Podcasts sur l'histoire

Rupert, prince, comte palatin du Rhin, duc de Bavière, duc de Cumberland, comte de Holderness (1619-1682)

Rupert, prince, comte palatin du Rhin, duc de Bavière, duc de Cumberland, comte de Holderness (1619-1682)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Prince Rupert, comte palatin du Rhin, duc de Bavière, duc de Cumberland, comte de Holderness (1619-1682)

Le troisième fils de Frédéric V, électeur palatin et sa femme Elizabeth, la sœur de Charles Ier, et donc un neveu de Charles Ier, peut-être le général royaliste le plus connu de la guerre civile. Sa réputation s'est faite en tant que commandant fringant de cavalerie, mais son bilan en matière de commandement de grandes batailles était médiocre. Il était populaire auprès de la base des armées royalistes, mais s'est fait des ennemis de presque tous les autres commandants supérieurs. Après la restauration, il retourna en Angleterre, où il fit une deuxième carrière en tant qu'amiral.

Malgré sa jeunesse (23 ans seulement au début de la guerre), Rupert était déjà un soldat expérimenté, ayant servi sous le prince d'Orange en 1635, et ayant assisté au siège de Breda en 1637. L'année suivante, il fut capturé lors d'une invasion. de Westphalie, et n'a été libéré qu'en 1641.

En août 1642, Rupert débarque en Angleterre, avec son frère le prince Maurice et un petit groupe de soldats expérimentés, déterminés à aider son oncle. Il rejoint Charles à Nottingham, d'où l'armée royale part bientôt pour Shrewsbury pour recueillir des renforts. Apprenant qu'Essex s'apprêtait à menacer Worcester, Charles envoya Rupert renforcer la défense de la ville si possible. Rupert réalisa bientôt que ce n'était pas le cas et ordonna un retrait, qu'il couvrit du sud-ouest de la ville, où il combattit la première bataille de la guerre, à Powick Bridge (23 septembre 1642), une petite bataille, avec seulement 1 000 hommes de chaque côté, que Rupert a gagné avec une charge de cavalerie, améliorant ainsi sa propre réputation des deux côtés. De retour avec le roi, ce sont les éclaireurs de Rupert qui découvrent les forces parlementaires avant la bataille d'Edgehill (23 octobre 1642). Dans la bataille elle-même, Rupert commandait la cavalerie de l'aile droite. Au début de la bataille, la cavalerie royaliste chargea, chassant la cavalerie parlementaire du champ de bataille. Rupert est souvent blâmé pour avoir laissé la poursuite devenir incontrôlable, mais c'est injuste. Seul Cromwell a pu empêcher de manière fiable une telle poursuite, tandis qu'à Edgehill, ce n'était pas seulement sa cavalerie qui a quitté le terrain - la même chose s'est produite sur l'aile gauche sous Wilmot, tandis que la plupart du blâme devrait peut-être incomber à Sir John Byron, commandant le deuxième la ligne de l'aile de Rupert, qui, malgré le fait que la cavalerie parlementaire avait rompu, se joignit toujours à la chasse. Rupert a finalement pu retourner sur le terrain avec trois troupes de cavalerie, mais au moment où il a pu retourner sur le champ de bataille, il faisait presque nuit et la bataille était effectivement terminée.

Rupert est resté actif au cours de l'hiver suivant. Le 2 février 1643, il s'empara de Cirencester, dans le cadre d'un mouvement royaliste général visant à améliorer la situation autour d'Oxford. Lors d'une sortie dans les Midlands, il captura Birmingham (3 avril) et Lichfield (21 avril), améliorant les communications royalistes avec le Yorkshire, avant de retourner à Oxford. En juin, il lança un raid depuis Oxford, avec un peu moins de 2 000 hommes, dans le but de capturer un convoi transportant 21 000 £ de solde pour l'armée d'Essex. Le convoi s'est échappé, mais lors d'une bataille à Chalgrove Field (18 juin 1643), John Hampton, l'un des chefs de file de la cause parlementaire, a été blessé et est décédé de ses blessures le 24 juin. Le mois suivant, il a eu une chance pour une action plus substantielle. La bataille de Roundway Down (13 juillet) avait rendu le Parlement vulnérable à l'ouest. Le 15 juillet, Rupert est envoyé avec une armée substantielle pour aider à achever la conquête royaliste du pays de l'ouest en capturant Bristol et Gloucester. Il atteint Bristol le 23 juillet, où il rejoint le prince Maurice et l'armée de Cornouailles. Rupert décide de lancer l'assaut et, le 26 juillet, l'attaque est lancée par les deux armées. Alors que Maurice stagnait, l'attaque de Rupert réussit et, en début de soirée, la garnison de la ville se rendit. Pour le siège de Gloucester, Charles lui-même a rejoint l'armée et a rejeté toute idée que Rupert avait d'un autre assaut. Lorsque Essex est arrivé le 8 septembre, Charles a réalisé qu'il avait une chance de couper Essex de Londres et de le vaincre sur le terrain de son choix. En l'occurrence, aucun des deux camps n'a marché aussi vite qu'il le pouvait et les premiers contingents de l'armée d'Essex entrèrent à Newbury le 19 septembre, pour être chassés par l'avant-garde de Rupert. Le lendemain vit la première bataille de Newbury (20 septembre 1643). Rupert commandait la cavalerie royaliste. Son premier rôle fut de tenter de capturer Wash Common, pour permettre un bombardement des positions parlementaires sur Round Hill, ce qu'il fit, mais Round Hill lui-même ne tomba jamais, et encore une fois la bataille se termina par un match nul. Le lendemain, Charles partit pour Oxford, tandis que Rupert resta pour harceler Essex lors de son retour à Londres.

Au cours de l'hiver suivant, la position royaliste dans le nord s'affaiblit dangereusement. Rupert, comte de Holderness et duc de Cumberland nouvellement créé, a été envoyé pour régler le problème, s'exposant incidemment à la menace de ses ennemis à la cour, dont la reine. Il partit vers le nord le 6 février 1644, se déplaçant d'abord à Shrewsbury, mais sa première préoccupation devait être Newark, menacée par une armée parlementaire forte d'environ 7 000 hommes. Dans sa marche vers Newark, Rupert réussit à lever 6 400 soldats, avec lesquels il remporta la bataille de Newark (21 mars 1644) après que la rapidité de sa marche eut pris l'armée parlementaire par surprise. Sa prochaine cible était le soulagement d'York, mais il fut d'abord rappelé à Oxford (25 avril-5 mai), où il avança un plan pour défendre Oxford en mettant de fortes garnisons dans une série de forteresses dans les environs, laissant un plus petite force de cavalerie pour renforcer n'importe où qui a été attaqué. S'il avait été adopté, cela aurait bien pu empêcher toute attaque parlementaire, mais dès que Rupert a quitté Oxford, le projet a été lentement abandonné.

La tâche qui attend maintenant Rupert est redoutable. York était assiégée depuis le 22 avril, lorsque les armées du comte de Leven et de Lord Fairfax arrivèrent dans la ville. Avec lui à Shrewsbury, Rupert n'avait que 8.000 hommes, alors il décida de traverser le Lancashire pour ramasser des renforts et capturant incidemment Liverpool (11 juin). Avec maintenant 14 000 hommes, il se dirigea vers York. La situation là-bas venait de s'aggraver. La garnison, sous Newcastle, n'était forte que de 4 800 hommes, tandis que les assiégeants, désormais renforcés par le comte de Manchester, comptaient quelque 30 000 hommes. Apprenant que Rupert était en route, l'armée parlementaire s'est formée à Long Marston, où ils pensaient pouvoir couvrir toutes les approches de York, mais Rupert a réussi à traverser la rivière Ure et la rivière Swale et à les déborder, soulageant York le 1 Juillet. Ce fut le point culminant de sa carrière militaire, et fut bientôt suivi d'une défaite écrasante. Dès le début, la bataille de Marston Moor (2 juillet 1644) tourne mal pour Rupert. Il n'a pas réussi à traiter correctement avec Newcastle et ses troupes, qui avaient passé des mois en état de siège à York, et ils sont donc arrivés très tard. Le plan de Rupert semble avoir été de provoquer une attaque parlementaire, mais alors que le soir arrivait, il semble avoir décidé que la chance d'une bataille ce jour-là était terminée et a permis à ses hommes de rompre la formation pour manger. À ce stade, les forces parlementaires ont attaqué. La crise est venue sur la droite royaliste, s'opposant à Cromwell. Rupert, qui avait mangé lorsque les combats ont commencé, a vu cela et a chargé dans la mêlée contre ce flanc, qui s'est développé en une mêlée féroce qui a duré jusqu'à la nuit. Rupert lui-même s'est retrouvé isolé parmi ses ennemis et contraint de se cacher dans un champ de haricots. Cela a effectivement laissé le contrôle de la bataille à Newcastle, mais c'était une cause perdue, car la cavalerie victorieuse de Cromwell a tout balayé devant eux. Rupert parvient à regagner York, avant de se diriger vers Chester (25 juillet) et Bristol (fin août). Sa réputation de général a beaucoup souffert de la défaite, mais pas autant que la cause royaliste dans le nord, désormais condamnée par la perte d'York.

Heureusement pour Rupert, Charles était assez heureux de sa victoire sur Essex à Cornwall pour ne pas voir l'importance de Marston Moor. Lors d'une conférence à Sherbourne, Rupert reçut une petite force avec laquelle tenter de retirer au moins une des armées parlementaires actuellement rassemblées autour de Charles. Il n'était donc pas présent à la deuxième bataille de Newbury, mais rejoignit bientôt Charles à Bath, avant de retourner à Oxford, où le 6 novembre Rupert fut nommé général de l'armée du roi, bien que sur l'insistance de Rupert le prince de Galles (Charles II ), a été nommé commandant en chef.

Rupert trouva bientôt sa position de général minée, en partie par le roi, qui décida de donner au prince de Galles sa propre cour à Bristol, ce qui donna aux royalistes de l'ouest une raison parfaite d'ignorer Rupert, qui était impopulaire auprès de nombreux royalistes, en particulier Lord Digby, maintenant conseiller en chef de Charles et ennemi du prince Rupert. Le premier effet de ceci était que l'artillerie à Oxford, requise par Rupert à sa base de Hereford, ne bougea pas jusqu'à la fin d'avril 1645, date à laquelle la New Model Army était active et empêcha le mouvement. Cependant, Rupert conserva suffisamment d'influence pour influer sur les plans du roi pour l'été. Alors qu'une grande partie du conseil souhaitait se déplacer vers l'ouest et affronter la nouvelle armée modèle alors qu'elle était isolée, Rupert insista pour une marche vers le nord pour soulager Chester et obtint ce qu'il voulait. Le 9 mai, Charles et son armée commencent leur marche vers le nord, laissant Fairfax et le New Model assiéger Oxford. Cependant, les plans royalistes ont été bientôt modifiés. Le siège de Chester fut abandonné, tandis que la nouvelle arriva qu'Oxford n'était pas aussi bien approvisionné qu'il aurait dû l'être. La décision a été prise de provoquer la bataille en capturant un bastion parlementaire. Leicester a été choisi et le 30 mai Rupert a pris d'assaut Leicester, ce qui, comme prévu, a forcé Fairfax à se déplacer vers le nord pour reprendre la ville.

Les deux armées se rencontrent à la bataille de Naseby (14 juin 1645). Rupert a commandé l'armée royale, et le premier a bien fait. Le terrain choisi l'a favorisé, mais il a été hors de vue par Fairfax et a finalement avancé sur une position plus dangereuse, forçant son armée à charger en montée et laissant son artillerie loin derrière. Pire, une fois les armées alignées, Rupert va commander la charge de l'aile droite, abandonnant son rôle de général. Cette fois, sa charge n'a pas obtenu de résultats immédiats, mais il a finalement brisé la cavalerie d'Ireton, mais une fois de plus sa cavalerie a ensuite chassé leurs ennemis brisés du champ de bataille, avant de trouver le camp de bagages parlementaire et de lancer une attaque futile contre celui-ci. Pourtant, Rupert a pu reprendre le contrôle de ses troupes plus rapidement qu'à Edgehill, bien qu'il lui ait fallu encore une heure. À son retour, la bataille était perdue, Charles tentant de rallier la cavalerie restante et l'infanterie se rendant en masse. Rupert n'a pas réussi à persuader sa cavalerie de rejoindre la mêlée et ils ont abandonné le champ de bataille, ne rejoignant Charles qu'à Leicester.

Fin juillet, Rupert était en charge de la défense de Bristol, le dernier bastion royaliste de l'ouest, autrefois résolument royaliste. De là, il écrivit à Charles pour l'exhorter à faire la paix, mais son conseil fut, comme on pouvait s'y attendre, ignoré. Rupert s'est rapidement retrouvé avec ses propres problèmes à Bristol, où il avait 1 500 hommes pour défendre cinq miles de murs, ainsi que la peste dans la ville. Le 4 septembre, Fairfax l'a sommé de se rendre, et une fois que Rupert a refusé, il a lancé un assaut le 10 septembre, qui a abouti de la même manière que l'attaque précédente de Rupert. Face à cela et à la certitude de la défaite, Rupert, avec le soutien de ses officiers, se rendit à des conditions. C'était trop pour Charles, et incité par Digby, il congédia Rupert de tous ses commandements et lui ordonna de quitter le pays. Rupert était furieux et déterminé à blanchir son nom. Pendant un certain temps, Digby réussit à séparer Charles et Rupert, mais le 16 octobre, Rupert réussit à attraper Charles à Newark et fut innocenté par le Conseil de guerre. Malgré cela, Charles s'était retourné contre lui, et pour faire valoir un point a remplacé l'un des partisans de Rupert en tant que gouverneur de Newark, provoquant une quasi-mutinerie par Rupert et ses partisans, qui a supprimé toute efficacité laissée dans l'armée alors avec Charles, souffrant déjà de faibles effectifs et trop d'officiers. Rupert resta au service de Charles jusqu'à la fin, sortant d'Oxford le 22 juin 1646, deux jours avant la capitulation de la ville, et fut condamné à l'exil par le Parlement.

Lors de son exil, Rupert rejoint le prince de Galles à Saint-Germain (juillet 1646), où il est nommé maréchal de camp, avec le commandement des troupes anglaises au service des Français. En exil, il entame une carrière navale, commandant une flotte envoyée au secours d'Ormonde en Irlande en 1649, avant de relever les îles Scilly, toujours détenues par les royalistes. En 1652, il fit une croisière de pirates vers les Caraïbes, mais en 1654 retourna en Allemagne, s'installa dans une paix épuisée après la guerre de Trente Ans.

Il retourna en Angleterre à la restauration de Charles II, où il reprit une carrière distinguée. Il a joué un rôle dans le développement précoce du commerce anglais à l'étranger, en tant que titulaire d'un brevet de la Royal African Company (1663) et titulaire de la charte de la Compagnie de la baie d'Hudson (1670). Ses principales fonctions militaires étaient en mer. Pendant la seconde guerre anglo-néerlandaise (1665-7), il sert avec Monck, bien qu'avec peu de succès réel. Malgré cela, au début de la troisième guerre anglo-néerlandaise (1672-64), il était vice-amiral, avant d'être promu amiral de la flotte. En 1673, il subit la défaite à Schoonveldt (28 mai 1673) et à Texel (11 août 1673), mais malgré (ou peut-être à cause) de cela, il fut créé premier seigneur de l'Amirauté (1673-9).


