Podcasts sur l'histoire

Princesse Diana

Princesse Diana


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

7 faits surprenants sur les naissances royales

Cinq mois après que le prince Harry et Meghan Markle, le duc et la duchesse de Sussex, se soient mariés au château de Windsor, les observateurs royaux du monde entier ont été ravis de l'annonce que le couple attendait un enfant au printemps 2019. Le 6 mai 2019, Meghan a donné naissance à un ...Lire la suite

Reine Elizabeth II

La reine Elizabeth II est depuis 1952 monarque régnant du Royaume-Uni (Angleterre, Pays de Galles, Écosse et Irlande du Nord) et de nombreux autres royaumes et territoires, ainsi que chef du Commonwealth, le groupe de 53 nations souveraines qui comprend de nombreux anciens britanniques ...Lire la suite

7 images qui ont changé l'histoire royale

Tout au long de l'histoire, les familles royales ont soigneusement conçu leurs images, en utilisant des artistes et des photographes pour les représenter sous une lumière majestueuse et emblématique. Parfois, ces images avaient de graves conséquences, qu'elles soient ou non celles voulues. Voici les histoires de quelques-uns des ...Lire la suite

Pourquoi la famille royale interdisait le mariage après le divorce

Lorsque le prince Harry a épousé Meghan Markle en 2018, il n'a pas seulement brisé le moule en épousant une actrice américaine. Markle était également divorcée - son mariage de deux ans avec le producteur Trevor Engelson a pris fin en 2013. Épouser une personne divorcée était un tabou au sein de la monarchie britannique pendant des centaines d'années. ...Lire la suite

Quelle personnalité célèbre a eu les plus grandes funérailles publiques ?

Il y a vingt ans, le 6 septembre 1997, un cercueil roulait dans les rues de Londres à l'arrière d'un affût d'armes. Dans le cercueil se trouvaient les restes mortels de Diana, princesse de Galles, décédée dans un accident de voiture sept jours auparavant. Les funérailles ont suivi une stricte royale ...Lire la suite

6 femmes royales méprisées qui ont triomphé de leurs maris

Pour de nombreuses femmes au cours des siècles, le mariage avec un époux royal n'a pas été le conte de fées que nous croyons qu'il est. Ils se sont battus contre des maris ivres, des mariages sans amour, ont mené des coups d'État, tué des maris ou parfois attendu tranquillement que la bonne fortune vienne à eux. Ces femmes ont pris le destin ...Lire la suite

La mort de la princesse Diana

La princesse Diana, qui s'est mariée avec la royauté britannique, pour en divorcer plus tard, s'est consacrée à des causes caritatives et est devenue une icône mondiale avant de mourir dans un accident de voiture à Paris en 1997. Lorsqu'elle a épousé le prince Charles en 1981, Lady Diana Spencer est devenue la première ...Lire la suite

Le côté obscur caché de la relation entre Charles et Diana

Les ennuis ont commencé avant même le spectacle d'un mariage de Charles et Diana, selon la journaliste et biographe Sally Bedell Smith. Le prince Charles, semble-t-il, était tombé sur le mariage. Les spéculations de la presse sur leur affaire avaient atteint leur paroxysme, ce qui a incité son ...Lire la suite


Avant la famille royale

La princesse Diana est née Diana Frances Spencer le 1er juillet 1961 à Park House, la maison que ses parents louaient sur le domaine de la famille royale britannique à Sandringham. Ses parents étaient Edward John et Frances Spencer vicomte et vicomtesse Althorp, plus tard comte et comtesse Spencer. Diana avait deux sœurs aînées, Sarah et Jane, et un frère cadet, Charles. Quand elle avait 6 ans, ses parents se sont séparés et sa mère s'est mariée avec l'homme d'affaires Peter Shand-Kydd. Le père de Diana&aposs a reçu la garde des enfants. En 1975, il est devenu le huitième comte Spencer, faisant de Diana une dame. Diana et ses frères et sœurs ont déménagé à Althorp, le domaine de la famille Spencer à Northampton.

Les enfants Spencer continuaient à voir leur mère régulièrement et passaient souvent les vacances scolaires dans la nouvelle maison de Frances&apos dans le nord-ouest de l'Ecosse. Comme c'était la coutume parmi l'aristocratie à l'époque, quand elle avait environ 8 ans, Diana a été envoyée dans un pensionnat d'abord à Riddlesworth Hall, puis à la West Heath Girls School dans le Kent.

Earl Spencer et son second mariage avec Raine, anciennement comtesse de Dartmouth et fille de la romancière romantique Barbara Cartland, et un personnage coloré et fort, n'ont pas rencontré l'approbation de ses enfants, et ce ne devait jamais être un ménage paisible. A son arrivée &aposRaine a arrêté le jeu&apos a été caustiquement inscrit dans le livre d'or à Althrop.

Diana n'a jamais apprécié la vie académique et en quittant l'école à seize ans sans un seul niveau &aposO&apos a été inscrite dans une école de finition suisse, l'Institut Alpin Vidamenette. Elle souffrit d'un terrible mal du pays, et après deux semaines de lettres suppliantes, ses parents l'autorisèrent à revenir, et son père indulgent lui acheta un appartement à Londres, qu'elle partagea avec des amis.

Comme elle avait toujours aimé les enfants, elle s'est d'abord engagée dans une carrière de nounou, puis d'assistante maternelle à la Young England Kindergarten de Pimlico, à Londres. C'est ici qu'elle attire pour la première fois l'attention de la presse britannique.

Les jours d'école avec son frère

Teenage Diana a étudié le ballet

Diana, la nounou des enfants, en 1980


Ces réalisations de la princesse Diana réchaufferont votre cœur

La princesse Diana était une humanitaire et une philanthrope. Partout dans le monde, les gens se souviennent d'elle pour ce qu'elle était. En son honneur, Historyplex s'emploie à enrôler ses innombrables réalisations.

