Podcasts sur l'histoire

Le trésor trouvé en Allemagne est-il lié à la légende de Nibelung ?

Le trésor trouvé en Allemagne est-il lié à la légende de Nibelung ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Un chasseur de trésor amateur équipé d'un détecteur de métaux a découvert un trésor d'or et d'argent datant de la fin de l'époque romaine dans une forêt allemande. La découverte a suscité des spéculations selon lesquelles il pourrait s'agir du légendaire trésor de Nibelung.

Le chercheur de trésors anonyme a découvert le trésor enfoui, estimé à plus d'un million d'euros, alors qu'il fouillait une zone boisée dans le sud de la Rhénanie-Palatinat avec un détecteur de métaux. Le trésor comprend de nombreuses broches en or massif en forme de feuille, qui auraient fait partie des décorations d'un manteau d'un souverain romain, ainsi qu'un bol en argent massif serti d'or et de pierres à l'intérieur, et un ensemble d'or et des statuettes en métal argenté qui faisaient partie de la chaise portable d'un commandant militaire.

Le bol en argent massif. Crédit photo : DPA

Les experts disent que le trésor, dont certains semblent de style européen de l'Est, a été enterré il y a environ 1 500 ans, à peu près à l'époque où les germaniques teutons pillaient et se fraient un chemin à travers l'empire romain en ruine.

"En termes de calendrier et de géographie, la découverte correspond à l'époque de la légende de Nibelung", a déclaré Axel von Berg, archéologue en chef de l'État. "Mais nous ne pouvons pas dire s'il appartient réellement au trésor du Nibelung", a-t-il déclaré, ajoutant que celui qui le possédait avait "bien vécu" et aurait pu être un prince.

Les Nibelungs sont l'épopée la plus célèbre de la mythologie nordique et seraient basées sur la famille royale de Bourgogne. L'histoire commence lorsqu'un trésor des Bourguignons tombe entre les mains de Siegfried. Après avoir aidé le roi Gunther à courtiser Brunhild, Siegfried épouse Kriemhild, la sœur de Gunther. En fin de compte, une dispute entre les reines entraîne la mort de Siegfried et de Kriemhild et la perte du trésor.

Que le trésor soit ou non le célèbre « Or du Rhin », il semble avoir été enterré à la hâte par son propriétaire ou par des voleurs vers 406-407 après JC, lorsque l'Empire romain s'effondrait dans la région bordant le Rhin.

Les procureurs ont ouvert une enquête sur l'amateur qui a découvert le trésor parce qu'ils soupçonnent qu'il en a peut-être vendu une partie, peut-être à un acheteur à l'étranger.

Image vedette : Bijoux en or. Crédit photo : DPA


    Seconde Guerre mondiale : "Le plus grand trésor de tous les temps" de trésors nazis découverts dans des tunnels sous l'Allemagne révélés

    Le 22 mars 1945, l'armée américaine traversa le Rhin et pénétra au cœur de l'Allemagne, avançant au nord-est depuis Francfort et poussant jusqu'à Gotha. Juste avant midi le 4 avril, le village de Merkers est tombé aux mains de la Troisième armée et les soldats ont commencé à interroger les habitants sur les rumeurs d'un mouvement d'or de la Reichsbank allemande de Berlin vers une mine de potassium à Merker. Dans tous ces cas, ils ont cité des rumeurs, mais aucun n'a déclaré qu'il savait que de l'or était présent dans la mine jusqu'à ce que deux femmes françaises admettent avoir vu des réserves d'or allemandes et des œuvres d'art précieuses déposées dans la mine plusieurs semaines auparavant.

    Les Américains sont entrés dans les mines le 7 avril 1945, découvrant un trésor d'une valeur de plus de 250 millions de dollars (& 202 millions de livres) dans ce qui a été un coup dur pour la campagne fasciste d'Adolf Hitler contre l'Europe.

    Le professeur Timothy Naftali, un grand spécialiste du pillage nazi, est revenu sur la même scène 74 ans plus tard au cours de la série History&rsquos&lsquoIn Search Of&rsquo.

    Le narrateur a déclaré en 2019 : &ldquoAujourd'hui, Timothy Naftali&rsquos a eu une rare occasion de visiter ce qui pourrait être la cachette préférée des nazis pour leurs biens secrets volés.

    &ldquoLa ville de Merkers abrite toujours une mine de sel et de potassium en activité.

    &ldquoComme en 1945, la salle du trésor secrète des Nazis n'est pas facilement accessible.

    &ldquoLe voyage commence par une descente de 2 000 pieds dans l'ascenseur industriel de la mine.&rdquo

    La série a ensuite conduit les téléspectateurs à la salle numéro huit, où l'énorme découverte a été faite.

    Le narrateur a ajouté : &ldquoLe Dr Naftali n'a jamais eu la chance de visiter ce site auparavant, heureusement, il a l'avantage d'un camion minier et d'un chauffeur qui connaît le chemin, mais un visiteur en 1945 aurait pu passer des années à errer dans les tunnels sans jamais trouver l'or volé.

    &ldquoIl atteint enfin une entrée quelconque de la pièce que les nazis ont appelée le numéro huit.

    &ldquoDerrière les portes se trouvait l'un des plus grands trésors jamais assemblés, 75 pieds de large et 150 pieds de long, avec des plafonds de 12 pieds de haut et son propre tramway menant à l'intérieur et à l'extérieur, cet espace contenait autrefois la part du lion de la richesse secrète de l'Allemagne nazie. .

    &ldquoMais les nazis ont&rsquot abandonner leur trésor si facilement qu'il y a eu une bataille intense avant que les États-Unis ne prennent le contrôle de la mine et découvrent la porte de la salle numéro huit.