Voir également Livres sur la guerre civile anglaiseIndex des sujets : Guerre civile anglaise

Rickard, J. (26 avril 2001) Rupert, prince, comte palatin du Rhin, duc de Bavière, duc de Cumberland, comte de Holderness (1619-1682)

Rupert Wittelsbach

Rupert WITTELSBACH von BAYERN. alias Rupprecht Maria Luitpold JACOBITE Roi Robert Ier d'Angleterre (IV d'Ecosse) Né : Munich 1869 Décédé : 1955 Bavière. Le deuxième cousin de SM Juan Carlos supprimé 2x, mâle. Épouse/Partenaire : Marie Gabrielle Mathilde in/von BAYERN Enfant : Albrecht. Le père de Rupert était Frédéric V du Palatinat, de la branche Palatinat-Simmern de la maison de Wittelsbach. En tant qu'électeur palatin, Frédéric était l'un des princes les plus importants du Saint Empire romain germanique. Il était également à la tête de l'Union protestante, une coalition d'États allemands protestants Rupert II., Pfalzgraf des Rheins (deutsch : Ruprecht II., Der Harte (der Ernste)) (12. Mai 1325, Amberg - 6. Januar 1398, Amberg). Er war der Kurfürst des Rheins aus dem Hause Wittelsbach in den Jahren 1390-1398

Rupert II du Rhin (allemand : Ruprecht II., der Harte (der Ernste)) (12 mai 1325, Amberg - 6 janvier 1398, Amberg). Il fut l'électeur palatin du Rhin de la maison de Wittelsbach en 1390-1398. Il était le fils aîné d'Adolf, comte palatin du Rhin et de la comtesse Irmengard von Öttingen Mai 1352 à Amberg † 18. Mai 1410 auf Burg Landskron à Oppenheim) aus der Dynastie der Wittelsbacher war von 1398 bis 1410 als Ruprecht III. Pfalzgraf bei Rhein und von 1400 bis 1410 römisch-deutscher König im Heiligen Römischen Reich. Das römisch-deutsche Königtum war zu Beginn des 15 Généalogie du roi d'Allemagne Ruprecht III Klem von der Pfalz (Wittelsbach), Pfalzgraf und Kurfürst der Pfalz, Römisch-Deutscher König (1352 - 1410) arbre généalogique sur Geni, avec plus de 200 millions de profils d'ancêtres et de parents vivants Il a formé le Wittelsbacher Ausgleichfond en 1923, qui était un accord avec l'État de Bavière laissant le plus important des palais de Wittelsbach, comme Neuschwanstein et Linderhof, au peuple bavarois.. Rupprecht n'a jamais été incité à rejoindre les nazis en Allemagne, malgré les tentatives d'Hitler de le convaincre par Ernst Röhm et les promesses de restauration royale. Il a aidé à persuader Gustav. Jahrhundert, der Burg Wittelsbach, benannt ist. Aus ihm gingen jahrhundertelang die Pfalzgrafen, die späteren Herzöge, Kurfürsten und Könige von Bayern (1180-1918) hervor, ebenso wie die Pfalzgrafen bei Rhein (1214-1803 und 1816-1918), die als Herrscher der Kurpfalz

Mai 1869 à Munich † 2. Août 1955 à Schloss Leutstetten bei Starnberg) war der letzte bayerische Kronprinz und Heerführer in der deutschen Armee im Ersten Weltkrieg ont régné sur des territoires dont la Bavière, le Palatinat, la Hollande et la Zélande, la Suède (avec le Danemark et la Norvège), la Hongrie (avec la Roumanie), la Bohême, l'électorat de Cologne et d'autres princes-évêchés, et la Grèce Casa de Wittelsbach este una din cele mai vechi familii nobiliare din Europa. În secolul al XII-lea descendenții acestei familii au devenit duci (în germană Herzog, în româna médiévaleă herțeg) ai Bavariei. În anul 1503 Albrecht al IV-lea a reunit cele trei linii bavareze. În anul 1623 Maximilian I de Bavaria a obținut demnitatea de principe elector al Sfântului Imperiu Roman, în virtutea extinderii autorității sale asupra Palatinatului Rupert III von WITTELSBACH (électeur) de PALATINE. alias Ruprecht (Robert Ruperet) 'Clem' Roi de l'EMPEREUR romain germanique. Naissance : 1352 Décès : 1410. 8-Arrière-grand-père de SM George I. HRE 8-Arrière-grand-père de Charles VI. 19-Grand-oncle du PM Churchill. 17-Arrière-grand-père de Lady Diana. L'arrière-grand-père du PM Cameron, 17 ans. Le 16-Arrière-grand-père de SAR Albert II. 15-Grand de HM Margrethe II.

Rupert III Koning van Rome von WITTELSBACH est né en 1352, fils de Rupert II von WITTELSBACH et de Béatrice de Sicile d'ARAGON. Il était marié à Elisabeth von HOHENZOLLERN, ils eurent 5 enfants. Il est mort en 1410. Cette information fait partie de Stamboom Willems Hoogeloon-Best de Kees Willems sur Genealogy Online Die zwischen 1583 und 1597 errichtete katholische Jesuitenkirche St. Michael in München-Altstadt ist nach dem Erzengel Michael benannt. Das Kirchengebäude ist am Übergang von Renaissance und Barock entstanden. Viele Bauideen wurden von Il Gesù, der römischen Mutterkirche der Jesuiten übernommen. Ainsi wurde die Münchner Michaelskirche vorbildgebend für viele barocke Kirchen im. Rupert [2e] électeur Wittelsbach est né le jour du mois 1325, à son lieu de naissance. Rupert a épousé Béatrice [de Sicile] Courtenay (née en Sicile) le jour du mois 1345, à l'âge de 20 ans au lieu du mariage.Beatrice est née le 5 septembre 1326, à Palerme, Sicile, Italie. Ils eurent un fils : (Roi) Rupert [3e] (Roi d'Allemagne) Wittelsbach. Son occupation était occupation. Rupert est décédé le jour du mois 1398, à l'âge. Ruprecht von der Pfalz (* 17. Dezember jul. / 27. Dezember 1619 greg. in Prag † 29. November 1682 in London), genannt der Kavalier (engl. Rupert the Cavalier), war Prinz von der Pfalz aus dem Hause der Wittelsbacher sowie seit 1644 duc de Cumberland und comte de Holderness.Er war Generalissimus aller englischen Armeen und leitete später als Lord High Admiral die königliche Flott Rupert Wittelsbach-Veldenz Oostenrijk est né en 1506 à Zweibrucken, fils d'Alexander Wittelhensbach et Vanha Oostenrijk -Neuenstein. Il se maria le 28 juin 1537 à Ursula Von Salm-Kirburg, ils eurent 3 enfants. Il mourut le 26 juillet 1544 à Grevenstein. Cette information fait partie de Stamboom Baris par Paul Baris sur Genealogy Online

Pedigree : Rupert WITTELSBACH von BAYER

  1. Rupert comte palatin de Dachau-Wittelsbach est né en 1506, d'Alexandre, comte palatin de Zweibrücken et Margarete de Zweibrücken (née Hohenlohe-Neuenstein). Alexander est né le 26 novembre 1462. Margarete est née le 30 juillet 1480. Rupert.
  2. Rupert von Bayern Autres familles : von Wittelsbach Eltern. ♀ Hedwig Jagiellonka [Jagiellonen] n. 21 septembre 1457 d. 18 février 1502. ♂ Georg von Bayern [Wittelsbach] n. 15 août 1455 d. 1 décembre 150
  3. Le Wittelsbach Conrad de Scheyern-Dachau, arrière-petit-fils d'Otton Ier, comte de Scheyern devint duc de Merania en 1153 et fut remplacé par son fils Conrad II. C'était le premier duché détenu par la famille Wittelsbach (jusqu'en 1180/82)
  4. Rupert von der Pfalz (Simmern) est né le jour du mois 1619, dans son lieu de naissance, de Frederick V von Wittelsbach Pfalz-Simmern et Elizabeth von Wittelsbach (née Stuart). Frederick est né le 16 août 1596, à Jagdschloss (Hunting Lodge) Deinschwang près d'Amberg dans le Haut-Palatinat
  5. Bildnis des Fürsten Rupert Wittelsbach von Rhein (1619-1682), Herzog von Bayern, Herzog von Cumberland, Graf von Holderness, deutscher General und Admiral, Stich von Unknown als hochwertigen Kunstdruck kaufen. Leinwand auf Keilrahmen oder Fotopapier. Mit oder ohne Gemälderahmen. (#674319

. 1 Rupert von Wittelsbach était le fils du roi Louis III (de Bavière) et de Marie Theresia Henrietta Dorothea von Habsburg-Lothringen. 1 Rupert von Wittelsbach épousa la première duchesse Marie Gabriele. Dudley Rupert Wittelsbach est né en 1666, de Rupert Wittelsbach et Frances Wittelsbach (née Bard). Rupert est né le 17 décembre 1619 à Prague, Prague, République tchèque. Dudley avait une sœur : Ruperta Howe (née Wittelsbach). Dudley est décédé en 1686, à l'âge de 20 ans. Documents de Dudley Rupert Wittelsbach . Dudley Rupert Wittelsbach dans Dictionary of American Biography, Vol.17, 1909. Rupert du Palatinat, Maison de Wittelsbach, était électeur palatin à partir de 1398 et roi d'Allemagne. Ruprecht von der Pfalz, 1352-1410, Dynastie der Wittelsbacher war von 1400 bis 1410. Erstklassige Nachrichtenbilder in hoher Auflösung bei Getty Image Hochwertige Grafiken von Porträt Von Prince Rupert Wittelsbach Des Rheins Herzog Von Cumberland Titulaire de l'amiral allemand Herzog Bei Getty Images finden Sie erstklassige Stock-Grafiken in hoher Auflösung

Frances a épousé Ruprecht (Rupert le Cavalier(der Kavalier) Prince Rupert du Rhin Rupert du /Rhin/) von der Pfalz-Simmern (Wittelsbach, Pfalz-Simmeren). Ruprecht est né le 17 décembre 1619 à Praha, Böhmen, Deutschland (HRR). Son occupation était duc de Cumberland, comte de Holderness. Ils ont eu 5 enfants : Dudley Rupert Bard, Ruperta Hughes et 3 autres enfants. Son occupation était. Rupert zu Löwenstein war der Mann, der für Mick Jagger Money machte und ihn Mores lehrte. Jetzt ist der Finanz- und Benimmberater der Rolling Stones gestorben. Ein Freund der Familie erinnert sich . Il a été élevé au monastère dominicain de Liebenau près de Worms, où sa grand-mère veuve Irmengard d'Oettingen a vécu comme religieuse. Règne. Dès ses premières années, Rupert a participé au gouvernement du Palatinat électoral auquel il a succédé à la mort de son père en 1398 Hochwertige Grafiken von Porträt Von Prince Rupert Wittelsbach Des Rheins Herzog Von Bayern Herzog Von Cumberland comte de Holderness Deutscher General Und Admiral. Bei Getty Images finden Sie erstklassige Stock-Grafiken in hoher Auflösung Rupert II(Ruprecht II) 16 février 1390-6 janvier 1398 Neveu de Rupert I, fils d'Adolf Rupert III(Ruprecht III) Règne 6 janvier 1398-18 mai 1410 Fils de Rupert II, élu roi d'Allemagne en 1400, à la mort de Rupert III ses fils héritèrent de Simmern, Zweibrücken et Mosbach(Voir ci-dessous) Louis III (Ludwig III) 18 mai 1410-30 décembre 1436 Fils.

Entdecken Sie kostenlos den Stammbaum von Rupprecht von Wittelsbach und finden Sie seine Ursprünge und Familiengeschichte . Une tagja de Wittelsbach-ház. I. Mária (1363-1401) szicíliai királynő elsőfokú unokatestvére. Élete Ifjúkora. II. Rupert rajnai palotagróf és választófejedelem, valamint Aragóniai Beatrix szicíliai királyi hercegnő (II. Péter szicíliai király és Görzi Erzsébet karintiai hercegnő lebenátta) meaként Anyja ágán Bajor. Willkommen im Krankenhaus Neuwittelsbach. Es freut uns sehr, dass Sie sich über unsere Klinik informieren wollen. Das Krankenhaus Neuwittelsbach ist eine Fachklinik für Innere Medizin im Stadtbezirk Neuhausen-Nymphenburg in München Dr. med. Rupert Bartelt (Neurologie) Dr med. Sophie Gmeiner. 089/72 07-326. Assistenz- und Fachärzte: Sprechstunde: Fax: Dr. med. Susanne Bachl Dr méd. Valérie Bachmann Dr méd. Alexander Bader Sophie Bergen Clemens Bleistein Rosalie von Boeselager Dr. med. Eva Brendel Dr méd. Silvia Bruder Dr méd. Nora Dinca Lisa Greiner Kerstin Hecher Dr. méd. Marcel Hess Stefanie Kohlmeier Carlotta.

Verwaltungsdirektor : Dr Markus Benicke : Tél. 089/139903-0 : Fax 089/139903-50 : Hausleitung : Marlies Braun : Tél. 089/1304-2248 : Télécopieur 089/1665995 . 1. Médizinische. Rupert s-a născut la München și a fost primul copil din cei treisprezece ai regelui Ludwig al III-lea, ultimul rege al Bavariei, A devenit șeful Casei de Wittelsbach. Un format Wittelsbacher Ausgleichfond en 1923, care a reprezentat un acord cu statusl Bavaria prin care cele mai important palate Wittelsbach, ca Neuschwanstein și Linderhof, au rămas bavarezilor. Nu a fost niciodată. Téléchargez cette image stock: Rupert du Palatinat, maison de Wittelsbach, était électeur palatin de 1398 et roi d'Allemagne. Ruprecht von der Pfalz, 1352-1410, Dynastie der Wittelsbacher war von 1400 bis 1410 römisch-deutscher König, Amélioration numérique de la reproduction d'une illustration du XIXe siècle - WT3265 de la bibliothèque d'Alay de millions de photos haute résolution.

alias Ruprecht II (électeur) von der PFALZ alias Robert II von WITTELSBACH. Naissance : 1325 Décès : 1398. 9-Arrière-grand-père de SM George I. HRE 9-Arrière-grand-père de Charles VI. Poss. 22-arrière-grand-père du président américain [BUSH-41]. 19-arrière-grand-père du PM Churchill. 18-arrière-grand-père de Lady Diana. L'arrière-grand-père de PM Cameron, âgé de 18 ans. 17-Arrière-grand-père de SAR Albert II. 16-Grand de HM Margrethe II. . Elle a été fondée par Otton I (1390 - 1461), qui était également le fils du roi Rupert III d'Allemagne. Neumarkt - Mosbach en 1448, en raison de son achat d'une petite partie de Palatine - Neumarkt.

Prince Rupert du Rhin - Wikipedi

  • Rupert II., Pfalzgraf des Rheins (Deutsche: Ruprecht II., Der Harte (der Ernste)) (12.Mai 1325, Amberg - 6. Januar 1398, Amberg). Er war der Kurfürst Pfalz vom Rhein aus dem Haus von Wittelsbach en 1390-1398. aufgeteilt.
  • Cette page a été modifiée pour la dernière fois le 28 mars 2021, à 17:26. Les fichiers sont disponibles sous des licences spécifiées sur leur page de description. Toutes les données structurées des espaces de noms de fichiers et de propriétés sont disponibles sous la licence Creative Commons CC0 tout le texte non structuré est disponible sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer
  • Rupert de la maison de Wittelsbach succéda à son père Rupert II en tant que Rupert III, comte palatin du Rhin et l'un des principaux dirigeants de l'Allemagne occidentale en 1398. En août 1400, il fut désigné roi des Allemands (le titre qui précédait normalement l'adhésion au trône impérial lors de ses vacances) par les électeurs princiers du Saint Empire romain germanique à la suite de la déposition du.

Wittelsbach bavière, palatinat, rupert, iv et munich WITTELSBACH, nom d'une importante famille allemande, tiré du château de Wittelsbach, qui se dressait autrefois près d'Aichach sur le Paar en Bavière. En 1124, Otton V., comte de Scheyern (mort en 1155), transféra la résidence de sa famille à Wittelsbach, et se fit appeler par ce nom. Ses descendants portaient simplement le titre de comtes de Scheyern. La maison de Wittelsbach se scinde en ces deux branches en 1329 : En vertu du traité de Pavie, l'empereur Louis IV accorde le Palatinat, y compris le Haut-Palatinat bavarois, aux descendants de son frère le duc Rodolphe, Rudolf II, Rupert I et Rupert II. Rudolf Ier devint ainsi l'ancêtre de l'ancienne lignée (Palatinat) de la dynastie Wittelsbach, qui revint au pouvoir également en Bavière en 1777. Maison de Wittelsbach, famille noble allemande qui donna les dirigeants de la Bavière et du Palatinat rhénan jusqu'au 20e siècle. Le nom a été tiré du château de Wittelsbach, qui se trouvait autrefois près d'Aichach sur le Paar en Bavière. La dynastie a été renversée dans les derniers jours de la Première Guerre mondiale Rupert Palatin Rhin allemand Pfalgraph bel Rhien Herzog duc de Cumberland Wittelsbach est né le 17 décembre 1619 à Prague, Prague, République tchèque, fils du roi Frédéric V de Bohême électeur de Palatine Wittelsbach 'The Winter King' et Elizabeth 'Electress Palatine and Queen of Bohemia' 'Princess of Scotland' 'The Winter Queen Stuart (Stewart)

Rupert II., Kurfürst Pfalz - Rupert II, électeur palatin ..

