Les jeunes étudiants améliorent également leurs compétences linguistiques en collaborant et en communiquant sur les relations spatiales. Les étudiants qui développent de solides compétences en pensée spatiale seront avantagés dans notre société de plus en plus mondialisée et technologique.

Cette collection peut vous aider à enseigner un assortiment de compétences cartographiques grâce à des activités qui abordent les capacités de réflexion spatiale des jeunes enfants et la pertinence du développement. La collection n'est pas destinée à être un programme complet de compétences cartographiques, et les activités peuvent être adaptées pour les niveaux supérieurs ou inférieurs. Cliquez ici pour un résumé téléchargeable de toutes les activités ainsi que les objectifs d'apprentissage et les concepts de pensée spatiale ciblés dans chaque activité.


Fond

Les canaux sont des voies navigables artificielles qui se connectent à des rivières ou à d'autres canaux. D'abord construits dans l'Antiquité au Moyen-Orient pour fournir de l'eau potable et l'irrigation, les canaux ont été utilisés pour améliorer la navigabilité des cours d'eau naturels. Les Romains ont construit des systèmes de canaux en Europe du Nord et en Grande-Bretagne pour le transport militaire et le drainage. Bien que le développement des voies navigables européennes ait décliné avec la chute de l'Empire romain, il a repris au XIIe siècle. En 1373, les Hollandais inventèrent l'écluse, une chambre hermétiquement fermée qui pouvait être inondée ou drainée au besoin pour permettre à un navire de passer entre des plans d'eau à différentes altitudes. L'ère moderne de la construction de canaux en Grande-Bretagne a coïncidé avec le début de la révolution industrielle et a duré jusqu'à l'arrivée des chemins de fer.

La géographie de l'Angleterre est diversifiée et les canaux traversent souvent des zones bien peuplées. Ainsi, les obstacles artificiels ainsi que les vallées, les collines accidentées et les changements de niveaux d'eau aux confluents des rivières et des canaux ont mis à l'épreuve l'ingéniosité d'ingénieurs du XVIIIe siècle comme Brindley et William Jessop (1745-1814), dont le Grand Junction Canal a tranché à travers les collines de Chiltern. Les constructeurs d'innovations conçues pour relever les défis du paysage comprenaient des écluses, des tunnels, des ponts et des aqueducs.

Bien que les Britanniques n'aient pas inventé d'écluses, à l'époque de la construction de canaux en Grande-Bretagne, les écluses sont devenues plus grandes et plus compliquées. Les écluses étaient une caractéristique essentielle des canaux partout où les constructeurs rencontraient un changement de niveau du sol. Des serrures dites d'escalier, qui partageaient des portes, étaient utilisées là où le contour du paysage changeait très soudainement et où des serrures rapprochées étaient nécessaires. Les verrous de vol étaient une innovation ultérieure qui consistait en un certain nombre de verrous assemblés. Les écluses côte à côte ou en double ont aidé à réduire les goulots d'étranglement sur les canaux très fréquentés, et les écluses d'arrêt ont été utilisées pour séparer l'eau appartenant à différentes sociétés.

Parce que l'ouverture et la fermeture des écluses entraînaient une perte d'eau, les ingénieurs étaient impatients d'essayer des alternatives telles que les ascenseurs mécaniques. L'ascenseur le plus courant était le plan incliné, qui consistait en une voie ferrée sur laquelle un bateau pouvait être hissé. Le premier plan incliné a été construit en 1788 sur le canal Ketley, un canal privé desservant l'usine sidérurgique du Shropshire. Peu de ces ascenseurs ont été construits et aucun n'a survécu.

Les ingénieurs qui ne voulaient pas contourner les collines (comme Brindley préférait le faire) ou les franchir avaient la possibilité de les couper ou de les traverser. Le canal Trent et Mersey construit par Brindley a été le premier effort à grande échelle pour faire passer un canal à travers un tunnel. La technologie de creusement de tunnels a été empruntée à l'exploitation minière, et les premiers exemples n'étaient guère plus que des ouvertures à travers les collines. Les tunneliers suivaient une ligne droite d'un point à un autre, creusaient des puits et les alignaient à l'aide d'un télescope. Mais la science de la géologie était inconnue à l'époque, et les tunneliers n'avaient aucun moyen de prédire ce qui se trouvait sous la surface. Ainsi, ils pourraient rencontrer des eaux souterraines, des sables mouvants et des formations rocheuses difficiles. Parfois, les tunnels ne se rejoignaient pas correctement. Pour maintenir les coûts bas, les premiers tunnels manquaient de chemins de halage, et les équipages devaient se frayer un chemin, déplaçant le navire vers l'avant en poussant avec leurs pieds contre les côtés ou le haut du tunnel. Ce travail était si épuisant qu'il nécessitait des « jambes » professionnelles. Les tunnels ultérieurs comprenaient des chemins de halage et les barges étaient tirées le long du canal de la même manière qu'au-dessus du sol, par des chevaux, des mules ou des ânes. Une alternative au creusement de tunnels consistait simplement à creuser une brèche à travers la colline.

Les canaux traversaient souvent des propriétés privées et des routes existantes, et la loi parlementaire exigeait que personne ne soit incommodé. Ainsi, les ponts sont devenus une partie intégrante de la construction du canal, pour préserver les passages d'une partie du terrain d'un propriétaire à l'autre lorsqu'un canal le traversait. Les ponts étaient généralement faits de brique, de maçonnerie, de bois ou de fonte. Des caractéristiques supplémentaires ont empêché les câbles de remorquage de se coincer dans le pont. Bien que les aqueducs ne soient pas populaires auprès des constructeurs de canaux en raison des problèmes posés par le poids de l'eau et la nécessité de maintenir l'aqueduc étanche, ces structures étaient la solution idéale à certains types de problèmes. Par exemple, traverser une vallée impliquait de faire descendre un canal au niveau le plus bas, ce qui impliquait à son tour d'aller au détriment de la construction d'écluses. En construisant le canal de Bridgewater, Brindley a esquivé le problème en construisant le canal sur un viaduc porté par des arches à travers la vallée.