    « Craignant que la porte ne soit un piège, ils ont fait un trou dans le mur et ce n'est que jusqu'à ce que la poussière retombe qu'ils ont réalisé l'énormité de leur découverte. »

    Le professeur Naftali a révélé ce que l'armée américaine avait trouvé, mais a admis qu'il pensait qu'une partie du trésor avait été égarée à un moment donné.

    Il a dit : « Je peux voir pourquoi les nazis ont choisi cet endroit parce que je ne sais pas comment quelqu'un, sans un peu de chance, aurait pu le trouver.

    À NE PAS MANQUER :
    World War 3: La seule &lsquoplus grande menace pour la démocratie&rsquo [RÉVÉLÉ]
    Préparation WW3 : Où les milliardaires construisent des bunkers souterrains [IMAGES]
    La gauche de la Chine se bat pour l'indépendance de Taïwan : ‘Nous irons à la guerre !’ [INSIGHT]

    &ldquoDeux femmes françaises ont dit aux soldats américains qu'elles avaient vu des sacs d'argent sortir de la mine, et à ce moment-là, l'armée américaine a pris note.

    &ldquoUS soldats ont fait irruption dans la pièce et ils ont découvert 8.198 de ces lingots d'or.

    &ldquoMais, le fait est que, les sommes ne s'additionnent pas, il y a encore un certain mystère sur ce qui est arrivé à tout cet or.

    &ldquoOn estime que les nazis ont volé pour 598 millions de dollars (£483millions) d'or, ce qui a été trouvé ici n'était pas tout, ce qu'ils ont trouvé valait environ 250millions de dollars (£202million), moins de la moitié.&rdquo


    Parler : Nibelung

    J'essaie juste de tamponner Hel, mais là où il est écrit Hel dans cet article, il fait référence à un lieu et non à une déesse. Hel est la déesse des enfers, Helheim et Niflheim, dans la mythologie nordique, alors la personne qui a écrit l'intro pourrait-elle faire référence aux enfers gouvernés par Hel ? BlankVerse 15:17, 5 février 2005 (UTC)


    Correction de la langue - L'anglais infléchit les noms au génitif, ce qui était l'objet de cette section. —Commentaire précédent non signé ajouté par Smallmanl (discussion • contributions) 07:06, 16 juillet 2009 (UTC)

    Je viens de modifier un lien externe sur Nibelung. Veuillez prendre un moment pour revoir ma modification. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin que le bot ignore les liens ou la page complètement, veuillez visiter cette simple FAQ pour plus d'informations. J'ai fait les modifications suivantes :

    Une fois que vous avez terminé d'examiner mes modifications, vous pouvez suivre les instructions du modèle ci-dessous pour résoudre tout problème lié aux URL.

    Depuis février 2018, les sections de page de discussion « Liens externes modifiés » ne sont plus générées ou surveillées par InternetArchiveBot . Aucune action spéciale n'est requise concernant ces avis de page de discussion, autre qu'une vérification régulière à l'aide des instructions de l'outil d'archivage ci-dessous. Les éditeurs sont autorisés à supprimer ces sections de page de discussion « Liens externes modifiés » s'ils souhaitent désencombrer les pages de discussion, mais consultez la RfC avant de procéder à des suppressions systématiques en masse. Ce message est mis à jour dynamiquement via le modèle <> (dernière mise à jour : 15 juillet 2018).

    • Si vous avez découvert des URL qui ont été considérées à tort comme mortes par le bot, vous pouvez les signaler avec cet outil.
    • Si vous avez trouvé une erreur avec des archives ou les URL elles-mêmes, vous pouvez les corriger avec cet outil.

    Je pense que cette page doit être complètement réécrite. Je pourrais essayer une fois que j'aurai fini de traiter avec Gudrun.--Ermenrich (discussion) 18:34, 14 juin 2018 (UTC)

    Le résultat de la demande de déplacement a été : Pas déplacé. Il n'y a pas de consensus ou de raison impérieuse de déplacer la page. Selon les politiques de Wikipédia en anglais, il est acceptable d'écrire sur la légende des Nibelungen dans un article intitulé Nibelung. Le sujet ici est tout ce qui concerne Nibelung, y compris tous les aspects de la légende Nibelungen tels que les origines historiques de la saga, les théories de son développement, etc. (fermeture non administrative) — Frayæ (Talk/Spjall) 12h45, 8 juillet 2018 (UTC)

    Nibelung → Légende Nibelungen – Le nom actuel est plus adapté à une entrée de dictionnaire. Avec un article sur la légende des Nibelungen, il serait possible de discuter de questions telles que les origines historiques de la saga, les théories de son développement, etc., le tout dans un seul endroit pratique. Ermenrich (discussion) 14:08, 27 juin 2018 (UTC) Je devrais noter: le lien interwiki actuel vers wikipedia allemand est de:Nibelungensage, l'équivalent de mon nom proposé ici.--Ermenrich (talk) 14:11, 27 Juin 2018 (UTC) --Remise en vente. bd2412 T 02:05, 8 juillet 2018 (UTC)

    • S'opposer. La nomination semble être une pure préférence personnelle, contraire à la politique, et si un vote serait rejeté pour ces motifs. Andrewa (discussion) 05:46, 5 juillet 2018 (UTC)
      • Peut-être devrais-je préciser : ma « préférence personnelle » est que ce mot soit défini sous le titre approprié. Pour le moment, "Nibelung" n'est guère plus qu'une entrée de dictionnaire avec quelques informations sur l'endroit où elle apparaît. Le wiki allemand me semble un bien meilleur modèle, dans lequel le mot peut être défini dans le contexte plus large de la légende des Nibelungen. Je ne pense pas qu'un vote en faveur doive être écarté, car je ne pense pas qu'il s'agisse d'une décision purement personnelle. Si, cependant, il n'y a pas de support pour un mouvement (comme il apparaît pour le moment), alors il n'y a pas de support pour un mouvement. La page, telle qu'elle est, ne peut pas rester ainsi, c'est clair.--Ermenrich (discussion) 16:46, 5 juillet 2018 (UTC)
        • La page, telle qu'elle est, ne peut pas rester ainsi, c'est clair.Se mettre d'accord. C'est un gâchis, comme vous l'avez suggéré dans #Rewrite ci-dessus. Mais être en désaccord avec le commentaire de votre nominateur initial Le nom actuel est plus adapté à une entrée de dictionnaire car il fait exactement la même erreur que celle qui a conduit à ce gâchis. Le nom actuel identifie parfaitement un sujet sur lequel nous devrions avoir un article, mais ce sujet est ce qu'on appelle Nibelung, pas le terme Nibelung. Et c'est le problème de base ici. (Wikipédia allemand peut gérer les choses différemment, je ne sais pas.) Andrewa (discussion) 04:37, 6 juillet 2018 (UTC)