  1. Rupert, roi d'Allemagne : | | | Rupert | | | | ||| Encyclopédie du patrimoine mondial, l'agrégation des plus grandes encyclopédies en ligne disponibles, et les plus.
  2. HRE 6-Arrière-grand-père de Charles VI. Le 16-arrière-grand-père du PM Cameron. Le 15-Arrière-grand-père de SAR Albert II. 13-Arrière-grand-père de SM Margrethe II
  3. Finden Sie perfekte Stock-Fotos zum Thema Prince Rupert Of Bavaria sowie redaktionelle Newsbilder von Getty Images. Wählen Sie aus erstklassigen Inhalten zum Thema Prince Rupert de Bavière à höchster Qualität
  4. Découvrez gratuitement l'arbre généalogique de Rupprecht von Wittelsbach et découvrez leur histoire familiale et leurs ancêtres
  5. Prince Rupert de Wittelsbach, Pfalz-Simmeren Rhin, Pfalzgraf Bei Rhein, bio du duc de Cumberland. Né en 1619 à Praha, Böhmen Deutschland (HRR) et décédé en 1682 à Spring Gardens, Londres, Angleterre. Commémorez la vie de Ruprecht avec des photos et des histoires sur lui et l'histoire de la famille Von Pfalz-Simmern
  6. Nein, Rupert Reitberger wird 80 und steht immer noch in über 15 verschiedenen Funktionen mitten im gesellschaftlichen Leben im Wittelsbacher Land. Seinen Ehrentag verbringt er heute dans un senneur.

. 22 86641 Pluie. 09090 1 Sie wollen Post an Stöckl Rupert in Rain verschicken und suchen deshalb die richtige Anschrift? Bei uns finden Sie alle wichtigen Kontaktdaten von der Adresse bis zur Telefonnummer. Wussten Sie, dass Sie direkt über Das Telefonbuch sogar Geschenke versenden können? Machen Sie Stöckl Rupert in Rain doch einfach eine Freude zu. Finden Sie perfekte Stock-Fotos zum Thema Rupert Stadium sowie redaktionelle Newsbilder von Getty Images. Wählen Sie aus erstklassigen Inhalten zum Thema Rupert Stadium à höchster Qualität Rupert I. der Rote, Kurfürst Pfalz (Deutsche: Ruprecht der Rote 9.Juni 1309, Wolfratshausen - 16. Februar 1390, Neustadt an der Vom Weinstraße) bis 1356 und Kurfürst Pfalz vom 10. Januar 1356 bis 16. Februar 1390. Er war der Sohn von Rudolf I., Herzog von Bayern und Mechtild von Nassau, die Tochter des Königs Adolf von Nassau-Weilburg Télécharger cette image stock: Rupert of Germany from the House of Wittelsbach - DW9DF9 from the Alamy's library de millions de photos, illustrations et vecteurs haute résolution

Ruprecht II von der Pfalz (von Wittelsbach), Pfalzgraf und

  • Rupert II, comte palatin du Rhin (allemand : Ruprecht II., der Harte (der Ernste)) (12 mai 1325, Amberg - 6 janvier 1398, Amberg). Il fut l'électeur palatin du Rhin de la maison de Wittelsbach en 1390-1398. Il était le fils aîné d'Adolf, comte palatin du Rhin et comtesse Irmengard d'Oettingen. Le 13 février 1338, le Palatinat est partagé entre Rupert II et le sien.
  • Source : Wikipédia. Pages : 268. Chapitres : Elisabeth de Bavière, Louis IV, empereur romain germanique, Sophie de Hanovre, Charles VII, empereur romain germanique, Charles XII de Suède, Rupert, roi d'Allemagne, Charles X Gustave de Suède, Maximilien II Emmanuel, électeur de Bavière, Clemens August de Bavière, Charles XI de Suède, Louis VI le Romain, Ulrika Eleonora, reine de Suède, Sigismond, duc de Bavière.
  • Suche von Individuen in der Genealogischen Bibliothe
  • Die Wittelsbacher am Rhein. Die Kurpfalz und Europa, Ratisbonne : Schnell & Steiner 2013, 2 Bde., 991 S., zahlr. Farbabb., ISBN 978-3-7954-2644-6, 49,95 euros. Presse - Partenaire - Datenschutz - Hilfe. START ABONNEMENT ÜBER UNS REDAKTION BEIRAT RICHTLINIEN IMPRESSUM. ARCHIV. Sie sind hier: Start - Ausgabe 15 (2015), Nr. 4 - Rezension : Das Haus Wittelsbach à Bayern und am Rhein. Rezension über.
  • - Söchtenau/Schwabering - Seit 25 Jahren wird bei der 1982 wiedergegründeten Schützengesellschaft Wittelsbach um den Titel des Schützenkönigs gekämpft
  • Finden Sie perfekte Illustrationen zum Thema Rupert Stadium von Getty Images. Wählen Sie aus erstklassigen Bildern zum Thema Rupert Stadium à höchster Qualität

Ruprecht (HRR) - Wikipedi

  1. Finden Sie perfekte Illustrationen zum Thema Prince Rupert von Getty Images. Wählen Sie aus erstklassigen Bildern zum Thema Prince Rupert à höchster Qualität
  2. Ludwig II der Strenge von Bayern (1229 - 1294), l'ancêtre de tous les descendants de Wittelsbach. Munchen, le lieu d'origine de la maison de Wittelsbach. Tout au long de l'histoire, les dirigeants de Wittelsbach ont donné à leurs héritiers des terres à la fois à l'intérieur du lieu où il a commencé, au Bayern et à l'extérieur des territoires à différents endroits en Allemagne. De plus, il y avait de petites guerres civiles entre les membres de Wittelsbach.
  3. Das Wittelsbacher Land, der altbaierische Landkreis Aichach-Friedberg, liegt zwischen München und Augsburg. An die Stammburg des bayerischen Herrschergeschlechts erinnern Mauerreste und eine Kirche auf dem Burghügel à Oberwittelsbach : Von dort haben die Wittelsbacher ihren Namen. Einen kurzen Spaziergang entfernt liegt das Sisi-Schloss à Unterwittelsbach, das Herzog Max en Bayern.
  4. Erzbischof von Salzbourg. Andreas Rohracher, Primas Germaniae, Rupert von Salzburg, Liste der Erzbischöfe von Salzburg, Hieronymus von Colloredo, Konrad I. von Wittelsbach, Wolf Dietrich von Raitenau, Eberhard von Regensberg, Wladislaw von Schlesie

Roi d'Allemagne Ruprecht III Klem von der Pfalz

Neuburg - Die Nachbildung kehrt heim : Ein Modell des Jagdschlosses Grünau, das Schüler vor 16 Jahren angefertigt hatten, ist ab sofort in der Ausstellung des Auenzentrums zu sehen branches qui ont régné sur des territoires comprenant la Bavière, le Palatinat, la Hollande et la Zélande, la Suède (avec le Danemark et la Norvège), la Hongrie (avec la Roumanie), la Bohême, l'électorat de Cologne et d'autres princes-évêchés, et la Grèce. Leurs terres ancestrales du Le Palatinat et la Bavière étaient prince.

Bonjour bei wittelsbach-mittenwald.de Ostfriesenfete: Rupert und die Loser-Party auf. Kathrin Klaasen ermittelt, Kathrin Klaasen ermittelt, Kathrin Klaasen (Ann Fall für Ann. Ostfriesenzorn: Der neue Kathrin Klaasen (Ann. Auf welche Kauffaktoren Sie zuhause vor dem Kauf Ihres Restaurant langeoog Mark achten get sollten hat unsührlichere auf Bonjour bei wittelsbach-mittenwald.de der da Großteil unserer Inhalte stammt aus unserer festen Redaktion. halb angezogen zu einer Einigung kommen absägen seine Meinung korrigieren müssen wir es jedoch für sinnvoll oder unabdingbar, freie Journalisten, Experten oder Prüfinstitute zu auftragen. Allerdings an die Öffentlichkeit wenden wir inoffizieller Mitarbeiter Gegensatz zu anderen. Wafer bei uns präsentierten wittelsbach-mittenwald.de diverser Leiter der Herstellung werden alle 100\% abgekoppelt bewertet. Es gibt IM Netz der Netze bereits so viele manipulierte Testberichte und Kundenmeinungen, dass die Zeitintervall weise ist für ehrliche Kundenberatung. je eigen zahlt auf wittelsbach-mittenwald.de auch null Leiter der Herstellung für eine Status oder kann in. Da ist ein 26-jähriger Asylbewerber angeklagt, der versucht hat, zwei junge Beamte zu treten und zu schlagen Die beiden sind als Zeugen geladen. Ja, sagt der eine, es war Gewalt gegen. Bonjour bei wittelsbach-mittenwald.de Rupert Larl und Scheuer et Paul Zwölf Beispiele. Mit Kirchenbau in der. Beiträgen von Manfred Naredi-Rainer, Fotografien von Rupert Larl und. Rainer martin - Der Absolute Favorit unserer Tester. Unsere Redaktion an Produkttestern eine große Auswahl an Marken ausführlichst verglichen und wir zeigen Ihnen als Interessierte hier unsere Resultate.

Sa lignée était la branche Pfalz-Simmern de la dynastie Wittelsbach. L'accession de l'électeur Frédéric au trône de Bohême provoqua une invasion par les forces de l'empereur des Habsbourg au début de la guerre de Trente Ans, et en novembre 1620, la famille royale fut poussée à l'exil à la cour du prince d'Orange en Hollande, où Rupert a grandi. C'était un enfant doué qui apprenait. Archevêques de Trèves. Après la mort du roi de Wittelsbach Rupert d'Allemagne en 1410, les terres du Palatinat ont commencé à se diviser en de nombreuses branches de la famille telles que Neumarkt, Simmern, Zweibrücken, Birkenfeld, Neuburg et Sulzbach. Lorsque la branche aînée de la branche du Palatinat s'éteignit en 1559, l'électorat passa à Frédéric III de Simmern, un calviniste convaincu, et le palais de Wittelsbach à Munich, où Rupert avait grandi, avait été confisqué par le gouvernement nazi et était maintenant utilisé comme siège local de la Gestapo. Le château de Leutstetten, leur résidence de campagne habituelle, avait également été confisqué et servait à héberger des réfugiés allemands de la Sarre et du Palatinat.Rupert et sa famille ont continué à vivre au château de Leuchtenberg. Généalogie de Ruprecht von der Pfalz-Zweibrücken (Wittelsbach), Pfalzgraf zu Pfalz-Veldenz (1506 - 1544) arbre généalogique sur Geni, avec plus de 200 millions de profils d'ancêtres et de parents vivants. Personnes Projets Discussions Nom

Rupprecht, prince héritier de Bavière - Wikipedi

Rupert Mayer wird wegen Nichtbeachtung des Redeverbots inhaftiert. Munich * Pater Rupert Mayer wird wegen Nichtbeachtung des Redeverbots in der Gestapo-Zentrale im Wittelsbacher Palais, dann im Corneliusgefängnis und schließlich im Gefängnis Stadelheim inhaftiert. Die Anklage vom 7 -- Rupert II du RHIN + &&&> [ 255,WHa,RVTXQ,&] -- Rupert III von WITTELSBACH (électeur) de PALATINE-- Béatrice de SICILE + &&&> [ 255,WHA,RVTXQ,&] - - Ludwig. Willkommen Herzlich willkommen auf der Internetseite der Schützengesellschaft Wittelsbach Schwabering e.V.! Hier können Sie sich über unseren 1873 gegründeten - und nach einem 22-jährigen Stillstand - im Jahr 1982 wieder gegründeten Verein hinreichend informieren

Wittelsbach - Wikipédia

  • Rupert Everett (Rupert James Hector Everett) Bernd Fabritius (Bernd-Bernhard Fabritius) Rainer Werner Fassbinder Jan Feddersen Luc Feit (Ludwig Otto Friedrich Wilhelm von Wittelsbach) Ludwig Viktor von sterreich (Ludwig Viktor Joseph Anton von Habsbourg).
  • Généalogie de recherche pour RUPERT PRINCE DU RHIN/DUC DE BAVARIE 1ER COMTE DE CUMBERLAND/1ER COMTE D'HOLDERNESS WITTELSBACH de Praha, Bohême centrale, République tchèque, ainsi que d'autres membres de la famille 1ER COMTE DE CUMBERLAND/1ER COMTE D'HOLDERNESS WITTELSBACH, sur Ancestry®
  • WITTELSBACH DESCENTE RUPERT DU RHIN Cliquez ici pour voir le résumé de Rupert du Rhin Cliquez ici pour voir le résumé de la vie de Rupert du Rhin 1. Heinrich, Margrave de Schweinfurt-Nordgau-----WITTELSBACH-----b.950d .1017 sp : Gerberge de Gleiberg, Margravine Consort-----GLEIBERG-----b.961d.1010 2. Heinrich I, comte de Pegnitz-----b.1008d.1043 sp : NN von der Welfen, comtesse..

Rupprecht von Bayern — Wikipedi

Le second était le roi Rupert III von Wittelsbach (1352 - 1410), fils de Rupert II, électeur de Palatin et de Béatrice d'Aragon. Il était également l'arrière-petit-fils de Rudolf I von Bayern, et Rudolf était le frère aîné de Ludwig IV. Rupert III avait été choisi comme roi des Allemands en 1401, après la destitution de Vencesclaus von Luxembourg. Il a régné jusqu'à sa mort en 1410. Le troisième, et aussi le. Rupert Aigner aus München (Bayern) Rupert Aigner früher aus München in Bayern hat folgende Schule besucht: von 1989 bis 1998 Wittelsbacher-Gymnasium zeitgleich mit Christian Stapf und weiteren Schülern. Jetzt mit Rupert Aigner Kontakt aufnehmen, Fotos ansehen und vieles mehr. Rupert Aigner > weitere 4 Mitglieder mit dem gleichen Nom Affichez des illustrations de haute qualité de Portrait Of Prince Rupert Wittelsbach Of Rhine Duke Of Bavaria Duke Of Cumberland Earl Of Holderness German General And Admiral. Trouvez des illustrations de qualité supérieure en haute résolution sur Getty Images

Rupert Schwarz aus München (Bayern) Rupert Schwarz früher aus München in Bayern hat folgende Schule besucht: von 1972 bis 1975 Wittelsbacher-Gymnasium zeitgleich mit Edgar Pielmeier und weiteren Schülern. Jetzt mit Rupert Schwarz Kontakt aufnehmen, Fotos ansehen und vieles mehr. Rupert Schwarz > 1 weiteres Mitglied mit dem gleichen Nom Entdecken Sie kostenlos den Stammbaum von Albrecht von Wittelsbach und finden Sie seine Ursprünge und Familiengeschichte

Dieses Banque d'images: Schloss Hohenschwangau Bayern. Heraldische Fenster zeigt Rupert Prince of Bayern (Ende 19. Jh.), Wittelsbacher Wappen - BN8EJ5 aus der Alamy-Bibliothek mit Millionen von Stockfotos, Illustrationen und Vektorgrafiken in hoher Auflösung herunterladen Pressemitteilung Nr. 219 vom 09.08.2013 Neun neue Stipendiaten in der Stiftung Maximilianeum und in der Wittelsbacher Jubiläumsstiftung Neue Stipendiaten kommen aus Cham, Eggenfelden, Fürstenzell, Kaufbeuren, München, Neutraubling, Passauundhof Undhof Und Groubling : Unser Kirche dans la rue Gaden Baugeschichte. Rupert. Der architektonisch bedeutsame und für die Gegend einzigartige Zentralbau mit sieben Ecken und dem fast quadratischen Chorraum im Osten, dürfte nach den Bauforschern Heinz Strehler und Siegmund Benker im 12. Jahrhundert entstanden sein. Eine über dem spätgotischen Gewölbe des Chorraums entdeckte, siebenzeilige, aber nur fragmentarisch. Ces données sont fournies comme un outil supplémentaire pour aider à assurer l'identification des éditions : ++++ Die Altesten Von Den Wittelsbachern In Der Oberpfalz Geschlagenen MUnzen : Rupert Der Erste Und Rupert Der Zweite : Mit Einer Tafel Abbildungen Volume 1, Issue 2 Of Die Altesten Von Den Wittelsbachern In Der Oberpfalz Geschlagenen MUnzen : Rupert Der Erste Und Rupert Der Zweite : Mit Einer Tafel.