La princesse Diana était une humanitaire et une philanthrope. Partout dans le monde, les gens se souviennent d'elle pour ce qu'elle était. En son honneur, Historyplex s'emploie à enrôler ses innombrables réalisations.

La princesse Diana est née le 1er juillet 1961 sous le nom de Diana Frances Mountbatten-Windsor et est devenue princesse de Galles par mariage avec Charles, prince de Galles. Elle était une icône de la féminité non seulement pour le peuple britannique, mais aussi pour le monde entier. La princesse Diana était la reine du cœur du peuple et la mère des princes William et Harry.

Réalisations de la princesse Diana

✦ L'une des réalisations de Diana est qu'elle a réussi à faire du monde un endroit meilleur pour de nombreuses personnes à travers le monde. Elle a soutenu de nombreuses causes et projets caritatifs. En plus de soutenir diverses œuvres caritatives, elle a également aidé personnellement de nombreuses personnes.

✦ La princesse Diana a joué un rôle important et actif dans la Campagne internationale pour l'interdiction des mines terrestres. Elle a œuvré pour l'interdiction des mines antipersonnel, et cette campagne a remporté le prix Nobel de la paix en 1997. Diana était préoccupée par les blessures subies par les travailleurs des mines, en particulier les enfants.

✦ Elle a aidé à sensibiliser au sida par le biais de programmes de lutte contre le sida et a révélé au monde que les victimes du sida méritent d'être traitées avec compassion et gentillesse. Elle a joué un rôle important dans la déstigmatisation des perceptions concernant les personnes séropositives. La princesse Diana a apaisé les préjugés concernant les victimes du sida en leur tenant et en leur serrant la main.

Diana s'est impliquée dans de nombreuses œuvres caritatives pour les enfants défavorisés, toxicomanes et souffrant de problèmes de santé. Elle était mécène de la British Deaf Association. Elle a appris un certain nombre de langues des signes afin de s'associer et de communiquer avec les personnes malentendantes au Royaume-Uni et dans le monde.

✦ Cette grande personnalité s'est impliquée dans de nombreux programmes de collecte de fonds pour divers organismes de bienfaisance. Elle n'accordait pas beaucoup d'importance au côté glamour des projets caritatifs. Diana s'est fait un devoir de visiter toutes les sociétés caritatives sous son patronage deux fois par an. Elle s'est entretenue personnellement avec les détenus et le personnel.

✦ Une capacité rare que possédait la princesse Diana était de rendre les gens heureux en leur serrant simplement la main, en les serrant dans leurs bras ou en leur parlant simplement. Elle était une bonne auditeure et une grande empathique.

✦ Elle a visité de nombreux hôpitaux à l'improviste et a passé du temps avec des patients en phase terminale. Une fois, on lui a demandé si elle était déprimée à l'idée de rencontrer des gens malades, et elle a répondu : « Non, s'asseoir au bord du lit de quelqu'un dans ces situations est la relation la moins compliquée que vous puissiez avoir dans votre vie. Ils sont heureux de vous voir, vous êtes heureux de faire tout ce que vous pouvez faire simplement en étant là. Et c'est incroyablement énergisant. C'est ce qui me fait avancer.

✦ La princesse Diana était une mère formidable et a élevé ses enfants avec amour, affection et dévotion. Elle a suivi son cœur plutôt que les protocoles royaux pour élever ses enfants. Elle impliquait ses enfants dans son œuvre caritative, les jeunes princes l'accompagnaient pour visiter les malades dans les hôpitaux et écrivait également des lettres aux malades et aux personnes âgées qui vivaient dans sa charité. Selon l'idée du prince William, beaucoup de ses robes ont été vendues pour financer ses œuvres caritatives.

✦ Elle a été classée parmi la liste des 100 personnes les plus importantes du 20e siècle par le magazine TIME en 1999. En plus de cela, elle a également été nommée 3e sur la liste des 100 plus grands Britanniques.

✦ Ses photographies ont fait la couverture du magazine People 81 fois.

Il serait sage de résumer les réalisations de la princesse Diana avec les mots de la reine Elizabeth II d'Angleterre : « C'était un être humain exceptionnel et doué. Dans les bons comme dans les mauvais moments, elle n'a jamais perdu sa capacité à sourire et à rire, ni à inspirer les autres avec sa chaleur et sa gentillesse. Je l'admirais et la respectais pour son énergie et son engagement envers les autres, et surtout pour son dévouement envers ses deux garçons.


L'anxiété de séparation chez les animaux de compagnie

L'anxiété de séparation chez les animaux de compagnie est une réalité et il est important de reconnaître les signes avant-coureurs.

Depuis mars, Covid-19 a obligé la plupart des pays du monde à se mettre en quarantaine chez eux. La majorité des gens ont fini par travailler à domicile pendant près de cinq mois. Cela signifiait que les propriétaires d'animaux étaient constamment avec leurs animaux leur prêtant attention, jouant avec eux, les laissant sortir, etc. Par conséquent, lorsque le monde a lentement commencé à s'ouvrir à nouveau et que les propriétaires d'animaux ont commencé à reprendre des horaires de travail normaux loin de la maison, les propriétaires remarqué une différence dans la façon dont leur animal a agi. De nombreux animaux de compagnie développent une anxiété de séparation, en particulier pendant cette période folle où la majorité des gens étaient coincés à l'intérieur et sortaient à peine de la maison.

L'anxiété de séparation chez les animaux de compagnie peut conduire à :

Mâcher, creuser et détruire

Quelles sont les causes de l'anxiété de séparation :

Un certain nombre de facteurs peuvent provoquer une anxiété de séparation chez les animaux de compagnie. Une raison claire en ce moment est due au covid-19 obligeant les individus à rester à la maison pendant de longues périodes. Ensuite, ces personnes ont pu retourner à leur vie quotidienne en laissant leurs animaux de compagnie pendant de longues périodes. Une autre raison est que certains chiens adoptables peuvent avoir une anxiété de séparation lorsqu'ils sont adoptés pour la première fois parce qu'ils craignent que leur tuteur ne parte. Une autre cause est que si un animal de compagnie subit un changement soudain dans sa routine normale, par exemple covid-19, il peut en retour provoquer chez lui une anxiété de séparation. Sachez que déménager peut également provoquer une anxiété de séparation, donc si votre chien et vous bougez beaucoup, cela peut déclencher une anxiété de séparation chez votre animal de compagnie.