        Notre page Nibelungenlied commence "Le Nibelungenlied (Moyen haut-allemand : Der Nibelunge liet ou Der Nibelunge pas), traduit par Le Chant des Nibelungs, est". [1]

        Maintenant, ce n'est pas en ligne, et il serait bon de corriger cet autre article (cela fait partie de ce gâchis), et Wikipedia n'est pas en soi une source secondaire fiable. Mais prenons-le pour argent comptant, et supposons que ce n'est pas un tas d'ordures, et cela signifie qu'il y a sommes sources anglaises fiables qui faire traduisez-le comme ceci. Alors qu'est-ce qu'un Nibelung dans ces sources ? Qu'est-ce que Nibelung signifie en anglais?

        Parce que c'est quoi cette le responsable de l'article devrait dire (et la source). Et ce n'est pas le cas. Et c'est la clé de ce gâchis. Oui, Wikipédia n'est pas un dictionnaire. Nos articles ne concernent généralement pas les termes (et c'est encore une fois l'erreur fondamentale commise ici). Mais notre article mène faire besoin d'identifier clairement le sujet.

        Et encore une fois en supposant que l'autre article principal est exact, Nibelung semble être un sujet encyclopédique. Et en supposant que cet autre article n'est pas actuellement aussi un tas d'ordures, les Nibelungs apparaissent dans de nombreux autres écrits notables en dehors de Nibelungenlied. Alors, quels sont-ils ? C'est ce que nous avons besoin de cet article pour nous dire à nous et à nos lecteurs. Andrewa (discussion) 20:11, 8 juillet 2018 (UTC)

        • À première vue, il y a deux sujets possibles qui peuvent être liés à ce titre. Un Nibelung est soit :
        1. (dans la mythologie germanique) membre d'une race de nains scandinaves, propriétaires d'un trésor d'or et de trésors magiques, qui étaient gouvernés par Nibelung, roi de Nibelheim (terre de brume).
        2. (dans les Nibelungenlied) un partisan de Siegfried, ou l'un des Bourguignons qui lui ont volé le trésor.

        Nous semblons avoir plusieurs significations liées mais distinctes de Nibelung:

        • Un nom personnel, particulièrement appliqué aux nains dans la légende allemande
        • Plusieurs personnages dans Nibelungenlied et/ou leurs partisans
        • Une race de nains dans les œuvres de Richard Wagner (peut-on être plus précis ?)

        Y en a-t-il d'autres ? Andrewa (discussion) 02:43, 9 juillet 2018 (UTC)

        Je pense que c'est ça. Mon idée pour le moment est d'avoir la fin de l'article sur les Gibichungs/Gjukings, ce qui est en quelque sorte le sens "principal" du terme. Puis un peu sur les autres personnages avec le nom en légende allemande. Je crains de ne pas trop connaître les sources fiables sur Wagner, mais je pourrais peut-être trouver quelque chose.--Ermenrich (discussion) 03:51, 9 juillet 2018 (UTC) Probablement quelque chose sur le "magasin de la Nibelungs" dans ses variantes nordiques et allemandes devrait être dit aussi. --Ermenrich (discussion) 13:31, 10 juillet 2018 (UTC)


        Trésor scandinave légendaire d'une valeur de plus de 800 000 £?…..

        Un archéologue amateur muni d'un détecteur de métaux a peut-être découvert le trésor légendaire qui a inspiré l'une des œuvres d'opéra les plus épiques de Richard Wagner.

        Le trésor découvert en Rhénanie-Palatinat, dans l'ouest de l'Allemagne, comprend des bols en argent, des broches, d'autres bijoux provenant de robes de cérémonie et de petites statues qui ornaient une grande chaise, ont déclaré des experts.

        Au milieu des spéculations selon lesquelles il pourrait s'agir du légendaire trésor de Nibelung, ils ont évalué le transport d'or et d'argent, qui remonte à l'époque romaine, à près de 826 000 £.

        "En termes de calendrier et de géographie, la découverte correspond à l'époque de la légende de Nibelung", a déclaré Axel von Berg, l'archéologue en chef de l'État, cité par les médias allemands.

        "Mais nous ne pouvons pas dire s'il appartient réellement au trésor de Nibelung", a-t-il déclaré, ajoutant que celui qui le possédait avait "bien vécu" et aurait pu être un prince.

        Le butin, qui a été trouvé près de Ruelzheim dans le sud de l'État, se trouve maintenant au département culturel de l'État à Mayence, mais les responsables soupçonnent qu'ils ne l'ont peut-être pas tout.

        Les procureurs ont ouvert une enquête sur l'homme qui a trouvé le trésor car ils soupçonnent qu'il en a peut-être vendu une partie, peut-être à un acheteur à l'étranger, a indiqué le département.

        "L'endroit où la découverte a été faite a été complètement détruit par une action inappropriée", a-t-il déclaré dans un communiqué.