Maison de Wittelsbach - Wikipedi

Bienvenue sur mon site Web sur la famille Wittelsbach ! Mois : mars 2017 Maison du Palatin - Mosbach . 23 mars 2017 2 avril 2017 traidepmientayblog Laisser un commentaire. Maison du Palatin - Mosbach était également une branche cadette de la famille Wittelsbach. Elle a été fondée par Otton I (1390 - 1461), qui était également le fils du roi Rupert III d'Allemagne. Il hérita de cette terre après la mort de son père, et régna. Wittelsbacher Str. 6, 86641 Rain Blumengrüße versenden mit Euroflorist (0 90 90) › gratis anrufen. 8. Stöckl Rupert Wittelsbacher Str. 22, 86641 Rain Blumengrüße versenden mit Euroflorist (0 90 90) › gratis anrufen. Eintrag hinzufügen. Hier fehlt ein Eintrag? Jetzt mithelfen, Das Örtliche noch besser zu machen! Hier kostenfrei Unternehmen zur Eintragung vorschlagen oder. Rupert Stöckl mit Adresse Tél. und mehr bei Das Telefonbuch Ihre Nr. 1 für Adressen und Telefonnummer Schwabering - Das gab es bei den Wittelsbach-Schützen bislang noch nicht: Vorjahreskönig Rupert Dangl setzte sich beim Könisschießen gegen Josef Berghammer durch und verteidigte damit seinen. RUPERT GRAF STRACHWITZ, Die Wittelsbacher als königliches Geschlecht 987 Abkürzungen 1003 Orts- und Personenregister (NADINE WICKERT) 1005 Die Autoren 1037 Farbtafeln 1039 . Date de création : 27/02/2014 16:14:52.

Maison de Wittelsbach - Wikipédia

Contact : Tél. : 08531-12518 Fax : 08531-310224 . e-mail : [email protected] Geschäftszeiten: Montag - Freitag 8.30 - 16.30 Uhr. Samstag 9.00 - 12.00 Uh Rupert II, Électeur Palatin : | | | Rupert II, électeur palatin | | | Encyclopédie du patrimoine mondial, l'agrégation des plus grandes encyclopédies en ligne disponibles. Rupert II, comte palatin du Rhin (allemand : Ruprecht II., der Harte (der Ernste)) (12 mai 1325, Amberg - 6 janvier 1398, Amberg). WikiMatrix. En mars 1428, Přemek s'associe au duc Rupert II de Lubin et à l'évêque de Wrocław. ils combattirent les Hussites à Nysa, mais ne purent l'emporter. WikiMatrix. En 1431, après la mort de son frère aîné Rupert II (qui, comme Venceslas III.

Pedigree : Rupert III von WITTELSBACH (électeur) de PALATIN

Rupert III avait été choisi comme roi des Allemands en 1401, après la destitution de Vencesclaus von Luxembourg. Il a régné jusqu'à sa mort en 1410. Le troisième, et aussi le dernier était Charles VIII, ou appelé Karl VIII (1697 - 1745), fils de Maximilien II Emmanuel von Wittelsbach et une princesse polonaise. Pendant la guerre de Succession d'Autriche (1740 - 1748. 1803 fiel auch das Hauskloster der Wittelsbacher unter die Säkularisationsdekrete. Die Gebäude wurden verkauft und wechselten in kurzer Zeit fünfmal ihren Besitzer. Die Kirche wurde Pfarrönkirche Käig. Priorat wiedererstehen.Seit 1843 führte Rupert Leiß (+1872) wieder den Abtstab.Nach der Zweitgründung errichtete Scheyern sofort.

Stöckl Rupert Weinbergstr.. 27, 84431 Heldenstein, Lauterbach Blumengrüße versenden mit Euroflorist (0 86 36) › gratis anrufen. 6. Stöckl Rupert Wittelsbacher Str. 22, 86641 Rain Blumengrüße versenden mit Euroflorist (0 90 90) › gratis anrufen. Eintrag hinzufügen. Hier fehlt ein Eintrag? Jetzt mithelfen, Das Örtliche noch besser zu machen! Hier kostenfrei Unternehmen zur. Trouvez Sie das perfekte wittelsbach-Stockfoto. Riesige Sammlung, hervorragende Auswahl, mehr als 100 Mio. hochwertige und bezahlbare, lizenzfreie sowie lizenzpflichtige Bilder. Keine Registrierung notwendig, einfach kaufen 2019 hat der Landfrauenchor im Wittelsbacher Land sein 25-jähriges Bestehen gefeiert. Aber auch sonst gab es viele Auftritte Le Wittelsbach Conrad de Scheyern-Dachau, arrière-petit-fils d'Otton Ier, comte de Scheyern devint duc de Merania en 1153 et fut remplacé par son fils Conrad II. Ce fut le premier duché détenu par la famille Wittelsbach (jusqu'en 1180/82). Le fils aîné d'Otton Ier, Eckhard Ier, comte de Scheyern était le père du comte palatin de Bavière Otton IV (mort en 1156), qui fut le premier comte de Wittelsbach et dont. Rupert de Wittelsbach, Duc de Cumberland 1619-1682 Mourice de Wittelsbach 1621-1652 Louise Hollandine de Wittelsbach, Abbesse de Maubuisson (Abbaye) †1709 Eduard de Wittelsbach 1625-1663 Henrietta Maria de Wittelsbach 1626-1651 Sophie de Wittelsbach, Princesse palatine du Rhin 1630-1714 Grands-parents paternels, oncles et tantes . Frédéric IV le Juste von der Pfalz de Bavière-Simmern.


Les gouverneurs de la Compagnie de la Baie d'Hudson, partie 1 : 1670 à 1770

Il y a trois cent quarante-cinq ans ce mois-ci, le 2 mai 1670, le roi Charles II signait une charte officielle pour une entreprise commerciale se faisant appeler Le gouverneur et la compagnie des aventuriers d'Angleterre faisant du commerce dans la baie d'Hudson. Le roi accorda à la société, dont les premiers investisseurs comprenaient le chimiste Robert Boyle et l'architecte Sir Christopher Wren, des droits exclusifs de commerce dans la zone se déversant dans la baie d'Hudson, leur accordant ainsi la propriété du terrain pour les 200 prochaines années, ce qui rendrait le Compagnie de la Baie d'Hudson, comme on l'appelait, le plus grand propriétaire foncier privé de la planète.

La Compagnie de la Baie d'Hudson existe toujours aujourd'hui, bien qu'elle soit passée du commerce des fourrures à l'exploitation de chaînes de vente au détail haut de gamme au Canada et aux États-Unis. Le chef d'entreprise, au lieu d'être appelé président ou chef de la direction, conserve toujours l'ancien titre de Gouverneur. Elle seule a survécu parmi ses rivaux commerciaux contemporains – la Moscovy Company, la Royal African Company, la Compagnie des Indes orientales en effet, la HBC est la plus ancienne entité commerciale de sa taille dans le monde.

Parce que la CBH existe depuis si longtemps, je divise mon examen des gouverneurs de la CBH en plusieurs parties. Je commencerai par les cent premières années de la Compagnie.

SAR Prince Rupert, comte palatin du Rhin, duc de Bavière, duc de Cumberland, comte de Holderness, KG PC FRS (1619-82), 1670-82. Le prince Rupert du Rhin, comme on l'appelait communément, est né à Prague de Frédéric V, électeur palatin, son grand-père maternel était le roi Jacques Ier d'Angleterre, et par sa sœur Sophie, il était l'oncle du roi George Ier de Grande-Bretagne.

La famille du prince Rupert a été exilée de Prague à La Haye quand il était enfant, où le prince a commencé une carrière militaire follement longue et variée : il a combattu avec la Hollande contre l'Espagne dans la guerre de quatre-vingts ans et contre le Saint Empire romain dans les trente Ans avant de déménager en Angleterre pour servir comme général de cavalerie pour les forces royalistes à l'appui de son cousin, le roi Charles Ier, pendant la Première Guerre civile, devenant finalement le général royaliste principal. Il était suivi partout au combat en Angleterre par son caniche blanc, Boye ce fut l'objet de beaucoup de propagande accusant Boye d'être un familier de sorcière. Le prince Rupert se rendit aux forces de Cromwell en 1646 et fut exilé en France, où il combattit pour Louis XIV contre les Espagnols dans les dernières années de la guerre de Trente Ans. Rupert reçut une balle dans la tête à cette époque, mais survécut. (Son commandant, le maréchal de Gaisson, dit alors : « Je suis très fâché que vous soyez blessé. » « Moi aussi », répondit Rupert.)

Le prince Rupert a ensuite tourné ses énergies martiales vers la mer. Il a rejoint la Royal Navy en 1648 pendant la Seconde Guerre civile après sa mutinerie contre le Parlement, et a finalement pris le commandement de la flotte royaliste et est devenu corsaire dans les Caraïbes pour collecter des fonds pour la cause royaliste. Entre 1655 et 1660, Rupert se brouilla avec la cour en exil des Stuart et retourna en Allemagne, où il avait plusieurs commandements militaires mineurs pour divers États, s'impliqua dans des intrigues de palais à la cour de son frère Charles Louis (le nouvel électeur du Palatinat) , et a tourné son attention vers l'art. C'est à cette époque que le prince Rupert s'implique dans la perfection de la façon noire, une nouvelle forme d'estampe, et devient maître de son utilisation.

Après la restauration anglaise, le prince Rupert retourna en Angleterre, servant comme amiral dans les deuxième et troisième guerres anglo-néerlandaises. Il s'est également impliqué dans la politique, siégeant à la Chambre des Lords en tant que duc de Cumberland et en tant que conseiller privé, siégeant à un certain nombre de ses comités. Les registres officiels de ces comités montrent Rupert comme un participant actif, mais les célèbres journaux intimes de Samuel Pepys, qui certes ne s'entendait pas bien avec le prince, l'enregistrent comme faisant peu mais riant et jurant. Prince Rupert s'est également beaucoup impliqué dans l'innovation scientifique à cette époque : il a construit un laboratoire et travaillé à l'amélioration de la poudre à canon et de la mitraille. Il a apporté d'importantes contributions à la métallurgie, trouvant un moyen considérablement amélioré de renforcer le métal des hameçons et créant un nouvel alliage de laiton pour les canons, maintenant connu sous le nom de Prince's Metal. Il était membre fondateur de la Royal Society et était un membre actif, démontrant la curiosité du soufflage de verre connue sous le nom de Prince Rupert's Drop et posant le puzzle géométrique connu sous le nom de Prince Rupert's Cube.

C'est à la même époque que Prince Rupert s'est lancé dans un certain nombre d'entreprises commerciales d'importance historique. Il était actionnaire de la Royal African Company lors de sa fondation en 1662 et fut l'un des conseillers fondateurs de la Royal Exchange en 1670. Mais son plus gros investissement fut dans le commerce des fourrures au Canada. Prince Rupert a investi la majeure partie de l'argent derrière le premier navire envoyé à la baie d'Hudson, le Nontel, en 1669, et la première vente aux enchères publique de fourrures de la CBH à Londres eut lieu le 24 janvier 1672, au Garraway's Coffee House sur Change Alley. (Change Alley était un raccourci entre le Royal Exchange à Cornhill et le bureau de poste de Lombard Street, et abritait donc des dizaines de cafés et de bureaux de commerce. Garraway's a été détruit avec la plupart du reste de l'allée dans un incendie en 1748 .) Prince Rupert est devenu le premier gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson lorsqu'on lui a accordé sa charte en 1670, poste qu'il a occupé jusqu'à sa mort. La Compagnie nomma alors le territoire qui lui avait été concédé « Terre de Rupert », en son honneur.

Prince Rupert est mort d'une inflammation pulmonaire à son domicile de Westminster en 1682 et a été enterré dans l'abbaye de Westminster. La ville de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, porte son nom, tout comme la rivière Rupert dans le nord du Québec. Dans un biopic britannique de 1970 d'Oliver Cromwell, Prince Rupert a été joué par le futur acteur de James Bond Timothy Dalton.

SAR Prince Jacques, duc d'York, duc d'Albany, comte d'Ulster, KG (1633-1701), 1682-85. James est né à Londres en tant que deuxième fils du roi Charles Ier et frère cadet du roi Charles II. Il fut confiné au palais Saint-James par les forces de Cromwell en 1648, mais s'échappa grâce à une ruse astucieuse et s'enfuit en Hollande. Il a servi dans l'armée française pendant le protectorat et est retourné en Angleterre après la Restauration pour servir en tant que Lord High Admiral, commandant la flotte anglaise dans les deuxième et troisième guerres anglo-néerlandaises. Après la capture britannique des Nouveaux Pays-Bas, le roi Charles II a racheté le territoire à James, il a été rebaptisé New York en son honneur, tout comme la ville d'Albany.

Le prince James a été nommé gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson en 1683, mais n'a pas joué de rôle actif dans sa gouvernance. C'est au début de son mandat que la CBH a obtenu son premier siège permanent à Londres à Scriveners' Hall, au coin de Noble Street et d'Oat Lane. Deux des principaux ports de commerce de la Compagnie sur la baie d'Hudson, Fort York et Fort Albany, ont été nommés en son honneur. Il démissionna en 1685 lorsqu'il succéda à son frère sans héritier Charles en tant que roi Jacques II d'Angleterre et roi Jacques VII d'Écosse. Le Parlement a détrôné Jacques en 1688 pour son catholicisme et a installé sa fille protestante Marie et son mari, Guillaume d'Orange, en tant que monarques conjoints. James a rassemblé une armée de troupes françaises et irlandaises pour reprendre sa couronne mais a été vaincu par Guillaume d'Orange à la bataille de la Boyne en 1690. James s'est ensuite exilé en France, où il est mort en 1701. Sa tombe a été perquisitionnée dans les Français Révolution.

King James apparaît comme le méchant principal dans le roman de Victor Hugo L'homme qui rit, où il ordonne au fils d'un homme qui l'a insulté d'avoir le visage défiguré en un sourire maniaque permanent. Le livre a été adapté au cinéma en 1928 avec Conrad Veidt dans le rôle du fils défiguré, dont le regard effrayant a inspiré Homme chauve-souris co-créateur Bill Finger pour créer l'ennemi juré de Batman, le Joker.

La droite Hon. John Churchill, 1 er comte de Marlborough, 1 er baron Churchill de Sandridge, 1 er lord Churchill d'Eyemouth, PC (1650-1722), 1685-92. Né dans le domaine familial du Devonshire, John Churchill a été nommé page du duc d'York en récompense de la loyauté de son père pendant la guerre de Sécession. Il rejoint les Grenadier Guards et est en garnison à Tanger, où il acquiert une expérience tactique dans les escarmouches avec les Maures. Il a combattu dans les guerres anglo-néerlandaises et est retourné en Angleterre, épousant une femme d'une famille aisée du Hertfordshire nommée Sarah Jennings. Il a été nommé pour négocier avec la Hollande en vue d'une guerre avec la France qui n'a jamais eu lieu, puis a été obligé de s'occuper du duc d'York pendant un certain temps pendant son exil aux Pays-Bas après le complot papiste de 1678. Au retour du duc à Londres en 1682, Churchill a été élevé au rang de Lord of Parliament dans la pairie écossaise. À cette époque, l'épouse de Churchill, Sarah, a été nommée dame d'honneur de la fille de James, la princesse Anne.

Lors de la succession du duc d'York au trône sous le nom de Jacques II, Lord Churchill lui succéda en tant que gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson et fut fait baron dans la pairie anglaise. C'est pendant son mandat de gouverneur que Henry Kelsey a commencé à explorer ce qui est maintenant le sud de la Saskatchewan pour la Compagnie, et la ville de Churchill et la rivière Churchill, toutes deux au Manitoba, ont été nommées en l'honneur du gouverneur.Churchill a ordonné à l'infanterie anglaise d'écraser une rébellion menée par le fils illégitime de Charles II, le duc de Monmouth, mais sa forte foi protestante l'a amené à abandonner James et à s'allier à Guillaume d'Orange pendant la Glorieuse Révolution. Lors du couronnement de Guillaume III et de Marie II, Churchill devint comte de Marlborough et conseiller privé. Peu de temps après, Churchill a été placé à la tête d'un grand nombre de troupes britanniques sur le continent pendant la guerre de Neuf Ans, au cours de laquelle une coalition d'États européens visait à restreindre la puissance terrestre de Louis XIV de France. Churchill est ensuite appelé en Irlande en 1690 pour prendre le contrôle des ports servant au ravitaillement des troupes jacobites lors de la bataille de la Boyne. Peu de temps après, les relations entre William et Churchill se dégradèrent et, soupçonné d'avoir aidé Jacques II à revenir au pouvoir, Churchill fut déchu de tous ses postes en 1692 et emprisonné pour haute trahison.