Comment maintenir l'anxiété de séparation :

Si votre animal a un léger cas d'anxiété de séparation, essayez de transformer votre départ en quelque chose d'excitant pour votre animal. Cela peut signifier leur offrir des friandises avant de partir afin qu'ils commencent à associer votre départ à l'obtention d'une friandise. Il peut également être utile de leur laisser des puzzles comme des jouets comme la marque KONG propose des jouets dans lesquels vous pouvez mettre des friandises ou mettre de la nourriture comme du beurre de cacahuète ou du fromage. Ce jouet distraira votre animal pendant un moment, et il recevra une récompense quand ils jouent avec le jouet. Ces jouets essaient de n'offrir qu'à votre animal de compagnie lorsque vous quittez la maison. Cela entraînera votre animal à commencer à profiter du moment où vous partez, car il sait qu'il recevra une récompense.

Si votre animal de compagnie a un cas modéré d'anxiété de séparation, cela peut prendre plus de temps pour qu'il s'habitue à votre départ. Cela signifie prendre le processus de les laisser beaucoup plus lentement. Commencez à ne laisser votre animal de compagnie que pendant de courtes périodes à la fois et continuez à le récompenser. Au fur et à mesure qu'ils commencent à s'y habituer, augmentez la durée de votre absence. Au fil du temps, votre animal de compagnie commencera à reconnaître que vous êtes parti parce qu'il reçoit des récompenses. Pour les chiens très anxieux, surtout lorsqu'ils remarquent que vous mettez des chaussures ou que vous prenez vos clés. Pour ces animaux de compagnie, essayez d'associer ces objets avec vous qui ne partent pas toujours. Essayez d'utiliser ces objets mais ne laissez pas montrer à votre animal qu'il ne doit pas avoir peur de ces objets. Si vous avez un animal de compagnie qui vous suit généralement partout, essayez de faire des choses comme dire à votre chien de s'asseoir et de rester devant la porte de la salle de bain pendant que vous entrez dans cette pièce. Augmentez progressivement le temps pendant lequel vous laissez votre animal de l'autre côté de la porte. Cela forme un animal de compagnie qu'il peut être seul et qu'il ira bien. Ce processus prendra un certain temps, alors restez calme et patient avec votre animal. Ce processus devrait commencer dans une pièce, mais les heures supplémentaires devraient vous permettre de quitter votre maison et de sortir sans que votre animal de compagnie ne le suive. Continuez à surveiller les signes de stress chez votre animal de compagnie, comme faire les cent pas, trembler, haleter, etc. Si l'un de ces signes et d'autres apparaissent, prenez du recul et ralentissez. Au cours de ce processus global, il est important que vous le preniez lentement, alors essayez de ne pas vraiment quitter votre animal de compagnie, ce qui peut être très difficile. Essayez de faire en sorte que si vous avez besoin de partir, quelqu'un comme un ami puisse s'arrêter et être avec votre animal de compagnie ou essayez d'utiliser un service de garderie pour chiens juste pour que votre animal de compagnie ne soit pas totalement seul.

Quelques autres conseils :

Lorsque vous saluez votre animal après son départ, dites-le bonjour calmement, puis ignorez-le jusqu'à ce qu'il commence à rester calme. Même chose pour dire au revoir, restez calme et ne vous laissez pas aller à être sauvage et fou. Pour les calmer, essayez de leur faire effectuer une tâche qu'ils connaissent comme s'asseoir ou s'asseoir. Une autre astuce consiste à dresser éventuellement votre animal de compagnie. Si votre animal associe sa cage à un endroit sûr, cela peut atténuer son anxiété lorsque vous partez. Il peut également être utile si vous ne mettez pas votre animal dans une caisse pour lui fournir une pièce sûre dans laquelle il se sent généralement le plus à l'aise. Un autre conseil consiste à lui fournir beaucoup de stimulation mentale, comme des friandises et des jouets. Essayez également de donner à votre chien une sorte d'exercice avant de partir tous les jours. Laisser des friandises et de la nourriture cachées à votre animal de compagnie à trouver tout au long de la journée le gardera également occupé et diverti. Si aucun des conseils ci-dessus ne vous aide, essayez de demander l'aide d'un professionnel du comportement des animaux de compagnie. Ils seront en mesure de déterminer un régime pour vous aider, vous et votre animal, à aller mieux. Des médicaments peuvent également être nécessaires pour les cas graves, alors parlez à un vétérinaire des différentes options pour votre animal de compagnie.

L'anxiété de séparation peut être courante chez les animaux de compagnie, surtout après l'année que tout le monde a vécue. Recherchez des signes d'anxiété de séparation chez vos animaux de compagnie et notez les différentes façons dont vous pouvez aider votre animal à aller mieux. N'oubliez pas non plus de ne jamais punir votre animal pour tout comportement anxieux. Faites de votre mieux pour ne pas discipliner et utilisez plutôt ces conseils pour éviter de futurs comportements. L'anxiété de séparation peut être maintenue avec patience.


Diana : la princesse rebelle

Initialement présentée comme l'héritière de l'épouse dévouée et innocente du trône, Diana s'est transformée en une figure franche et controversée. Ici, devant la série 4 de Netflix La Couronne, qui présentera Emma Corrin comme Lady Diana Spencer, Sarah Gristwood considère une vie courte vécue dans le plein éclat de l'attente et de la spéculation

Ce concours est maintenant terminé

Publié : 10 avril 2019 à 9h00

Cela fait maintenant près de 40 ans que le prince Charles a commencé à courtiser Lady Diana Spencer plus de 20 ans depuis sa mort à la suite d'un accident de voiture dans un passage souterrain de Paris. C'est comme si – lentement, prudemment – ​​elle commençait à entrer dans l'histoire. Repenser aux premiers jours de sa vie publique, c'est se rendre compte du chemin parcouru.