Un canal sec arrêterait le transport, et les constructeurs de canaux étaient perpétuellement préoccupés par l'approvisionnement en eau. Des réservoirs spécialement construits, des canaux d'alimentation et de l'eau pompée des puits et des rivières étaient quelques-uns des moyens utilisés par les constructeurs pour assurer l'approvisionnement en eau du système de canaux. De plus, des moyens ont été mis au point pour conserver l'eau déjà présente dans le système. Par exemple, les bassins latéraux aux écluses ont aidé à compenser les pertes d'eau dans les écluses en fonctionnement et par les fuites et l'évaporation.

De nouveaux types de structures liées à l'exploitation des canaux sont apparus. Les cottages du canal servaient d'hébergement pour les tailleurs, les péagers et les éclusiers qui travaillaient les canaux. Des chantiers d'entretien ont été construits pour permettre aux ingénieurs et artisans de la région d'effectuer des tâches d'entretien telles que le dragage (enlever la boue des canaux pour les garder navigables) et les réparations d'écluses. Tout comme les canaux ont été aménagés pour desservir l'industrie, des bâtiments industriels, tels que des poteries et des moulins, ont surgi le long des canaux. Des quais et des entrepôts ont été construits pour traiter les marchandises qui devaient être transbordées ou stockées à court ou à long terme.


Canal Mania (Activité en classe) - Histoire

Questions critiques et unités de simulations en histoire américaine

REMARQUE : les plans de cours s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre, fermez cette fenêtre pour revenir à cette page.

Ces plans de cours ont été rédigés par Tom Ladenbourg, professeur d'histoire au secondaire de 1958 à 2005, plus récemment à Brookline, dans le Massachusetts. Il a été président de département dans trois écoles différentes, a présenté plus de 30 ateliers, a reçu de nombreux prix d'enseignement et a écrit ou co-écrit neuf livres. Il a passé un an en tant que Lucretia Crocker Fellow dans le Massachusetts et une autre année à Education Development. Centre. La plupart de son travail a été dans le domaine de l'histoire américaine. Les unités disponibles sur ce site Web sont le produit de sa carrière d'enseignant de 47 ans. Récemment, il a écrit une série de chapitres de leçons sur l'histoire des États-Unis qui sont des raffinements de ces unités. Il est marié à Muriel Ladenburg et est père de deux enfants et grand-père de quatre enfants.

Ces unités sont au format PDF. Vous pouvez télécharger une unité entière ou des leçons individuelles.


Notre engagement commence par fournir un contenu d'apprentissage exceptionnel.

Organisé pour les éducateurs afin de soutenir des expériences d'apprentissage équitables et engageantes.

Organisé pour les éducateurs

Notre haute qualité, aligné sur les normes le contenu est sourcé, vérifié, et organisé pour les éducateurs et mdash, ils peuvent facilement rechercher et trouver ce dont ils ont besoin dans les matières, les notes et les sujets d'intérêt.
Apprendre encore plus

Curieux + Engageant

Nous travaillons en partenariat avec marques de confiance et des organisations pour vous apporter exclusif, d'origine, et engageant contenu qui suscite la curiosité pour tous les étudiants.
Apprendre encore plus

Authentique + Divers

Notre engagement à points de vue multiples se reflète dans contenu culturellement authentique qui célèbre la diversité des étudiants d'aujourd'hui et les fait participer à la conversation.
Apprendre encore plus

Pertinent + opportun

Pertinent, opportun, et le contenu du monde réel aide les étudiants comprendre et discuter événements en cours, répond aux besoins socio-émotionnels et active l'apprentissage au-delà de la salle de classe.
Apprendre encore plus

Prend en charge tous les étudiants

Support intégré, comme AUNE et accessibilité outils, permettre différenciation aider tous les élèves à surmonter les obstacles à leur réussite et rester engagé avec le contenu.
Apprendre encore plus

Notre haute qualité, aligné sur les normes le contenu est sourcé, vérifié, et organisé pour les éducateurs et mdash, ils peuvent facilement rechercher et trouver ce dont ils ont besoin dans les matières, les notes et les sujets d'intérêt.
Apprendre encore plus

Nous travaillons en partenariat avec marques de confiance et organisations pour vous apporter exclusif, d'origine, et engageant contenu qui suscite la curiosité pour tous les étudiants.
Apprendre encore plus

Notre engagement à points de vue multiples se reflète dans contenu culturellement authentique qui célèbre la diversité des étudiants d'aujourd'hui et les fait participer à la conversation.
Apprendre encore plus

Pertinent, opportun, et le contenu du monde réel aide les étudiants comprendre et discuter événements en cours, répond aux besoins socio-émotionnels et active l'apprentissage au-delà de la salle de classe.
Apprendre encore plus

Support intégré, comme AUNE et accessibilité outils, permettre différenciation aider tous les élèves à surmonter les obstacles à leur réussite et rester engagé avec le contenu.
Apprendre encore plus


Plans de cours sur les sciences de la Terre

Consultez également.
Liens du plan de cours pour les sciences de la Terre - Liens vers mes ressources en ligne préférées pour les plans de cours, les activités et les feuilles de travail.
"
Creuser dans la science - Une exploration de la paléontologie " - Visitez cette zone pour plus de détails sur la création d'une "fouille de dinosaures" pour vos élèves et un assortiment de cours pour explorer le monde des dinosaures et des fossiles !

Cours Internet

Remarque pour Enseignants : veuillez prendre le temps de prévisualiser les liens de tout devoir Internet avant de l'utiliser avec vos élèves. Avec la nature en constante évolution d'Internet, des liens peuvent être rompus ou des sites Web ne sont plus disponibles. Si vous trouvez un problème, s'il vous plaît laissez-moi savoir en utilisant le Formulaire de contact.

Ressources énergétiques de la Terre (pdf) ou Combustibles fossiles (pdf) - Mettez vos élèves au défi d'explorer des sujets liés à l'énergie sur le Web avec ces chasses au trésor proposées par Stacy Baker.