Les relations de Churchill avec la cour royale s'améliorent en 1694, avec la mort de Marie II, laissant la princesse Anne, dont Sarah Churchill était extrêmement proche, comme héritière présomptive. Churchill a été restauré en tant que général de l'armée et conseiller privé en 1698. William a nommé Churchill pour commander les forces britanniques alliées avec la Hollande et le Saint Empire romain germanique contre la France et l'Espagne dans la guerre de Succession d'Espagne en 1700. William est mort peu de temps après et a été remplacé par la reine Anne, qui a également nommé Churchill comme maître général de l'artillerie et l'a fait chevalier de la Jarretière. La plus grande victoire de Churchill a eu lieu à la bataille de Blenheim en 1704, détournant l'armée française d'une attaque planifiée contre Vienne pour cette reine Anne a payé pour la maison de campagne incroyablement grande de Churchill, le palais de Blenheim, et l'a fait duc de Marlborough, l'empereur romain germanique l'a déclaré Prince de Mindelheim en même temps. Pendant son absence, les combats politiques entre les partisans et les rivaux de Marlborough ont relâché l'emprise de Sarah Churchill sur la reine Anne, ce qui, associé aux gains militaires français en 1707 et 1708, a gravement affaibli la position de Marlborough à la maison, malgré une déroute des forces françaises à Malpaquet en 1709 Un gouvernement pro-paix a été élu et a démis Marlborough en tant que général commandant, tentant de le poursuivre pour corruption. Marlborough, plutôt que de retourner en Angleterre, a visité les cours royales du Saint Empire romain, en particulier celle de l'électorat de Hanovre. En 1714, après la signature du traité d'Utrecht à l'avantage de la Grande-Bretagne (le traité exigeait que Marlborough renonce à son titre de prince de Mindelheim, sur quoi l'empereur romain germanique le fit prince de Mellenburg à la place) et l'ennemi juré de Marlborough, le comte d'Oxford, était tombé de la prédominance, Marlborough et la reine Anne se sont réconciliés et la reine est décédée peu de temps après. Marlborough est resté en bons termes avec le nouveau roi, George I, qui était également l'électeur de Hanovre, et a supervisé la suppression de la première rébellion jacobite en 1715.

Marlborough est décédé d'un accident vasculaire cérébral à Windsor en 1722. Il a d'abord été enterré à l'abbaye de Westminster, mais a ensuite déménagé dans la chapelle du palais de Blenheim à la mort de sa femme Sarah. Le duc de Marlborough était l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père de Sir Winston Churchill, qui a écrit une biographie de lui, et l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père du prince William, duc de Cambridge.

Sir Stephen Évance, Kt. (1655-1712) (première fois), 1692-96. Stephen Evance (comme il est orthographié dans le Oxford Dictionary of National Biography L'histoire définitive de Peter C. Newman sur la Compagnie de la Baie d'Hudson la donne comme "Evans" est né en Nouvelle-Angleterre et renvoyé à Londres en tant que garçon pour devenir apprenti orfèvre. Il devint un banquier compétent et prêta beaucoup d'argent au gouvernement, pour lequel il fut fait chevalier en 1690. Il fut nommé caissier en chef de la Compagnie de la Baie d'Hudson en 1681, puis fut nommé gouverneur en 1692. L'un de ses premiers actes fut de déplacer le siège social de la société de Noble Street à Culver Court, hors de Fenchurch Street. Evance possédait également des actions de la Compagnie des Indes orientales et de la Royal Africa Company, et a fondé une entreprise pour fabriquer des lames d'épée creuses. Il s'est engagé à quitter le poste de gouverneur en 1696 en raison d'un manque d'assiduité, et il a poursuivi d'autres intérêts commerciaux, mais est revenu au bureau en 1700 et a servi jusqu'à ce qu'il se suicide en 1712, deux mois après avoir déclaré faillite à la suite d'échecs dans la spéculation sur les assurances. Après sa mort, la Hollow Sword Blade Company est passée de la fabrication à la finance et est devenue l'une des premières banques privées d'Angleterre.

Sir William Trumbull, Kt. (1639-1716), 1696-1700. William Trumbull est né dans une bonne famille du Berkshire et a obtenu un diplôme en droit d'Oxford. Il entra au Middle Temple et pratiqua le droit ecclésiastique et amirauté, devenant finalement juge-avocat de la flotte et se rendit à Tanger en 1683 pour aider à l'évacuation de la garnison britannique là-bas. Samuel Pepys, qui faisait partie de la même expédition, n'a pas été impressionné par Trumbull. Trumbull a été fait chevalier l'année suivante et a été envoyé comme ambassadeur à Paris et à Constantinople avant de retourner à Londres en 1694 pour occuper le poste de commissaire au Trésor, de devenir conseiller privé l'année suivante et, en 1696, de devenir gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Son mandat coïncide avec une calamité : à la suite de la guerre de Succession d'Espagne, en 1697, la flotte française s'empare de tous les ports de commerce de la CBH sur la baie d'Hudson, à l'exception du fort Albany. Trumbull a démissionné de son poste de gouverneur en 1700, lorsqu'il s'est retiré de la vie publique, il avait démissionné de son siège au Cabinet trois ans plus tôt. Trumbull s'est lié d'amitié avec les poètes John Dryden et Alexander Pope et est décédé à son domicile du Berkshire en 1716. La petite-fille de Trumbull s'est mariée dans la famille des marquis de Downshire, il est un ancêtre de l'actuel marquis.

Sir Stephen Évance, Kt. (1655-1712) (deuxième fois), 1700-12.

Lac Sir Bibye, Sr., Bt. (1684-1744), 1712-43. Bibye Lake (son prénom était le nom de jeune fille de sa mère) est né dans le Lincolnshire dans une bonne famille. Il lut la loi et entra au Middle Temple. Après la mort de son père, Bibye a découvert que son grand-oncle avait obtenu un titre de baronnet de Charles Ier qui n'avait pas été finalisé en raison de la guerre civile, car Bibye aurait dû hériter de ce titre, il l'a présenté au gouvernement et a reçu le titre de baronnet en 1711. Sir Bibye a été gouverneur de la CBH pendant 31 ans, le plus long mandat de n'importe quel gouverneur pendant la majeure partie de ce temps, il était également le sous-gouverneur de la Royal African Company. Bibye a également vu la bonne fortune de la Compagnie après le traité d'Utrecht en 1713, lorsque la France a rendu à la Compagnie tous ses ports sur la baie d'Hudson. Bibye mourut en 1744 et fut inhumé à Edmonton, à Londres. Deux de ses fils et un petit-fils deviendront également gouverneur de la CBH.

Benjamin Pitt (?-1746), 1743-46. Pitt fut choisi comme membre du conseil d'administration de la CBH en 1711. Il devint sous-gouverneur en 1735 et gouverneur en 1743, siégeant jusqu'à sa mort trois ans plus tard.

Thomas Knapp (1685-1750), 1746-50. Knapp acheta pour 300 £ d'actions de la Compagnie de la Baie d'Hudson en mai 1720 et rejoignit le conseil d'administration en novembre de la même année. Il devint sous-gouverneur en 1743 et gouverneur en 1746, jusqu'à sa mort quatre ans plus tard.

Lac Sir Atwell, Bt. (1713-60), 1750-60. Sir Atwell Lake hérita de son titre de baronnet et de ses parts dans la Compagnie de la Baie d'Hudson de son père, Sir Bibye Lake. Comme son père, son prénom était le nom de jeune fille de sa mère. Il est devenu gouverneur à la mort de Thomas Knapp et a occupé cette fonction jusqu'à sa mort dix ans plus tard. C'est pendant que Sir Atwell était gouverneur, en 1754, qu'Anthony Henday explora la longueur de la rivière Saskatchewan.

Sir William Baker, Kt. (1705-70), 1760-70. William Baker est né à Londres et est devenu un éminent marchand faisant du commerce avec les Amériques, devenant directeur de la Hudson's Bay Company en 1741 et faisant de nombreux échanges avec New York et les Carolines. Il a été sous-gouverneur sous Sir Atwell Lake et a été gouverneur pendant les dix dernières années de sa vie. Il a également été fait chevalier en 1760 et a été échevin de la ville de London de 1739 à 1770. Baker Lake, au Nunavut, a été nommé pour Sir William Baker, qui avait envoyé une expédition pour explorer Chesterfield Inlet.


Jeunesse et exil

Rupert est né à Prague, en Bohême en 1619, et a été déclaré prince par la principauté de Lusace. [4] Son père venait d'être élu roi de Bohême par les domaines en grande partie protestants de Bohême. Cela a été perçu comme un acte de rébellion par la maison catholique de Habsbourg, qui était roi de Bohême depuis 1526, et a déclenché la guerre de Trente Ans. Frederick n'a pas été soutenu par l'Union protestante et en 1620 a été vaincu par l'empereur Ferdinand II dans la bataille de White Mountain. [5] Les parents de Rupert étaient surnommés par moquerie "le Roi et la Reine de l'Hiver" en raison de leurs règnes en Bohême n'ayant duré qu'une seule saison. [6] Rupert était presque laissé derrière dans la précipitation de la cour pour échapper à l'avance de Ferdinand sur Prague, jusqu'à ce que le courtisan Kryštof z Donína (Christopher Dhona) jette le prince dans une voiture au dernier moment. [7]

Rupert a accompagné ses parents à La Haye, où il a passé ses premières années à la Hof te Wassenaer (la Cour Wassenaer). [8] La mère de Rupert a prêté peu d'attention à ses enfants, même selon les normes du jour, préférant apparemment ses singes et chiens de compagnie. [9] Au lieu de cela, Frédéric a employé un couple français, Monsieur et Madame de Plessen, comme gouverneurs de ses enfants. Ils ont été élevés avec une attitude positive envers les Bohémiens et les Anglais, et comme des calvinistes stricts. [9] Le résultat était une routine scolaire stricte comprenant la logique, les mathématiques, l'écriture, le dessin, le chant et les instruments de jeu. [9] Enfant, Rupert était parfois mal comporté, « fougueux, espiègle et passionné » et s'est mérité le surnom Robert le Diable, ou "Rupert Le Diable". [10] Néanmoins, Rupert s'est avéré être un étudiant capable. À l'âge de trois ans, il parlait un peu l'anglais, le tchèque et le français, et maîtrisait l'allemand alors qu'il était encore jeune, mais avait peu d'intérêt pour le latin et le grec. [9] Il a excellé dans l'art, étant enseigné par Gerard van Honthorst et a trouvé les mathématiques et la science faciles. [9] À l'âge de 18 ans, il mesurait environ 1,93 m (6 pi 4 po). [11]

La famille de Rupert a poursuivi ses tentatives pour regagner le Palatinat pendant son séjour à La Haye. L'argent manquait, la famille s'appuyant sur une pension relativement faible de La Haye, le produit des investissements familiaux dans les raids néerlandais sur la navigation espagnole et les revenus des bijoux de famille mis en gage. [12] Frédéric s'est mis à convaincre une alliance de nations—dont l'Angleterre, la France et la Suède—de soutenir ses tentatives de reconquérir le Palatinat et la Bohême. [10] Au début des années 1630, Frédéric avait établi une relation étroite avec le roi suédois Gustavus, le chef protestant dominant en Allemagne. En 1632, cependant, les deux hommes étaient en désaccord sur l'insistance de Gustave à ce que Frédéric accorde des droits égaux à ses sujets luthériens et calvinistes après avoir récupéré ses terres. Frédéric refusa et partit pour retourner à La Haye. Il est mort d'une fièvre en cours de route et a été enterré dans une tombe anonyme. [13] Rupert avait perdu son père à l'âge de 13 ans et la mort de Gustave à la bataille de Lützen le même mois a privé la famille d'un allié protestant critique. [14] Avec Frederick parti, le roi Charles a proposé que la famille déménage en Angleterre. La mère de Rupert a refusé, mais a demandé à Charles d'étendre sa protection à ses enfants restants à la place. [15]


Carrière pendant la première guerre civile anglaise

Rupert est probablement mieux connu aujourd'hui pour son rôle de commandant royaliste pendant la guerre civile anglaise. [27] Il a eu un succès considérable pendant les premières années de la guerre, son entraînement, sa détermination et son expérience des techniques européennes lui ont valu de premières victoires. [28] Au fur et à mesure que la guerre progressait, la jeunesse de Rupert et son manque de maturité dans la gestion de ses relations avec d'autres commandants royalistes ont finalement entraîné son retrait de son poste et sa retraite finale de la guerre. [29] Tout au long du conflit, cependant, Rupert a également joui d'une position symbolique puissante : il était un cavalier royaliste emblématique et en tant que tel était fréquemment le sujet de la propagande parlementaire et royaliste, [30] une image qui a perduré au fil des ans. [31]

Premières phases, 1642-1643

Rupert est arrivé en Angleterre après sa période d'emprisonnement et sa libération définitive de captivité en Allemagne. En août 1642, Rupert, avec son frère le prince Maurice et un certain nombre de soldats professionnels, traversa la mer depuis les Provinces-Unies et, après un premier échec, [32] échappa à la marine pro-parlementaire et débarqua à Newcastle. [33] À cheval à travers le pays, il a trouvé le roi avec une petite armée à l'abbaye de Leicester et a été rapidement nommé général de cheval, un rendez-vous convoité à l'époque dans la guerre européenne. [28] Rupert s'est mis au recrutement et à l'entraînement : avec beaucoup d'efforts, il avait réuni une force montée partiellement entraînée de 3 000 cavaliers à la fin de septembre. [34] La réputation de Rupert a continué à augmenter et, menant une charge soudaine et courageuse, il a mis en déroute une force parlementaire à Powick Bridge, le premier engagement militaire de la guerre. Bien qu'il s'agisse d'un petit engagement, cela avait une valeur de propagande dépassant de loin l'importance de la bataille elle-même, et Rupert devint une figure héroïque pour de nombreux jeunes hommes du camp royaliste. [35]

Rupert a rejoint le roi dans l'avance sur Londres, jouant un rôle clé dans la bataille d'Edgehill qui en a résulté en octobre. Une fois de plus, Rupert était à son meilleur avec des mouvements rapides sur le champ de bataille la nuit précédente, il avait entrepris une marche forcée et s'était emparé du sommet d'Edgehill, donnant aux royalistes une position supérieure. [36] Quand il s'est disputé avec son collègue commandant d'infanterie, Lindsey, cependant, certaines des faiblesses du caractère de Rupert ont commencé à se manifester. Rupert intervint vigoureusement - probablement à juste titre, mais certainement sans tact - que Lindsey devrait déployer ses hommes à la manière suédoise moderne à laquelle Rupert était habitué en Europe, ce qui aurait maximisé leur puissance de feu disponible. [37] Le résultat était un argument devant les troupes et la démission et le remplacement de Lindsey par monsieur Jacob Astley. Dans la bataille qui a suivi, les hommes de Rupert ont fait une charge de cavalerie dramatique, mais malgré tous ses efforts, une dispersion et une perte de discipline ont transformé une victoire potentielle en une impasse. [38]

Après Edgehill, Rupert a demandé à Charles une attaque de cavalerie rapide sur Londres avant que l'armée du comte d'Essex ne puisse revenir. Les principaux conseillers du roi le pressèrent cependant d'avancer lentement sur la capitale avec toute l'armée. Au moment où ils sont arrivés, la ville avait organisé des défenses contre eux. [38] Certains soutiennent qu'en retardant, les Royalistes avaient peut-être perdu leur meilleure chance de gagner la guerre, bien que d'autres aient soutenu que l'attaque proposée par Rupert aurait eu du mal à pénétrer un Londres hostile. Au lieu de cela, au début de 1643, Rupert a commencé à dégager le sud-ouest, prenant Cirencester en février [39] avant de se déplacer plus loin contre Bristol, un port clé. [40] Rupert a pris Bristol en juillet avec son frère Maurice en utilisant les forces de Cornouailles et a été nommé Gouverneur de la ville. [41] Vers le milieu de 1643, Rupert était devenu si connu qu'il était un problème dans tout accord de paix potentiel - le Parlement cherchait à le voir puni dans le cadre de toute solution négociée, et la présence de Rupert à la cour, près du King lors des négociations, a été perçu comme une déclaration belliqueuse en soi. [42]

Étapes ultérieures, 1644-1646

Pendant la seconde moitié de la guerre, l'opposition politique au sein de la haute direction royaliste contre Rupert a continué de croître. La personnalité de Rupert pendant la guerre en avait fait à la fois des amis et des ennemis. Il jouissait d'une « disposition franche et généreuse », montrait une « vivacité d'esprit », était prêt à affronter de graves dangers et pouvait être minutieux et patient si nécessaire. [43] Cependant, il manquait des dons sociaux d'un courtisan et son humour pouvait se transformer en un « esprit sardonique et une manière méprisante » : avec un tempérament hâtif, il était trop prompt à dire qui il respectait et qui il n'aimait pas. [44] Le résultat était que, tandis que Rupert pouvait inspirer une grande loyauté à certains, en particulier à ses hommes, il s'est aussi fait de nombreux ennemis à la cour royale. [45] Quand il a pris Bristol, il a aussi méprisé le marquis de Hertford, le leader royaliste léthargique mais politiquement significatif du Sud-Ouest. [46] Le plus critique, Rupert s'est brouillé avec George Digby, un favori tant du roi que de la reine. Digby était un courtisan classique et Rupert est tombé à se disputer avec lui à plusieurs reprises lors de réunions. [47] Le résultat était que vers la fin de la guerre, la position de Rupert à la cour était de plus en plus minée par ses ennemis.