C'était en 1980 lorsque Charles, 32 ans, a rencontré Lady Diana Spencer, 19 ans, la plus jeune fille d'Earl Spencer, lors d'une fête à la maison le week-end. Ils s'étaient déjà rencontrés depuis que Charles avait été impliqué avec sa sœur aînée, Sarah, mais Diana n'avait alors que 16 ans – et maintenant, Charles était sous pression pour trouver une épouse. Son mentor bien-aimé Lord Mountbatten, récemment assassiné par l'IRA provisoire paramilitaire, avait exhorté Charles à "choisir une fille appropriée, attrayante et au caractère doux avant de rencontrer quelqu'un d'autre pour lequel elle pourrait tomber". C'était la tragédie de Diana d'être choisie pour ce qu'elle n'avait pas – l'expérience, aucun signe d'opinions indépendantes – plutôt que pour des qualités plus positives.

Non pas que Diana hésitait à rechercher activement l'intérêt du prince. Malheureuse à la maison, grâce au divorce amer de ses parents et au remariage de son père avec la fille de la romancière romantique Barbara Cartland, elle cherchait son chemin dans la vie. Sans qualification à son nom (« épais », s'appelait-elle joyeusement), le mariage était l'option évidente. Cet automne-là, la presse a repéré Diana assise à côté de Charles alors qu'il pêchait dans la rivière Dee. Immédiatement, ils ont repris l'histoire de «Shy Di», la rose aristocratique anglaise, travaillant si modestement comme assistante maternelle. Son oncle Lord Fermoy a assuré à la presse qu'elle était vierge, son biographe Andrew Morton écrirait qu'elle savait qu'elle devait « me garder bien rangée ». Il y a eu peu de femmes de haut niveau dans le monde occidental moderne qui ont été choisies aussi exclusivement pour ce qui était apprécié par leurs ancêtres : la virginité, l'aristocratie et la fertilité.

Les fiançailles ont été annoncées le 24 février 1981, Charles disant à un ami qu'il voulait faire "ce qui est juste pour ce pays". Il y a aussi une autre citation qui résume parfaitement sa position. Bien sûr, le couple était amoureux, "quoi que signifie" amoureux "", a-t-il déclaré aux journalistes, tandis que Diana souriait timidement.

Avec le recul, il semble maintenant que tout le monde aurait dû voir des problèmes à venir. Mais la plupart ne l'ont pas fait, en fait. Au contraire, le couple – dont il a été révélé plus tard qu'ils avaient des scrupules – a été poussé à l'engagement par les désirs unis non seulement de leur famille, mais de la presse et du public. "C'était un conte de fées sur lequel tout le monde voulait travailler", a noté plus tard Diana, avec regret.

Le couple s'est marié à la cathédrale Saint-Paul de Londres le 29 juillet 1981 lors d'une cérémonie publique époustouflante. La reine n'était que l'une de celles qui pensaient qu'à une époque de chômage, d'émeutes et de violence de l'IRA, cela égayerait le pays – tout comme son propre mariage l'avait fait, au lendemain de la guerre. La liste des invités était chargée de notables étrangers et la mariée a choisi l'hymne Je te jure mon pays.

Le prince Charles a déclaré plus tard au présentateur de télévision Jonathan Dimbleby qu'il était en lune de miel à bord du yacht royal Britannia qu'il a appris pour la première fois que Diana souffrait de boulimie, un trouble de l'alimentation. La presse et le public ont vu une autre facette de l'histoire. Presque aussitôt, début novembre, le Palais annonce que la princesse de Galles est enceinte.

Lorsque le prince William est né le 21 juin 1982, Diana a déclaré plus tard qu'elle avait "senti que tout le pays était en travail avec moi". Leur deuxième fils, le prince Harry, a suivi en septembre 1984 – mais l'approche des deux parents envers leurs familles en viendrait à dramatiser les différences entre eux. Il y avait des photographies célèbres de Diana, volant chaleureusement pour embrasser ses fils après une séparation, qui contrastait avec l'image d'un jeune prince Charles, échangeant une poignée de main solennelle avec sa mère, la reine, après son retour d'une longue tournée royale.

Après la naissance des deux fils, la transformation de Diana d'une fille chic et terne en une icône glamour a commencé. Blonde, aux yeux bleus et toujours plus stylée, elle évoquait l'image romantique de la princesse de conte de fées. Lors de la tournée aux États-Unis en 1985 - où Diana a dansé avec John Travolta - elle était, si Reader's Digest a déclaré par la suite : « La célébrité numéro un au monde ». Et – bien qu'elle se soit plainte plus tard qu'il y en avait trois dans son mariage, en pensant à la liaison de son mari avec sa future seconde épouse, Camilla Parker Bowles – Diana aussi avait commencé à chercher ailleurs.

Son garde du corps et proche confident Barry Mannakee a été transféré à d'autres fonctions lorsqu'il est décédé dans un accident de moto, Diana, préfigurant les théories du complot qui suivraient sa propre mort, croyait qu'il avait été tué, vraisemblablement par les services de sécurité britanniques. En 1986, elle a rencontré l'officier de l'armée James Hewitt et, à la fin de leur liaison de 18 mois – lorsque Diana est revenue à la place d'une ancienne flamme, James Gilbey – le mariage royal s'était effectivement effondré.

La fin était proche. Lorsqu'en 1992, le couple se laisse convaincre de faire une tournée en Inde ensemble, Diana se fait photographier, ostensiblement seule, devant le Taj Mahal. La même année, la biographie d'Andrew Morton, Diana : sa véritable histoire dans ses propres mots, a provoqué une remise en cause hostile de nombreux aspects de la monarchie. A la fin de ce que la reine l'appelait Annus horribilis - son horrible année - Buckingham Palace a annoncé que "avec regret, le prince et la princesse de Galles ont décidé de se séparer", mais que "leurs positions constitutionnelles ne sont pas affectées". Il était difficile de voir comment cela pouvait être.