Introduction aux sciences de la Terre - Mission EDPuzzle - Les élèves regardent la vidéo et utilisent les liens fournis pour trouver des réponses aux questions du quiz intégrées à la vidéo. J'exige que les étudiants prennent des notes dans leurs ISN.

Tremblements de terre et volcans sur le Web (pdf) - Explorez le monde des tremblements de terre et des volcans en utilisant les sites répertoriés sur la Kid Zone.

Exploiter le Web (pdf) - Les étudiants explorent quelques-uns de mes sites Web de géologie préférés pour obtenir des informations sur les roches et le cycle des roches.

Géologie au quotidien (pdf) - Emmenez vos élèves dans un voyage à travers le monde minéral ! En explorant certains des meilleurs sites de minéraux sur le Web, ils découvriront la variété de minéraux dans le monde qui les entoure. Essayez également le projet Mighty Mineral décrit ci-dessous !

Chasse au trésor sur la tectonique des plaques (pdf) - Explorez la tectonique des plaques en utilisant les sites répertoriés sur la Kid Zone.

Chasse au trésor du volcan (pdf) - Explorez des volcans célèbres en utilisant cette leçon de Stacy Baker. Utilisez l'option de recherche Google située sur la page d'accueil pour aider vos élèves à trouver les informations dont ils ont besoin.

Remarque : Les sites pour les cours Internet sont disponibles sur la page Sciences de la Terre de la Zone Enfants.

Leçons en classe

Reconstituer le passé - Échelle de temps géologique (T. Tomm, La Havane Junior High School, La Havane, IL)
Concepts ciblés : histoire de la Terre, échelle de temps géologique, division du temps, évolution de la vie

J'ai développé cette unité pour cibler les normes d'histoire de la terre dans NGSS, qui était également l'unité que j'ai utilisée pour l'évaluation de mon enseignant l'année dernière. L'unité est centrée autour d'une échelle de temps géologique que j'ai créée dans le couloir à l'extérieur de ma chambre. J'ai ajouté des étiquettes pour les principales divisions temporelles, puis j'ai emmené les étudiants dans un "voyage sur le terrain" dans le temps pour placer des cartes d'événement (agrafées à des sacs ziploc avec des articles connexes à l'intérieur) aux bons endroits. Les élèves ont reproduit l'activité dans leurs ISN en utilisant les "puzzle pieces". Dans l'ensemble, c'était une excellente introduction à l'histoire de la Terre et nous a donné beaucoup d'expériences sur lesquelles s'appuyer plus tard dans l'unité des sciences de la Terre.

Ressources du projet :

Aperçu de la leçon - De nombreux détails sur les trois parties de cette unité incluent le contexte, les normes, les évaluations et toutes ces choses que notre administrateur aime inclure. Consultez également le document Exemples de travaux d'étudiants qui accompagne l'aperçu.

Présentation de la leçon - Je l'utilise pour l'activité en classe afin de guider les étudiants à travers l'unité.

Échelle de temps géologique - Ce téléchargement comprend toutes les étiquettes pour la "corde" que j'ai installée dans le couloir.

Puzzle Page - La première feuille de travail des élèves utiliser pour créer leur propre échelle de temps géologique.

Cartes d'événement - Des versions plus petites des mêmes cartes utilisées dans l'activité de classe, mais utilisées pour s'ajouter à leurs ISN.

À l'intérieur de la planète Terre (T. Tomm, La Havane Junior High School, La Havane, IL)
Targeted concepts: Plate tectonics, earth's structure, processes on earth, rock cycle, pangaea, plate boundaries, earthquakes, landforms/features, rocks, minerals, identification

I developed this mini-unit to use at the beginning of our Earth Science unit. It goes along with the Inside Planet Earth video (available on YouTube or on DVD through Amazon). Many of the activities I incorported were ones I had done previously as part of a larger unit, but they worked well with this video.

Activity Resources: NOTE: These activities may be used on their own if needed.

  • Inside Planet Earth - Notes & Activity Guides
    This download includes the PowerPoint key for the unit worksheets along with the presentations for each of the activities listed below. Several of the activities have been modified from those I have used in the past. I have incorporated activities at each "break" between specific sections.
  • Activity A: Puzzling Pangaea
    • Slides 8-14 includes the "puzzle pieces" from this unit devleoped by the AMNH to explore pangaea as it appeared millions of years ago.
    • Student worksheet designed to be used in an ISN with students cutting out the pieces and gluing them in their notebooks. Click here for my verison of the puzzle pieces with three sets on one page.
    • Also available . Science Starter related to the supercontinents

    The video from TedED highlights the main sections of Earth and the characteristics of each, which connects back to the Inside Planet Earth video either to sections already viewed or later sections they will watch later.

    • Slides 26-36 walks students through the activity that uses a candy bar (Milky Way) to illustrate plate tectonics and related forces that act on Earth's plates. The follow-up activity challenges students to develop their own "edible" models.
    • They should use a fingernail to make a few breaks in the "crust" or top of the candy bar. Students apply different forces on the candy bar to simulate plate boundaries. This simple activity is a great discussion starter for any lesson on plate tectonics!
    • CAUTION: Do not use this lab with students who have allergies to peanuts or other food products.
    • Slides 45-49 provides the notes for the online activity sheet. Students visits sites o nthe Earth Science page of the Kid Zone to complete both sides of the worksheet.
    • NOTE: Try using the "Ride the Rock Cycle" project listed below as follow-up activity challenges them to create their own stories - many of which will be quite entertaining!
    • Slides 55-69 relate to this activity utilizing a "tub" or box of rocks that I set up at each table group in my room.
    • The tubs were made up of rocks and minerals I have collected over the years either from old classroom sets, donations, or my own finds. Not all the tubs were the same, but many had the ones listed on the worksheet.
    • I also set out my "fancy" samples from my classroom collection, which are organized into four groups: minerals, igneous rocks, sedimentary rocks, and metamorphic rocks. I placed each group in its own area. The students were able to move around the room as they worked on identifying and classifying the samples in their rock boxes.
    • NOTE: TheMineral ID Challengecan also be used (look in the Mighty Mineral section below). Students visit 6 stations to learn about the tests used to identify minerals. The download includes teacher information, student worksheet, and station signs. UNEpowerpointis also available! Links to online tutorials are available on theEarth Science page of theKid Zone.