Rupert a continué à impressionner militairement. En 1644, aujourd'hui duc de Cumberland et comte de Holderness, il dirigea les secours de Newark et d'York et de son château. Après avoir marché vers le nord, prenant Bolton et Liverpool en cours de route dans deux assauts sanglants, [48] Rupert est ensuite intervenu dans le Yorkshire dans deux manœuvres très efficaces, dans la première déjouant les forces ennemies à Newark avec rapidité dans la seconde, frappant à travers le pays et s'approchant York du nord. [49] Rupert commanda alors une grande partie de l'armée royaliste lors de sa défaite à Marston Moor, une grande partie du blâme tombant sur les mauvaises relations de travail entre Rupert et le marquis de Newcastle, [50] et les ordres du roi qui transmettaient à tort un sentiment désespéré nécessité d'un succès rapide dans le nord. [51]

En novembre 1644, Rupert est nommé général de toute l'armée royaliste, ce qui augmente les tensions déjà marquées entre lui et plusieurs conseillers du roi. En mai 1645, et maintenant désespérément à court de fournitures, [52] Rupert a capturé Leicester, mais a subi un revers sévère à la bataille de Naseby un mois plus tard. [53] Bien que Rupert ait déconseillé au roi d'accepter la bataille à Naseby, les opinions de Digby l'avaient emporté au conseil : néanmoins, la défaite de Rupert l'a endommagé, plutôt que Digby, politiquement. [54] Après Naseby, Rupert a considéré la cause royaliste comme perdue et a exhorté Charles à conclure une paix avec le Parlement. Charles, toujours soutenu par un Digby optimiste, croyait pouvoir gagner la guerre. À la fin de l'été, Rupert s'est retrouvé piégé à Bristol par les forces parlementaires confrontées à une situation militaire impossible sur le terrain, Rupert a rendu Bristol en septembre 1645 et Charles l'a renvoyé de son service et de son commandement. [55]

Rupert a répondu en traversant le territoire détenu par le Parlement jusqu'au roi à Newark avec le prince Maurice et une centaine d'hommes, se frayant un chemin à travers des unités ennemies plus petites et évitant les plus grandes.[56] Le roi Charles a tenté d'ordonner à Rupert de renoncer, craignant un coup, mais Rupert est quand même arrivé à la cour royale. [56] Après une réunion difficile, Rupert a convaincu le roi de tenir une cour martiale sur sa conduite à Bristol, qui l'a disculpé ainsi que Maurice. [57] Après une dernière dispute sur le sort de son ami Richard Willis, le gouverneur de Newark, qui avait initialement laissé Rupert à la cour royale, Rupert démissionna et quitta le service du roi Charles, avec la plupart de ses meilleurs cavaliers. officiers. [58] Les interprétations antérieures de cet événement se sont concentrées sur le souci de Rupert pour son honneur face à sa destitution initiale par le roi [57] des travaux ultérieurs ont souligné l'importance pratique des cours martiales pour l'employabilité future de Rupert en tant que mercenaire en Europe, étant donné que Rupert savait que la guerre à ce stade était effectivement perdue. [59] Rupert et Maurice passèrent l'hiver 1645 à Woodstock, examinant les possibilités d'emploi sous la République de Venise, avant de retourner à Oxford et le roi en 1646. [60] Rupert et le roi se réconcilièrent, le prince restant pour défendre Oxford quand le roi partit pour le nord. Après le siège et la reddition d'Oxford en 1646, le Parlement bannit Rupert et son frère d'Angleterre. [61]

Réputation

Les contemporains de Rupert pensaient qu'il avait été impliqué dans certains des événements les plus sanglants de la guerre, bien que des histoires ultérieures l'aient largement disculpé. Rupert avait grandi entouré des coutumes relativement sauvages de la guerre de Trente Ans en Europe. [62] Peu de temps après son arrivée en Angleterre, il a provoqué la consternation en suivant des pratiques similaires. [63] Bien que conforme aux pratiques européennes, cela n'était pas encore considéré comme un comportement approprié en Angleterre et Rupert a été réprimandé par le roi. [62]

La réputation de Rupert ne s'est jamais vraiment rétablie et, lors des sièges et des attaques qui ont suivi, il a souvent été accusé d'avoir agi sans retenue. Birmingham, une ville productrice d'armes clé, a été prise en avril 1643, [64] et Rupert a fait face à des allégations - probablement fausses - de brûler volontairement la ville (voir la bataille de Camp Hill). [65] Peu de temps après, Rupert a tenté de prendre la ville de Lichfield, dont la garnison avait exécuté des prisonniers royalistes, promettant avec colère de tuer tous les soldats à l'intérieur. [65] Seul l'appel urgent à l'aide du roi l'en empêcha, l'obligeant à accepter des conditions plus clémentes en échange d'une reddition rapide. [66] Vers la fin de la guerre, les pratiques changeaient pour le pire de tous les côtés, un Leicester rebelle a été repris par le prince en mai 1645 et aucune tentative n'a été faite pour limiter les meurtres et les pillages ultérieurs. [67]

Rupert était donc une figure marquante de la propagande parlementaire. Il a fait face à de nombreuses accusations de sorcellerie, soit personnellement, soit par procuration par l'intermédiaire de son chien de compagnie, Boye. Boye, un grand caniche de chasse blanc, a accompagné Rupert partout de 1642 jusqu'à la mort du chien à Marston Moor et était largement soupçonné d'être un familier de sorcière. Il y avait de nombreux récits sur les capacités de Boye, certains suggéraient qu'il était le diable déguisé, venu aider Rupert. Les publications pro-royalistes ont finalement produit des parodies de ceux-ci, [68] dont une qui énumérait le chien de Rupert comme étant une "Laponie Lady" transformée en un chien blanc. Boye était apparemment capable de trouver un trésor caché, possédait une invulnérabilité aux attaques, pouvait attraper des balles. a tiré sur Rupert dans sa bouche, et pouvait prophétiser aussi bien que la devin du 16ème siècle, Mère Shipton. [69] Des histoires similaires de la période se rapportent au singe de compagnie de Rupert. Comme son chien, le singe figurait dans le journal de l'époque et était également réputé pour avoir des pouvoirs de changement de forme, pouvant se déguiser derrière les lignes ennemies. [70]


Il s'agit d'une référence géographique de base, destinée à montrer l'emplacement relatif des villes adjacentes. La précision directionnelle est limitée à 16 points cardinaux. Il n'y a même pas la moindre suggestion que l'on peut nécessairement voyager directement d'une ville à l'autre (comme dans “Vous ne pouvez pas vous y rendre d'ici”).

Remarques sur les utilitaires :

Une compagnie d'électricité ou de téléphone indique que la compagnie dessert toute la ville. Plus d'un des deux indique que chacun dessert différents quartiers de la ville.
Une entreprise de câblodistribution cotée POURRAIT signifier que toute la ville est couverte, mais pas nécessairement. Plus d'une liste indique que chacune dessert différents quartiers de la ville.
À moins que votre région ne soit desservie par le seul service public de gaz du Vermont, votre seule option est le gaz en bouteille (n'importe quel revendeur).
Électrique Green Mountain Power 888-835-4672
Téléphone Fairpoint 866-984-2001
Téléphone Compagnie de téléphone du Vermont 800-279-4049


Les gouverneurs de la Compagnie de la Baie d'Hudson, partie 1 : 1670 à 1770

Il y a trois cent quarante-cinq ans ce mois-ci, le 2 mai 1670, le roi Charles II signait une charte officielle pour une entreprise commerciale se faisant appeler Le gouverneur et la compagnie des aventuriers d'Angleterre faisant du commerce dans la baie d'Hudson. Le roi accorda à la société, dont les premiers investisseurs comprenaient le chimiste Robert Boyle et l'architecte Sir Christopher Wren, des droits exclusifs de commerce dans la zone se déversant dans la baie d'Hudson, leur accordant ainsi la propriété du terrain pour les 200 prochaines années, ce qui rendrait le Compagnie de la Baie d'Hudson, comme on l'appelait, le plus grand propriétaire foncier privé de la planète.

La Compagnie de la Baie d'Hudson existe toujours aujourd'hui, bien qu'elle soit passée du commerce des fourrures à l'exploitation de chaînes de vente au détail haut de gamme au Canada et aux États-Unis. Le chef d'entreprise, au lieu d'être appelé président ou chef de la direction, conserve toujours l'ancien titre de Gouverneur. Elle seule a survécu parmi ses rivaux commerciaux contemporains – la Moscovy Company, la Royal African Company, la Compagnie des Indes orientales en effet, la HBC est la plus ancienne entité commerciale de sa taille dans le monde.

Parce que la CBH existe depuis si longtemps, je divise mon examen des gouverneurs de la CBH en plusieurs parties. Je commencerai par les cent premières années de la Compagnie.

SAR Prince Rupert, comte palatin du Rhin, duc de Bavière, duc de Cumberland, comte de Holderness, KG PC FRS (1619-82), 1670-82. Le prince Rupert du Rhin, comme on l'appelait communément, est né à Prague de Frédéric V, électeur palatin, son grand-père maternel était le roi Jacques Ier d'Angleterre, et par sa sœur Sophie, il était l'oncle du roi George Ier de Grande-Bretagne.

La famille du prince Rupert a été exilée de Prague à La Haye quand il était enfant, où le prince a commencé une carrière militaire follement longue et variée : il a combattu avec la Hollande contre l'Espagne dans la guerre de quatre-vingts ans et contre le Saint Empire romain dans les trente Ans avant de déménager en Angleterre pour servir comme général de cavalerie pour les forces royalistes à l'appui de son cousin, le roi Charles Ier, pendant la Première Guerre civile, devenant finalement le général royaliste principal. Il était suivi partout au combat en Angleterre par son caniche blanc, Boye ce fut l'objet de beaucoup de propagande accusant Boye d'être un familier de sorcière. Le prince Rupert se rendit aux forces de Cromwell en 1646 et fut exilé en France, où il combattit pour Louis XIV contre les Espagnols dans les dernières années de la guerre de Trente Ans. Rupert reçut une balle dans la tête à cette époque, mais survécut. (Son commandant, le maréchal de Gaisson, dit alors : « Je suis très fâché que vous soyez blessé. » « Moi aussi », répondit Rupert.)

Le prince Rupert a ensuite tourné ses énergies martiales vers la mer. Il a rejoint la Royal Navy en 1648 pendant la Seconde Guerre civile après sa mutinerie contre le Parlement, et a finalement pris le commandement de la flotte royaliste et est devenu corsaire dans les Caraïbes pour collecter des fonds pour la cause royaliste. Entre 1655 et 1660, Rupert se brouilla avec la cour en exil des Stuart et retourna en Allemagne, où il avait plusieurs commandements militaires mineurs pour divers États, s'impliqua dans des intrigues de palais à la cour de son frère Charles Louis (le nouvel électeur du Palatinat) , et a tourné son attention vers l'art. C'est à cette époque que le prince Rupert s'implique dans la perfection de la façon noire, une nouvelle forme d'estampe, et devient maître de son utilisation.

Après la restauration anglaise, le prince Rupert retourna en Angleterre, servant comme amiral dans les deuxième et troisième guerres anglo-néerlandaises. Il s'est également impliqué dans la politique, siégeant à la Chambre des Lords en tant que duc de Cumberland et en tant que conseiller privé, siégeant à un certain nombre de ses comités. Les registres officiels de ces comités montrent Rupert comme un participant actif, mais les célèbres journaux intimes de Samuel Pepys, qui certes ne s'entendait pas bien avec le prince, l'enregistrent comme faisant peu mais riant et jurant. Prince Rupert s'est également beaucoup impliqué dans l'innovation scientifique à cette époque : il a construit un laboratoire et travaillé à l'amélioration de la poudre à canon et de la mitraille. Il a apporté d'importantes contributions à la métallurgie, trouvant un moyen considérablement amélioré de renforcer le métal des hameçons et créant un nouvel alliage de laiton pour les canons, maintenant connu sous le nom de Prince's Metal. Il était membre fondateur de la Royal Society et était un membre actif, démontrant la curiosité du soufflage de verre connue sous le nom de Prince Rupert's Drop et posant le puzzle géométrique connu sous le nom de Prince Rupert's Cube.

C'est à la même époque que Prince Rupert s'est lancé dans un certain nombre d'entreprises commerciales d'importance historique. Il était actionnaire de la Royal African Company lors de sa fondation en 1662 et fut l'un des conseillers fondateurs de la Royal Exchange en 1670. Mais son plus gros investissement fut dans le commerce des fourrures au Canada. Prince Rupert a investi la majeure partie de l'argent derrière le premier navire envoyé à la baie d'Hudson, le Nontel, en 1669, et la première vente aux enchères publique de fourrures de la CBH à Londres eut lieu le 24 janvier 1672, au Garraway's Coffee House sur Change Alley. (Change Alley était un raccourci entre le Royal Exchange à Cornhill et le bureau de poste de Lombard Street, et abritait donc des dizaines de cafés et de bureaux de commerce. Garraway's a été détruit avec la plupart du reste de l'allée dans un incendie en 1748 .) Prince Rupert est devenu le premier gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson lorsqu'on lui a accordé sa charte en 1670, poste qu'il a occupé jusqu'à sa mort. La Compagnie nomma alors le territoire qui lui avait été concédé « Terre de Rupert », en son honneur.

Prince Rupert est mort d'une inflammation pulmonaire à son domicile de Westminster en 1682 et a été enterré dans l'abbaye de Westminster. La ville de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, porte son nom, tout comme la rivière Rupert dans le nord du Québec. Dans un biopic britannique de 1970 d'Oliver Cromwell, Prince Rupert a été joué par le futur acteur de James Bond Timothy Dalton.

SAR Prince Jacques, duc d'York, duc d'Albany, comte d'Ulster, KG (1633-1701), 1682-85. James est né à Londres en tant que deuxième fils du roi Charles Ier et frère cadet du roi Charles II. Il fut confiné au palais Saint-James par les forces de Cromwell en 1648, mais s'échappa grâce à une ruse astucieuse et s'enfuit en Hollande. Il a servi dans l'armée française pendant le protectorat et est retourné en Angleterre après la Restauration pour servir en tant que Lord High Admiral, commandant la flotte anglaise dans les deuxième et troisième guerres anglo-néerlandaises. Après la capture britannique des Nouveaux Pays-Bas, le roi Charles II a racheté le territoire à James, il a été rebaptisé New York en son honneur, tout comme la ville d'Albany.

Le prince James a été nommé gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson en 1683, mais n'a pas joué de rôle actif dans sa gouvernance. C'est au début de son mandat que la CBH a obtenu son premier siège permanent à Londres à Scriveners' Hall, au coin de Noble Street et d'Oat Lane. Deux des principaux ports de commerce de la Compagnie sur la baie d'Hudson, Fort York et Fort Albany, ont été nommés en son honneur. Il démissionna en 1685 lorsqu'il succéda à son frère sans héritier Charles en tant que roi Jacques II d'Angleterre et roi Jacques VII d'Écosse. Le Parlement a détrôné Jacques en 1688 pour son catholicisme et a installé sa fille protestante Marie et son mari, Guillaume d'Orange, en tant que monarques conjoints. James a rassemblé une armée de troupes françaises et irlandaises pour reprendre sa couronne mais a été vaincu par Guillaume d'Orange à la bataille de la Boyne en 1690. James s'est ensuite exilé en France, où il est mort en 1701. Sa tombe a été perquisitionnée dans les Français Révolution.

King James apparaît comme le méchant principal dans le roman de Victor Hugo L'homme qui rit, où il ordonne au fils d'un homme qui l'a insulté d'avoir le visage défiguré en un sourire maniaque permanent. Le livre a été adapté au cinéma en 1928 avec Conrad Veidt dans le rôle du fils défiguré, dont le regard effrayant a inspiré Homme chauve-souris co-créateur Bill Finger pour créer l'ennemi juré de Batman, le Joker.