        Que le trésor soit le célèbre "Or du Rhin" ou non, il semble avoir été enterré à la hâte par son propriétaire ou par des voleurs vers 406-407 après JC, lorsque l'Empire romain s'effondrait dans la région le long du Rhin, M. von dit Berg.

        Le trésor de Nibelung figure dans le cycle d'opéra épique de Wagner, Der Ring des Nibelungen (L'anneau du Nibelung), souvent appelé le cycle de l'anneau, qui suit les luttes de héros, de dieux et de monstres autour d'un anneau magique qui confère le pouvoir pour gouverner le monde.

        Inspiré des drames grecs antiques, il s'agit d'une œuvre d'une ampleur extraordinaire - destinée à être jouée sur quatre soirées avec un temps de jeu total d'environ 15 heures - qu'il a fallu 26 ans à Wagner pour composer.

        Le cycle est basé sur la légende germanique de Siegfried et la mythologie entourant la lignée royale des Bourguignons qui se sont installés au début du Ve siècle à Worms, l'une des plus anciennes villes d'Allemagne.

        Selon la légende de Nibelung, le guerrier Hagen a tué le tueur de dragons Siegfried et a coulé son trésor dans le Rhin.

        Le Rhin a changé son cours à plusieurs reprises au cours des siècles, de sorte que le trésor n'a plus besoin d'être sous l'eau.

        La Rhénanie-Palatinat possède le tronçon le plus célèbre du Rhin, parsemé de châteaux et ancré dans la légende qui a inspiré les poètes, les peintres et les musiciens allemands.


        Hagendenkmal

        Voir toutes les photos

        Il existe plusieurs variantes de la légende médiévale de Siegfried et du trésor maudit des Nibelungs, de la mythologie nordique à l'opéra en quatre parties de Wagner. Mais à travers ces nombreuses versions, certaines choses ne changent jamais : cela se termine toujours par une tragédie, et le guerrier bourguignon Hagen von Tronje (ou Högni) y joue un rôle important.

        La réputation de Hagen von Tronje varie. Il est un méchant au cœur froid dans l'histoire de Siegfried, mais dans les normes des guerriers allemands contemporains, il est également considéré comme un héros. Et la ville de Worms en Allemagne est très probablement le seul endroit au monde qui détient une statue dédiée à cette figure particulière.

        Dans le poème épique du XIIIe siècle Nibelungenlied, le héros tueur de dragons Siegfried visite Worms pour épouser la princesse bourguignonne Kriemhild. On lui promet la main de la princesse en mariage à une condition : qu'il aide son frère, le roi Gunther, à conquérir le cœur de Brünhild, la reine guerrière d'Islande. Siegfried réussit son objectif, mais provoque une âpre rivalité entre Kriemhild et Brünhild, entraînant son assassinat par le vassal le plus fidèle du roi : Hagen von Tronje. Hagen procède à voler le trésor de Nibelung à Kriemhild et le jette dans le Rhin.

        Cette scène emblématique marque le point culminant de l'acte I du poème, auquel le célèbre Das Rheingold fait référence. Le sculpteur allemand Johannes Hirt a réalisé une statue en bronze de ce moment, qui se trouve dans le parc de la ville de Bürgerweide depuis 1905. Appelée "Hagendenkmal", ou statue de Hagen, elle commémore l'association de la ville avec le Nibelungenlied.


        Une série de découvertes au cours du mois dernier a permis de découvrir des objets romains perdus et un trésor de pièces d'argent médiévales

        Une réserve de pièces d'or de 10 millions de dollars en Californie n'est pas la seule découverte récente de trésor. Un trésor d'or romain et une cache de pièces de monnaie médiévales ont également été mis au jour.

        La cupidité a crevé. une partie de la chaise portable en argent d'un commandant de l'armée romaine a été endommagée lorsqu'un chasseur de trésors illégal "l'a arrachée du sol" en Allemagne au début du mois. Source : Fourni

        Une réserve de pièces d'or de 10 millions de dollars en Californie n'est pas le seul trésor découvert ces dernières semaines.

        Un trésor d'or romain en Allemagne et une cache de pièces d'argent médiévales en Écosse ont également été mis au jour.

        Un chasseur de trésor amateur prospectait illégalement dans une forêt allemande avec un détecteur de métaux lorsqu'il a trouvé des objets que beaucoup ont liés au légendaire trésor de Nibelung, qui figure dans les sagas scandinaves et allemandes et le cycle d'opéra de Richard Wagner&# x2019.

        Dans ce qui pourrait être la plus grande découverte de reliques d'or et d'argent de l'Allemagne, la fouille illégale dans une zone boisée de la région de Rhénanie-Palatinat a attiré l'attention de la police lorsque les objets ont été discrètement mis en vente.

        Le prospecteur, après la visite des inspecteurs au début du mois, a finalement remis les artefacts.

        Cape de bureau. Ces ornements et fermoirs en or proviendraient d'un Rom Source : Fourni

        Les objets, y compris un ensemble d'ornements, d'insignes et d'ornements en or en forme de feuille, proviendraient d'un haut fonctionnaire&# x2019s possessions personnelles. Ils ont été datés de la période entourant la chute de l'Empire romain il y a 1500 ans.

        Parmi le trésor se trouvait également un bol en argent orné de pierres précieuses et d'incrustations d'or, et un ensemble de statuettes plaquées argent qui faisaient peut-être partie d'un commandant militaire&# x2019s chaise portable. Mais le point culminant est une collection de broches et de fermoirs d'ornements dorés qui peuvent provenir d'un fonctionnaire romain&# x2019s manteau de haute fonction.

        Propriété endommagée. ces statuettes d'argent font partie d'un commandant militaire romain fol Source : Fourni

        "Le propriétaire (d'origine) vivait bien", a déclaré l'archéologue en chef Axel von Berg lors d'une conférence de presse.