    Rock Detectives (T. Tomm, Havana Junior High, Havana, IL)
    Targeted Concepts: Stratigraphy laws, earth processes, types of rocks & the process that form them (weathering/erosion, plate tectonics, deposition/sedimentation, etc.)

    I used this project at the I start of our Earth Science unit to target NGSS related to the laws of stratigraphy, earth processes, and earth's history. The students were given images of rock formations to paste in their ISNs. I printed color copies of the rock images and cut them apart. I distributed them to the students and instructed them to get together with their "rock" buddies. After recording their first observations and inferences about the rock formation(s) in the images, students were able to use online resources to learn about their "rock" to help them develop presentations to share with their classmates.

    Ride The Rock Cycle (T.Tomm, Havana Junior High, Havana, IL) -
    Targeted Concepts: Stratigraphy laws, rock cycle, earth processes, types of rocks & the process that form them (weathering/erosion, plate tectonics, deposition/sedimentation, etc.)

    I used this activity at the start of our Earth Science unit to target NGSS related to the laws of stratigraphy, earth processes, and earth's history. The students were given pictures to paste in their ISNs

    Also available . Ride the Rock Cycle activity (created by Stacy Baker, Pleasant Hill School, Peoria, IL)
    For this activity students roll a die and travel through different stations to learn about the rock cycle. After their journey, they use the information from the "trip" to create a comic strip.

    Mighty Minerals (T. Tomm, Havana Junior High, Havana, IL)
    Targeted Concepts: Minerals, common uses, mineral properties and classification

    For this project, students research a mineral using printed or electronic resources to complete a mineral information report and create a Mighty Mineral cartoon. Their cartoons should illustrate important uses for the minerals in a "superhero" format, such as Mighty Fluority or Iron Man. Complete project details and Worksheets are provided in the pdf download.

    Student Worksheets: Mighty Minerals (pdf)
    Also available . List of Common Minerals (pdf) for projects
    I make copies of the list and cut them apart for the "adoption" process. Students draw one mineral and I use a master page to keep track of the minerals.

    NOTE: I use this project after students have had a chance to explore the uses of minerals (see Mineral Mania (pdf)) and understand basic identification techniques.

    Other lessons to try .

    • Mineral ID Challenge - Students visit 6 stations to learn about the tests used to identify minerals. The download includes teacher information, student worksheet, and station signs. A powerpoint is also available! Links to online tutorials are available on the Earth Science page of the Kid Zone.
    • Silly Science - a dichotomous key activity in General Science section that I before with my mineral ID lab!
    • GeoHunt - Students gain an understanding of the role of rocks, minerals, and fossil fuels in providing the materials we find in our homes, schools, and communities through a game and scavenger hunt for items made from geological resources.
      Lesson Resources:GeoHunt_Lesson Plan.doc,GeoHunt_Cards.pdf, &GeoHunt_Tags.pdf
    • Project Geode - Students will collect data about the physical characteristics of a geode and determine a method for predicting the internal structure. Lesson Resources:ProjectGeode_Lesson Plan.docetProjectGeode_DCard.pdf

    Sand Hunt (T. Tomm, Havana Junior High, Havana, IL)
    Targeted Concepts: Minerals, rocks, mineral properties and classification, rock cycle

    I developed this lesson to use with the sixth grade students at Havana Junior High. During the lesson students learn the basics of identification and gain insights into the classification of rocks and minerals. The knowledge they gain during this activity provides a foundation from which to build in my 7th grade science class.

    Materials needed: Bags of sand (I use the sand found in sand tubes used for weight during the winter months), magnifying glasses, toothpicks. small magnets, egg cartons, samples of rocks on Sand Hunt worksheet, glue, and vinegar

    Procédure:
    Students should have a basic understanding of the rock cycle and weathering before attempting this lab activity. Distribute the materials to each team (2 - 4 students). Instruct them to sort their sand into groups based on color, luster, shape, etc. I usually allow several short periods over 2 - 3 days for sorting. After the students have sorted their sand into groups, challenge them to identify their finds by comparing them to the sample rocks provided as well as the descriptions provided on the worksheet. Once they have identified the groups, provide glue to adhere the samples to the Sand Hunt worksheet. They should also glue a "pile" of sand in the middle of the page.

    Simply Sediments (T. Tomm, Havana Junior High, Havana, IL)
    Targeted Concepts: Sedimentation, deposition, stratigraphy,rock cycle (formation of sediments)

    During a unit on sedimentary rock, my students create sediment bottles. Students use the sediment bottles to explore the "birth" of sedimentary rocks and relate their observations to the local rivers and streams.

    Students bring in clear plastic bottles (16-20 oz soda or water bottles) and samples of pebbles, sand, clay, and soil. The samples are added to the bottles along with some water and materials (leaves, twigs, small shells, etc.) I allow the students to choose their own mixture ratio, but caution them not to fill the bottle more than halfway with sediments.

    I allow 10-15 minutes of "explore time" during which the students make a list of all the different things they observe as they move the bottle. After the explore time is up, we discuss the observations and attempt to relate them to the process of sedimentary rock formation. Throughout the next few weeks, students record their observations of the sediments in the bottles.

    • Additional thoughts .
      • Next year I plan to add another twist to this project. After the first two weeks of observations, I will remove the caps from the bottles and allow the water to evaporate. Once the sediments are dried, students will cut away the plastic bottle and excavate the compacted sediments to search for "fossils" and get an inside view of the process. I plan to have the students will add two tablespoons of Epsom salt to the mixture during the building process to help the sediments cement together.
      • Mark York, from Gallatin County Unit 7 School, creates large sediment bottles using 2-liter plastic soda bottles, water, and marble chips. He keeps one bottle as a control (no shaking allowed) and provides another bottle for the kids to shake. After a few weeks of shaking, the students compare the rocks in the control bottle to the other one and share their observations. Over time the students notice that the marble chips become smaller with smoother edges. A neat extension would be to allow students to create their own shake bottles with different types or sizes of rock - sandstone, granite, etc. - and allow them to compare their observations of the new materials with the those of the marble chips.