La droite Hon. John Churchill, 1 er comte de Marlborough, 1 er baron Churchill de Sandridge, 1 er lord Churchill d'Eyemouth, PC (1650-1722), 1685-92. Né dans le domaine familial du Devonshire, John Churchill a été nommé page du duc d'York en récompense de la loyauté de son père pendant la guerre de Sécession. Il rejoint les Grenadier Guards et est en garnison à Tanger, où il acquiert une expérience tactique dans les escarmouches avec les Maures. Il a combattu dans les guerres anglo-néerlandaises et est retourné en Angleterre, épousant une femme d'une famille aisée du Hertfordshire nommée Sarah Jennings. Il a été nommé pour négocier avec la Hollande en vue d'une guerre avec la France qui n'a jamais eu lieu, puis a été obligé de s'occuper du duc d'York pendant un certain temps pendant son exil aux Pays-Bas après le complot papiste de 1678. Au retour du duc à Londres en 1682, Churchill a été élevé au rang de Lord of Parliament dans la pairie écossaise. À cette époque, l'épouse de Churchill, Sarah, a été nommée dame d'honneur de la fille de James, la princesse Anne.

Lors de la succession du duc d'York au trône sous le nom de Jacques II, Lord Churchill lui succéda en tant que gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson et fut fait baron dans la pairie anglaise. C'est pendant son mandat de gouverneur que Henry Kelsey a commencé à explorer ce qui est maintenant le sud de la Saskatchewan pour la Compagnie, et la ville de Churchill et la rivière Churchill, toutes deux au Manitoba, ont été nommées en l'honneur du gouverneur. Churchill a ordonné à l'infanterie anglaise d'écraser une rébellion menée par le fils illégitime de Charles II, le duc de Monmouth, mais sa forte foi protestante l'a amené à abandonner James et à s'allier à Guillaume d'Orange pendant la Glorieuse Révolution. Lors du couronnement de Guillaume III et de Marie II, Churchill devint comte de Marlborough et conseiller privé. Peu de temps après, Churchill a été placé à la tête d'un grand nombre de troupes britanniques sur le continent pendant la guerre de Neuf Ans, au cours de laquelle une coalition d'États européens visait à restreindre la puissance terrestre de Louis XIV de France. Churchill est ensuite appelé en Irlande en 1690 pour prendre le contrôle des ports servant au ravitaillement des troupes jacobites lors de la bataille de la Boyne. Peu de temps après, les relations entre William et Churchill se dégradèrent et, soupçonné d'avoir aidé Jacques II à revenir au pouvoir, Churchill fut déchu de tous ses postes en 1692 et emprisonné pour haute trahison.

Les relations de Churchill avec la cour royale s'améliorent en 1694, avec la mort de Marie II, laissant la princesse Anne, dont Sarah Churchill était extrêmement proche, comme héritière présomptive. Churchill a été restauré en tant que général de l'armée et conseiller privé en 1698. William a nommé Churchill pour commander les forces britanniques alliées avec la Hollande et le Saint Empire romain germanique contre la France et l'Espagne dans la guerre de Succession d'Espagne en 1700. William est mort peu de temps après et a été remplacé par la reine Anne, qui a également nommé Churchill comme maître général de l'artillerie et l'a fait chevalier de la Jarretière. La plus grande victoire de Churchill a eu lieu à la bataille de Blenheim en 1704, détournant l'armée française d'une attaque planifiée contre Vienne pour cette reine Anne a payé pour la maison de campagne incroyablement grande de Churchill, le palais de Blenheim, et l'a fait duc de Marlborough, l'empereur romain germanique l'a déclaré Prince de Mindelheim en même temps. Pendant son absence, les combats politiques entre les partisans et les rivaux de Marlborough ont relâché l'emprise de Sarah Churchill sur la reine Anne, ce qui, associé aux gains militaires français en 1707 et 1708, a gravement affaibli la position de Marlborough à la maison, malgré une déroute des forces françaises à Malpaquet en 1709 Un gouvernement pro-paix a été élu et a démis Marlborough en tant que général commandant, tentant de le poursuivre pour corruption. Marlborough, plutôt que de retourner en Angleterre, a visité les cours royales du Saint Empire romain, en particulier celle de l'électorat de Hanovre. En 1714, après la signature du traité d'Utrecht à l'avantage de la Grande-Bretagne (le traité exigeait que Marlborough renonce à son titre de prince de Mindelheim, sur quoi l'empereur romain germanique le fit prince de Mellenburg à la place) et l'ennemi juré de Marlborough, le comte d'Oxford, était tombé de la prédominance, Marlborough et la reine Anne se sont réconciliés et la reine est décédée peu de temps après. Marlborough est resté en bons termes avec le nouveau roi, George I, qui était également l'électeur de Hanovre, et a supervisé la suppression de la première rébellion jacobite en 1715.

Marlborough est décédé d'un accident vasculaire cérébral à Windsor en 1722. Il a d'abord été enterré à l'abbaye de Westminster, mais a ensuite déménagé dans la chapelle du palais de Blenheim à la mort de sa femme Sarah. Le duc de Marlborough était l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père de Sir Winston Churchill, qui a écrit une biographie de lui, et l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père du prince William, duc de Cambridge.

Sir Stephen Évance, Kt. (1655-1712) (première fois), 1692-96. Stephen Evance (comme il est orthographié dans le Oxford Dictionary of National Biography L'histoire définitive de Peter C. Newman sur la Compagnie de la Baie d'Hudson la donne comme "Evans" est né en Nouvelle-Angleterre et renvoyé à Londres en tant que garçon pour devenir apprenti orfèvre. Il devint un banquier compétent et prêta beaucoup d'argent au gouvernement, pour lequel il fut fait chevalier en 1690. Il fut nommé caissier en chef de la Compagnie de la Baie d'Hudson en 1681, puis fut nommé gouverneur en 1692. L'un de ses premiers actes fut de déplacer le siège social de la société de Noble Street à Culver Court, hors de Fenchurch Street. Evance possédait également des actions de la Compagnie des Indes orientales et de la Royal Africa Company, et a fondé une entreprise pour fabriquer des lames d'épée creuses. Il s'est engagé à quitter le poste de gouverneur en 1696 en raison d'un manque d'assiduité, et il a poursuivi d'autres intérêts commerciaux, mais est revenu au bureau en 1700 et a servi jusqu'à ce qu'il se suicide en 1712, deux mois après avoir déclaré faillite à la suite d'échecs dans la spéculation sur les assurances. Après sa mort, la Hollow Sword Blade Company est passée de la fabrication à la finance et est devenue l'une des premières banques privées d'Angleterre.

Sir William Trumbull, Kt. (1639-1716), 1696-1700.William Trumbull est né dans une bonne famille du Berkshire et a obtenu un diplôme en droit d'Oxford. Il entra au Middle Temple et pratiqua le droit ecclésiastique et amirauté, devenant finalement juge-avocat de la flotte et se rendit à Tanger en 1683 pour aider à l'évacuation de la garnison britannique là-bas. Samuel Pepys, qui faisait partie de la même expédition, n'a pas été impressionné par Trumbull. Trumbull a été fait chevalier l'année suivante et a été envoyé comme ambassadeur à Paris et à Constantinople avant de retourner à Londres en 1694 pour occuper le poste de commissaire au Trésor, de devenir conseiller privé l'année suivante et, en 1696, de devenir gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Son mandat coïncide avec une calamité : à la suite de la guerre de Succession d'Espagne, en 1697, la flotte française s'empare de tous les ports de commerce de la CBH sur la baie d'Hudson, à l'exception du fort Albany. Trumbull a démissionné de son poste de gouverneur en 1700, lorsqu'il s'est retiré de la vie publique, il avait démissionné de son siège au Cabinet trois ans plus tôt. Trumbull s'est lié d'amitié avec les poètes John Dryden et Alexander Pope et est décédé à son domicile du Berkshire en 1716. La petite-fille de Trumbull s'est mariée dans la famille des marquis de Downshire, il est un ancêtre de l'actuel marquis.

Sir Stephen Évance, Kt. (1655-1712) (deuxième fois), 1700-12.

Lac Sir Bibye, Sr., Bt. (1684-1744), 1712-43. Bibye Lake (son prénom était le nom de jeune fille de sa mère) est né dans le Lincolnshire dans une bonne famille. Il lut la loi et entra au Middle Temple. Après la mort de son père, Bibye a découvert que son grand-oncle avait obtenu un titre de baronnet de Charles Ier qui n'avait pas été finalisé en raison de la guerre civile, car Bibye aurait dû hériter de ce titre, il l'a présenté au gouvernement et a reçu le titre de baronnet en 1711. Sir Bibye a été gouverneur de la CBH pendant 31 ans, le plus long mandat de n'importe quel gouverneur pendant la majeure partie de ce temps, il était également le sous-gouverneur de la Royal African Company. Bibye a également vu la bonne fortune de la Compagnie après le traité d'Utrecht en 1713, lorsque la France a rendu à la Compagnie tous ses ports sur la baie d'Hudson. Bibye mourut en 1744 et fut inhumé à Edmonton, à Londres. Deux de ses fils et un petit-fils deviendront également gouverneur de la CBH.

Benjamin Pitt (?-1746), 1743-46. Pitt fut choisi comme membre du conseil d'administration de la CBH en 1711. Il devint sous-gouverneur en 1735 et gouverneur en 1743, siégeant jusqu'à sa mort trois ans plus tard.

Thomas Knapp (1685-1750), 1746-50. Knapp acheta pour 300 £ d'actions de la Compagnie de la Baie d'Hudson en mai 1720 et rejoignit le conseil d'administration en novembre de la même année. Il devint sous-gouverneur en 1743 et gouverneur en 1746, jusqu'à sa mort quatre ans plus tard.

Lac Sir Atwell, Bt. (1713-60), 1750-60. Sir Atwell Lake hérita de son titre de baronnet et de ses parts dans la Compagnie de la Baie d'Hudson de son père, Sir Bibye Lake. Comme son père, son prénom était le nom de jeune fille de sa mère. Il est devenu gouverneur à la mort de Thomas Knapp et a occupé cette fonction jusqu'à sa mort dix ans plus tard. C'est pendant que Sir Atwell était gouverneur, en 1754, qu'Anthony Henday explora la longueur de la rivière Saskatchewan.

Sir William Baker, Kt. (1705-70), 1760-70. William Baker est né à Londres et est devenu un éminent marchand faisant du commerce avec les Amériques, devenant directeur de la Hudson's Bay Company en 1741 et faisant de nombreux échanges avec New York et les Carolines. Il a été sous-gouverneur sous Sir Atwell Lake et a été gouverneur pendant les dix dernières années de sa vie. Il a également été fait chevalier en 1760 et a été échevin de la ville de London de 1739 à 1770. Baker Lake, au Nunavut, a été nommé pour Sir William Baker, qui avait envoyé une expédition pour explorer Chesterfield Inlet.


Les origines de la tour Prince Rupert

La tour Prince Rupert est connue pour être la pièce maîtresse de l'écusson d'Everton. Il a été sur la crête en 1938 et à partir de 1978. mais qu'est ce que c'est exactement?

introduction

La tour Prince Rupert (également connue sous le nom d'Everton Lock-Up) a été construite en 1787 sur Everton Brow. Il était à l'origine utilisé pour détenir pendant la nuit des criminels mineurs et des ivrognes, qui seraient ensuite amenés aux magistrats. Les punitions qui en ont résulté auraient été soit quelque chose de similaire à un travail d'intérêt général, soit même quelque chose d'aussi drastique qu'une condamnation à mort.

En 1830, Robert Syers a écrit un livre intitulé « L'histoire d'Everton » et a écrit ceci à propos de la tour Prince Rupert :

Au sud, ou à l'avant de ces dernières habitations, et séparé d'eux par un ancien sentier piétonnier sur le front, se trouve une parcelle de terrain de forme triangulaire, délimitée de tous côtés par les voies publiques c'est la localité 61 , a, la propriété du canton. Ce terrain a souvent été entouré de solides rampes en bois, aux frais de la commune, mais le mal, la méchanceté ou la folie les ont constamment détruits. mur de pierre, surmonté de belles balustrades en fer, à l'intérieur desquelles tout le lot est maintenant enfermé, et l'intérieur est en cours de préparation pour la réception d'arbustes et de décorations de terrain d'agrément afin que ces choses, ainsi que la manière savoureuse dont la pierre - la cruche ou bridewell, qui se dresse au centre, a été récemment embellie, orne grandement cette partie du canton.

Syers, cependant, a critiqué la tour et a exigé qu'elle soit démolie :

Le bridewell est une simple cruche en pierre ou une boîte à montres, un petit bâtiment et, en ce qui concerne son intérieur, une forteresse sombre et humide, pour la réception et l'incarcération temporaires des indisciplinés, des vicieux et des criminels, qui est, jusqu'à ce que l'incarcération d'un magistrat envoie de tels êtres humains malheureux dans un lieu de détention plus approprié et plus agréable. Ces excuses pour un bridewell doivent être retirées - c'est un discrédit pour la communauté, dont le bon goût et les vues libérales, dans la plupart des cas, les conduisent à faire ce qui est juste et nécessaire une bagatelle évaluée sur la valeur annuelle de chacun. La propriété du 8217 servirait à ériger, à petite échelle, un ensemble de bâtiments sur cet emplacement éligible. L'endroit serait très pratique à cet effet et les bâtiments devraient être suffisamment spacieux pour que les affaires paroissiales et policières d'Everton s'y déroulent. Mais cela ne coûterait que ce que l'on pourrait appeler une bagatelle, en ce qui concerne les riches colons et propriétaires terriens d'Everton, s'ils érigeaient un bel et spacieux ensemble de bâtiments, qui devrait comprendre un ensemble de bureaux pour le haut-constable. et percepteur une prison ou bridewell sûre, commode et décente et un appartement de bonne taille, capable de contenir les habitants de la commune, chaque fois qu'ils pourraient être convoqués ensemble pour délibérer sur les affaires publiques.

Il n'a pas arrêté sa haine pour la Tour là-bas :

Au cours de l'année 1787, une cruche en pierre ou bridewell a été construite sur le terrain triangulaire récemment muré et clôturé, à la partie supérieure d'Everton-brow : une telle érection aurait pu convenir à l'humeur et aux exigences de l'époque où elle a été érigée, mais en quoi convient-elle au tempérament et aux exigences de ces temps éclairés ? Répondre, ce serait réfléchir sur les acquis intellectuels des habitants actuels d'Everton.

Assurément, cette apologie d'une forteresse sera rasée et son emplacement occupé par quelque chose de plus seyant et utile - et quelle en serait la dépense ? si peu, en effet, qu'il serait à peine ressenti, comparativement, par une communauté aussi riche et respectable que celle d'Everton tandis que les avantages à atteindre seraient grands et nombreux.

Il a également mentionné que la tour n'était pas Evertonienne, mais en fait une idée créée par des habitants de Kirkdale, à proximité, qui ont décidé que la tour devrait être construite à Everton, ce que les Evertoniens ont autorisé :

Aussi singulier que cela puisse paraître, c'est néanmoins un fait, que le canton de Kirkdale a établi son bridewell dans cette carrière, et en fait dans le canton d'Everton. Pourquoi les Kirkdaleites ont enfoncé ce mal nécessaire dans le sein d'Everton, ou pourquoi les Evertoniens lui permettent de rester sur leur territoire, est à peine digne d'une enquête ou d'un avis plus approfondi, sauf que, selon la coutume et l'usage général, MM. du Kirkdale municipalité, devrait ordonner à tous les voyous et vagabonds, pris en fuite dans les limites de leur juridiction, d'être incarcérés dans une forteresse à l'intérieur des limites de leur propre canton.

Syers a également mentionné un vol qui a eu lieu 18 ans avant la rédaction du livre où les criminels ont finalement été incarcérés dans la tour Prince Rupert :

A Everton-lane, […] un grave conflit eut lieu, en 1812, entre un corps de la police de Liverpool et une bande de voleurs. Ces maraudeurs avaient fréquemment arrêté et volé les passagers dans divers fiacres qui circulaient occasionnellement dans la périphérie de Liverpool. La police de Liverpool avait longuement eu recours à un stratagème dans le but de capturer et de punir cette audacieuse bande de banditti. Les policiers, étant bien armés, se sont placés dans un fiacre-coach, peu après qu'il faisait noir, et ont procédé tranquillement sur Edge-hill et quand ils sont arrivés au point avant-nommé, ils ont été agressés par les voleurs, qui se trouvaient dans embuscade à l'extrémité ouest de Mill-lane : un conflit désespéré s'ensuivit avec des armes à feu et des armes tranchantes, mais, étrange à dire ! aucune vie n'a été perdue. Les voleurs furent enfin déconcertés, certains d'entre eux furent sécurisés, mais quelques-uns se sont enfuis et se sont échappés, se dirigeant vers le champ de M. Plumpton, dans lequel certaines de leurs armes à feu ont été retrouvées le lendemain matin. L'expérience a réussi, car depuis lors, les fiacres ont été autorisés à sillonner ce quartier en toute sécurité.