        Il a dit que les objets datent d'une époque où les tribus germaniques teutons pillaient les villes et les villages à la suite de l'effondrement romain. Le trésor a été soit enterré par un souverain romain en fuite, a-t-il dit, soit caché par un "barbare" qui n'est jamais revenu dans sa cachette.

        Style romain. un bol romain ornemental qui fait partie de la horde trouvée en Rhénanie-Pa Source : Fourni

        « En termes de calendrier et de géographie, la découverte correspond à l’époque de la légende de Nibelung », a déclaré von Berg.

        “ Mais nous ne pouvons pas dire s'il appartient réellement au trésor de Nibelung.”

        Les accusations portées contre le prospecteur n'ont pas été détaillées, mais von Berg a déclaré qu'il avait causé des dommages « immesurables » aux artefacts historiques inestimables qui ont une valeur au marché noir de 1,5 million de dollars.

        La chaise pliante en argent a été arrachée brutalement de la terre et détruite, a-t-il déclaré, ajoutant qu'une chasse était en cours pour d'autres objets provenant de la fouille illégale.

        Des trésors éclatent à flots Source : Fourni

        La découverte du trésor écossais, bien qu'amateur, a été immédiatement signalée aux autorités.

        La découverte de l'un des plus gros trésors de pièces d'argent de tous les temps a été faite par deux hommes utilisant des détecteurs de métaux après une recherche de cinq heures dans un champ à Twynholm, près de Kirkcudbright à Dumbries et Galloway.

        Les 322 pièces, qui sont en bon état avec les images de plusieurs monarques médiévaux discernables, ont été remises à l'Écosse&# x2019s Treasure Trove Unit.

        L'un des prospecteurs, Derek McLennan, a déclaré aux médias : « Nous avions fait beaucoup de recherches et ciblé cette zone en particulier. Cela faisait probablement environ cinq heures que nous cherchions dans un temps atroce avec de la pluie et des vents de 95 km/h. Nous nous sentions tous les deux plutôt malmenés dans le dernier peloton avant de nous diriger vers la voiture.”

        Ensuite, ils ont trouvé deux pièces fusionnées.

        « Bien que ce soit un passe-temps, nous sommes sérieux à ce sujet, nous avons donc immédiatement reconnu qu'il s'agissait de pièces de monnaie martelées médiévales. C'était en fait deux collés ensemble, ce qui est très inhabituel, ce qui nous a amenés à croire qu'il y avait un possible trésor de pièces de monnaie dans la région et nous avons juste commencé à chercher.”

        Cette nuit-là, ils trouvèrent 40 pièces. Les visites ultérieures ont porté le total à 322.

        Lors d'une autre découverte dans la région l'année dernière, un trésor de pièces de monnaie romaines a été découvert sur le site du festival de musique Belladrum dans les Highlands. Les pièces de 36 deniers ont été découvertes lors de l'utilisation d'un détecteur de métaux lors d'un nettoyage de piquets de tente mis au rebut après le festival Belladrum de 2012.

        La découverte a été évaluée à environ 80 000 $. Bien que les découvreurs n'aient aucun droit légal sur les pièces, les découvreurs reçoivent généralement des paiements en vertu des lois sur les trésors.


        Le blog d'histoire

        Un détecteur de métaux anonyme et non autorisé a découvert un trésor d'or et d'argent de l'époque romaine tardive dans la forêt près de Ruelzheim, dans le sud-ouest de l'Allemagne, dans l'État de Rhénanie-Palatinat, et l'a déterré pour pouvoir le vendre au marché noir. Les autorités ne divulguent pas de détails sur la façon dont ce scofflaw a été découvert en train de thésauriser un ancien trésor, sauf pour noter que "le pilleur a rendu [les morceaux] lui-même" mais uniquement sous la pression des enquêteurs. Cela signifie qu'ils l'ont attrapé en premier. et l'a persuadé de rendre le butin. La police a des raisons de croire qu'il a peut-être déjà réussi à vendre certaines pièces à l'étranger. Ils continueront d'enquêter sur l'affaire, à la recherche d'artefacts manquants. Aucune annonce n'a été faite quant à savoir si le pilleur serait inculpé de quelque crime que ce soit.

        /> Selon la loi allemande, toutes les fouilles de matériel archéologique doivent être autorisées au préalable par l'autorité gouvernementale chargée du patrimoine. Différents états ont des lois différentes sur les détails. Certains permettent aux chercheurs de conserver la moitié de la valeur d'une découverte, sinon la découverte elle-même. La Rhénanie-Palatinat n'en fait pas partie. La recherche d'artefacts anciens avec un détecteur de métaux est un délit. La suppression de tout artefact découvert sans les signaler s'élève au niveau de la fraude, et leur vente peut entraîner une accusation de recel de biens volés.

        Certes, si la valeur monétaire joue un rôle dans la détermination de la gravité d'un crime contre les biens en Allemagne comme aux États-Unis, ce pilleur va avoir de gros problèmes. Le trésor comprend trois douzaines de broches en or massif magnifiquement détaillées en forme de feuilles, encore plus de pyramides carrées en or qui, selon les archéologues, ornaient toutes autrefois une tunique de cérémonie d'un important fonctionnaire romain. Il y a aussi un plat en argent avec des restes de dorure encore visibles qui a été coupé en morceaux, pouvant être utilisé comme hacksilver, un bol en argent massif avec des accents dorés incrustés de pierres semi-précieuses, une plaque d'argent froissée et pliée très décorée qui peut-être une couverture de poitrine. Un ensemble de statuettes et d'accessoires en argent et en or sont les remarquables survivants de ce qui était autrefois un siège curule, une chaise pliante portable de commandant.