      Rock & Roll - Earthquake Proof Homes (Submitted by T.Cooper, Eureka Middle School, Eureka, IL)
      Targeted Concepts: Earthquakes, seismic waves/forces, engineering design

      Mrs. Cooper provides a box of building materials (cards, paperclips, wooden craft sticks, tape, etc.) and a piece of land (the bottom portion of a cardboard box.) She instructs the students to build a "house" using the materials provided without a warning about the earthquake that will happen later. Students may build any design they want, but the house must stay within the boundaries of the "land". Once building is completed, she lightly shakes the cardboard base to simulate a small earthquake. Students analyze their structure and detail any damage they observe. She then offers them a chance to "reinforce" the building to minimize damage during another quake. Once completed, another quake (a bit stronger than the first) occurs with a bit of help from her. At the end of class, the students compare their buildings and analyze features that should be included in earthquake proof buildings.

      Note from the webmaster: You might want to provide cruise time for students to explore this topic on the web and challenge them to identify other features that should be considered in earthquake risk areas.

      The Wave Excercise - Try this activity to explore wave motion and related concepts with this human version of the "wave". ( Submitted by Marc Bonem, Santa Fe, NM, 2011)

      Plate Tectonics Pick-A-Project (submitted by Lisa Berry-Koeppen, Rogers Jr High)
      Targeted Concepts: Plate tectonics and related concepts depending on the project selected

      Download the Plate Tectonics Assignments (pdf) worksheet for various ideas that you can let children choose from to show their talents and understandings of specific ideas/concepts. The sample provides ideas for plate tectonics but it is easy to change and personalize. Provide students with simple rubrics for each project and have them self evaluate as well as evaluate in a group of 3. Mrs. Koeppen adds, "The first set of projects I received were so-so but from then on they were spectacular. I hope you find it to be the same. Enjoy the creativity of your students."

      Playdoh Mountains (T. Tomm, Havana Junior High, Havana, IL)
      Targeted Concepts: Topographic maps, map reading, landforms/features

      Students develop an understanding for contour lines and contour intervals as they build their own topographic map. This quick activity, which consists of two sections, can be done in one class period. The first section involves building and mapping a mountain. During the second session, groups try to recreate another groups mountain using only the topographic map as a guide.

      Students should be allowed 5 to 10 minutes to build a mountain using 1 container of Playdoh. They can be as creative as they like however, the more complex the design, the tougher the map. As soon as they are done building, begin the mapping process. To cut each section, use the thread to “wrap” around the area making a clean cut. After cutting each section with the thread, lay it on paper and trace around the perimeter. Continue cutting and mapping until the mountain is done. After each group is done, stack the pieces and hide the mountains in a secret place! Have the groups trade maps. Using the second container of Playdoh, students should try to recreate the original mountain using only the topographic map. My students have some difficulty getting started, but loved the challenge. As an assessment, compare the original to the copy. Have the students evaluate their mountain building and map making skills.

      Materials: Playdoh (2 containers per group), thread (50 cm long), paper, and a little imagination

      This activity is a wonderful introduction to topographic maps. After completing this activity, my students had fun trying to read topographic maps of our area. I found maps at the courthouse and had a few donated by local developers.

      • Check out the USGS website on topographic maps for more great ideas as well as a list of symbols used on topographic maps. This website provides teacher tips and information for topographic maps.
      • Also visit TerraServer for topographic and aerial maps of your area!

      Weather Lessons
      NOTE: I no longer teach a weather unit, but here are a few of my favorite lessons and Worksheets from my "weather days."

      Sunlight & Soil (T. Tomm, Havana Junior High, Havana, IL)
      This lab is used during a 6th grade unit on weather. During the lab students collect data on soil temperature, air temperature, length of daylight, and cloud cover. They are challenged to use their data to answer a few questions and create graphs showing their results.
      Student Worksheet - Sun & Soil (pdf)

      Daily Weather Log (T. Tomm, Havana Junior High, Havana, IL)
      Student construct their own weather log and weather equipment to use for measuring temperature, wind speed/direction, air pressure, humidity, and precipitation. After recording several measurements, students have the chance to compare their results with classmates. This leads into a great discussion on taking accurate measurements and the reliability of their equipment. Students can take the project further by creating weather graphs to share their data and forecasting the weather based on their observations.
      Student Worksheet - Weather Log (pdf)

      Weather Map Challenge (T. Tomm, Havana Junior High, Havana, IL)
      This assignment challenges students to use a weather page from a national newspaper to answer weather related questions. They are also given a chance to create a few questions of their own. A great activity to use throughout the year and keep in a journal to see the changes that occur throughout the year! Let your students make up Worksheets and trade them with their classmates!
      Student Worksheet - Weather Map Challenge (pdf)

      Pick Your Project (T. Tomm, Havana Junior High, Havana, IL)
      For this assignment, students choose the projects they would like to complete, such as a weather crossword, storm safety poster, weather experiments, and more. See the student worksheet for a complete listing. Each project is worth a specific number of points and they are required to choose projects worth at least a total of 20 points, such as two 2-point projects, one 6-point project, and a ten point project.
      Student Worksheet - Pick Your Project (pdf)

      Other Lessons/Worksheets -

      Weather Folklore (pdf) et Weather Poems (pdf) - Challenge your students to identify weather sayings from the good old days.

      Snowflake Webquest (pdf) - Thanks to Helen Cleveland for sharing her webquest investigating snowflakes.

      Weather Scavenger Hunt - UPDATED 11/2013 - Explore basic topics in weather with this online scavenger hunt using the sites listed on my weather links page of the Kid Zone .


      Contenu

      UNE navigation is a series of channels that run roughly parallel to the valley and stream bed of an unimproved river. A navigation always shares the drainage basin of the river. A vessel uses the calm parts of the river itself as well as improvements, traversing the same changes in height.