Quelques semaines plus tard, "Camillagate", la transcription publiée d'une conversation profondément embarrassante entre Charles et Camilla Parker Bowles. Après cela, les enregistrements « Squidgygate » de la conversation de Diana avec James Gilbey semblaient positivement apprivoisés, notamment pour les mots de Diana : « Après tout ce que j'ai fait pour cette putain de famille. » Diana, maintenant, était la sainte - visitant les hospices et les orphelinats, embrassant les lépreux et les victimes du sida, obtenant 10 fois la couverture médiatique des activités de Charles. Elle gagnait la guerre de la publicité – et jamais autant qu'à la télévision.

À l'été 1994, l'interview de Charles avec Jonathan Dimbleby a été télévisée, dans laquelle il a admis son infidélité et a révélé à la fois un manque de sympathie pour Diana (présenté comme « rien de plus qu'un utérus loué », selon les mots de la biographe américaine Kitty Kelley) et une distance inquiétante de sa famille. Le programme et le livre ultérieur de Dimbleby ont infligé une autre blessure à la monarchie déjà blessée, décrite même par la publication loin d'être radicale L'économiste comme « une idée dont le temps est passé ».

Diana suivait une lignée séculaire d'épouses royales rebelles. Sur une grande échelle, Aliénor d'Aquitaine et Isabelle de France avaient toutes deux conspiré contre leurs époux pour la domination du pays. Mais une comparaison plus étroite – bien que peu flatteuse pour Diana – devrait être avec Caroline de Brunswick, épouse de George IV. Peu attrayante pour son mari et cherchant une consolation ailleurs - elle-même l'objet d'une enquête publique extraordinaire sur ses mœurs - Caroline a été détournée des portes du sacre de son mari.

Il y avait, bien sûr, un écho de la menace que Diana représentait plus proche, celle du début du 20e siècle. Regardant à la fois la princesse de Galles et Sarah Ferguson, la duchesse d'York – et rappelant l'abdication de son beau-frère Edouard VIII à cause de sa relation avec la méprisée Mme Simpson – la reine mère aurait noté : « C'est Wallis tout à nouveau."

Alors qu'elle s'éloignait de plus en plus de la famille royale, le comportement de plus en plus excentrique de Diana (appels injurieux, rumeurs et thérapies New Age) était également largement et grossièrement discuté. Elle a riposté. L'interview de Martin Bashir dans l'émission télévisée d'actualité Panorama – diffusé le 20 novembre 1995 et regardé par quelque 200 millions de personnes dans le monde – choque encore aujourd'hui. [En 2021, une enquête indépendante a révélé que Martin Bashir avait utilisé la tromperie pour sécuriser l'interview]. Mettant en doute la capacité de Charles à être roi, Diana a déclaré que son aspiration n'était pas d'être reine d'Angleterre, mais « une reine du cœur des gens ». En quelques semaines, la reine a suggéré que le Pays de Galles divorce – et rapidement.

Alors que Diana traversait la cinquantaine, la vie de divorce aurait-elle représenté une ouverture ou une fermeture de portes pour elle ? Son année en tant que femme divorcée a été témoin de relations controversées avec le chirurgien Hasnat Khan et l'héritier de Harrods Dodi Fayed, mais elle a également vu la campagne anti-mines qui constitue son mémorial durable. Mais les événements du 31 août 1997 ont mis fin aux possibilités. La mort de Diana à Paris a provoqué une extraordinaire vague de chagrin public et une hostilité proportionnelle envers les seules personnes qui semblaient ne pas s'en soucier : la famille royale.

Dans le climat fébrile du blâme – les larmes dans la rue, les monticules de fleurs devant sa maison du palais de Kensington, les funérailles à l'abbaye de Westminster – c'est le Premier ministre Tony Blair qui a trouvé l'hommage populaire. Diana avait été, disait-il, « la princesse du peuple ». Et pourtant, dans un laps de temps relativement court, la popularité royale augmentait à nouveau, lentement.

C'était en partie dû à une nouvelle génération : les fils de Diana. Mais les membres de la famille royale plus âgés avaient également été incités à s'adapter à l'évolution de la moralité publique. À l'occasion de son jubilé d'or en 2002, la reine a invité Camilla Parker Bowles à la cérémonie. L'heureux deuxième mariage du prince Charles est en partie l'héritage de sa première épouse. Et quel que soit l'effet à court terme sur la popularité de la famille royale, à long terme l'histoire de Diana, avec sa fin tragique, a peut-être restauré notre sens de leur humanité.

Sans la présence attrayante aux yeux écarquillés de Diana, les difficultés qu'elle a causées - ainsi que celles qu'elle a endurées - apparaissent plus clairement. Il reste vrai qu'il y a toute une génération de femmes pour qui Diana symbolisait en quelque sorte leurs propres défis. Ironiquement, fournir un symbole unificateur à nos préoccupations nationales a toujours été le rôle de la famille royale.

Depuis sa mort, Diana est présentée comme une victime dont la légende la place toujours au-dessus de ses oppresseurs. C'est une façon populaire de voir les femmes de l'histoire. Mais peut-être est-il temps de penser à mettre cela de côté – à conserver la défunte princesse de Galles comme, avant tout, une icône de la célébrité du XXe siècle, à la fois confessionnelle et festive. La combinaison de glamour et d'accessibilité que Diana a injectée dans la famille royale lui a donné de nouvelles options pour le présent. Et, en regardant la génération suivante, son manteau ne montre aucun signe d'être immédiatement rangé.

Sarah Gristwood est une biographe Tudor à succès, romancière, animatrice, ancienne journaliste de cinéma et commentatrice des affaires royales.