        />Le trésor date du début du Ve siècle après J. La bataille de Mayence a eu lieu en 406 après JC non loin de l'endroit où ce trésor a été enterré et ce fut un événement décisif dans l'effondrement du contrôle romain de l'Europe. Sous la pression des Huns à l'est, les tribus alliées migrantes, dont les Alains, les Suèves et les Vandales, se sont rassemblées sur la rive est du Rhin. Les Francs envoyèrent un raid de l'autre côté de la rivière et réussirent à tuer le roi vandale Godigisel, mais les Alains renversèrent la vapeur et vainquirent les Francs. Les tribus ont ensuite traversé le Rhin en Gaule le 31 décembre, 406, brisant ce qui avait été pendant des siècles l'une des frontières les plus solides de Rome et pillant Mayence, Reims, Amiens et Strasbourg parmi de nombreuses autres villes romaines. Elle marqua la fin du contrôle politique et militaire romain dans le nord de la Gaule et inaugura la période des migrations.

        Il n'est pas étonnant que quelqu'un ait cherché à enterrer ses trésors les plus précieux dans ces circonstances. Les bijoux des vêtements de cérémonie, la chaise pliante élaborée en argent et en or et la vaisselle en argent exquise indiquent tous qu'ils appartenaient à un magistrat important ou même à une royauté. Tels étaient les attributs hautement reconnaissables de l'autorité politique romaine. Ils ont été enterrés près d'une ancienne voie romaine, que ce soit par son propriétaire d'origine ou par des maraudeurs qui voulaient la protéger des maraudeurs concurrents, dans un trou relativement peu profond. C'est un témoignage de la dangerosité des routes que personne ne soit revenu pour récupérer un si vaste trésor.

        L'âge et la nature de ce trésor en font une trouvaille unique en Allemagne, d'une valeur d'au moins un million d'euros sur le marché et bien plus que cela en valeur historique. Il vaudrait infiniment plus s'il avait été fouillé dans le respect de son contexte. Au lieu de cela, le pilleur a retiré tout ce qu'il pouvait du sol, ne se souciant pas du tout de l'intégrité archéologique. Selon l'archéologue d'État Axel von Berg, la chaise curule, par exemple, a été " brutalement arrachée de la terre et détruite ". Le site lui-même a été délibérément endommagé. J'adorerais voir ce voleur poursuivi juste pour avoir fait ça.

        /> Pendant ce temps, certaines personnes s'enthousiasment à l'idée que cela puisse faire partie du trésor légendaire de Nibelung, l'or du Rhin qui figure dans les sagas nordiques et allemandes et le cycle d'opéra de Richard Wagner basé sur eux. La preuve en est inexistante, bien sûr. La datation du Ve siècle et l'emplacement quelque part dans la zone vague où le Rhin a peut-être déjà coulé mais n'a plus été tout ce qu'il a fallu pour que le buzz de la légende commence.

        Le trésor sera bientôt exposé à Mayence et à Spire.

        Cette entrée a été publiée le mercredi 19 février 2014 à 23:49 et est classée dans Ancient, Looting, Treasures. Vous pouvez suivre toutes les réponses à cette entrée via le flux RSS 2.0. Vous pouvez passer à la fin et laisser une réponse. Le ping n'est actuellement pas autorisé.


        6. L'enterrement du navire Sutton Hoo a demandé beaucoup d'efforts.

        Les historiens ont noté l'énorme quantité de travail qu'il aurait fallu pour fournir un grand enterrement de navire comme celui de Sutton Hoo. De nombreuses personnes aideraient à traîner le navire en amont de la rivière Deben toute proche. Ensuite, ils creusaient une énorme tranchée et y plaçaient le navire, et abattaient des arbres pour construire la chambre funéraire. Enfin, le navire et la chambre funéraire seraient recouverts d'un monticule de terre. Le résultat final serait un grand monument sur le terrain plat du Suffolk qui serait visible à des kilomètres à la ronde. Les enterrements de navires en Angleterre sont extrêmement rares, il était donc clair que cet enterrement devait représenter une personne de grande importance.


        Sierra Estrella : l'or enfoui

        L'Espagnol Don Joaquin a mené une exploration minière dans la chaîne de montagnes de la Sierra Estrella au sud de Phoenix, en Arizona, au milieu des années 1800. Sa quête était de trouver de l'or. Il en a trouvé. À cette époque, l'exploration minière allait souvent de pair avec l'esclavage. En effet, Joaquin aurait réduit en esclavage des Indiens pour extraire l'or d'une mine située sur Zig Zag Trail. Ne posez pas trop de questions sur la mine d'essai Zig Zag Il n'y a pas trop de réponses disponibles.

        La légende raconte qu'un éclaireur indien a averti Don Joaquin que l'armée américaine se dirigeait vers eux. Cherchant à éviter la confrontation avec l'armée, Joaquin a emballé la mine et s'est mis en route pour retourner au Mexique. Faire ses bagages signifiait charger 3 000 livres d'or sur 15 mules, puis se diriger vers le sentier Zig Zag.

        Monument national Wupatki / Bois d'Anissa / Flickr

        Joaquin a demandé à ses hommes de charger cet or dans une grotte sur le sentier en direction de Montezuma's Head. Joaquin fit attendre le gros de ses hommes à quelque distance, puis tua l'éclaireur indien et laissa le corps avec le trésor. Oh, et il a dessiné une carte—bien sûr, il a dessiné une carte. De retour au gros de ses hommes, Joaquin fait face à une mutinerie. Joaquin a été tué et sa carte a été volée. Les mutins n'ont pas immédiatement cherché, trouvé et récupéré l'or car ils fuyaient toujours l'armée américaine. Carte en main, ils ont continué à se diriger vers le sud jusqu'au Mexique.

        Trente-cinq ans plus tard, Phoenix a reçu la visite d'un vieil homme avec une carte - la carte de Don Joaquin, selon la légende. Il a chassé en vain, jusqu'à ce qu'il soit chassé par des Indiens hostiles, pour ne jamais revenir.