      Une véritable canal is a channel that cuts across a drainage divide, making a navigable channel connecting two different drainage basins.

      Most commercially important canals of the first half of the 19th century were a little of each, using rivers in long stretches, and divide crossing canals in others. This is true for many canals still in use. Canals are an efficient way of traveling as it was easier for people to get to areas faster than horse wagons.

      Both navigations and canals use engineered structures to improve navigation:

        and dams to raise river water levels to usable depths
    • looping descents to create a longer and gentler channel around a stretch of rapids or falls to allow ships and barges to ascend/descend.
    • Since they cut across drainage divides, canals are more difficult to construct and often need additional improvements, like viaducts and aqueducts to bridge waters over streams and roads, and ways to keep water in the channel.

      There are two broad types of canal:

        : canals and navigations used for carrying vessels transporting goods and people. These can be subdivided into two kinds:
      • Those connecting existing lakes, rivers, other canals or seas and oceans.
      • Those connected in a city network: such as the Canal Grande and others of Venice the grachten of Amsterdam or Utrecht, and the waterways of Bangkok.
        : water supply canals that are used for the conveyance and delivery of potable water for human consumption, municipal uses, hydro power canals and agricultureirrigation.

      Historically canals were of immense importance to commerce and the development, growth and vitality of a civilization. In 1855 the Lehigh Canal carried over 1.2 million tons of anthracite coal by the 1930s the company which built and operated it over a century pulled the plug. The few canals still in operation in our modern age are a fraction of the numbers that once fueled and enabled economic growth, indeed were practically a prerequisite to further urbanization and industrialization. For the movement of bulk raw materials such as coal and ores are difficult and marginally affordable without water transport. Such raw materials fueled the industrial developments and new metallurgy resulting of the spiral of increasing mechanization during 17th–20th century, leading to new research disciplines, new industries and economies of scale, raising the standard of living for any industrialized society.

      The surviving canals Edit

      Including most ship canals, today primarily service mostly bulk cargo and large ship transportation industries, whereas the once critical smaller inland waterways conceived and engineered as boat and barge canals have largely been supplanted and filled in, abandoned and left to deteriorate, or kept in service and staffed by state employees, where dams and locks are maintained for flood control or pleasure boating. Their replacement was gradual, beginning first in the United States in the mid-1850s where canal shipping was first augmented by, then began being replaced by using much faster, less geographically constrained & limited, and generally cheaper to maintain railways.

      By the early 1880s, canals which had little ability to economically compete with rail transport, were off the map. In the next couple of decades, coal was increasingly diminished as the heating fuel of choice by oil, and growth of coal shipments leveled off. Later, after World War I when motor-trucks came into their own, the last small U.S. barge canals saw a steady decline in cargo ton-miles alongside many railways, the flexibility and steep slope climbing capability of lorries taking over cargo hauling increasingly as road networks were improved, and which also had the freedom to make deliveries well away from rail lined road beds or ditches in the dirt which couldn't operate in the winter.

      The longest extant canal today, the Grand Canal in northern China, still remains in heavy use, especially the portion south of the Yellow River. It stretches from Beijing to Hangzhou at 1,794 kilometres (1,115 miles).

      Canals are built in one of three ways, or a combination of the three, depending on available water and available path:

      • A canal can be created where no stream presently exists. Either the body of the canal is dug or the sides of the canal are created by making dykes or levees by piling dirt, stone, concrete or other building materials. The finished shape of the canal as seen in cross section is known as the canal prism. [1] The water for the canal must be provided from an external source, like streams or reservoirs. Where the new waterway must change elevation engineering works like locks, lifts or elevators are constructed to raise and lower vessels. Examples include canals that connect valleys over a higher body of land, like Canal du Midi, Canal de Briare and the Panama Canal.
      • A canal can be constructed by dredging a channel in the bottom of an existing lake. When the channel is complete, the lake is drained and the channel becomes a new canal, serving both drainage of the surrounding polder and providing transport there. Examples include the Lage Vaart [nl] . One can also build two parallel dikes in an existing lake, forming the new canal in between, and then drain the remaining parts of the lake. The eastern and central parts of the North Sea Canal were constructed in this way. In both cases pumping stations are required to keep the land surrounding the canal dry, either pumping water from the canal into surrounding waters, or pumping it from the land into the canal.
      • A stream can be canalized to make its navigable path more predictable and easier to maneuver. Canalization modifies the stream to carry traffic more safely by controlling the flow of the stream by dredging, damming and modifying its path. This frequently includes the incorporation of locks and spillways, that make the river a navigation. Examples include the Lehigh Canal in Northeastern Pennsylvania's coal Region, Basse Saône, Canal de Mines de Fer de la Moselle, and Aisne River. Riparian zone restoration may be required.
      • When a stream is too difficult to modify with canalization, a second stream can be created next to or at least near the existing stream. This is called a lateral canal, and may meander in a large horseshoe bend or series of curves some distance from the source waters stream bed lengthening the effective length in order to lower the ratio of rise over run (slope or pitch). The existing stream usually acts as the water source and the landscape around its banks provide a path for the new body. Examples include the Chesapeake and Ohio Canal, Canal latéral à la Loire, Garonne Lateral Canal, Welland Canal and Juliana Canal.

      Smaller transportation canals can carry barges or narrowboats, while ship canals allow seagoing ships to travel to an inland port (e.g., Manchester Ship Canal), or from one sea or ocean to another (e.g., Caledonian Canal, Panama Canal).

      At their simplest, canals consist of a trench filled with water. Depending on the stratum the canal passes through, it may be necessary to line the cut with some form of watertight material such as clay or concrete. When this is done with clay, it is known as puddling.

      Canals need to be level, and while small irregularities in the lie of the land can be dealt with through cuttings and embankments, for larger deviations other approaches have been adopted. The most common is the pound lock, which consists of a chamber within which the water level can be raised or lowered connecting either two pieces of canal at a different level or the canal with a river or the sea. When there is a hill to be climbed, flights of many locks in short succession may be used.