L'un des policiers, de taille volumineuse, a été raillé par ses camarades comparé à Falstaff, car, comme le gros chevalier, il a sombré sur le champ de bataille, et a été ramassé quand la mêlée était terminée, pour se joindre à se vanter de les prouesses déployées par le parti victorieux. Ceux des voleurs qui ont été pris ont été jugés, et trois d'entre eux ont été reconnus coupables et exécutés à Lancaster, en avril 1813.

Qui était le prince Rupert ?

  • Le nom complet du prince Rupert était Rupert, comte palatin du Rhin, duc de Bavière, duc de Cumberland, comte de Holderness.
  • Il est né en Bohême (actuelle République tchèque) le 17 décembre 1619.
  • Il était le petit-fils de Jacques Ier d'Angleterre, le neveu de Charles Ier, le cousin de Charles II et de Jacques II, et l'oncle de George I.
  • Son père a brièvement gouverné la Bohême, mais a dû fuir lorsque le prince Rupert était un bébé aux Pays-Bas.
  • Il a combattu pendant la guerre de Trente Ans et a rejoint l'armée de Charles Ier dans la guerre civile anglaise.
  • Il a dirigé la cavalerie royaliste et a participé à la première grande bataille de la guerre civile, la bataille d'Edgehill.
  • Après avoir perdu contre les parlementaires à Marston Moor, il a perdu York et le nord de l'Angleterre. Il a ensuite perdu lors de la bataille de Naseby.
  • En raison des défaites, Rupert a conseillé à son oncle de faire la paix et d'appeler une trêve avec le Parlement, mais Charles Ier a refusé d'abandonner.
  • En septembre 1644, il céda Bristol au Parlement. Son oncle n'était pas content et Rupert quitta l'Angleterre pour s'exiler aux Pays-Bas.
  • Rupert s'est à nouveau caché dans les années 1650 aux Antilles et en Allemagne après avoir perdu une bataille navale.
  • Une fois la monarchie restaurée en 1660, Rupert a combattu dans les deuxième et troisième guerres anglo-néerlandaises.
  • Il meurt le 29 novembre 1682 des suites d'une pleurésie et est enterré à l'abbaye de Westminster.

Qu'est-ce que Prince Rupert a à voir avec la Tour ?

On dit qu'il porte le nom de Prince Rupert parce que son armée est restée dans la région d'Everton avant d'attaquer les parlementaires qui détenaient le château de Liverpool, situé sur le site qui est maintenant le centre commercial Liverpool ONE. Le prince Rupert est resté dans un cottage sur Everton Brow, a regardé le château et n'y a pas prêté attention, en disant :

C'est un nid de corbeau que n'importe quelle partie des écoliers pourrait prendre !

L'attaque a entraîné une semaine de combats et 1 500 morts dans l'armée de Prince Rupert.

Pourquoi la Tour est-elle sur la crête ?

Lorsque le secrétaire d'Everton, Theo Kelly, a été invité à concevoir un écusson pour Everton en 1938, il a eu du mal à penser à ce que l'écusson devait inclure, mais il a ensuite eu une idée.

J'ai réfléchi pendant quatre mois. Ensuite, j'ai pensé à une reproduction du “Beacon”, qui se dresse au cœur d'Everton.

Comme il pensait que la tour était une partie importante de la région d'Everton, il a estimé qu'elle méritait une place sur la crête.


Un mari pour la princesse Elizabeth Stuart

Je cherche juste quelques idées de ceux qui connaissent la période.

Elizabeth Stuart était l'une des filles de Charles I. Elle et son frère, Henry, duc de Gloucester, ont été retenus en otages/captifs par le Commonwealth lorsque le reste de la famille s'est enfui en France. Elle et Henry semblent avoir assisté à l'exécution de leur père. Elle semble avoir été attirante, intelligente et sensible. C'est elle qui a écrit le récit de Charles Ier disant à Henri de Gloucester de ne jamais les laisser le couronner roi à la place de ses frères. Elizabeth est décédée en septembre 1650, apparemment rendue malade suite à un déplacement forcé vers l'île de Wight.

Et si elle avait survécu ? Je suppose qu'elle aurait finalement été autorisée à rejoindre sa famille en France.

Est-il possible qu'elle se soit mariée avant 1660 ? Cela ne me semble pas probable mais.

Sinon, je suppose que Charles chercherait activement un mariage pour elle en 1660-61. Elle aurait alors environ 25 ans. Est-ce que cela la retirerait du marché. la condamner à une seule vie devant le tribunal de ses frères ?

Si elle est toujours considérée comme une candidate au mariage viable, quelles seraient les possibilités de mariage ?

Merci d'avance pour vos idées,

Roi Anarch des Dipsodes

Je cherche juste quelques idées de ceux qui connaissent la période.

Elizabeth Stuart était l'une des filles de Charles Ier.

Et si elle avait survécu ? Je suppose qu'elle aurait finalement été autorisée à rejoindre sa famille en France.

Oh non. Beaucoup de femmes se sont mariées à cet âge ou plus.

Kynan

Elizabeth Stuart (née en 1635 : 1697) m. Charles Emmanuel II, duc de Savoie (b.1634 : d.1675) (a)

2a) Charles Emmanuel III, duc de Savoie (né en 1663)

3a) Marie-Christine de Savoie (née en 1664)

6a) Victor Auguste de Savoie (né 1670 : 1674)

8a) Luisa Thérèse de Savoie (née en 1673)​

Kasumigenx

Kynan

Elizabeth Stuart (née en 1635 : 1697) m. Charles Emmanuel II, duc de Savoie (b.1634 : d.1675) (a)

2a) Charles Emmanuel III, duc de Savoie (b.1663 : d.1721) m. Marie Jeanne de Savoie (née en 1665 : 1705) (a), Charlotte Armande de Rohan (née en 1696 : 1733) (b)

1a) Victor Eugène II, duc de Savoie (né en 1664)

2a) Charles Emmanuel de Savoie (né 1665 : 1673)

3a) Louis Maurice de Savoie (né en 1667)

7a) Isabelle Thérèse de Savoie (b.1673 : d.1679)

9a) Victor Frédéric de Savoie (né en 1678)

10b) Louisa Carlotta de Savoie (née 1716)

11b) Maria Vittoria de Savoie (née en 1718)​

3a) Marie-Christine de Savoie (b.1664 : d.1721) m. Emmanuel Théodose de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon (né en 1668 : 1730) (a)

1a) Henri Thomas de La Tour d'Auvergne (né 1687 : 1698)

2a) Louis Charles de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon (né en 1691)

3a) Marie Thérèse Julie de La Tour d'Auvergne (née en 1694)

4a) Hercule Roland de La Tour d'Auvergne (né en 1699 : 1704)​

6a) Victor Auguste de Savoie (né 1670 : 1674)

8a) Luisa Thérèse de Savoie (b.1673: d.1692) m. Gian Gastone de' Medici, grand-duc de Toscane (né en 1671 : 1731) (a)

1a) Maria Fortuna de' Medici (b.1689)

2a) Mariana Juliana de' Medici (née en 1691)​

Valena

L'empereur Constantin

Que la princesse Elizabeth se marie ou non en exil est assez discutable et lié à la fortune de sa famille. OTL aucun de ses frères et sœurs ne s'est marié en exil, le plus proche d'entre eux est le bref engagement de Charles II avec la comtesse Henriette Catherine de Nassau après la mort de Cromwell. Et cela s'est effondré une fois qu'il est devenu clair que la mort du Lord Protecteur ne provoquerait pas de restauration à ce moment-là.

Felipe IV n'était pas disponible au moment où Elizabeth serait relâchée dans sa famille (le roi d'Espagne s'est marié en 1649, la libération d'Elizabeth est intervenue en 1651). Quant à Duca Carlo Emanuele II, c'est tout aussi improbable. Un match savoyard n'apporterait pas beaucoup d'avantages aux Stuarts ou à l'Angleterre et de l'autre côté la duchesse douairière Christine serait toujours plus intéressée par une alliance française qu'anglaise. De plus, compte tenu de son éducation, elle pourrait finir comme son frère Henry, un anglican très dévoué qui pourrait avec réalisme refuser un match catholique.

Vraiment Elizabeth était à un âge difficile : trop vieille pour beaucoup de Princes et les autres étaient déjà mariés. Le mieux que je puisse imaginer serait de faire survivre le frère aîné de Catherine de Bragance, D. Teodósio, prince du Brésil. Il est né en 1634, un âge tellement plus proche. Je pouvais voir la France offrir une princesse Stuart comme épouse pour le Portugal, car il n'y avait pas de princesses françaises disponibles. Cela ou une seconde épouse décédée du "Grand Électeur" Friedrich Wilhelm de Brandebourg.

L'empereur Constantin

Kynan

Elizabeth Stuart (née en 1635 : 1675) m. Rupert, comte palatin du Rhin, duc de Bavière, duc de Cumberland, comte de Holderness (b.1619 : d.1682) (a)

1a) Margaret Elizabeth Louise von Wittelsbach (b.1662: d.1739) m. George Ludwig, électeur de Hanovre (né en 1660 : 1727) (a)

1a) George Augustus, électeur de Hanovre (né en 1681)

2a) Sophie Dorothée de Hanovre (née en 1684)

4a) Charlotte Juliana de Hanovre (née en 1688)

6a) Frédéric Jacques de Hanovre (né en 1694 : 1699)​

5a) Charles Edward Francis von Wittelsbach, électeur palatin, duc de Cumberland, comte de Holderness (b.1667 : d.1688) m. Sophie Dorothée de Celle (b.1666 : d.1726) (a)

1a) Guillaume George III d'Angleterre (né 1684)

2a) Charles III, électeur palatin (né 1687)

3a) Anne Sophie con Wittelsbach (née en 1689 : 1691)​

8a) Anne Charlotte Sophie von Wittelsbach (née en 1672 : 1704) m. Frédéric IV de Danemark (né en 1671 : 1730) (a)

1a) Christian VI de Danemark (b.1690 : d.1732)

2a) Frédéric V de Danemark (né en 1693)

3a) Elisabeth Amalia du Danemark (b.1695 : d.1698)

4a) George Charles de Danemark (né en 1697)

6a) Anne Christiana du Danemark (b.1701: d.1708)​

Valena

L'histoire de l'obstétrique semble bonne. mais il y a quelques pinailles (non, beaucoup de pinailles) concernant beaucoup de choses :
1. Charles Edouard François ? Vraiment? Charles Frederick Edward est un nom beaucoup plus réaliste (ou Charles Frederick Maurice, il est logique que Rupert nomme son fils d'après son défunt père et frère (et d'après son oncle le roi)).
2. Sophia Dorothea de Celle a épousé OTL George I en raison de conflits fonciers - tandis que le père de George a hérité de ce qui se passait sous la loi salique, il devait également garder le contrôle sur les parties de Hanovre qui étaient semi-saliques, et a donc marié son fils à son premier cousine. Là, cet accaparement des terres se tient probablement.
3. Je peux voir Charles épouser Lady Anne d'York, au lieu de se marier avec le prince danois, ce qui amène également les Cumberlands à un fossé dans la succession.De plus, si vous changez les années de naissance de Charles et Margaret, Charles peut épouser Marie d'York et Anne se marier aux Pays-Bas ou ailleurs. Cela fera disparaître la Glorious Revolution telle que nous la connaissons.
Un autre match possible pour Charles est Sophia Charlotte de Hanovre, OTL Queen en Prusse - maintenant c'est un match de Hanovre qui a du sens.
4. En fait, Margaret fait une belle épouse pour le prince électoral Frédéric de Brandebourg (si les Hanovriens se marient toujours pour unifier leurs terres), et puisque le Grand Électeur est une bonne alliance britannique en Allemagne, je peux voir cela se produire.

Donc, de façon réaliste : Marguerite de Cumberland épouse le prince électoral de Brandebourg Charles épouse Sophie Charlotte de Hanovre ou Anne d'York et Anne de Cumberland épouse le prince héritier danois. Ces matchs ont le plus de sens du point de vue politique réel de l'OMI.


Des gens dans l'histoire qui se retrouvent dans des endroits improbables.

Tout au long de l'histoire, les gens ont voyagé à travers le monde. Parfois, ils semblent se retrouver dans les endroits les plus improbables. Le choc culturel que Jan Jans Weltevree, un Néerlandais du XVIIe siècle, a dû avoir dans la Corée isolationniste est difficile à imaginer en tant que personne du XXIe siècle, les voyages étant beaucoup plus faciles et une grande partie du monde connue de nous. Quelqu'un a-t-il d'autres exemples de personnes dans l'histoire qui ne sont apparemment pas à leur place ?

Voici quelques exemples auxquels j'ai pensé :

Jan Jans Weltevree. Un marin hollandais qui s'est retrouvé en Corée après un naufrage en 1627 à l'âge de 32 ans. Il ne pouvait pas partir, mais avait une vie normale, s'intégrant à la culture coréenne, se mariant même et ayant des enfants.

La garde varangienne. Des milliers de mercenaires vikings et anglo-saxons qui ont servi et vécu dans l'empire byzantin. Imaginez les nuits de repos de ces soldats germaniques, de l'or mercenaire brûlant dans leurs poches et la ville exotique de Byzance comme terrain de jeu.

Jean-Baptiste Bernadotte, a commencé comme simple soldat dans l'armée française pré-révolutionnaire, pour finalement devenir maréchal d'Empire, prince de PonteCorvo par Napoléon, avant d'être élu roi de Suède et de se retourner contre son ancien bienfaiteur. Sa lignée règne toujours sur la Suède à ce jour, et je pense qu'il avait « la mort aux rois » ou quelque chose comme ça tatoué sur la poitrine de son ancienne vie révolutionnaire

Quoi? Comment n'ai-je jamais entendu parler de cela auparavant.

dans les années 1240, Jean de Plano Carpini était un ministre italien de 65 ans travaillant en Allemagne lorsque les Mongols ont envahi. La majeure partie de l'Europe n'avait aucune idée de qui étaient ces gens, de ce qu'ils voulaient ou de la raison pour laquelle ils avaient dévasté la plus grande partie de l'Europe de l'Est. Le Pape a donc décidé de leur envoyer une ambassade pour essayer de comprendre de quoi il s'agissait. Il a choisi Carpini pour diriger la mission. Les Européens savaient seulement que les Mongols venaient de l'Est, pas de l'endroit où se trouvait leur capitale, alors ils ont simplement suivi les déroutes locales en demandant qui était en charge. Ils se sont déplacés d'un poste à un autre en remontant la chaîne de commandement, jusqu'à ce qu'ils soient amenés au camp de Batu Khan sur la Volga.
Leur ils apprirent que c'était Batu qui avait mené l'invasion de l'Europe, ils supposèrent qu'ils avaient atteint la capitale des Mongols. À leur grand désarroi, Batu les a informés qu'il n'était que le commandant des forces occidentales, que la capitale était loin à l'est. Il les a également informés que s'ils étaient une ambassade de l'ouest, ils doivent se dépêcher au capitole, car le nouveau Khan devait être choisi bientôt. Alors Batu les a mis sur des chevaux et a fourni des guides et les a envoyés vers l'est. pendant 100 jours, ils ont parcouru 3000 miles, le vieil ecclésiastique a à peine survécu au trajet, mais ils sont finalement arrivés à Karakorum, la capitale de l'empire mongol.
À la cour mongole, Carpini a vu les milliers d'envoyés de tout l'empire envoyés au nouveau souverain, Güyük Khan. Finalement, il a reçu une audience et a livré son message du Pape. Le message a réprimandé les Mongols pour avoir déclaré la guerre à la chrétienté et a demandé au souverain mongol de se repentir et de se convertir au christianisme. Güyük a déclaré qu'il ne se convertirait pas et a donné à Carpini un message pour qu'il revienne au pape déclarant qu'il était le fléau de Dieu et que tous les dirigeants européens devaient venir lui prêter allégeance. Puis il renvoya Carpini en route, en plein hiver sibérien.
8 mois plus tard, Carpini est revenu à Kiev, puis s'est rendu en France pour manger avec le pape et remettre la lettre de Khan


Voir la vidéo: Veronika Best Creative On TikTok. best tiktok Compilation (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Yozshugami

    Aha, il me semblait aussi.

  2. Kedar

    A mon avis, des erreurs sont commises. Nous devons discuter. Écrivez-moi en MP.

  3. Arvon

    Oui tu es une personne talentueuse

  4. Cenon

    Cette idée admirable doit être délibérément



Écrire un message