        Quelque part dans une grotte de la chaîne de montagnes Estrella se trouve 3 000 livres d'or sous un tas d'os. Quarante-huit mille onces au prix de l'or de janvier 2020 de 1 550 USD l'once. Vous faites le calcul. Alerte spoil! C'est 74 400 000 $.


        Le trésor trouvé en Allemagne est-il lié à la légende de Nibelung ? - Histoire

        Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passerait si vous trouviez un trésor enfoui ou une sorte de butin ancien de National Treasure-esk ? Eh bien, ne vous demandez plus.

        Pour commencer, comme toujours dans à peu près tout, la réponse à cela est compliquée. L'essentiel est que la plupart des pays ont des lois qui réglementent ce qui doit être fait lorsque quelque chose de précieux est trouvé. Et malheureusement, en général, il doit être confié à une autorité dans l'intérêt de la recherche scientifique. Quant à savoir si vous serez payé pour cela, eh bien, nous y reviendrons.

        Premièrement, lorsque des objets comme des pièces de monnaie, des bijoux ou d'autres objets en métal précieux sont trouvés et qu'ils sont si anciens qu'aucun propriétaire ne peut leur être attribué, ils sont classés comme un trésor. C'est le terme juridique dérivé de l'anglo-normand trésor trové ce qui signifie "trésor trouvé". C'est très proche du français moderne trésor trouvé, ce qui signifie… exactement la même chose : « trésor trouvé ».

        Comme mentionné, la plupart des pays ont des lois régissant la découverte d'un tel « trésor trouvé ».

        Comme vous pouvez le déduire du fait qu'il existe des lois établies dans presque toutes les nations du monde concernant les trésors, ce genre de chose n'est en fait pas totalement rare, du fait qu'enterrer un trésor était autrefois une pratique relativement courante. chose. De tels « trésors » sont appelés horde en archéologie et comme les banques n'étaient pas disponibles pour protéger les objets précieux dans les temps anciens, les enterrer pour les déterrer plus tard était une solution facile.

        Les périodes de temps avec une forte occurrence de trésors peuvent être interprétées comme indiquant des périodes de troubles. If the person who buried the treasure does not come back to unbury it for various reasons like forgetting where it was, hurriedly having to relocate to another area or, you know, death by Viking or the sort, the hoard remains to be found by a lucky person.

        Buried treasure could also be offerings to gods. Especially in hard to access places, this is a likely interpretation, as it would indicate no intention to retrieve the treasure.

        Apart from hoards, burials are another source of artifacts such as coins, jewelry etc. Burial rites vary a lot across time and place. In many cultures it was customary to bury quite valuable objects with the deceased, for example ornate weapons or jewelry. Of course, this has attracted looters in ancient times as well as today.

        So burials could contain valuable things, but really any place where humans did, well, anything, artifacts can potentially be found, like settlements, of course, or battlefields.

        All these treasures from hoards, burials and other sources are lying there, waiting to be found.

        Some have made it their hobby to search for these treasures with a metal detector, though interestingly this is not legal everywhere. But a metal detector is not always needed to unearth treasures. Sometimes objects are unearthed without anyone digging for it, be it by natural processes like freezing or erosion, but sometimes because of ploughing.

        This is why walking across ploughed fields in a systematic fashion is a common method for looking for archeological digging sites. Objects found during these field surveys are precisely mapped and identified. And don’t expect anything fancy. Most of the time, it’s tessels from pots, pieces of badly corroded metal and other rather unspectacular seeming objects. Yet through the precise mapping and identification of objects, archæological sites can be identified, which can later be dug out by archæologists.

        So finding treasures, while rare, is not unheard of. As noted, it happens often enough that regulating it was deemed necessary. And as we have seen, the practice of burying things for whatever reason means that there are indeed things to be found.

        Found treasures were already regulated in Roman Law, which is the foundation of many modern legal systems. In Roman Law, found treasures could be kept if found on one’s own land. If found on another person’s land, the treasure had to be shared between land owner and finder.

        This might explain the behaviour of the man in Jesus’ parable of the hidden treasure:

        Again, the kingdom of heaven is like unto treasure hid in a field the which when a man hath found, he hideth, and for joy thereof goeth and selleth all that he hath, and buyeth that field.[1]

        The man didn’t want to share the treasure with the owner of the field, so he hid his discovery and bought the field to be the sole beneficiary of the treasure.

        In later times in Europe, found treasures would usually go to the owner of the land. In Europe’s feudal system, this meant either the monarch or the nobility who own the land, that is the landlord.

        Nowadays, laws vary greatly. In the USA, the finder of a treasure has a good claim to it, only the original owner has a better claim. But in reality, it can get very very complicated with many parties involved with conflicting claims.[2] In the US legal system, nothing is ever easy. Certain states use old English common law which includes the treasure trove law. But the application of the English treasure trove law is piecemeal and conflicting.

        Another applicable law is that for ‘mislaid’ items. This law has the aim to bring together a person or their descendant with their lost property. However, this law is not really suited for archæological artifacts as they are so old that making a connection between a person hundreds of years ago to the present landowner is usually a bit of a stretch.[3]

        In any case, as the Archæology magazine explains, law in the United States has evolved towards granting the landowner the right to found objects on their property to the detriment of the finder:

        “By rejecting treasure trove and similar finder’s rationales, those courts have fostered legal policies that discourage waton trespass to real property, and give protection to a landowner’s possessory claims to any artifacts that have been so embedded in the land as to become part of it. Rejection of the rules that reward finders at the expense of landowners also strengthens anti-looting provisions, and discourages casual, but potentially destructive unplanned searches. Indeed, removal of artifacts from the soil is now recognized in the majority of states either as illegal severance of chattels, trespass, or theft.[4]

        In the United Kingdom, treasure troves belong to the crown, but surprisingly, finders are treated very well compared to in other countries. In the United Kingdom, with the exception of Scotland, someone who finds a treasure has to bring it to the attention of the local coroner. Yes, the same person investigating deaths. They will then decide if the find is indeed deemed a treasure. Then, the market value of the find will be determined by the Treasure Valuation Committee, a governmental institution. Museums can then buy the item. They will pay a reward to the finder that can not exceed the set market value. If no museum wants to purchase the treasure, the finder may keep it and do as they please with it. In other words, museums get a preemptive right to purchase a treasure.