      Prior to the development of the pound lock in 984 AD in China by Chhaio Wei-Yo [2] and later in Europe in the 15th century, either flash locks consisting of a single gate were used or ramps, sometimes equipped with rollers, were used to change the level. Flash locks were only practical where there was plenty of water available.

      Locks use a lot of water, so builders have adopted other approaches for situations where little water is available. These include boat lifts, such as the Falkirk Wheel, which use a caisson of water in which boats float while being moved between two levels and inclined planes where a caisson is hauled up a steep railway.

      To cross a stream, road or valley (where the delay caused by a flight of locks at either side would be unacceptable) the valley can be spanned by a navigable aqueduct – a famous example in Wales is the Pontcysyllte Aqueduct (now a UNESCO World Heritage Site) across the valley of the River Dee.

      Another option for dealing with hills is to tunnel through them. An example of this approach is the Harecastle Tunnel on the Trent and Mersey Canal. Tunnels are only practical for smaller canals.

      Some canals attempted to keep changes in level down to a minimum. These canals known as contour canals would take longer, winding routes, along which the land was a uniform altitude. Other, generally later, canals took more direct routes requiring the use of various methods to deal with the change in level.

      Canals have various features to tackle the problem of water supply. In cases, like the Suez Canal, the canal is simply open to the sea. Where the canal is not at sea level, a number of approaches have been adopted. Taking water from existing rivers or springs was an option in some cases, sometimes supplemented by other methods to deal with seasonal variations in flow. Where such sources were unavailable, reservoirs – either separate from the canal or built into its course – and back pumping were used to provide the required water. In other cases, water pumped from mines was used to feed the canal. In certain cases, extensive "feeder canals" were built to bring water from sources located far from the canal.

      Where large amounts of goods are loaded or unloaded such as at the end of a canal, a canal basin may be built. This would normally be a section of water wider than the general canal. In some cases, the canal basins contain wharfs and cranes to assist with movement of goods.

      When a section of the canal needs to be sealed off so it can be drained for maintenance stop planks are frequently used. These consist of planks of wood placed across the canal to form a dam. They are generally placed in pre-existing grooves in the canal bank. On more modern canals, "guard locks" or gates were sometimes placed to allow a section of the canal to be quickly closed off, either for maintenance, or to prevent a major loss of water due to a canal breach.

      The flight of 16 consecutive locks at Caen Hill on the Kennet and Avon Canal, Wiltshire.


      10 Oldest Canals in the World

      People have been building canals since the earliest civilizations were formed in Mesopotamia. These early canals were used for irrigation and over time people started building larger canals to use for transportation. While these ancient canals no longer exist, the canals on this list have been in operation hundreds of years. Some of these canals still used to transport goods, while others are now only tourist attractions or historical sites.

      As of July 2020, the information on this list is as accurate as possible and will be updated as needed.

      10. Suez Canal

      Years Built: 1859 – 1869
      Emplacement: Isthmus of Suez, Egypt
      Longueur: 120.1 miles (193.3 km)

      source de la photo : Wikimedia Commons

      Built in the mid-19 th century, the Suez Canal is still one of the most important waterways in the world. The Suez Canal actually traces its origins back to Ancient Egypt and it was the first canal to directly link the Mediterranean Sea to the Red Sea. The canal was rebuilt several times before the modern permanent canal was constructed.

      The Suez Canal is important because it enables a more direct route for shipping between Europe and Asia, effectively allowing for passage from the North Atlantic to the Indian Ocean without having to circumnavigate the African continent. Unfortunately, as such a vital route for international trade, control of the Suez Canal has been fought over since it opened in 1869.

      Le saviez-vous?

      French sculptor Frédéric-Auguste Bartholdi, who sculpted the Statue of Liberty, originally tried to build his sculpture called “Egypt Bringing Light to Asia” at the Mediterranean entrance of the Suez Canal.

      9. Caledonian Canal

      Years Built: 1803 – 1822
      Emplacement: Inverness to Corpach, Scotland
      Longueur: 60 miles (97 km)

      source de la photo : Wikimedia Commons

      The Caledonian Canal is one of the oldest existing canals in Scotland and dates back to the early 19 th century. The canal was started in 1803 to plans produced by Thomas Telford following survey work by James Watt thirty years earlier. Construction of the Caledonian Canal was plagued by many problems and it took 17 years – 12 more than originally planned – to complete. Commercially, the Caledonian Canal was not initially a success, but it quickly became a popular tourist attraction. Today, the Caledonian Canal is a Scheduled Ancient Monument and attracts half a million visitors each year.

      Le saviez-vous?

      Queen Victoria’s trip along the Caledonian Canal in 1873 helped to popularize the canal and increased visitors to the area.

      8. Bridgewater Canal

      Years Built: 1759 – 1761
      Emplacement: North West England
      Longueur: 41 miles (66 km)

      photo source: geograph.org.uk

      The Bridgewater Canal is often considered the first true canal ever built in England. The canal was commissioned by (and named for) Francis Egerton, 3rd Duke of Bridgewater, to transport coal from his mines in Worsley to Manchester. Bridgewater Canal was the first canal in country to be built without following an existing waterway and served as the template for later canals. Like most of the other canals on this list, the Bridgewater Canal no longer serves as a route for transporting goods, but is mostly just used for recreation. Although Bridewater Canal is important to British history, it is one of the few canals that has not been nationalized and is still privately owned.

      Le saviez-vous?

      The success of the Bridgewater Canal’s construction sparked a period of intense canal building in Britain, called Canal Mania.

      7. Canal du Midi

      Years Built: 1667 – 1681
      Emplacement: Sud de la France
      Longueur: 150 miles (240 km)

      source de la photo : Wikimedia Commons

      The Canal du Midi is heralded as one of the greatest feats of engineering in the 17 th century. For several centuries, a canal was proposed between the Atlantic Ocean and the Mediterranean Sea. Various leaders, including Augustus, Nero, Charlemagne, François I, Charles IX, and Henry IV dreamt of building a canal in the area and while many projects were started, none of them came to fruition until the Canal du Midi was built. While the Canal du Midi is no longer a major transportation route, it is still used for recreation, tourism, and irrigation.