Cet article a été publié pour la première fois dans le livre ‘Royal Women’ de BBC History Magazine


Biographie de Diana, princesse de Galles

La princesse Diana (née Diana Frances Spencer du 1er juillet 1961 au 31 août 1997) était l'épouse de Charles, prince de Galles. Elle était la mère du prince William, actuellement en lice pour le trône après son père, l'ancien mari de Diane, et du prince Harry. Diana était également connue pour son travail caritatif et son image de mode.

Faits en bref : Diana, princesse de Galles

  • Connu pour: Diana est devenue membre de la famille royale britannique lorsqu'elle a épousé Charles, prince de Galles, en 1981.
  • Aussi connu sous le nom: Diana Frances Spencer, Lady Di, princesse Diana
  • Née: 1 juillet 1961 à Sandringham, Angleterre
  • Parents: John Spencer et Frances Spencer
  • Décédés: 31 août 1997 à Paris, France
  • Conjoint: Charles, prince de Galles (m. 1981-1996)
  • Enfants: Prince William (William Arthur Philip Louis), Prince Harry (Henry Charles Albert David)

L'héritage de son plaidoyer contre les mines antipersonnel

Le voyage de Diana en Angola a fait l'objet de reportages dans le monde entier et l'héritage de son travail humanitaire contre les mines terrestres reste durable. « À cette époque, elle était probablement la personne la plus reconnaissable au monde, et le fait qu'elle soit allée rencontrer des survivants des mines terrestres était vraiment incroyable », déclare Paul Hannon, directeur exécutif de Mines Action Canada, l'association canadienne membre de la Campagne internationale pour l'interdiction des mines terrestres (ICBL), qui a reçu le prix Nobel de la paix en 1997. "Elle a montré une humanité fondamentale aux gens qui ne comprennent pas normalement cela, et je pense que cela a été un signal d'alarme pour nous tous."

Au moment de sa visite au début de 1997, des négociations étaient en cours pour initier le Traité d'interdiction des mines. Diana avait vivement appelé à une interdiction internationale des mines terrestres pendant son séjour en Angola. Pourtant, ses efforts ont suscité des critiques de la part des législateurs britanniques, qui l'ont qualifiée de "canon lâche" et contraire à la politique du gouvernement sur la question, qui a adopté une approche plus prudente des négociations sur l'utilisation des mines terrestres, qui n'avaient pas encore été interdites. au Royaume-Uni Malgré la controverse, elle a eu un impact significatif sur le processus politique qui a réussi à interdire les mines terrestres.

L'exposition qu'elle a donnée à la question lors de sa visite et sa mort tragique en août de la même année ont donné une impulsion supplémentaire au processus des traités, comme le rapportait TIME en septembre 1997 : « [Le président Bill] Clinton et sa femme Hillary avaient été touchés par la princesse de Galles a rendu des visites poignantes à de jeunes victimes de telles mines en Bosnie et en Angola il y a quelques semaines. Après sa mort, le traité [d'interdiction des mines] en cours de rédaction à Oslo a pris l'éclat d'un mémorial humanitaire dédié à Diana et à sa cause.”

« Nous avions prévu la signature du traité ici à Ottawa, et nous aurions adoré l'avoir là-bas », déclare Hannon, qui s'est porté volontaire lors de la signature du traité. “Elle n'a été impliquée que quelques mois, mais tout le monde l'identifie au combat pour l'interdiction des mines antipersonnel.”


Dynasties Tatler : rencontrez les Spencer

Les Spencer existent depuis plus de 500 ans, mais le spectre d'un Spencer les éclipse tous : Diana, princesse de Galles. Entre les déjeuners à San Lorenzo et le travail caritatif en Afrique, elle a fait ce que Spencers fait de mieux depuis des siècles, à savoir engendrer d'autres dynasties, dans son cas la future famille royale, à partir de William et Harry.

La princesse Diana avec ses deux sœurs, Lady Sarah Mccorquodale et Lady Jane Fellowes quittant le Royal Opera House

Publicité

La cousine germaine des princes est Lady Kitty Spencer, beaucoup moins timide en publicité, une triplette adorablement accentuée Tatler star de la couverture, chérie de Dolce et ambassadrice Bulgari, toujours présente aux événements les plus chics de Londres. Élevée en Afrique du Sud avec son frère tout aussi éligible, le vicomte Althorp et les jumelles glamour de la société Amelia et Eliza, ont récemment fait les couvertures de TatlerDans le numéro de mars de mars, ils sont les enfants d'Earl Spencer et de sa première femme, l'ex-mannequin waifish (photographiée de manière vampirique pour la couverture de David Bailey en 1990) Victoria Lockwood.

Lady Amelia et Lady Eliza Spencer en couverture de mars

Lire la suite

Critique de Supernova : Tucci et Firth brillent dans un film tranquille sur la démence

Stanley Tucci et Colin Firth sont en pleine forme dans ce film touchant sur un couple déchiré par une démence précoce, écrit Leaf Arbuthnot

Earl Spencer et Victoria Lockwood, 1989

Charles, le neuvième comte, journaliste et historien, a écrit plusieurs livres et s'est marié trois fois – il a sept enfants en tout. Mais il est encore probablement mieux connu pour son allocution électrisante, mettant au pilori la presse et la famille royale, lors des funérailles de sa sœur. (Il sait faire de grands gestes, expulsant sa belle-mère très détestée 'Acid' Raine Spencer d'Althorp à la mort de son père, et aurait jeté ses biens dans les escaliers dans des sacs poubelles.) Au moment de sa diatribe de l'abbaye de Westminster, il was midway through divorcing Victoria – their marriage having crumbled due to his affairs (one of his lovers unhelpfully sold the story to the News of the World) – and her struggles with addiction and anorexia.

Publicité

In the years since, the Spencers’ public image has improved exponentially – to the extent that the only recent flurry of news stories about them came in 2016 when Karen, the new Countess Spencer, installed a bouncy castle in the dining room at Althorp for their then three-year-old daughter Charlotte. All very sweet.