        The market value is above the amount an antique dealer would pay. As the antique dealer wants to resell items with a margin of profit at market value, they will pay an amount smaller than the market value. Therefore, selling an item directly at market value to a museum can potentially be more profitable for the finder, who skips the middle man and their profit margin.

        Compared to other countries, it is a very good arrangement for finders. However, failure to submit found treasure will earn heavy penalties. For example, in 2019, two men were sentenced to ten and eight-and-a-half years of jail time respectively for not having reported a find from the Viking age they made in 2015 with metal detectors. Most of the treasure was lost, as the finders sold off many of the coins on the private market.[5]

        The English law here is not applicable to Scotland. That said, treasures found in Scotland are also the property of the crown. Nevertheless, the process of what happens when someone finds a treasure is not dissimilar to what happens in the rest of the UK: The find gets assessed by an agency called the Treasure Trove Unit au National Museums of Scotland à Edimbourg. They assess the find and send a report to the Queen’s and Lord Treasurer’s Remembrancer, a governmental office, in which they claim the crown’s right to treasure trove or bona vacantia. The latter is applicable to abandoned goods. The treasure then gets offered to museums. If they are interested in acquiring a treasure, they pay a reward to the finder.[6]

        A notable difference to the situation in the rest of the United Kingdom, is that in Scotland, treasure trove law not only applies to coins and other objects made of precious metals. All kinds of artifacts can be deemed treasure in Scottish law.

        Moving on to Germany, they have laws called “Schatzregal” that regulate what to do with treasure. In this case, all kinds of objects can be seen as treasures: fossils, pottery tessels and of course coins, jewelry etc. It generally only applies to objects of scientific value. Every federal state has their own law that also regulates if a finder gets remuneration. Even though every state has their own law, contrasting with many other places, the gist is this: The state owns all treasures and hardly any state will pay a reward for objects. Bavaria is the odd one in the bunch and has no law regarding treasure troves at all.

        Now you may ask, why is the state so precious about owning these treasures? Why can’t finders just do what they want with what they find?

        The answer is that there is a conflict of interest at play: the interests of finders in remuneration clash with a societal interest in research.

        Regulating what to do when artifacts are found is deemed as a necessity, because found objects could be of great scientific value.

        A problem arises when amateur treasure hunters just dig up archæological sites, armed with metal detectors to find valuable artifacts like golden brooches or coins. The motives can be enrichment through the sale of artifacts or the thrill of finding a piece of history. This activity is highly damaging to archæological sites to the point of making the sites worthless for research.

        To exemplify the problem, in Germany some ancient Celtic cities (called Oppida) have not been excavated by archæologists yet. As archæological technology is constantly evolving, some sites or sections of sites are deliberately kept untouched to leave something to future archæologists to do research on with new methods. This is because once a site is excavated, some of the information is irreparably lost. It is a destructive and irreversible process. After all, when a hole is dug, it is impossible to put the excavated earth back into the hole in the exact way it was found. This is why archæological digging involves painstakingly precise documention of all the findings and processes down to the very colour of different layers of dirt.

        Another reason that known sites have not been dug out yet is also down to simple time and funding constraints.

        Treasure hunters with metal detectors loot those places of their metal items. Archæologist Müller-Karpe says that one of the Oppida in Hessia has been robbed of an estimated 50,000 metal items, leaving the site virtually metal free.[7]

        Looting not only precludes scientific research on the objects themselves, the looting also causes disturbance in the soil scrambling the traces that are still present.

        Furthermore, looters will often falsify the origin of artifacts to make a sale appear legal. This is the case in Germany where treasure troves belong to the state in most federal states, but not Bavaria. Thus, objects are sold as originating from Bavaria on online selling platforms to make them appear like legal finds. Of course, obfuscating the true origin in this manner reduces its scientific value even more.

        The artifacts also lose scientific value by being extracted from the soil without proper archæological documentation. Not only are the sites damaged, the artifacts themselves also lose some of their worth for science. Extracted from their context, in which layer of the earth they were found, the objects that could be found next to it, the exact positioning etc. All of this information is important to an archæologist.

        The problem of the looting of archæological sites has become so prominent, that ongoing archæological digs are often kept as secret as possible and sometimes guarded to prevent looters using the opportunity to go snitch some stuff under cover of darkness from an already dug up site.

        As you can see, it is a difficult problem where the interests of land owners, finders and the scientific community clash. Given the complication and many nations and states in the world, needless to say there is hardly a consensus from place to place in the law. That said, should you happen to find a buried treasure, the best place to find out the exact local law for free is probably your nearest public museum, whose officials often know the skinny on procedures and rules in the area.

        If you liked this article, you might also enjoy our new popular podcast, The BrainFood Show (iTunes, Spotify, Google Play Music, Feed), as well as:


        Voir la vidéo: Sur la trace du trésor des Nibelungen documentaire histoire en français (Juillet 2022).


    Commentaires:

    1. Mateusz

      initialement deviné ..

    2. Aralrajas

      I find that you have been misled.

    3. Vayle

      Et où est votre logique?

    4. Harith

      Cette idée, soit dit en passant, vient de se produire

    5. Hamzah

      Vous n'êtes pas correcte. Discutons de cela. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

    6. Muzshura

      Maintenant, tout est devenu clair pour moi, je remercie pour l'aide dans cette question.

    7. Anghus

      La réponse parfaite



    Écrire un message