      Le saviez-vous?

      It took 12,000 laborers 15 years to build the Canal du Midi.

      6. Briare Canal

      Years Built: 1604 – 1642
      Emplacement: Loire and Seine valleys, France
      Longueur: 35 miles (57 km)

      source de la photo : Wikimedia Commons

      The Briare Canal is one of the oldest man-made waterways in France and it was the first summit-level canal in Europe that was built using pound locks. Connecting the Loire and Seine valleys, the Briare Canal was vital in transporting goods to Paris. In the 19 th century, the Briare Canal was enlarged and a pumping station was added to pump water into the summit pond. This allowed the Briare Canal to stay in use during periods of droughts.

      Le saviez-vous?

      Although many goods were transported along the Briare Canal, in the 18 th century, more than 500 wine barges traveled along the canal carrying wines from the Auvergne, Mâcon, Beaujolais, Sancerre, and Languedoc regions.

      5. Herengracht, Keizersgracht, and Prinsengracht

      Years Built: 17th century
      Emplacement: Amsterdam, Netherlands
      Longueur: 1.5 miles (2.4 km) – Herengracht 1.7 miles (2.8 km) – Keizersgracht and 2 miles (3.2 km) – Prinsengracht

      photo source: Wikimedia Commons via Amsterdam Municipal Department for the Preservation and Restoration of Historic Buildings and Sites (bMA)

      While the Singel dates all the way back to the 15 th century, Amsterdam’s famous Canal Ring (Grachtengordel) was born during the Dutch Golden Age of the 17 th century. Along with the Singel, the main canals of the ring are Herengracht, Keizersgracht, and Prinsengracht. It took over 50 years to build these three canals and the project was completed around 1660. The Canal Ring made Amsterdam four times larger than it was originally and the Canal Ring is one of the most navigable waterway in the world. In total, the Canal Ring covers an area of 160 hectares and a total length of 8.7 miles (14 km).

      Le saviez-vous?

      The Canal Ring is a UNESCO Heritage Site and also houses over 1,000 other monuments, including the Anne Frank House.

      4. Singel

      Years Built: 1428 – 1450
      Emplacement: Amsterdam, Netherlands
      Longueur: 1 miles (1.6 km)

      source de la photo : Wikimedia Commons

      Singel is the oldest of Amsterdam’s main canals and dates back to the 15 th century. The canal was originally a moat that surrounded the entire city before Amsterdam began to expand beyond the Singel. As the innermost canal in Amsterdam’s semicircular ring of canals, Singel is very small at only 1 mile (1.6 km) long. Although Singel is pretty short, there are about 280 listed/notable buildings along the canal.

      Le saviez-vous?

      There are 11 bridges that cross over the Singel, including Torensluis which is the widest bridge in Amsterdam.

      3. Grand Canal (Venice)

      Years Built: c.12th century – 18th century
      Emplacement: Venice, Italy
      Longueur: 2.4 miles (3.8 km)

      source de la photo : Wikimedia Commons

      While the entire city of Venice is covered in canals, the Grand Canal is its main waterway and many of the city’s other canals feed into the Grand Canal. It is believed that the Grand Canal follows the course of an ancient river and that the surrounding area was settled sometime around the 9 th century. As trade in Venice grew, more permanent structures were built along the banks of the canal, forming it into the route it takes today. The oldest existing structures along the Grand Canal date back to 13 th century. As Venice’s main canal, the Grand Canal is a popular tourist attraction.

      Le saviez-vous?

      Each year on the first Sunday of September, the Historical Regatta takes place on the Grand Canal, which pays tribute to when the Queen of Cyprus Catherine Cornaro arrived in Venice in 1489

      2. Naviglio Grande

      Years Built: 1177 – 1272
      Emplacement: Lombardy, Italy
      Longueur: 31 miles (49.9 km)

      source de la photo : Wikimedia Commons

      The Naviglio Grande is the oldest canal in Europe and was once the most important canal in Milan. Construction of Naviglio Grande began in 1177, but there were many setbacks and the canal was not completed until 1272. Initially, the Naviglio Grande was only supposed to be used for irrigation, but pontoons called cobbie immediately started transporting goods. In 1979, transportation along the Naviglio Grande was shut down for good and it is once again being used only for irrigation. However, there has been interest in opening the canal back up for transportation in recent years.

      Le saviez-vous?

      During the late 14 th century, the Naviglio Grande was used to transport stone and marble for building the famous Duomo (Milan Cathedral).

      1. The Grand Canal (China)

      Years Built: 5th century BCE
      Emplacement: runs through Beijing, Tianjin, Hebei, Shandong, Jiangsu, Zhejiang, and Hangzhou, China
      Longueur: 1,115 miles (1,794 km)

      source de la photo : Wikimedia Commons


      The Grand Canal in China was first built in the 5 th century BCE, making it the oldest canal in the world. Work on the Grand Canal began in 486 BCE after Fuchai, King of the State of Wu, ordered that a canal be built for trading purposes. This part of the Grand Canal is still in use today even though the canal has had three major renovations in the Spring and Autumn Period (770 BCE-476 BCE), the Sui Dynasty (581-618) and the Yuan Dynasty (1271-1368). The Grand Canal has also been updated in more recent years as well. In addition to being the oldest canal, the Grand Canal is also the world’s longest canal, spanning 1,115 miles (1,794 kilometers).

      Le saviez-vous?

      In the past when the Grand Canal served as the main transportation route between northern and southern China, more than 8,000 boats transported four to six million dan (240,000–360,000 metric tons) of grain each year.


      Voir la vidéo: UNE JOURNÉE DANS LA CLASSE DE SOPHIE (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Malagigi

    J'en ai foi en cela.

  2. Negar

    Je sais, comment il faut agir...

  3. Heanleah

    C'est un message remarquable, plutôt amusant

  4. Sener

    C'était ma faute.



Écrire un message