Lady Eliza Spencer, Viscount Althorp, Victoria Lockwood and Lady Kitty Spencer

Read next

The Tik List: How the Gen-Z social set conquered TikTok

From lampooning boarding-school life to launching modelling careers, here’s how the the country’s gilded youth are using the video app to shine

A look back at the glamorous Spencer dynasty on the cover of Tatler

Terre
The magnificent Van Dyck and Lely-strewn Althorp House, where the Spencer family have been based since 1508. There’s also the 13,000-acre estate, properties in Northamptonshire, Norfolk and Warwickshire and Spencer House in London, which is let to the Rothschilds’ RIT Capital Partners. It was a bounty set in traction by the earliest Spencers, who made so great a fortune as sheep farmers in the 15th century that by the reign of James I, the first Lord Spencer was said to be the richest man in England.

Sarah, Duchess Of Marlborough, circa 1700

Publicité

Diana, Princess of Wales, succeeded where another Lady Diana Spencer failed. Her namesake, the second daughter of Charles Spencer, the third Earl of Sunderland, is remembered for a failed arranged marriage to Frederick, Prince of Wales in the 1730s. Her grandmother, Sarah, Duchess of Marlborough (of The Favourite fame) tried to marry her in a secret ceremony in the lodge of Windsor Great Park to George II’s heir apparent, but was thwarted by the Prime Minister Robert Walpole. But she wasn’t the only Spencer that might have been Princess of Wales – Diana’s older sister Lady Sarah McCorquodale dated Prince Charles first (a fact that is today well known thanks to the fourth season of The Crown).


Princess Diana Was Tricked Into Interview by BBC Reporter’s ‘Deceptions,’ Report Finds

A devastating report on the famous “Panorama” interview found that Martin Bashir fed Diana lies, fueling her paranoia to land the scoop that changed the course of royal history.

Tom Sykes

JOHNNY EGGITT/AFP via Getty Images

Martin Bashir landed his famous Panorama interview with Princess Diana by feeding her a diet of false stories that fueled her paranoia, including allegations that she was being spied on by security services, that her staff were betraying her to the tabloids, that Prince Edward had AIDS, and that her husband was having an affair with her son’s nanny, a long-awaited inquiry into the affair published Thursday by the BBC claims.

The BBC admitted covering up Bashir’s “deceitful” tactics, and apologized for its “clear failings.”

If you love The Daily Beast’s royal coverage, then we hope you’ll enjoy The Royalist, a members-only series for Beast Inside. Become a member to get it in your inbox on Sunday.

The BBC’s current director general, Tim Davie, said, “The BBC should have made greater effort to get to the bottom of what happened at the time and been more transparent about what it knew.”

In a lengthy response statement, Bashir said that while he had long admitted to mocking up fake bank statements and deeply regretted it, Diana had ultimately wanted to do the interview, in which she discussed her bulimia and accused her husband of infidelity, and that he was proud of it and admired Diana for doing it. The inquiry also published a letter Diana provided to Bashir that said, “I consented to the interview on Panorama without any undue pressure and have no regrets concerning the matter.”

In the interview, Diana publicly stated for the first time that her husband had been unfaithful to her, conducting a lengthy affair with Camilla Parker Bowles for much of their marriage.

She famously said, “There were three of us in this marriage, so it was a bit crowded.”

She also admitted to her own infidelity with James Hewitt. The interview, broadcast in late 1995, prompted the queen to demand that the couple, who were at the time formally separated, officially divorce.

The divorce was made official in 1996 and Diana was killed in a car crash in Paris on Aug. 31, 1997.

Prince William and Prince Harry both slammed the BBC on Thursday for allowing the interview to air despite the “deceitful” ways Bashir obtained it. “The ripple effect of a culture of exploitation and unethical practices ultimately took her life,” Prince Harry said in a statement. “What deeply concerns me is that practices like these—and even worse—are still widespread today. Then, and now, it’s bigger than one outlet, one network, or one publication. Our mother lost her life because of this, and nothing has changed.”

Hours before the report was officially published, Diana’s brother, Earl Spencer, posted a photograph of himself with his sister as small children along with the comment, “Some bonds go back a very long way.”

Spencer has long claimed that Bashir, who was religion editor at BBC News until he stepped down last week citing ill health, showed him fake bank statements suggesting that his staffers were selling secrets to the tabloids.

He said that seeing the bank statements persuaded him to introduce Bashir to Diana. He has also said that in a subsequent meeting that included Bashir, Diana, and him at a friend’s Kensington apartment, he was so incredulous of Bashir’s wild claims that he advised Diana to have nothing to do with Bashir, who was then a little-known reporter. Spencer said he was horrified when he heard the interview had gone ahead.

The knowledge that the bank statements were fake has been public for many years. Matthew Weissler, a graphic designer who was asked to mock them up by Bashir, is the only person who was ever fired by BBC over the interview. He has long claimed he was unfairly scapegoated and that he was told the bank statements were only being used as props for background footage.

Prince William has supported the inquiry, saying it would “help establish the truth behind the actions” that led to the program airing. In a video posted to Twitter on Thursday, Prince William said the program “established a false narrative” and was a “major contribution to making my parent’s relationship worse, and has since hurt countless others.”

“What saddens me most is that if the BBC had properly investigated the complaints and concerns first raised in 1995, my mother would have known she had been deceived. She was not failed but just a rogue reporter, but by leaders of the BBC, who looked the other way rather than asking the tough questions,” he said, adding that the program “should never be aired again.”

The Daily Telegraph said that it had seen pages of notes taken by Spencer and submitted to the inquiry. The notes allegedly show that during his meeting with Bashir and Diana, Spencer alleges Bashir told 38 lies, including that Diana’s phones were being tapped, that she was being tailed by security services, and that William and Harry’s nanny was having an affair with Charles.

Bashir is said to have told the inquiry that he did not make many of the claims detailed in Spencer’s notes, which allegedly included claims by Bashir that Prince Edward had AIDS and the queen comfort-ate and had a bad heart. Bashir reportedly said that it was Diana who made these claims and that Spencer had misattributed them to him.

Bashir said in a statement after the report’s findings were released on Thursday, “This is the second time that I have willingly fully co-operated with an investigation into events more than 25 years ago. I apologized then, and I do so again now, over the fact that I asked for bank statements to be mocked up. It was a stupid thing to do and was an action I deeply regret. But I absolutely stand by the evidence I gave a quarter of a century ago, and again more recently.

“I also reiterate that the bank statements had no bearing whatsoever on the personal choice by Princess Diana to take part in the interview.”

Bashir added, “It is saddening that this single issue has been allowed to overshadow the princess’ brave decision to tell her story, to courageously talk through the difficulties she faced, and to help address the silence and stigma that surrounded mental health issues all those years ago.

“She led the way in addressing so many of these issues and that’s why I will always remain immensely proud of that interview.”

Lord Birt, director-general of the BBC at the time, sought to put the blame squarely on Bashir in a statement he made Thursday, saying, “We now know that the BBC harbored a rogue reporter on Panorama who fabricated an elaborate, detailed but wholly false account of his dealings with Earl Spencer and Princess Diana.”

Former Director-General Lord Tony Hall, who oversaw a 1996 BBC inquiry into the interview that is accused of covering up Bashir’s deceptions, said, “I accept that our investigation 25 years ago into how Panorama secured the interview with Princess Diana fell well short of what was required. In hindsight, there were further steps we could and should have taken following complaints about Martin Bashir’s conduct.

“I was wrong to give Martin Bashir the benefit of the doubt, basing that judgment as I did on what appeared to be deep remorse on his part.

“Throughout my 35-year career at the BBC, I have always acted in ways I believe were fair, impartial and with the public interest front and center.

“While Lord Dyson does not criticize my integrity, I am sorry that our investigation failed to meet the standards that were required.”


Contenu

Diana, Princess of Wales (née Diana Spencer) was born into a British noble family. Her ancestry includes many royals and nobles.

  • Her father, John Spencer, 8th Earl Spencer, descended from over a dozen monarchs:
    • King James II of England (7x great grandfather of John Spencer)
    • King Charles II of England (7x great grandfather of John Spencer)
      • Through his illegitimate son, Henry FitzRoy.
      • Potentially through Mary Crofts (Mary Stuart), who claimed Charles II was her father by mistress Lucy Walter. This paternity was not acknowledged by the King. Other sources list Theobald Taaffe, 1st Earl of Carlingford or Henry Bennet, 1st Earl of Arlington as her father. The surname Crofts comes from Bennet's mother.
      • Through a daughter of Lionel of Antwerp, Philippa of Clarence (17x great grandmother of John Spencer)
      • Through a daughter of John of Gaunt, Philippa of Lancaster (wife of John I of Portugal and great grandmother of Isabella I of Castile)
      • Through a daughter of John of Gaunt, Catherine of Lancaster (wife of Henry III of Castile and mother of John II of Castile)
      • Through a daughter of John of Gaunt, Joan Beaufort (18x great grandmother of John Spencer through daughter Eleanor Percy)

      Catherine, Duchess of Cambridge (née Middleton) is descended from King Edward IV through her mother, Carole Middleton, and from King Edward III through her father, Michael Middleton. She therefore shares a number of common ancestors with her husband, Prince William:

      • According to genealogists Patrick Cracroft-Brennan and Anthony Adolph, Catherine is a direct descendant of King Edward IV, via her mother Carole Middleton, from Elizabeth Plantagenet, (King Edward IV's illegitimate daughter by Elizabeth Lucy), via Sir Thomas Blakiston Conyers, 9th Bt. of Horden, Durham. ΐ]Α] Thus, Catherine and Prince William's closest common ancestors are Sir William Blakiston of Gibside Estate and his wife Jane Lambton, making them eleventh cousins once removed. ΐ]Α] These findings echo Christopher Challender Child's research, published in 2011. Β]
      • It was reported in December 2014 that the famous Blakiston-Bowes Cabinet, held at the Metropolitan Museum of Art, provided proof that Catherine shared ancestry with Queen Elizabeth, the Queen Mother. Catherine and the Queen Mother share a common ancestor, County Durham's Sir William Blakiston, whose great granddaughter, Elizabeth Blakiston, married into the Bowes-Lyon family who were ancestors of the Queen Mother, née Lady Elizabeth Bowes-Lyon. The cabinet was made in Newcastle to celebrate the union of the two gentry families. Reports suggested that Catherine and the Queen Mother's blood cousinship was the reason why Catherine wore the Queen Mother's tiara when she wed Prince William. Γ]Δ]Ε]Ζ]
      • Genealogical research by William Addams Reitwiesner, also published in 2011, found that Catherine is descended from Sir Thomas Fairfax (c.1475–1520) and his wife Agnes Gascoigne, an ancestor of Diana, Princess of Wales, and a descendant of King Edward III, via Michael Middleton's grandmother Olive Middleton née Lupton. This ancestry makes Catherine and Prince William fourteenth cousins once removed. Η]⎖]⎗]
      • They both descend from King Edward III through his sons, Lionel of Antwerp's, daughter Philippa of Clarence and through another son's, John of Gaunt, daughter Joan Beaufort. ⎘] Shared medieval ancestors (between Diana and Catherine) include Margaret Percy (great granddaughter of Joan Beaufort and 2x great granddaughter of Philippa of Clarence) and Sir William Gascoigne (2x great grandson of Joan Beaufort).
      • Diana and Catherine also share a number of other common ancestors including: Sir William Blakiston, Anne Gascoigne (daughter of Margaret Percy and William Gascoigne) and her husband, Sir Thomas Fairfax.


      Voir la vidéo: Diana in her new princess room u0026 the magic suitcase (Mai 2022).